Chien dangereux : Des races plus à risque ?

staffie pitbull race de chien dangereux dangereuse

Nous avons tous un jour entendu dire que telle ou telle race de chien était dangereuse.

Peut-être même que l’on vous a déjà mis en garde sur un type de chiens réputé pour être agressif et mordre facilement.

Certains chiens souffrent en effet d’une mauvaise réputation à cause de leur race, dite dangereuse.

C’est le cas notamment des chiens « d’attaque » ou « de garde et de défense », comme le Staffie, le Berger allemand ou encore le Rottweiler qui ont tous une image de chien d’attaque, de chien de combat et de chien indomptable, prêt à mordre à n’importe quelle occasion.

Mais ils ne sont pas les seuls… de nombreuses races portent l’étiquette “chien dangereux” sur leur dos.

Des catégories ont même été mises en place pour réglementer leur adoption.

Mais qu’en-est-il vraiment ? Existe-t-il des races de chiens plus dangereuses que d’autres ? Les chiens dits dangereux ont-ils un comportement plus agressif que les autres ?

Non selon l’ANSES, Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail.

Nous faisons le point aujourd’hui sur les races de chiens dits dangereuses, les mythes et les réalités.

 

Races de chiens dangereuses : La classification

Nous avons tous entendu parler des chiens de catégorie 1 ou 2.

Et généralement, ces mentions allument une voyant rouge dans nos têtes, nous avertissant d’un danger, sans forcément trop savoir d’où il provient.

La classification par catégorie de chien est en fait une réglementation autour des « chiens susceptibles de représenter un danger aussi bien pour les personnes que pour les animaux domestiques », comme le rappelle le Ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation.

Mais que cela signifie-t-il exactement ? Sont-ils tous dangereux par nature ? En quoi ces chiens sont-ils plus dangereux que d’autres ?

La catégorie 1

La catégorie 1 regroupe les « chiens d’attaque », non-inscrits au livre des origines françaises (L.O.F) ou à l’un des livres généalogiques étrangers reconnus par le Ministère.

Parmi les types de chiens de la catégorie 1 :

La catégorie 2

La catégorie 2 regroupe les « chiens de garde et de défense » qui font partie des races suivantes, et donc inscrites à un livre des origines reconnu par le ministère de l’agriculture (chiens « LOF ») :

  • Race American Staffordshire Terrier
  • Race Tosa-Inu
  • Rottweiler (race et type, c’est-à-dire avec des caractéristiques morphologiques similaires à la race)

 

Races de chiens dangereuses : Les critères de classification

Les chiens de ces catégories ont un certain nombre de points communs qui les rendent plus susceptibles d’être dangereux que d’autres.

Parmi eux :

Leurs origines 

Les chiens de ces catégories ont tous initialement été élevés et développés pour des rôles bien précis de garde, de défense ou d’attaque.

On retrouve ainsi leurs traces aux côtés des humains dans les guerres et batailles, parfois lointaines et remontant à l’Antiquité, comme c’est le cas du Mastiff dont l’origine remonte à l’époque de César.

Mais ce n’est pas tout. Leur rôle ne se résumait pas initialement au combat.

Véritables protecteurs, les chiens de catégorie 1 et 2 étaient aussi utilisés pour protéger, des humains soit, mais aussi des denrées et du bétails, comme c’est le cas du Rottweiler.  

Leur morphologie 

Ce n’est pas un hasard, si ces chiens ont été à l’origine sélectionnés pour des rôles d’attaque et de défense.

Ces chiens rassemblent en effet de nombreux points communs, les rendant plus propices à ces tâches.

Parmi leurs caractéristiques communes, leur morphologie. Véritables molosses, il s’agit de chiens forts, impressionnants et musclés, susceptibles de faire bien plus de dégâts qu’un chien, type Cavalier King Charles.

Au-delà de leur force qui leur permet de se battre et de remporter les combats plus facilement que d’autres, leur carrure impressionnante est particulièrement dissuasive.

Avec un chien de ces catégories, il n’est en effet pas forcément utile d’employer la force, leur corpulence suffisant à dissuader les plus téméraires.

Leurs traits de caractère

Outre leurs caractéristiques physiques, si ces chiens ont été utilisés à l’origine pour protéger leurs maîtres, c’est aussi pour leurs traits de caractères communs.

En effet, ces chiens sont réputés pour être des animaux particulièrement loyaux et fidèles. Leur amour pour leur famille les rend ainsi plus protecteurs que d’autres races de chiens.

C’est donc en partie leur instinct protecteur qui en font d’excellents chiens de garde.

Méchants ? Non. Aimants ? Oui. Trop ? Tout dépend.

CBD pour chien - Botaneo

APAISEZ VOTRE CHIEN NATURELLEMENT 🌿

Botaneo propose une gamme de produits naturellement infusés au Cannabidiol (CBD) pour favoriser l'apaisement et le bien-être de votre animal 🥰

JE CALCULE LE DOSAGE ⚡
CBD pour chien - Botaneo

APAISEZ VOTRE CHIEN NATURELLEMENT 🌿

Botaneo propose une gamme de produits naturellement infusés au Cannabidiol (CBD) pour favoriser l'apaisement et le bien-être de votre animal 🥰

JE CALCULE LE DOSAGE ⚡
Chien détendu - Marque n°1 de CBD pour chiens

APAISEZ VOTRE CHIEN NATURELLEMENT 🌿

Botaneo propose une gamme de produits naturellement infusés au Cannabidiol (CBD) pour favoriser la détente, l'apaisement et le bien-être de votre animal 🥰

JE CALCULE LE DOSAGE ⚡

Chien dangereux : Attention aux amalgames

Tous ces éléments font de ces chiens, des chiens susceptibles d’être dangereux. Cela ne veut pas dire qu’ils le sont par nature.

Oui leur morsure est plus dangereuse que celle d’une petite race de chiens.

Oui leur loyauté et leur instinct de protection, les rend plus agressifs face aux étrangers.

Non, ces chiens ne sont pas fondamentalement méchants.

Ils requièrent simplement une éducation et une formation rigoureuse, sérieuse, ferme et bienveillante.

C’est d’ailleurs ce pourquoi, leur adoption n’est pas interdite, mais réglementée.

La loi du 6 janvier 1999 a ainsi imposé aux détenteurs de chiens catégorisés certaines choses dont (en fonction de la catégorie) :

  • Formation et attestation d’aptitude du propriétaire
  • Obligation d’un casier judiciaire vierge
  • Vaccination antirabique
  • Permis de détention
  • Attestation d’assurance
  • Carte d’identification
  • Evaluation comportementale du chien

Tout est fait pour limiter les adoptions à risques. Adoptions à risques (pour des combats de rue…) souvent médiatisées, et renforçant l’amalgame que certaines races de chiens sont plus dangereuses que d’autres.

Et pourtant… Ce profil une conclusion sur le fait que certaines races sont plus dangereuses que d’autres…

 

Certaines races de chiens plus dangereuses que d’autres ? L’ANSES a tranché

« La race ne suffit pas pour prédire et prévenir le risque de morsure ».

Dans un article publié le 8 février dernier, l’ANSES a annoncé que le risque de morsure ne peut pas être évalué selon le seul critère de la race ou du type racial du chien.

D’autres facteurs doivent être pris en compte pour évaluer la dangerosité d’un chien.

Parmi eux :

  • Le bien-être du chien
  • Sa race, son âge, son tempérament, son sexe et son statut reproducteur
  • Ses conditions de développement et son éducation
  • Le respect de ses besoins et attentes
  • La reconnaissance des signaux de stress
  • Sa santé mentale et physique
  • Ses relations à l’humain

Mais les facteurs d’évaluation de la dangerosité de l’animal ne se limitent pas à l’animal.

L’environnement d’une morsure doit aussi être pris en compte pour évaluer la dangerosité d’un chien.

Parmi les facteurs environnementaux à prendre en compte, L’ANSES cite notamment :

  • L’âge, le genre et la profession des victimes de morsure
  • Le lieu de la morsure
  • Le mode de vie du chien tel que défini par son maître
  • Les capacités de communication avec les chiens et notamment la détection des signaux d’agression ou de menace exprimés par l’animal

Autant de facteurs qui rendent chaque évaluation unique et individuelle. Autant de facteurs qui ne limitent pas un chien dangereux à sa race.

Concrètement, ces facteurs mettent en évidence le fait que chaque chien peut mordre et que cela n’est pas uniquement lié à la race.

Par exemple, il a été mis en lumière que les vieux chiens ont tendance à être plus agressifs. Tout comme les mâles, les chiens sujets aux douleurs et les chiens n’ayant pas été socialisés suffisamment tôt.

Ainsi, un vieux chihuahua mâle, sujet à l’arthrose, et n’ayant pas été correctement socialisé, est naturellement plus dangereux, qu’une jeune Rottweiler femelle, correctement socialisée et sans problème physique et comportemental (anxiété, destruction, hyperactivité…)

De même, un chien qui n’est initialement pas dangereux peut se révéler l’être en fonction de l’environnement dans lequel il placé.

Par exemple, les enfants en bas-âge, ne connaissant pas les signes avant-coureurs d’une attaque, peuvent davantage se faire mordre, et ce par n’importe quelle race de chien, considérée comme dangereuse ou non.

Un American Staffordshire terrier dans un environnement calme et stable aura ainsi moins de chance d’attaquer les adultes qui l’entourent, qu’un bichon frisé en présence d’un enfant qui joue un peu trop violement avec.

CBD pour chien - Botaneo

APAISEZ VOTRE CHIEN NATURELLEMENT 🌿

Botaneo propose une gamme de produits naturellement infusés au Cannabidiol (CBD) pour favoriser l'apaisement et le bien-être de votre animal 🥰

JE CALCULE LE DOSAGE ⚡
CBD pour chien - Botaneo

APAISEZ VOTRE CHIEN NATURELLEMENT 🌿

Botaneo propose une gamme de produits naturellement infusés au Cannabidiol (CBD) pour favoriser l'apaisement et le bien-être de votre animal 🥰

JE CALCULE LE DOSAGE ⚡
Chien détendu - Marque n°1 de CBD pour chiens

APAISEZ VOTRE CHIEN NATURELLEMENT 🌿

Botaneo propose une gamme de produits naturellement infusés au Cannabidiol (CBD) pour favoriser la détente, l'apaisement et le bien-être de votre animal 🥰

JE CALCULE LE DOSAGE ⚡

Leviers pour diminuer le risque de morsure selon l’ANSES

Pour contrer le risque de morsures, l’ANSES propose la création d’un observatoire des morsures, afin de rassembler et enrichir les données existantes sur les chiens à risque de morsure.

L’ANSES invite également à mettre en place un plan de prévention basé sur certains leviers, autres que la race, dont :

  • La sensibilisation des éleveurs et des propriétaires aux besoins des animaux
  • La sensibilisation des éleveurs et des propriétaires à l’éducation à leur apporter
  • Le renforcement du rôle des vétérinaires
  • La mise en place d’un dispositif d’observation et de collecte des informations sur les morsures.
  • Le renforcement de l’évaluation comportementale des chiens

Autant d’éléments qui tendent à mettre en avant l’importance du bien-être animal. Autant d’éléments qui mettent en lumière l’impact de l’humain sur l’épanouissement futur du chien.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *