Mammite chez le chat : reconnaitre et soigner

Votre chat peut, malheureusement, développer une multitude d’infections et d’inflammations, pas toujours faciles à détecter.

Ceci d’autant plus que votre compagnon félin n’exprime pas clairement ses douleurs et son inconfort.

Soyez donc vigilant à tout changement de comportement de votre chat ou à une tendance nouvelle à l’isolement.

Parmi les maladies rencontrées chez les chats, la mammite constitue une inflammation qui peut paraitre anodine au premier abord.

Cependant, elle peut rapidement évoluer vers des complications pouvant s’avérer fatales.

Comment reconnaitre une mammite chez le chat et comment la prendre en charge ? Gros plan sur cette inflammation chez le chat.

STRESS, INCONFORT, AGITATION...

Quel calmant marche ?

Faites le test gratuit et découvrez les solutions naturelles les plus efficaces pour soulager votre chat.

Je fais le test !

Qu’est-ce que la mammite du chat ?

La mammite ou « mastite » est plus fréquente chez le chien que chez le chat. Elle se caractérise par une inflammation d’une ou de plusieurs glandes mammaires d’origine infectieuse.

En effet, l’infection est causée par des microbes, fréquemment des staphylocoques dorés.

Il peut également s’agir des bactéries Escherichia Coli, des streptocoques et des entérocoques.

Généralement, l’infection est ascendante, de la mamelle vers la glande mammaire.

Les bactéries s’infiltrent, en effet, dans la mamelle puis au sein de la glande mammaire par son orifice, des crevasses ou des coupures sur la mamelle.

Plus rarement, cette inflammation peut résulter d’une infection généralisée qui va se propager aux glandes mammaires.

Pour rappel, la chatte, comme le chat, possède, généralement, 8 mamelles (parfois 6 ou 10).

On observe 4 mamelles thoraciques, 2 mamelles abdominales et 2 mamelles inguinales.

Les mamelles du chat mâle ne lui sont d’aucune utilité.

Comme pour les êtres humains, elles semblent apparaitre chez tous les fœtus in utéro avant même l’apparition du sexe.

Quelles sont les causes de la mammite chez le chat ?

La mammite touche le plus souvent la chatte pendant la gestation ou après la mise-bas.

Une mauvaise hygiène et de mauvaises conditions de vie favorisent l’apparition de l’inflammation.

Elle peut, également, être causée par des blessures aux mamelles provoquées par les dents et/ou les griffes des chatons pendant l’allaitement.

Comme nous l’avons vu, la mammite peut également être la conséquence d’une infection généralisée.

Quels sont les symptômes de la mammite chez le chat ?

Différents symptômes peuvent signaler la présence d’une mammite chez le chat :

  • Mamelle(s) enflée(s), chaude(s), dure(s) et douloureuse(s)
  • Présence d’écoulements (pus et saignements)
  • Anorexie
  • Perte de poids
  • Fièvre
  • Altération de l’état général (abattement)
  • Vomissements
  • Diarrhées
  • Déshydratation
  • Abcès
  • Gangrène
  • Risque de choc septique : également appelé choc endotoxinique, il s’agit d’une infection bactérienne affectant la circulation sanguine.
  • La chatte refuse de s’occuper de ses petits.
  • La portée ne prend pas assez de poids car le lait, qui devient brunâtre, n’est plus consommable.
  • Les chatons sont faibles, pleurent et refusent de téter.
  • Allaitement téton qui saigne

Les symptômes sont très variables d’un animal à l’autre. En effet, l’inflammation peut être légère et n’amener que quelques symptômes.

Elle peut aussi s’avérer grave et évoluer vers une mammite gangréneuse. Dans cette forme, les tissus meurent par manque d’apport sanguin.

Sans prise en charge rapide, l’infection peut entrainer le décès de l’animal.

Le choc septique constitue également un cas d’urgence absolue.

Dans tous les cas, la mammite du chat nécessite une consultation vétérinaire en urgence. La vie de la chatte mais également celle des chatons en dépendent.

STRESS, INCONFORT, AGITATION...

Quel calmant marche ?

Faites le test gratuit et découvrez les solutions naturelles les plus efficaces pour soulager votre chat.

Je fais le test !

Comment est prise en charge la mammite du chat ?

Diagnostic

Pour une approche globale de votre chat, il est recommandé de transmettre à votre vétérinaire le carnet de santé et tous les antécédents de votre animal.

Dans un premier temps, le vétérinaire va procéder à un examen clinique complet de votre chat.

Il peut réaliser des examens complémentaires, comme un bilan sanguin, pour établir son diagnostic.

En cas de mammite, les marqueurs sanguins indiquent, notamment, une augmentation des globules blancs.

Si les tissus sont gangrénés, ils signalent une altération des plaquettes. Le bilan sanguin peut permettre aussi une analyse cytologique (des cellules) de la sécrétion mammaire.

Une analyse bactériologique du lait indique, également, la nature des bactéries en cause dans l’inflammation.

Traitement

Toute la complexité du traitement est de concilier soins de la mère et continuité de l’allaitement des chatons.

Le sevrage est, en effet, uniquement envisagé dans les cas graves de mammite (abcès et/ou gangrène). La durée minimale de l’allaitement du chaton doit être de 8 semaines.

Tout doit donc être entrepris pour la reprise de l’allaitement.

Le vétérinaire soigne la mammite du chat par l’administration d’antibiotiques à large spectre tels que l’amoxicilline, la céfalexine ou la céfoxitine.

Le traitement dure, généralement, deux à trois semaines. Le plus souvent, la chatte peut être soignée à domicile.

En cas d’abcès, l’application de compresses humides et chaudes favorise la maturation. L’abcès peut alors, ensuite, être ponctionné et irrigué.

Cependant, en cas d’infection généralisée ou de septicémie, l’hospitalisation en clinique vétérinaire s’impose.

C’est aussi le cas si le chat est fortement déshydraté ou que son état général est trop fortement altéré. Seule une hospitalisation favorisera une prise en charge globale.

Si la mammite a évolué vers une forme gangréneuse, il est nécessaire de procéder à une intervention chirurgicale sous anesthésie générale.

L’opération consiste à ôter les tissus nécrosés. C’est parfois également nécessaire en cas d’abcès persistant. À noter que plus vous consultez tôt, plus le pronostic est favorable pour votre animal.

Si c’est possible (moins de douleurs et pas de complications) et selon l’antibiotique administré, l’allaitement est poursuivi.

Certains antibiotiques ne représentent, en effet, aucun danger pour les chatons. L’allaitement favorise le drainage des mamelles de la chatte.

Si l’allaitement ne peut pas être poursuivi, une alimentation au biberon de lait maternisé pour chaton sera mise en place.

Dans ce cas, il sera nécessaire que la chatte porte un gilet ou body de protection pour éviter que les chatons cherchent à téter.

Généralement, le pronostic de la mammite chez la chatte est plutôt bon. L’animal recouvre la santé en quelques semaines.

Produits naturels

Si le traitement de la mammite chez le chat nécessite obligatoirement une prise en charge vétérinaire, des produits naturels peuvent être proposés, en complément, pour soulager votre animal.

C’est le cas, notamment, des produits à base de CBD qui réduisent les sensations d’inconfort chez les chats et les chiens.

Ils offrent également une prise en charge du stress, souvent associé à la douleur et aux soins chez les animaux. Les produits à base de CBD possèdent, de plus, des propriétés anti-inflammatoires.

Citons, les produits Botaneo qui ont été spécifiquement étudiés pour les animaux de compagnie. L’huile de CBD peut être facilement administrée, chez les chats grâce à son pulvérisateur. Un spray peut être effectué directement dans la bouche de l’animal ou diffusé sur sa nourriture.

À noter que les produits naturels, à base de CBD, ne provoquent pas d’effets secondaires ni de phénomène d’accoutumance, d’où leur intérêt en complément du traitement. N’hésitez pas à solliciter l’avis de votre vétérinaire pour mieux accompagner votre animal de compagnie.

A lire aussi : CBD pour chat : 7 Bienfaits & Avantages

La mammite chez les chats – Question fréquentes – F.A.Q

Comment détecter une mammite ?

La mammite de la chatte se manifeste généralement de trois façons différentes.

On constate, effectivement, une altération de l’état général (fièvre, perte d’appétit), une inflammation de la mamelle (rouge, chaude et douloureuse) et une modification du lait (aspect, couleur et odeur) qui le rend impropre à la consommation.

Comment soigner naturellement la mammite du chat ?

La mammite du chat nécessite un traitement médical strict mis en place par le vétérinaire.

Des produits naturels peuvent, cependant, être proposés en complément pour soulager les douleurs et favoriser le mieux-être de l’animal.

Citons les produits naturels à base de CBD qui ont l’avantage de ne pas provoquer d’effets secondaires ni de phénomène de dépendance.

Comment savoir si ma chatte a une tumeur mammaire ?

Les symptômes d’une tumeur mammaire sont, principalement, la présence d’une ou de plusieurs masses au niveau des mamelles abdominales ou thoraciques.

Elles peuvent passer inaperçues mais sont décelables à la palpation. La zone touchée peut devenir chaude et douloureuse.

À noter que les chats mâles peuvent aussi présenter une tumeur mammaire. Ils représentent, toutefois, moins de 1 % des cas.

Pourquoi ma chatte a les mamelles gonflées ?

Si les mamelles de votre chatte sont gonflées, cela peut indiquer qu’elle souffre d’une mammite.

Il s’agit d’une inflammation des glandes mammaires. Elle est à différencier des tumeurs mammaires, souvent malignes chez la chatte.

Les chats mâles ont-ils des mamelons ?

Tout à fait ! Les chats mâles, tout comme les hommes, possèdent autant de mamelles que la chatte. Ils sont généralement au nombre de 8 : 4 thoraciques, 2 abdominales et 2 inguinales.

Cependant, les mamelles du mâle n’ont aucune utilité. Ceci s’explique par leur apparition avant même l’apparition du sexe, au stade fœtal.

Quels animaux peuvent attraper une mammite ?

Les chattes ne sont pas les seules à pouvoir développer une mammite. Les chiennes mais également les femelles laitières (vaches, brebis, chèvres, bufflonnes et chamelles) sont plus souvent touchées par cette infection que les chattes.

À noter que la mammite touche plus de 40 % des vaches laitières en France. Elle constitue la première pathologie des élevages laitiers.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Notre site internet utilise des cookies 🍪, comme la plupart des sites, afin de nous aider à améliorer votre expérience lorsque vous naviguez sur notre site. Nous supposons que vous êtes d'accord avec cela.