Chat – Morsure de vipère ou serpent : agir vite !

Certains animaux sauvages peuvent s’avérer très dangereux pour votre chat.

D’autant plus que notre ami félin passe son temps à chasser tout type d’animal sans forcément être conscient du danger !

Le serpent constitue l’un de ces animaux dangereux même si peu d’individus s’avèrent réellement venimeux.

En effet, il existe, en France, 12 espèces de serpents parmi lesquelles la couleuvre verte et jaune ou la coronelle lisse, totalement inoffensives.

Sur ces 12 espèces, seules 4 sont venimeuses et mortelles pour le chat.

Comment reconnaitre une morsure de serpent chez le chat ? Comment réagir avant qu’il ne soit trop tard ? Voici tout ce qu’il faut savoir sur la morsure de serpent chez le chat !

STRESS, INCONFORT, AGITATION...

Quel calmant marche ?

Faites le test gratuit et découvrez les solutions naturelles les plus efficaces pour soulager votre chat.

Je fais le test !

Comment reconnaitre les serpents venimeux ?

Venimeux ou inoffensifs

Beaucoup de serpents peuvent mordre votre chat sans conséquences car ils ne sont pas venimeux.

Ils sont dits « aglyphes » car ils ne possèdent pas de dents en crochets et de canal central pour injecter du venin.

Cependant, seules 4 espèces de serpents sont véritablement dangereuses pour votre chat car elles sont venimeuses : il s’agit des vipéridés.

Le venin injecté contient des hydrolases (enzymes) qui détruisent les tissus sous-cutanés, les muscles et les tendons.

Le venin génère également une réaction inflammatoire qui provoque un érythème et un œdème ainsi qu’une douleur intense.

Vipère péliade (Vipera berus)

La vipère péliade vit dans le nord et le centre de la France ainsi que dans les Alpes.

Elle s’installe préférentiellement dans les zones montagneuses, jusqu’à 3000 m d’altitude.

On la trouve également près des cours d’eau et des zones marécageuses.

La vipère péliade est de petite taille puisqu’elle dépasse rarement 65 cm. La couleur de son dos est généralement brunâtre ou grisâtre avec des tâches noires ou grises.

Sa gorge est blanche, son ventre noirâtre et le dessous de sa queue est de couleur orange. C’est un des serpents les plus venimeux.

La période d’activité de la vipère péliade varie selon l’altitude et le climat, de mars à mai ou de septembre à novembre.

Elle est plutôt farouche et présente plus fréquemment un comportement d’évitement face à d’éventuels agresseurs.

Vipère aspic (Vipera aspis)

La vipère aspic vit partout en France sauf au nord. Elle apprécie les endroits rocailleux mais elle peut s’adapter à tout type d’habitat à condition de bénéficier de chaleur.

Sa taille moyenne est de 70 cm mais certaines vipères peuvent atteindre 90 cm.

Il n’existe pas de standard en matière de couleurs et de tâches. Son apparence est très variable. Le bout de son museau est légèrement retroussé.

La période d’activité de la vipère aspic s’étend d’avril à octobre. La vipère aspic ne réagit agressivement que lorsqu’elle est attaquée.

Elle choisit parfois de ne pas injecter de venin quand elle mord.

Vipère d’Orsini (Vipera ursinii)

La vipère d’Orsini vit dans le sud-est de la France.

Elle apprécie les habitats en haute altitude dénués de végétation et les marécages. Il s’agit de la plus petite vipère de France puisqu’elle ne mesure que 40 à 45 cm. Elle possède une morphologie proche de la vipère péliade mais elle est plus fine et plus courte.

C’est la vipère la moins venimeuse d’Europe.

Son venin est 3 à 4 fois moins toxique que la vipère aspic. On la reconnait par sa coloration dorsale typique marquée d’un zigzag brun foncé ou gris-noir sur fond gris clair ou marron clair. Elle est active de mars à juin.

Vipère de seoane (Vipera seoanei)

La vipère de seoane vit dans les Pyrénées et apprécie la plupart des habitats, particulièrement ceux riches en rongeurs. Elle présente une petite taille (environ 50 cm) et possède des tâches et des traits sur sa partie dorsale qui peuvent varier.

Sa période d’activité s’étend de mars à novembre. L’agriculture intensive en fait une des espèces les plus menacées d’extinction en Europe.

Vipère ou couleuvre

Pour ne pas confondre vipère et couleuvre, ces quelques indications peuvent vous aider :

  • Tête : la tête de la vipère est triangulaire alors que celle de la couleuvre est arrondie.
  • Cou : il est plutôt marqué chez la vipère avec un V sur la nuque et non apparent chez la couleuvre.
  • Pupilles : les fentes sont verticales chez la vipère et arrondies chez la couleuvre.

STRESS, INCONFORT, AGITATION...

Quel calmant marche ?

Faites le test gratuit et découvrez les solutions naturelles les plus efficaces pour soulager votre chat.

Je fais le test !

Comment reconnaitre une morsure de vipère chez le chat ?

Caractéristiques

La morsure de vipère chez le chat se manifeste par une rougeur (érythème) marquée de deux points rouges, espacés d’environ 1 cm.

Un œdème apparait aussi rapidement au niveau de la morsure. Plutôt conséquent et dur, il apparait, généralement, 30 minutes après la morsure du serpent.

Des ecchymoses et pétéchies (petites hémorragies sous la peau) apparaissent également ainsi que des démangeaisons et douleurs intenses.

À noter qu’une vipère peut mordre deux fois successivement. Soyez donc vigilant si vous tentez de dégager votre chat de l’emprise de la vipère.

Symptômes engendrés chez le chat

Si vous n’avez pas vu votre chat se faire mordre par un serpent, les symptômes qui doivent vous alerter sont :

  • Le gonflement d’une zone du corps,
  • Une boiterie,
  • Une fatigue soudaine
  • Des vertiges.

Réaction anaphylactique

Le risque majeur en cas de morsure de serpent chez votre chat, c’est que l’animal présente une réaction anaphylactique (allergique) au venin. Généralement, elle apparait 24 à 48 h après la morsure en fonction de la quantité de venin injectée sous forme :

  • De vomissements,
  • De diarrhées,
  • De douleurs abdominales,
  • De mictions incontrôlées,
  • De troubles respiratoires,
  • De troubles cardiaques,
  • De troubles neuromusculaires,
  • D’une anémie,
  • D’une perte de conscience.

Si le chat n’est pas pris en charge rapidement, le choc anaphylactique peut entrainer la mort.

Complications

Outre le choc anaphylactique, des complications très graves peuvent apparaitre chez le chat à la suite d’une morsure de serpent :

  • La CIVD (coagulation intravasculaire disséminée) : c’est un syndrome qui se caractérise par la formation de petits caillots dans tout le corps de l’animal, suivie d’hémorragies.
  • L’insuffisance rénale aiguë : elle peut altérer de façon irréversible la fonction rénale.

Que faire face à une morsure de serpent chez le chat ?

Conduite à tenir

Si vous suspectez une morsure de serpent chez votre chat, installez votre animal de compagnie au calme et limitez son activité physique.

Il est nécessaire de lui éviter tout stress ou effort qui accélérerait la diffusion du venin en augmentant le débit sanguin. Veillez à garder votre sang-froid.

Vous pouvez appliquer des compresses d’eau froide ou une poche de glace sur la zone mordue pour calmer la douleur et ralentir la progression du venin.

Pensez à intercaler un linge propre. Vous pouvez également désinfecter la plaie avec un produit sans alcool. Empêchez votre chat de lécher sa plaie.

Tentez de recueillir des informations sur le type de serpent en cause. Si vous l’apercevez, prenez une photo.

Rendez-vous ensuite en urgence chez votre vétérinaire ou contactez un service d’urgences vétérinaires à domicile.

Gravité de la morsure

Environ 10 % des morsures de vipères génèrent une envenimation et environ 10 % des envenimations s’avèrent graves. Les chats présenteraient, cependant, plus de chances de survie que les chiens.

Ceci s’expliquerait par les comportements spécifiques d’exploration des espèces respectives.

Le chien explorant avec sa truffe serait plus exposé que le chat qui découvre avec ses pattes. De plus, la morsure serait plus grave au niveau de la truffe qui est fortement vascularisée.

L’autre raison serait liée au fait que les chiens se montrent plus actifs que les chats et accélèrent donc la diffusion du venin dans le sang.

Les premiers signes cliniques apparaissent 30 minutes à 3 heures après la morsure. Ils s’étalent ensuite sur quelques heures à quelques jours. À noter que la toxicité du venin augmente avec l’âge de la vipère et diminue avec la chaleur ambiante.

STRESS, INCONFORT, AGITATION...

Quel calmant marche ?

Faites le test gratuit et découvrez les solutions naturelles les plus efficaces pour soulager votre chat.

Je fais le test !

Que ne faut-il pas faire si votre chat est mordu par un serpent ?

Certains actes sont à éviter si votre chat ou votre chien est mordu par un serpent :

  • Ne pas inciser la morsure car cela peut amener une infection,
  • Ne pas aspirer le venin par succion ou avec un Aspivenin car le secouriste peut être contaminé s’il présente une lésion buccale,
  • Ne pas utiliser de l’alcool ou de l’éther qui accélère la diffusion du venin,
  • Ne pas injecter de sérum antivenimeux car cela peut créer une réaction allergique,
  • Ne pas poser un garrot car cela aggrave les lésions locales,
  • Ne pas mettre de chaleur ou une flamme près de la morsure car le venin est insensible à la chaleur.

Quelle est le traitement face à une morsure de serpent chez le chat ?

Toute morsure par serpent constitue une urgence vétérinaire.

Lors de la consultation, le praticien effectue des analyses de sang pour évaluer l’importance des troubles (troubles de la coagulation, atteintes rénales, cardiaques ou hépatiques, etc.).

En fonction des résultats de ces examens et de l’état de l’animal, le vétérinaire peut décider de mettre en place un traitement par fluidothérapie (mise sous perfusion) et des traitements symptomatiques tels que des analgésiques, anti-inflammatoires ou anti-vomitifs.

Dans les cas graves, le chat doit être hospitalisé. Il n’existe pas de sérum anti-venin en médecine vétérinaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Notre site internet utilise des cookies 🍪, comme la plupart des sites, afin de nous aider à améliorer votre expérience lorsque vous naviguez sur notre site. Nous supposons que vous êtes d'accord avec cela.