Comment faire maigrir un chat ? 6 conseils

Votre chat a pris du poids et vous vous demandez comment faire pour qu’il maigrisse ? Pas de panique, même si vous avez raison !

Un chat en surpoids ou obèse développe plus facilement des problèmes de santé, il est donc nécessaire de l’accompagner vers une perte de poids.

On estime que 52 % des chats domestiques dans le monde sont en surpoids ! Ce chiffre a quasiment doublé en 10 ans !

Pourtant, seul 25 % des propriétaires de chats les considèrent en surpoids !

L’origine de la prise de poids chez le chat est multifactorielle.

L’identification des facteurs favorisant permet déjà d’initier chez l’animal un changement positif dans ses habitudes du quotidien.

Pour vous guider, nous vous donnons 5 conseils pour faire maigrir votre chat !

Poids moyen du chat

Le poids moyen d’un chat adulte varie selon sa race. Ainsi, le chat européen pèse entre 3,5 et 4,5 kg, sachant que les femelles sont en bas de la fourchette et les mâles en haut.

Pour les autres races, le poids moyen est le suivant :

  • Abyssin : 2 à 4 kg
  • Burmese : 3 à 4,5 kg
  • Siamois : 3 à 4,5 kg
  • Devon Rex : 3 à 5 kg
  • Sacré de Birmanie : 4 à 5 kg
  • Persan : 4,5 à 6 kg
  • Maine Coon : 5 à 7 kg
  • Norvégien (Forêts norvégiennes) : 6 à 11 kg

STRESS, INCONFORT, AGITATION...

Quel calmant marche ?

Faites le test gratuit et découvrez les solutions naturelles les plus efficaces pour soulager votre chat.

Je fais le test !

Surpoids et obésité chez le chat

L’amour que l’on porte à son chat ou à son chien peut biaiser la perception objective que l’on devrait avoir de son poids !

Car un chat en surpoids ou obèse n’est pas qu’un gros chat idéal pour les câlins !

C’est un animal qui peut présenter plus facilement et rapidement des problèmes de santé importants.

Le surpoids et l’obésité augmentent, notamment, le risque de diabète, de problèmes cardiaques, de calculs urinaires et d’arthrose.

Il est donc important de stopper, chez les propriétaires, l’association aimer/suralimenter, catastrophique pour le chat !

Savez-vous que 40 % des propriétaires de chat ignorent son poids ?

C’est plutôt problématique sachant qu’un chat ayant 1 kg de trop équivaut à un humain de 65 kg ayant 16 kg de trop !

Si Minou déteste rester immobile sur la balance, quelques observations peuvent suffire pour savoir si votre animal a besoin de perdre du poids :

  • Votre chat a un poids normal (de 3 à 5 kg) si la taille et le creux du ventre sont visibles et que la colonne vertébrale et les côtes sont facilement palpables.
  • Votre chat est en surpoids (15 % de plus de poids que le poids normal) si la taille est peu visible et le ventre distendu et que la colonne vertébrale et les côtes sont difficiles à palper.
  • Votre chat est obèse (30 % de plus de poids que le poids normal) si la taille n’est pas visible, le ventre très distendu et que la colonne vertébrale et les côtes sont très difficiles à palper.

Il est donc vital de bien observer votre chat pour lui permettre d’accéder à son poids idéal.

Une consultation chez le vétérinaire peut également vous éclairer sur le poids de votre chat.

Facteurs de prise de poids chez le chat

Hygiène de vie

Plus d’un chat sur deux vit en ville, souvent en appartement. La sédentarité du chat en milieu urbain lui fait prendre du poids.

Dans la nature, effectivement, le chat est un grignoteur : il mange 15 à 20 petits repas par jour !

Un repas donné en une à deux rations ne lui convient donc pas.

De plus, l’ennui d’un chat qui ne sort pas à l’extérieur peut générer des rations alimentaires plus importantes.

Nourriture trop riche

Le chat a besoin d’une alimentation saine à base de protéines pour conserver son équilibre.

Or, les aliments pour chats vendus en supermarché sont souvent trop riches en légumes fruits, céréales vitamines et fibres et donc en glucides et lipides.

Il vous suffit de prendre le temps de lire les compositions sur les étiquettes et vous aurez une idée plus claire de ce que mange votre animal de compagnie !

Si, en plus, vous appréciez de donner à votre chat des friandises, c’est la cerise sur le gâteau !

Les friandises de supermarché sont souvent très caloriques, grasses et sucrées, à éviter !

Stérilisation

80 % des chats domestiques en France sont castrés.

Malheureusement, si la castration permet de réguler le flot de naissances des chatons, elle comporte aussi des effets secondaires.

Elle provoque, effectivement, une augmentation de l’appétit observable déjà 48 heures après l’intervention.

Ce regain d’appétit va amener un surpoids chez 45 % des chats castrés qui vont se trouver en difficulté pour réguler leur ration alimentaire.

Le chat castré a aussi tendance à devenir plus sédentaire compte-tenu des modifications hormonales. Votre vétérinaire pourra vous conseiller sur l’alimentation la plus adaptée.

Anxiété

Manger est un comportement de protection et d’apaisement pour l’organisme.

Un chat anxieux va avoir tendance à manger en plus grosse quantité et plus souvent pour se rassurer.

Médicaments

Certains médicaments peuvent influer directement sur le comportement alimentaire du chat.

Ainsi, les corticoïdes et les progestatifs vont provoquer une augmentation de l’appétit de l’animal, un accroissement de l’alimentation et une prise de poids.

Votre vétérinaire peut vous renseigner quant aux effets secondaires des traitements mis en place chez votre animal.

Dysendocrinie

Il s’agit d’un trouble des glandes endocrines existant chez le chat comme chez l’homme.

L’hyperthyroïdie est la dysendocrinie la plus fréquente chez le chat. C’est un trouble endocrinien caractérisé par un excès d’hormones thyroïdiennes. Elle touche surtout les chats de plus de 8 ans.

La conséquence de la dysendocrinie est une augmentation de l’appétit qui lui fait prendre du poids.

À noter tout de même que des pertes de poids sont également observées. Une consultation chez le vétérinaire favorise le dépistage d’éventuelles pathologies.

6 conseils pour faire maigrir votre chat

@sonyakisa8 SPORT💪🏻#cat ♬ Maniac (Flashdance Version) (Re-Recorded / Remastered) – Michael Sembello

 

  1. Adopter une alimentation moins calorique

Votre chat en surpoids ou obèse a besoin de retrouver un équilibre alimentaire.

Exit les croquettes et friandises de mauvaise qualité, il est nécessaire de repartir sur des bases saines !

L’alimentation du chat doit comporter majoritairement de la viande de qualité et peu de légumes ou céréales.

Une alimentation faite maison est bien sûr idéale !

Cependant, il est parfois difficile de trouver le temps nécessaire pour préparer soi-même les pâtées de son animal de compagnie.

Heureusement, certains produits préparés sont plus adaptés que les produits bas de gamme !

Les indices à rechercher sur les étiquettes sont les suivants :

  • Un taux de cendres brutes trop élevé (> 9 %) démontre l’utilisation de sous-produits animaux de mauvaise qualité nutritive.
  • Le taux de phosphore ne doit pas dépasser 1,4 %
  • Le rapport protéines/phosphore renseigne sur la qualité des protéines animales. Un ratio faible (proche de 25) indique une qualité médiocre. En revanche, un ratio élevé (proche de 35 ou +) montre une bonne qualité.

Soyez également vigilant aux croquettes pour chats stérilisés qui vantent une diminution du pourcentage de graisses !

En contrepartie, ils augmentent souvent le taux de sucre, ce qui se révèle catastrophique !

Malheureusement, tout n’est pas indiqué sur les étiquettes des produits.

  1. Prévoir des quantités adaptées

Ne rationnez pas votre chat !

La qualité des aliments doit être optimale pour que votre animal profite des nutriments nécessaires plutôt que d’une surconsommation de glucides et lipides !

L’alimentation doit être laissée en libre-service car le chat a besoin de beaucoup de petits repas en une journée.

Si vous craignez que votre chat surconsomme, vous vous trompez !

La première semaine, il fera peut-être des excès mais ensuite il se régulera.

Il existe des systèmes intelligents de distribution de croquettes qui demandent au chat de réaliser une petite manipulation pour obtenir sa nourriture.

Ils permettent à la fois de créer une source de stimulation pour votre animal et lui fournissent de petites quantités de nourriture.

  1. Ajouter un aliment humide

Une étude a montré qu’un ajout d’aliment humide (type pâtée) à la ration alimentaire quotidienne favoriserait une plus grande activité physique !

  1. Proposer un exercice suffisant

C’est le second pilier de l’équilibre après l’alimentation ! Mangez, bougez, ça fonctionne aussi pour les chats !

Votre animal a besoin d’un exercice physique régulier pour être en forme et avoir un poids équilibré.

S’il vit à la campagne ou qu’il vit en ville avec des sorties régulières, pas de problème !

Vous devez d’ailleurs souvent constater que votre chat est fatigué quand il rentre de sa promenade.

Si votre chat ne sort pas du tout, il est nécessaire de lui créer des sources de stimulation pour l’amener à se dépenser.

La création d’une salle de sport « spécial chat » est une idée à mettre en pratique !

Nécessitant peu de matériel et d’investissement, elle peut s’accommoder de vieux morceaux de cartons en guise de tunnels, de planches de bois ou filets de hauteurs différentes pour un parcours en hauteur attractif. 

Des bouts de ficelle ou de laine fixés à de petits morceaux de bois constitueront des leurres intéressants à attraper sans modération !

STRESS, INCONFORT, AGITATION...

Quel calmant marche ?

Faites le test gratuit et découvrez les solutions naturelles les plus efficaces pour soulager votre chat.

Je fais le test !

  1. Mettre en place un rééquilibrage progressif

On parle bien de rééquilibrage et pas de régime ! Un régime chez le chat comme chez l’homme ne sert strictement à rien !

Il risque même d’accentuer le problème. Il est plutôt conseillé d’établir un équilibre alimentaire sain pour favoriser une perte de poids progressive.

Un régime strict chez le chat peut provoquer une lipidose hépatique féline, c’est-à-dire une accumulation de graisse dans le foie à la suite du changement soudain d’alimentation. Ce trouble peut se révéler grave et même mortel.

On considère qu’un chat en rééquilibrage ne doit pas perdre plus de 1,5 % de son poids par semaine, soit moins de 120 g par semaine pour un chat obèse de 8 kg.

Il faudra donc environ un an de rééquilibrage pour ce chat de 8 kg.

  1. Prendre en charge l’anxiété

Beaucoup d’évènements dans la vie d’un chat peuvent provoquer un stress ou une anxiété chronique.

Des troubles dépressifs peuvent même apparaitre à la suite d’un déménagement, d’un changement dans le quotidien, d’un ennui chronique.

Si les sources d’anxiété ne sont pas toujours identifiables, ce qui est sûr est que votre animal de compagnie a besoin d’être rassuré.

Un peu plus de présence, d’attentions et de caresses peut lui permettre de se sentir mieux.

Il existe également des produits naturels à base de CBD (cannabidiol) pour chien et chat permettant d’apaiser votre animal.

Sans effets secondaires ni dépendance, le CBD offre une alternative naturelle efficace pour un chat plus serein et équilibré.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Notre site internet utilise des cookies 🍪, comme la plupart des sites, afin de nous aider à améliorer votre expérience lorsque vous naviguez sur notre site. Nous supposons que vous êtes d'accord avec cela.