Ail et chien : Aie, aie !

L’ail est un condiment très apprécié en cuisine pour son goût délicieux. Il est aussi réputé en herboristerie et en phytothérapie pour ses nombreux bienfaits sur la santé humaine.

Or, chez le chien (comme chez le chat), l’ail n’est pas un aliment toujours vertueux, sa teneur en N-propyldisulfide – composé responsable de la destruction des globules rouges présents dans le sang -pouvant entraîner une toxicité sanguine chez l’animal.

Anémie, accélération du rythme cardiaque, collapsus, retour sur les dangers de l’ail pour le chien et comment les éviter.

STRESS, INCONFORT, AGITATION...

Quel calmant marche ?

Faites le test gratuit et découvrez les solutions naturelles les plus efficaces pour soulager votre chien.

Je fais le test !

Ail et chien

Élément phare de la médecine naturelle, l’ail est un ingrédient aux propriétés médicinales indéniables.

Une question se pose alors : ce qui est bon pour nous les humains l’est-il forcément pour nos animaux de compagnie ? La réponse doit être nuancée.

En matière d’ail et de chien, il existe en effet deux écoles :

  • La première, qui avance que, utilisé correctement (respect des quantités prescrites), l’ail est très bénéfique pour nos petits compagnons canins.
  • La deuxième, qui rappelle quant à elle le caractère toxique de l’épice et soutient que cette dernière n’a rien à faire dans la gamelle des chiens et des chats.

Comment trancher, donc ? Essayer de trouver un juste milieu qui tient avant tout compte du bien-être des animaux ? C’est ce que nous tenterons de faire dans les sections suivantes.

Effets bénéfiques de l’ail sur la santé du chien  

Il est généralement admis — par une frange de professionnels de la santé animale — que l’ail a une action bénéfique sur l’organisme des canidés et des félins.

L’ail renforce le système immunitaire. Il stimule le fonctionnement cardiovasculaire, aide le corps à se débarrasser de ses toxines. Donner de l’ail à un chien ou à un chat peut aussi avoir d’autres effets positifs : antimicrobien, antibiotique.

Pour certains propriétaires canins, l’ail aurait également des qualités vermifuges naturelles. Une fois ingéré, il détruirait et expulserait les vers de l’intestin de nos amis à 4 pattes, en plus d’agir efficacement contre les puces et les tiques.

Comment utiliser l’ail chez le chien ?

Vous pourriez donner l’ail à votre toutou sous différentes formes : frais, en poudre ou en jus, mais toujours cru pour conserver les propriétés thérapeutiques du condiment.  

Unique précaution : veiller au respect des quantités recommandées. L’utilisation de l’ail à dose excessive chez le chien est dangereuse, ne manque pas de souligner les adeptes de l’usage de l’ail chez les chiens.

Dosage :

  • ¼ de gousse d’ail par jour, au plus 4 jours par semaine .
  • À cette proportion et à cette fréquence, l’ail ne serait pas toxique et offrirait ses multiples bienfaits pour le chien.
  • Mais tout dépend de la taille du chien. Cette dose peut potentiellement être toxique pour un petit chien.

Quelle est la dose d’ail nocive pour nos compagnons à fourrure ? L’on considère que l’ail devient un poison lorsqu’il atteint l’équivalent de 0,5 % du poids de corps de l’animal. Par exemple, pour un canidé de 10 kg, la dose d’ail toxique se situe autour de 50 g.

Nous recommandons toutefois de ne prendre aucun risque et d’éviter complétement l’ail dans le régime alimentaire de votre chien, sauf validation du vétérinaire en amont.

Lui seul en effet sera capable de vous donner les meilleurs conseils à ce sujet.

Effets délétères de l’ail sur la santé du chien  

Nous avons parlé d’effets positifs ?

Bien.

Voyons à présent les risques sanitaires associés à l’usage de l’ail chez le chien.

L’ail n’est en effet pas toujours bienfaiteur. Il peut avoir de graves conséquences sur la santé canine :

  • L’ail peut causer une anémie hémolytique (les globules rouges sont détruits prématurément dans le sang), ce qui pourrait entraîner des dysfonctionnements tels qu’un affaiblissement général, une accélération du rythme cardiaque, un collapsus, des gencives pâles et des urines foncées.
  • Il peut occasionner des troubles digestifs : vomissements, diarrhées.
  • Il peut créer des problèmes respiratoires.
  • Dans les cas les plus inquiétants, l’ail peut même provoquer la mort de l’animal, si l’ingestion du condiment est trop importante et pas prise en charge à temps.  

Ail et chien, un mélange qui peut donc être explosif.

Alors, faut-il donner de l’ail à son chien, oui ou non ?   

Difficile de trancher de façon péremptoire lorsqu’on parle d’ail et de chien. Comme nous venons de le voir, les avis divergent toujours en la matière.

Certains pensent que les chiens ne doivent absolument pas consommer de l’ail. D’autres soutiennent que la richesse bienfaitrice de l’épice peut également être bénéfique pour nos petites boules de poils, tout en indiquant néanmoins qu’un respect strict des dosages est primordial afin d’écarter tout risque d’intoxication.

Conséquence : la majeure partie des maîtres de chien se retrouvent perdus, peinant à se forger leur propre opinion.

Notre recommandation serait donc de ne prendre aucun risque et d’éliminer l’ail du régime alimentaire de votre chien (sauf avis contraire du vétérinaire).

Par quoi remplacer l’ail ?

À ce stade, ce que nous savons, c’est que l’ail est dangereux malgré sa source intarissable de bienfaits.

Cependant, les vertus médicinales que cet aliment nous offre sont également retrouvées dans d’autres plantes, non toxiques et plus sûres pour nos animaux de compagnie.

Le chanvre est par exemple reconnu pour stimuler les défenses naturelles. Il permet au corps de mieux se défendre contre les attaques extérieures : virus, bactéries, parasites. Le végétal favorise également une bonne santé cardiovasculaire, ce qui en fait une bonne alternative à l’ail.

A lire aussi : Huile de chanvre pour chiens : les 5 bienfaits

Vous souhaitez, malgré tout, donner de l’ail à votre chien ? Pensez à respecter scrupuleusement les quantités conseillées. Vous pouvez aussi vous tourner vers des comprimés à l’ail pour chien pour plus de praticité et de sécurité (risques d’erreurs de dosage réduits).

À noter : l’ail est contre-indiqué :

  • Aux chiens souffrant d’anémie 
  • Aux chiens qui doivent subir une opération très prochainement 
  • Aux chiots

STRESS, INCONFORT, AGITATION...

Quel calmant marche ?

Faites le test gratuit et découvrez les solutions naturelles les plus efficaces pour soulager votre chien.

Je fais le test !

Comment éviter que mon chien ne mange de l’ail ?   

La première des choses à faire consiste évidemment à éviter de lui en donner.

Attention aussi aux restes de table qui pourraient contenir de l’ail.

Les petits pots pour bébés sont aussi à tenir hors de portée des animaux, car l’ail figure souvent dans la liste de leurs ingrédients.

En outre, veillez à bien isoler votre approvisionnement d’ail frais, véritable poison pour vos amis à 4 pattes. 

Danger : attention à la famille des Liliacées

Le N-propyldisulfide, composant responsable de la toxicité de l’ail pour les chiens et les chats, est également présent en quantité importante dans l’oignon.

Plus largement, les condiments de la famille des Liliacées, appelée aussi familles des alliacées ou amaryllidacées, sont toxiques pour la santé des matous et des toutous.

En plus de l’ail et de l’oignon, nous pouvons citer aussi l’échalote, le poireau, la ciboulette…, qui sont aussi à redouter.

À savoir : si l’ail, lui, peut être ingéré à petite dose par votre animal sans que cela lui pose de problèmes de santé, la consommation d’oignon, elle, provoque presque toujours une intoxication chez le chien et le chat. L’oignon est donc à éviter à tout prix, et fait partie des aliments que le chien ne peut pas manger.

Mon chien est victime d’un empoisonnement par l’ail, que faire ?

Les symptômes de l’empoisonnement ou intoxication par l’ail surviennent généralement au bout de 24 à 72 heures après l’ingestion de la dose empoisonneuse. Si vous suspectez que votre chien ou votre chat a ingéré une quantité importante d’ail, n’attendez pas que les premiers signes apparaissent :

  • Contactez votre vétérinaire ou un centre anti-poison
  • Faites vomir votre animal en veillant à ne pas vous faire mordre 
  • Donnez-lui du charbon actif ou de l’argile verte en raison de leur pouvoir absorbant.    

De cette manière, l’animal intoxiqué aura plus de chance de s’en sortir sans effets négatifs particuliers sur sa santé.

Adoptez les mêmes gestes de premiers secours pour toute autre intoxication par une plante toxique pour les chiens.   

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Notre site internet utilise des cookies 🍪, comme la plupart des sites, afin de nous aider à améliorer votre expérience lorsque vous naviguez sur notre site. Nous supposons que vous êtes d'accord avec cela.