Comment donner du kaopectate à un chien ?   

Le kaopectate (nom un peu barbare) est un médicament vétérinaire utilisé pour lutter contre les troubles digestifs (diarrhée, principalement) chez les chiens, chez les chats, et même chez les poulains et les vaux.

Il s’agit d’un pansement intestinal, formulé essentiellement à base deux ingrédients actifs : le kaolin et la pectine, et dont la forme pharmaceutique est une suspension buvable.

Comme nombre de médicaments pour animaux domestiques, le kaopectate n’est pas toujours simple à administrer à un chien, tant son goût et son odeur ne sont pas appétents pour ce dernier.

Comment donc procéder ?

C’est ce que nous vous proposons de découvrir dans cet article.

En prime, vous recevrez quelques précieux conseils qui vous aideront à prévenir la diarrhée chez votre toutou.

STRESS, INCONFORT, AGITATION...

Quel calmant marche ?

Faites le test gratuit et découvrez les solutions naturelles les plus efficaces pour soulager votre chien.

Je fais le test !

Le kaopectate, un antidiarrhéique pour chien

Le kaopectate est un traitement médicamenteux indiqué en cas de troubles digestifs chez le chien.

Il permet de stopper les diarrhées, principalement, mais aussi d’autres gênes d’ordre digestif telles que les nausées, la constipation, les flatulences, les ballonnements, gargouillements et aigreurs ou brûlures d’estomac

Quelle est la formulation du kaopectate ?

Le produit pharmaceutique est composé :

  • Du kaolin, argile blanche qui a le pouvoir de capter l’excès d’acide gastrique, soulager les infections gastro-intestinales grâce à une absorption des toxines bactériennes qui entrave le bon fonctionnement de la sphère digestive.
  • De la pectine, substance d’origine végétale dont la forme gélifiée permet de neutraliser les graisses et les sucres dans l’intestin, ralentir le transit digestif, favoriser une bonne digestion.
  • Des conservateurs, parahydroxybenzoate de méthyle (E218) qui a des propriétés antibactériennes et antifongiques, acide sorbique (E200), excipient QSP.

En donnant du kaopectate à votre chien, vous lui offrez ainsi un pansement intestinal qui viendra :

  • Apaiser la paroi des intestins 
  • Protéger la muqueuse intestinale, laquelle facilite l’ingestion de tous les nutriments et aide à leur passage dans la circulation sanguine de l’animal

Comment administrer du kaopectate à mon chien ?

Le respect de la posologie prescrite par le vétérinaire est essentiel.

Si vous faites de l’automédication : utilisation du kaopectate hors prescription médicale, lisez attentivement la notice du médicament avant de donner le produit à votre ami à 4 pattes.

En règle générale, le dosage du kaopectate se calcule en fonction du poids de l’animal.

On recommande, ainsi, de donner 15 à 120 ml par jour, répartis en 3 ou 4 prises, pendant 2 à 3 jours, 5 jours maximum.

Le kaopectate se présente sous forme de suspension buvable, il s’administre par voie orale.

Vous pouvez employer l’une des deux astuces données ci-dessous pour faire avaler le médicament à votre petite boule de poils.

Note : pensez à bien agiter la suspension avant emploi.

1. Donner du kaopectate en pipette à mon chien

  • Installez une serviette ou une couverture sur le sol.
  • Préparez et déposez le kaopectate juste à côté de l’installation, prêt à être administré.
  • Emmaillotez votre animal avec la serviette ou la couverture préalablement allongée.
  • Retenez-le — sans trop le serrer — entre vos cuisses. Ou placez-vous simplement derrière lui pour l’empêcher de reculer.
  • Maintenez sa tête bien en arrière (le museau doit pointer vers le plafond).
  • Introduisez l’embout de la pipette dans la commissure des lèvres du canidé, juste à l’intérieur de sa joue, derrière les dents.
  • Injectez la solution buvable jusqu’à atteindre la dose prescrite.
  • Assurez-vous que votre compagnon à bien dégluti.
  • Récompensez-le !

2. Camoufler le kaopectate dans la nourriture de mon chien

Certains animaux de compagnie, plus récalcitrants, se laissent difficilement médeciner par le biais d’une pipette, ils mordent et griffent leur propriétaire. Aïe !

Si un traitement doit être pris 2 à 4 fois par jour, la médication devient alors un véritable cauchemar, mais pas de panique. 

Le kaopectate étant un médicament qui n’a ni une odeur ni un goût très marqué, vous pouvez aisément le mélanger avec la nourriture : croquettes ou pâtée pour chien, de votre toutou, notamment si ce dernier est particulièrement gourmand.

Cela dit, attention…, il y a des chiens à qui on ne la fait pas : ils rechignent à manger leur gamelle dès lors qu’ils s’aperçoivent de la présence d’un produit pharmaceutique. 

Que voulez-vous ?

Leur truffe est très développée !

Si vous avez du mal à donner du kaopectate à votre chien avec l’une et l’autre de ces techniques, conduisez-le simplement chez un vétérinaire.

Le spécialiste de la santé animale est en effet plein de ressources. Il saura vous guider et vous aider à bien administrer un médicament à votre animal de compagnie.

À savoir : la diarrhée peut être le signe d’une maladie sous-jacente, comme nous le verrons un peu plus bas. Avant de commencer un traitement antidiarrhéique pour chien ou pour chat, amenez donc Médor ou Minette en consultation.De cette façon, le praticien pourra déterminer, avec précision, l’origine de la diarrhée et prendre rapidement le patient en charge.

Pour aller plus loin : Comment donner un médicament à un chien ?

STRESS, INCONFORT, AGITATION...

Quel calmant marche ?

Faites le test gratuit et découvrez les solutions naturelles les plus efficaces pour soulager votre chien.

Je fais le test !

Causes de la diarrhée du chien

La diarrhée est un trouble digestif de l’intestin, au même titre que les ballonnements et gaz intestinaux, qui est assez fréquent chez les mammifères.

Elle se caractérise par une évacuation régulière et presque incontrôlée de selles, souvent liquides.

Chez le chien, les causes de la diarrhée sont très diverses :

1. Une intoxication alimentaire

L’intoxication alimentaire est la première cause de diarrhée chez le chien.

Elle survient généralement après la consommation d’aliments contaminés par des parasites, des virus, des bactéries ou des toxines.

Chez nos amis à 4 pattes, certains aliments, même sains ou non contaminés, peuvent provoquer une intoxication.

C’est, par exemple, le cas de l’oignon, de la cannelle et de l’avocat, qui sont toxiques pour l’organisme du chien et peuvent entraîner des diarrhées, des nausées, voire des vomissements.

En effet, le système digestif des canidés est assez différent de celui de l’homme : intestin 3 fois plus court, durée de transit dans l’intestin, seulement 2 heures, contre 24 heures en moyenne chez un homme adulte.

Conclusion : donner des restes de repas à son chien, sans se renseigner en amont sur ce qu’il peut et ne peut pas manger, est une habitude à bannir.

2. Les vers intestinaux

Les vers intestinaux ne sont pas l’apanage des humains. Ils se développent aussi dans l’organisme de nos petits compagnons à fourrure. 

Troubles digestifs (diarrhées, vomissements), ventre ballonné, démangeaisons dans la région anale, poil terne, retard de croissance, sont les symptômes les plus visibles d’une invasion de parasites intestinaux chez le chien.

Dans une telle situation, la prise en charge des vers, par des vermifuges, suffit à soulager la diarrhée de l’animal.

Conclusion : donner du kaopectate à un chien en automédication n’est pas forcément une bonne idée. Car la crise diarrhéique peut être due à une pathologie sous-jacente.

A lire aussi : Est-ce que mon chien a des vers ? Symptômes, causes, traitements

3. La coccidiose

Ce terme désigne une maladie parasitaire (ou parasitose) occasionnée par la présence de microorganismes protozoaires du genre Eimeria dans l’appareil digestif du chien.

Ces parasites, très nuisibles, détruisent les cellules intestinales par parasitisme intracellulaire et produisent des œufs (oocystes) qui seront excrétés par l’organisme via les excréments.

Si votre chien venait à souffrir de coccidiose, vous serez alerté par ses diarrhées aqueuses, parfois sanguinolentes, mais aussi par sa perte d’appétit et de poids.

Dans ce cas, un test parasitaire sera nécessaire pour confirmer le diagnostic.

S’il est positif, le vétérinaire prescrira des antibiotiques, souvent de la classe des Sulfamides ou un Triméthoprime, dont les plus efficaces sont le Sultrian ou le Bactrim, qui guériront votre petite boule de poils de sa parasitose digestive et arrêteront ses diarrhées.

4. La giardiose

Une autre infestation parasitaire très courante chez nos compagnons canins.

La giardiose affecte également le tube digestif du chien, et plus précisément ses intestins.

Elle est causée par un protozoaire, le giardia, qui est lui aussi évacué par l’organisme à travers les fèces de l’animal.

La maladie est assez répandue : on considère qu’environ 30 % des chiots sont porteurs de ce parasite intestinal.

Contrairement à la coccidiose, la giardiose est une zoonose, ce qui signifie qu’elle est contagieuse et naturellement transmissible du chien à l’homme, ou inversement, par un simple contact.

Comment savoir si votre canidé en est atteint ?

Les chiens malades souffrent généralement de diarrhées chroniques et présentent des selles plus volumineuses.

Ils peuvent aussi avoir des fientes plus molles, de couleur terne ou verdâtre, luisantes en surface et teintées de sang ou contenant de la glaire.

L’augmentation de l’appétit (car le giardia absorbe les nutriments, les minéraux et les vitamines issus de l’alimentation), un amaigrissement inexpliqué, et un pelage qui se développe de façon irrégulière chez les jeunes chiens, sont aussi les principaux signes d’une giardiose.

En pareille circonstance, un test parasitaire sera effectué par un vétérinaire pour confirmer le prédiagnostic.

Et, si les soupçons sont avérés, un traitement médicamenteux à base de vermifuge, comme le Panacur, sera envisagé.

Si cette médication ne fonctionne pas, des antibiotiques, plus lourds, mais plus efficaces, comme le Flagyl ou Metrobactin, seront administrés à votre toutou, sous le contrôle d’un professionnel de la santé animale. 

5. La gastro-entérite

La gastro-entérite est une inflammation ou irritation des intestins et/ou de l’estomac.

Elle est habituellement provoquée par une infection parasitaire, virale ou bactérienne, mais peut aussi être causée par l’ingestion de matières indigestes (aliments avariés, os, herbe, textiles, poils, etc.) et même par le stress, ou une nourriture simplement trop épicée.

Les changements de régime nutritionnel, souvent difficiles à gérer par l’estomac du chien, peuvent également être à l’origine d’une gastro-entérite.

Comment reconnaître la maladie ?

Cette inflammation ou irritation du tube digestif engendre des diarrhées ou vomissements, ou les deux, parfois accompagnés de crampes abdominales et de fièvre. 

C’est néanmoins une affection très courante, facilement prise en charge, et dont le traitement suffit à calmer l’ensemble des symptômes, parmi lesquels la diarrhée.

6. Et aussi…

Outre l’intoxication alimentaire, les vers intestinaux, la coccidiose, la giardiose et la gastro-entérite, la diarrhée canine peut également être la conséquence d’autres maladies plus ou moins graves :

  • Pancréatite 
  • Obstruction ou torsion intestinale 
  • Parvovirus 
  •  Maladie métabolique 
  • Problèmes de foie 
  • Pathologies rénales

D’où la nécessité, encore une fois, de consulter un vétérinaire qui pourra déterminer précisément l’origine de la diarrhée et mettre rapidement en place une réponse thérapeutique. 

STRESS, INCONFORT, AGITATION...

Quel calmant marche ?

Faites le test gratuit et découvrez les solutions naturelles les plus efficaces pour soulager votre chien.

Je fais le test !

Diarrhée chez le chien, comment prévenir ce trouble de la digestion ?

La prévention de la diarrhée chez le chien passe avant tout par une alimentation saine et équilibrée et une eau de bonne qualité.

Vous pouvez ainsi protéger votre compagnon en vous assurant qu’il ne boive pas des eaux stagnantes, ne s’approche pas des poubelles ou ne consomme pas des saletés.

Pour cela, commencez par offrir un environnement et un cadre de vie sain à votre animal.

Rangez les corps étrangers (chaussettes, petites boules, végétaux…) qu’il pourrait avaler, et ne laissez traîner aucun aliment toxique pour son organisme.

Lorsque vous promenez votre animal, soyez également vigilant, car sa truffe gourmande pourrait le conduire vers des aliments rancis.

Choisissez, évidemment, sa nourriture avec grand soin, offrez-lui les proportions journalières recommandées, et évitez de suralimenter ou de sous-alimenter votre compagnon.

Prévenir la diarrhée chez le chien, c’est aussi éviter d’exposer son canidé à des situations potentiellement anxiogènes ou stressantes, puisque le stress peut perturber la fonction digestive et causer des troubles digestifs.

Enfin, lors de changements de régime alimentaire, adaptez progressivement la nourriture de votre compagnon pour ne pas irriter ou enflammer son estomac.

A lire aussi : Spasfon & Chien qui a Mal au Ventre : Bonne Idée ?

Kaopectate pour chien, existe-t-il des alternatives naturelles à ce médicament ?

Les propriétaires de chiens adeptes de la santé naturelle par les plantes ou les aliments seront ravis d’apprendre qu’il existe de nombreuses alternatives naturelles pour traiter la diarrhée du chien.

Parmi elles, le CBD pour animaux de compagnie !

Le CBD, qu’est-ce que c’est ?

Il s’agit d’un composant naturellement retrouvé dans la plante de cannabis ou de chanvre.

Il est utilisé depuis de nombreuses chez l’homme, et reconnu pour ses multiples bienfaits santé sur nos petits compagnons.

Comment le CBD soulage-t-il la diarrhée du chien ?

Il apaise, dans un premier temps, l’inconfort de l’animal et l’aide à se détendre en douceur.

Le CBD, étant un antistress et un antiinflammatoire naturel, élimine de fait l’une des causes du trouble digestif (le stress) et agit favorablement les inflammations du tube digestif, tout en soutenant le métabolisme et donc la production des sucs de la digestion.

Le CBD est également un anti-vomitif, il calme les nausées, soulage l’inconfort intestinal et favorise la digestion.

Hormis le CBD, quel autre remède de grand-mère puis-je utiliser comme succédané du kaopectate ?

Vous pouvez :

  • Astreindre votre chien à une diète de 24 ou de 48 heures, selon que la diarrhée est bénigne ou d’origine virale ou bactérienne (sous validation du vétérinaire).
  • Hydrater votre toutou avec une eau de source jusqu’au retour à un transit normal. 
  • Lui offrir de la viande rouge et du riz bien cuit.
  • Ou appliquer une autre de ces 13 Remèdes naturels contre la diarrhée chez le chien

Comment donner du kaopectate à un chien ? Conclusion

Le kaopectate est un pansement intestinal très efficace en cas de crise diarrhéique chez le chien.

Il permet d’apaiser les parois de l’intestin, protéger les muqueuses intestinales.

Pour donner du kaopectate à votre chien, vous pouvez, au choix, utiliser la méthode de la pipette, ou mélanger le médicament à la nourriture de votre toutou. Avec un peu chance, il l’avalera sans grande difficulté.

La diarrhée du chien pouvant être :

  • Bénigne : provoquée par une ingestion de saletés, un traitement médicamenteux ou une suralimentation ;
  • Sérieuse : être un mécanisme de défense par lequel le tube digestif se débarrasse de certains parasites ; 

Il est judicieux de consulter un vétérinaire ou tout autre professionnel de santé habilités à poser un diagnostic de votre animal, si la diarrhée ne s’améliore pas au bout de 48 heures, malgré l’administration du kaopectate et l’application des conseils préconisés ci-dessus.

STRESS, INCONFORT, AGITATION...

Quel calmant marche ?

Faites le test gratuit et découvrez les solutions naturelles les plus efficaces pour soulager votre chien.

Je fais le test !

FAQ : questions fréquemment posées sur le kaopectate

Le kaopectate est un médicament sans ordonnance ?

Oui. Le kaopectate est un médicament en vente libre : il ne nécessite pas une prescription médicale.

Y a-t-il des effets secondaires associés au kaopectate ?

À ce jour, aucun effet secondaire n’a été associé au kaopectate.

Quelles sont les contre-indications du kaopectate ?

Le kaopectate n’est contre-indiqué à aucun chien. Les chiots, les adultes souffrant d’une ou de plusieurs pathologies particulières (insuffisance rénale ou hépatique), et les femelles gestantes ou allaitantes peuvent être traités avec du kaopectate.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Notre site internet utilise des cookies 🍪, comme la plupart des sites, afin de nous aider à améliorer votre expérience lorsque vous naviguez sur notre site. Nous supposons que vous êtes d'accord avec cela.