Nouveau médicament à base de CBD : les ventes explosent

Nouveau médicament à base de CBD

Fabriqué par GW Pharmaceuticals, l’Epidyolex (orthographié Epidiolex aux États-Unis), un nouveau traitement à base de Cannabidiol, vient de terminer l’année dans le vert, avec des ventes s’élevant à 296 millions de dollars (268 millions d’Euros) sur l’exercice 2019.

Ayant récemment reçu l’autorisation de mise sur le marché (AMM) européenne pour le traitement d’appoint de certaines crises d’épilepsie, l’Epidyolex est un médicament s’appuyant sur les propriétés anticonvulsivantes de cette nouvelle molécule prometteuse issu du cannabis.

Ce nouveau médicament se présente sous la forme d’une solution buvable, contenant 100 mg de CBD par millilitre, un des phytocannabinoïdes présent naturellement dans la plante de cannabis (mais qui est totalement dépourvu des effets addictif & psycho-actifs du THC).

Outre les effet anticonvulsivants, le cannabidiol possèderait également des propriétés antivomitives, antipsychotiques, anxiolytiques (vertus relaxantes).

Actuellement, l’Epidyolex est prescrit en association au clobazam (médicament de classe des benzodiazépines possédant des propriétés anticonvulsivantes) dans le cadre des crises d’épilepsie associées aux syndromes de Lennox Gastaut (LGS) ou de Dravet chez les patients âgés de 2 ans et plus.

En effet, les recherches menées par GW Pharmaceuticals ont permis de déterminer que le CBD, associé à d’autres traitements anti-épileptiques, réduisait de manière significative la fréquence des crises épilepsie.

“Le CBD est un nouveau mécanisme pour traiter l’épilepsie. Nous traitons évidemment des patients très nécessiteux, souvent de jeunes patients qui subissent de nombreuses crises par jour”, déclare Justin Gover, le PDG de GW Pharmaceuticals.

Justin Gover s’exprimant sur le plateau de CNBC – Jim Cramer

“La capacité de fournir une réelle avancée dans ce domaine thérapeutique combiné avec le fait qu’il s’agit du tout premier médicament à base de cannabis approuvé par les autorités a fortement contribué aux ventes exceptionnelles de ce produit” ajoute-t-il.

La société pharmaceutique vient également de lancer d’autres essais cliniques autour de la molécule de CBD, visant notamment des pathologies tel que la sclérose en plaque, l’autisme, la schizophrénie, ou encore le syndrome de stress post-traumatique (SSPT).

Des avancées médicales qui promettent de ne pas se limiter aux humains ! Le monde vétérinaire s’intéresse en effet également de près à cette molécule qui n’a pas fini de nous surprendre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *