Combien de temps vit un chien ?

La vie des animaux domestiques, comme celle des autres membres de la famille, ne dure malheureusement qu’un temps.

Votre chien… 

Vous l’avez adopté alors qu’il n’était encore qu’un chiot.

Vous l’avez aimé, accompagné.

Il est devenu un compagnon fidèle, un ami si cher à votre cœur. Il remplit toute la maison de gaieté.

Mais, derrière chaque moment de bonheur passé en sa compagnie, il plane comme un spectre déchirant, celui de sa fin de vie.

Alors :

  • En le voyant sauter à sens et à contre sens 
  • En le promenant joyeusement en laisse le long de vos parcours favoris 
  • Ou encore en le regardant terminer sa gamelle avec appétence

Vous vous demandez, là au fond de vous, « combien de temps vivra mon chien ? ».

Eh bien, l’espérance de vie de nos compagnons canins n’est pas inscrite dans la pierre.

Si un chien vit en moyenne entre 10 et 15 ans, certains spécimens peuvent vivre jusqu’à +20 ans.

En outre, avec des soins appropriés — que vous découvrirez en poursuivant la lecture de cet article — vous verrez qu’il est possible de rallonger la durée de vie de son ami à 4 pattes de quelques années.

STRESS, INCONFORT, AGITATION...

Quel calmant marche ?

Faites le test gratuit et découvrez les solutions naturelles les plus efficaces pour soulager votre chien.

Je fais le test !

Espérance de vie des chiens, la taille comme principal indicateur

La longévité des chiens, tout comme leur âge, dépend essentiellement de leur taille. C’est ce que révèle une étude japonaise à grande échelle.

Ainsi :

  • Les chiens de petite taille (-10kilos) entrent dans le grand âge une fois qu’ils ont 11 ans et bénéficient d’une durée de vie moyenne de 14,2 ans.
  • Les chiens de taille moyenne (10 – 25kilos) sont considérés comme âgés à partir de l’âge de 9 ans et ont une espérance de vie moyenne de 13,6 ans.
  • Les chiens de grande taille (20 – 40kilos) deviennent de vieux canidés à l’âge de 8 ans et meurent généralement au bout de 12,5 années d’existence.
  • Les canidés géants (+40kilos) sont qualifiés de chiens séniors aussitôt qu’ils ont 6 ans et vivent en moyenne 10,6 années.

Le nombre d’années de vie de votre chien est également tributaire d’un ensemble de facteurs dont :

  • La race du canidé 
  • Son patrimoine génétique ou sa lignée 
  • Son état de santé général 
  • Son hygiène de vie et son alimentation 
  • Ainsi que son environnement

Insolite : le chien le plus vieux du monde a pris le chemin des dinosaures à l’âge de 30 ans. Rien que ça !

Durée de vie des chiens, zoom sur la race

La durée de vie des chiens, comme nous venons de le voir, dépend avant tout de la taille et donc des prédispositions raciales.

À ce titre, les races de canidés de compagnie de très petit format, comme le chihuahua et le caniche ont une longévité moyenne de 14 ans.

Le dogue de Bordeaux, qui est un gros molosse — il peut peser jusqu’à 65 kilos — a quant à lui une espérance de vie moyenne de seulement 6 à 8 ans.

Et au milieu, les races canines de taille moyenne, à l’instar du Berger australien, peuvent aisément vivre 13 ans.

Conseil : si la durée de vie est un critère de sélection dans le choix de votre animal de compagnie, orientez-vous vers des petits chiens plutôt que vers des chiens de gabarit imposant.

A lire aussi : Chien qui reste petit : Top 20 des races (+photos)

Quels sont les signes qui montrent que mon chien est en fin de vie ?

Comme chez les humains, la fin de vie chez les chiens s’accompagne de certains signes : principalement des troubles comportementaux et des problèmes de santé liés à l’âge

Si votre animal se désintéresse progressivement de tout ce qui l’entoure, manifeste moins d’intérêt pour les personnes et les choses qu’il aime, c’est peut-être que son avenir est plus derrière que devant lui.

Un chien aux portes de la mort sera également sujet à une perte d’énergie inquiétante : il peut dormir jusqu’à 22 h/24 et avoir énormément de peine à se déplacer.

Des maladies chroniques des articulations telles que l’arthrose, l’arrêt de certaines fonctions de l’organisme comme la perte de l’ouïe et de la vue, ainsi qu’une incontinence sévère, peuvent aussi apparaître et rendre la vie de votre chien — et la vôtre par la même occasion — passablement douloureuse.

Il peut pareillement souffrir de troubles de l’appétit, perdre ou prendre du poids, et avoir des difficultés à respirer.  

En apprenant à détecter tous ces signaux, vous pourrez accompagner votre chien mourant au mieux de vos capacités et donner à votre ami à 4 pattes une meilleure fin de vie que possible.  

A lire aussi : Chien en fin de vie : Les signes

STRESS, INCONFORT, AGITATION...

Quel calmant marche ?

Faites le test gratuit et découvrez les solutions naturelles les plus efficaces pour soulager votre chien.

Je fais le test !

Comment rallonger le nombre d’années de vie de mon chien ?

Maintenant que vous savez combien de temps vit un chien en moyenne, sachet qu’il existe des éléments sur lesquels vous pouvez agir pour influencer positivement l’espérance de vie de votre compagnon à fourrure.

Il s’agit notamment de son alimentation, de son style de vie, du suivi auprès d’un vétérinaire et de l’affection que vous apportez à votre complice au quotidien.

1. Une alimentation saine et équilibrée pour prolonger l’espérance de vie de mon chien 

L’alimentation est un paramètre déterminant dans la durée de vie d’un chien, de même que dans la longévité d’un chat ou d’un humain.

Un animal domestique nourri aux produits industriels bon marché n’aura évidemment pas la même endurance qu’un petit coquin qui ne consomme que des aliments de bonne qualité, favorisant la digestion.

Afin d’aider votre chien à rester en bonne santé plus longtemps et, par ricochet, améliorer son espérance de vie, vous pouvez lui offrir une alimentation saine et équilibrée, adaptée à ses besoins spécifiques.

De plus en plus au poil, la nourriture vétérinaire : croquettes, pâtée pour chien et pour chat, est formulée de manière à couvrir les besoins nutritionnels de votre compagnon en fonction de :

  • Son âge 
  • Ses affections 
  • Son poids 
  • Sa taille 
  • Et éventuellement sa race

Il existe par exemple des aliments pour chiots, pour chiens adultes et vieux chiens atteints de pathologies articulaires.

Et des repas élaborés pour soutenir le système immunitaire et l’appareil digestif de votre toutou.

Vous avez du mal à vous retrouver dans tout ça ?

Demandez conseil à votre vétérinaire ou à un spécialiste de la nutrition animale.

En règle générale, les antioxydants et les acides gras oméga-3 — contenus respectivement en grande proportion dans l’huile d’olive et dans l’huile de chanvre — sont réputés pour augmenter la durée de vie des chiens et des chats.

Pensez par ailleurs à bien hydrater votre cerbère. Gardez son abreuvoir toujours propre et changez son eau régulièrement afin de lui garantir une sensation de fraîcheur à chaque fois qu’il la boira. 

2. Un bon mode de vie pour allonger la longévité de mon compagnon canin

Si la vitalité de votre chien passe principalement par un régime alimentaire correspondant à son métabolisme, son mode de vie n’est pas non plus en reste et a un grand impact sur sa durée de vie.

En effet, comme chez l’homme, la sédentarité est un style de vie qui n’est pas propice à la bonne santé de votre animal.

Les chiens ont besoin de se dépenser quotidiennement, de marcher de longues heures durant, de courir, voire de pratiquer certains sports canins, afin d’être complètement épanouis.

Toutefois, comme vous le verrez dans quelques instants, les besoins en activité physique peuvent varier de façon significative d’un canidé à un autre.

Par exemple, certaines races de chiens de traîneau comme le Husky sibérien sont réputées pour leur rapidité et leur endurance hors-normes.

Elles sont par conséquent excellentes pour participer à un cani-VTT ou un Canicross.

Partageant également les qualités d’un équilibriste, le Husky sibérien, au même titre que le Jack Russel, le Collie, le Berger allemand ou le Berger Australien… Surprend par l’agilité de ses pieds, pardon de ses pattes, et n’aura aucune difficulté à battre certains de ses congénères à plate couture dans des épreuves sportives requérantes de l’adresse comme l’Agility.

Vous l’aurez compris, les besoins en exercices physiques de ce chien sont très importants.

À l’inverse, d’autres types de chiens, citons ici le Chow-chow, n’ont pas tant besoin que ça de pratiquer du sport. 3 balades quotidiennes de 15 à 20 minutes suffisent largement à les garder en forme.

D’autres races canines encore, comme le Bichon frisé, le Carlin ou le Cavalier King Charles, sont quant à elles très casanières et de ce fait parfaitement adaptées à la vie en appartement.

Mais, outre la race, songez également à ajuster les activités corporelles de votre toutou en fonction de ses capacités physiques propres

Si votre chien a une santé fragile, est sujet à une affection qui réduit par exemple ses facultés cardiopulmonaires, ou est tout simplement en train de vieillir, il va de soi que, peu importe la race de limier dont il est issu, il aura du mal à se distinguer dans des disciplines sportives.

De simples promenades journalières, au rythme de votre chien, bien entendu, conviendront alors et seront très bénéfiques pour permettre à votre animal de :

  • Se dégourdir les pattes 
  • Prendre de l’air 
  • Renforcer sa masse osseuse 
  • Améliorer sa mobilité 
  • Entretenir ses muscles 
  • Booster ses aptitudes cardiorespiratoires

L’utilisation de certains objets tels que le bol ralentisseur, des jouets interactifs ou des balles distributrices est également recommandée pour stimuler le mental de son chien.

Enfin, ne faites jamais usage de la force pour contraindre votre toutou à effectuer un exercice en particulier, bien que vous jugez cela nécessaire pour lui. Il pourrait se faire mal.

Privilégiez plutôt une approche ludique.

Sélectionnez des jeux au cours desquels il pourra se dépenser joyeusement et passer des moments de qualité en votre compagnie.

3. Un suivi régulier chez le vétérinaire

Que vous vouliez ou non battre le record de longévité chez le chien, vous devez conduire votre molosse au moins une fois par an chez le vétérinaire.

Ce rendez-vous annuel est essentiel pour contrôler les paramètres généraux de l’animal et détecter précocement d’éventuelles maladies afin de mettre rapidement en place une réponse thérapeutique qui sera sans doute plus efficace et moins lourde pour votre chien.  

Cette visite permettra également d’effectuer ses rappels de vaccinations qui l’aident à se protéger contre les maladies courantes, plus ou moins dangereuses ou mortelles.

En voyant votre toutou, le vétérinaire pourra aussi décider s’il est primordial de lui administrer certains soins particuliers, comme un détartrage, un déparasitage ou une coupe de griffes.  

Cette somme d’actes préventifs peut faire la différence sur la durée de vie de votre chien. 

De même, en cas de symptômes ou de signes cliniques spécifiques :

  • Troubles digestifs persistants 
  • Fatigue chronique 
  • Variation importante de poids 
  • Détresse respiratoire 
  • Irritation de la peau

Ayez le réflexe de conduire votre canidé en consultation.

4. Soins et toilettage à la maison

Rien ne vaut un bon entretien et les soins de qualité que vous apportez à votre animal au quotidien.

Suivant les races, les besoins en toilettage peuvent varier d’un individu à un autre. 

Toutefois, en règle générale, pensez à :

  • Nettoyer régulièrement les yeux, le nez et les oreilles de votre compagnon pour empêcher le développement de certaines bactéries.
  • Brossez ses dents, avec une brosse à dents adaptée, pour prévenir l’accumulation du tartre.
  • Peignez son pelage, tous les jours ou quelques fois par semaine, en fonction de la densité de sa fourrure afin d’éviter une invasion parasitaire.
  • Coupez ses griffes lorsqu’elles deviennent trop longues.
  • Utilisez toujours des produits vétérinaires, ni toxiques, ni agressifs pour l’organisme de votre chien.

A lire aussi : Toilettage à domicile : Les bons gestes

5. Je chouchoute mon chien pour qu’il vive plus longtemps 

À défaut de le tremper dans une fontaine de jouvence, vous pouvez veiller au bien-être de votre animal de compagnie afin de prolonger le temps qu’il passera avec vous.

En effet, en plus de la santé physique, la santé émotionnelle est un facteur qui influe grandement sur la durée de vie de votre compagnon.

Un chien qui se sent aimé, bichonné, couvert de tendresse et respecté, sera par exemple moins stressé, plus heureux, et aura un meilleur système immunitaire.

Si vous pensez que l’affection que vous donnez à votre ami à 4 pattes est superflue, sachez désormais qu’elle est essentielle.

Aussi, autant que votre emploi du temps vous le permette, consacrez chaque jour du temps, beaucoup de temps, à ce compagnon fidèle qui vous accompagne avec loyauté depuis quelques mois ou de nombreuses années.

Établissez une routine bien-être pour vos moments de jeux, de caresses, de câlins ou de massages, afin de développer une grande complicité avec votre toutou.

Tenez également compte de ses peurs, de ses instants de panique, de ses refus, et soutenez-le durablement.

Comme tous les membres de la famille, les chiens ont non seulement besoin de savoir qu’ils peuvent compter sur nous, mais aussi de trouver leur place au sein du foyer familial.

Soyez attentifs à leurs besoins.

Encouragez-les à vous faire confiance.

Intégrez-les pleinement au milieu des vôtres.

6. De l’huile de chanvre CBD pour améliorer la qualité de vie de mon chien

L’huile de chanvre CBD, comme nous l’avons vaguement évoqué un peu plus haut, est une source importante en oméga-3.

Ces acides gras, dont certains sont indispensables, sont très bénéfiques pour la santé de nos animaux de compagnie.

Ils sont connus pour renforcer les défenses naturelles, aider l’organisme à lutter contre agressions des agents pathogènes, augmenter la durée de vie.

L’huile de chanvre CBD — extraite de la plante du même nom — est un produit naturel également efficace pour :

  • Diminuer l’anxiété 
  • Calmer les douleurs articulaires 
  • Soulager la nausée 
  • Atténuer les crises convulsives 
  • Favoriser le bien-être 
  • Encourager l’appétit et la digestion

En somme, la longévité des chiens a tendance à diminuer avec leur taille.

Plus votre compagnon a une carrure impressionnante, plus son espérance de vie sera réduite. 

Cela étant, les canidés vivent de plus en plus longtemps et en meilleure santé de nos jours, le mérite aux progrès de la médecine vétérinaire.

Avec :

  • Une alimentation adaptée à ses besoins énergétiques 
  • Une bonne hygiène de vie 
  • Ainsi que des soins appropriés et au moins une visite de contrôle annuelle ou semestrielle chez le vétérinaire 

Vous pouvez améliorer la qualité de vie de votre petit compagnon et par voie de conséquence étendre sa durée de vie.

FAQ : questions les plus fréquemment posées sur l’espérance de vie des chiens

Les chiens de pure race vivent-ils plus longtemps que les chiens croisés ?

Non. C’est l’inverse. À taille égale, les races de chiens croisées vivent en moyenne une année de plus que les canidés de race pure.

Quelle est la race de chien qui vit le plus longtemps ?

Le Chihuahua pourrait être la race de chien qui vit le plus longtemps. Il a une espérance de vie moyenne de 14 à 18 ans, mais peut atteindre jusqu’à 20 ans.

A lire aussi : Chien qui vieillit : comment l’aider au quotidien ?

Quelle est la race de chien qui vit le moins longtemps ?

Le dogue de Bordeaux est la race de chien qui vit le moins longtemps. Il a une durée de vie se situant entre 6 et 8 ans. Et est suivi de près par le L’Irish Wolfhound (espérance de vie : 6 à 8 ans). Et par le Dogue allemand (longévité : 7 à 9 ans).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Notre site internet utilise des cookies 🍪, comme la plupart des sites, afin de nous aider à améliorer votre expérience lorsque vous naviguez sur notre site. Nous supposons que vous êtes d'accord avec cela.