Etude : Le CBD bien toléré par les chiens

Les bienfaits du CBD chez le chien ne sont plus à démontrer : le cannabidiol aide à lutter contre le stress, renforce les défenses immunitaires, apaise certaines douleurs.

C’est un véritable atout bien-être pour les animaux qui en bénéficient.

Mais le CBD peut-il déclencher des effets secondaires à long terme ? Est-il bien supporté sur le long cours ?

Un toute récente étude américaine s’est penchée sur le sujet de la tolérance du CBD chez le chien pendant une période de 6 mois avec prise quotidienne.

Les chercheurs ont répondu sans ambiguïté à cette question : Oui, le CBD est bien toléré à long terme par les chiens adultes en bonne santé.

STRESS, INCONFORT, AGITATION...

Quel calmant marche ?

Faites le test gratuit et découvrez les solutions naturelles les plus efficaces pour soulager votre chien.

Je fais le test !

Tolérance du CBD chez le chien :  une étude rigoureuse sur 6 mois

Si l’on peut trouver dans la littérature scientifique des études évaluant l’efficacité et la tolérance du CBD chez le chien, elles portent en général sur des administrations de courte durée.

Il manquait donc une étude sur l’innocuité du cannabidiol à long terme chez le chien.

C’est désormais chose faite avec cette étude américaine publiée dans le prestigieux journal de médecine vétérinaire « Frontiers in Veterinary Science ».

L’expérimentation a inclus 40 chiens adultes en bonne santé sur une période de 26 semaines, complétée d’un suivi de 4 semaines sans administration de CBD.

L’effectif comprenait 17 Labradors, 8 Beagles et 15 Norfolk terriers, tous indemnes de maladie.

Conformément à la législation en vigueur aux USA, les chiens ont été bien traités.

Ils ont notamment bénéficié d’une nourriture de haute qualité, de boxes chauffés avec accès à un petit extérieur, de sorties en laisse et de période de socialisation avec leurs congénères.

Il s’agit d’une étude randomisée en double aveugle contre placebo, ce qui signifie que la moitié des animaux recevait du CBD et l’autre moitié un produit inerte conditionné dans des capsules identiques.

Ni les chercheurs, ni les vétérinaires et animaliers soignant les animaux ne savaient quel chien recevait du CBD ou le placebo, et ces derniers étaient attribués de façon aléatoire à tel ou tel canidé (d’où « randomisée » qui signifie hasard en anglais).

Les études randomisées en double aveugle contre placebo constituent le gold standard de la recherche clinique ; ce sont celles qui permettent de s’affranchir de nombreux biais et ont le plus de valeur scientifique.

STRESS, INCONFORT, AGITATION...

Quel calmant marche ?

Faites le test gratuit et découvrez les solutions naturelles les plus efficaces pour soulager votre chien.

Je fais le test !

CBD chez le chien et effets secondaires à long terme : 40 chiens suivis attentivement

Les animaux ont donc été séparés en 2 groupes. Le groupe CBD recevant 4 mg/kg de cannabidiol tous les matins, le second lot se voyant offrir un placebo.

Le suivi a consisté en prises de sang régulières, analyses d’urine et de selles mais aussi examens vétérinaires tous les 15 jours et évaluations du bien-être biquotidiennes.

Des effets secondaires connus du CBD, comme des désordres digestifs, de l’hypersalivation ou une démarche chancelante, étaient chaque jour recherchés par les animaliers « aveugles », c’est-à-dire qui ne savaient pas quel chien prenait ou non du CBD et n’étaient donc pas influencés dans un sens ou dans un autre.

Pour les bilans sanguins, une attention particulière a été portée sur les paramètres hépatiques en raison de l’élimination biologique du CBD par le foie (qui, donc, « travaille » plus) ; il était important d’évaluer l’impact d’une prise de cannabidiol au long cours sur cet organe essentiel.

Les 2 paramètres principaux évalués étaient les ALAT (Alanine aminotransférase) et les PAL (Phosphatases alcalines). Ces 2 enzymes reflètent la bonne santé du foie. Une élévation des ALAT indique que les cellules hépatiques sont abîmées, une augmentation des PAL est plutôt gage d’un engorgement biliaire.

Les PAL ne sont cependant pas très spécifiques ; elles sont également produites dans d’autres tissus comme l’os.

STRESS, INCONFORT, AGITATION...

Quel calmant marche ?

Faites le test gratuit et découvrez les solutions naturelles les plus efficaces pour soulager votre chien.

Je fais le test !

Des résultats rassurants sur l’utilisation au long cours du CBD chez le chien

Les 40 chiens ont tous terminé l’étude clinique. Aucun effet indésirable n’a été détecté aussi bien par les animaliers que par les vétérinaires pendant la durée de l’expérience.

Les analyses ont montré que le taux sanguin de CBD augmentait de façon constante au cours des 6 mois pour baisser brutalement à l’arrêt de l’administration.

Les bilans sanguins et urinaires sont demeurés dans les valeurs usuelles chez les 2 groupes, excepté en ce qui concerne les PAL.

Les chercheurs ont observé une augmentation transitoire de ce paramètre chez les chiens traités. Onze des chiens sous CBD ont vu leur taux de PAL dépasser les valeurs de référence. Tous les chiens étaient cependant revenus à des taux normaux 4 semaines après l’arrêt du CBD.

Les autres paramètres hépatiques sont restés dans les normes et aucun symptôme en lien avec une atteinte du foie n’a été observé chez les chiens recevant le cannabidiol.

Les scientifiques ont alors poussé leurs analyses et découvert que cette élévation des PAL était surtout la conséquence de l’augmentation des PAL d’origine osseuse.

Ceci pourrait indiquer que le CBD induit une augmentation de l’activité de synthèse du tissu osseux chez le chien adulte en bonne santé.

Une précédente étude vient d’ailleurs corroborer cette hypothèse : Il y avait été mis en évidence une augmentation de la densité osseuse et une aide à la réparation des fractures chez le rat recevant du CBD.

« L’étude a démontré qu’une dose orale quotidienne de CBD à cette concentration (4mg/kg) et durée (6 mois) a été bien tolérée par chiens adultes cliniquement sains. » concluent les auteurs de cette recherche qui vient combler un manque dans l’étude du cannabidiol chez le chien.

Les chercheurs mettent cependant en garde sur l’utilisation du CBD sur des animaux souffrant de différentes pathologies (avec des risques d’interférence avec d’autres médicaments), sur de possibles variations du métabolisme du CBD d’une race de chien à l’autre et sur l’importance d’utiliser des produits de qualité.

Avant de donner du CBD à votre compagnon, assurez-vous toujours d’acheter du cannabinoïde pour chien sans THC, ne surdosez pas et n’hésitez pas à demander conseil à votre vétérinaire, surtout si votre toutou est âgé, souffre d’une maladie chronique ou si vous envisagez une administration de plus de 6 mois.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Notre site internet utilise des cookies 🍪, comme la plupart des sites, afin de nous aider à améliorer votre expérience lorsque vous naviguez sur notre site. Nous supposons que vous êtes d'accord avec cela.