Border Collie : fiche de la race

Vous rêvez d’adopter un chien Border Collie ? Vous avez entendu parler de sa grande intelligence et vous êtes totalement fan ?

Oui mais attention ! Le Border Collie est aussi un chien de travail d’une extrême vivacité avec des besoins spécifiques.

Il est recommandé de toujours rechercher des informations sur une race de chiens avant l’acquisition d’un chiot pour éviter de mauvaises expériences.

Votre personnalité et votre mode de vie correspondent-ils à cette race ? Pour vous guider, voici tout ce qu’il faut savoir sur le Border Collie !

STRESS, INCONFORT, AGITATION...

Quel calmant marche ?

Faites le test gratuit et découvrez les solutions naturelles les plus efficaces pour soulager votre chien.

Je fais le test !

Origine

La race Border Collie remonterait au XVIIe siècle même si elle n’a été reconnue officiellement qu’en 1982 (en 1987 en France). « Collies » est, en fait, un terme anglais qui désignait tous les chiens de berger écossais.

Le chien de berger s’avérait un chien de travail formidable dans la conduite des troupeaux de moutons.

« Border » se rapporte à « Borders » une zone géographique située à la frontière entre l’Écosse et l’Angleterre. La race de chiens Border Collie semble donc émaner d’une sélection naturelle parmi les races de chiens de troupeau de l’époque.

Le Border Collie est d’ailleurs le seul chien confirmé au LOF sur des critères de travail (conduite de troupeau) et non sur des critères de beauté.

Morphologie

Parmi les caractéristiques physiques du Border Collie citons :

  • Une tête au museau court et fort
  • Des yeux écartés en forme d’amande généralement marron foncé chez les chiens blancs-noirs, ambre ou noisette chez les chiens blancs-rouges et bleus (un œil ou les deux) chez les chiens couleur merle
  • Des oreilles semi-dressées ou droites, de taille moyenne
  • Un corps athlétique avec une poitrine assez descendue et des côtes cintrées
  • Un poil court ou de longueur modérée et assez dense pour protéger l’animal du froid et des intempéries
  • Toutes les couleurs sont admises chez le Border Collie mais le blanc ne doit pas être prédominant
  • Une queue pendante, touffue au bout recourbé vers le haut, qui doit atteindre les jarrets du chien
  • La taille moyenne du Border Collie est de 53 cm pour le mâle et 50 cm pour la femelle
  • Le poids moyen du Border Collie se situe entre 18 et 28 kg

Caractère

Concernant ses traits de caractère, le Border Collie est un chien :

  • Affectueux et totalement dévoué à son maître, il se montre même dépendant, toujours en attente de consignes.
  • Souvent considéré comme hyperactif car il a, sans cesse, besoin d’être stimulé. C’est un chien de travail qui est, d’ailleurs, toujours sur le qui-vive, scrutant les faits et gestes de son maître.
  •  Joueur : le Border Collie adore, par-dessus tout, les jeux intellectuels qui lui offrent des occasions d’une stimulation mentale intense.
  • Intelligent : la race Border Collie est considérée comme la plus intelligente de son espèce. En effet, ces chiens assimilent extrêmement rapidement les apprentissages pour lesquels ils présentent une avidité importante. Le maitre doit alors suivre le rythme de l’animal en lui proposant toujours de nouvelles expériences aux difficultés grandissantes. Sans ces challenges incessants, le Border Collie risque de s’ennuyer et de présenter des troubles du comportement. C’est la raison pour laquelle c’est une race de chiens qui convient mieux aux maîtres expérimentés et avertis. Grâce à cette intelligence hors norme, le Border Collie excelle en compétition (agility, obédience) et concours.
  • Méfiant à l’égard des inconnus sur lesquels l’animal peut se mettre à aboyer voire pincer en lien avec sa grande sensibilité et son instinct de troupeau. Le Border Collie constitue d’ailleurs un excellent chien de garde.
  • Incapable de supporter la solitude : laissé seul, c’est un chien qui peut développer de gros troubles du comportement comme devenir destructeur.
  • Facilement aboyeur si l’animal n’obtient pas satisfaction ou qu’il se sent débordé par son trop plein d’énergie.

A lire aussi : Chien de berger : les 15 meilleures races

STRESS, INCONFORT, AGITATION...

Quel calmant marche ?

Faites le test gratuit et découvrez les solutions naturelles les plus efficaces pour soulager votre chien.

Je fais le test !

Compatibilité

Congénères

Si le Border Collie a bénéficié d’une bonne sociabilisation, il peut tout à fait s’entendre avec d’autres chiens. Attention, cependant, s’il s’agit de deux mâles entiers.

Chats

Malgré son ascendant sur les autres animaux, le Border Collie peut cohabiter avec des chats s’il y a été habitué tout petit.

Enfants

Un Border Collie bien éduqué adorera jouer avec les enfants et se missionnera en protecteur de toute la famille. Cependant, il convient d’être prudent car la spontanéité des enfants et leur grande énergie pourraient ne pas être comprises par l’animal.

Personnes âgées

Il est évident que le Border Collie est une race de chiens totalement déconseillée pour les personnes âgées qui ne pourront pas répondre à son énorme besoin de stimulation. C’est un chien qui pourrait également, par sa vivacité, venir dans les jambes et provoquer des chutes.

Santé

Même si c’est un chien de travail plutôt robuste, le Border Collie est prédisposé à certains problèmes de santé liés à sa race :

  • Des troubles oculaires, notamment la cataracte et l’anomalie de l’œil du Colley (AOC) : l’AOC, aussi appelée hypoplasie choroidale, est une tare génétique qui affecte la choroide (couche de tissu sous la rétine) et l’empêche de se développer normalement. Selon les cas, les symptômes peuvent aller d’une simple gêne à une cécité totale chez le Border Collie. Ce problème de santé apparait, généralement, quelques semaines après la naissance chez le chiot.
  • La dysplasie de la hanche : aussi appelée hyperlaxité de la hanche, c’est un trouble très représenté chez le Border Collie et les races de grands chiens. Selon une étude de l’OFTA (« Orthopedic Foundation for Animals »), plus de 10 % des chiens de la race souffriraient de ce problème de santé. Pour rappel, la dysplasie de la hanche se manifeste par une malformation de l’articulation générant différents symptômes chez le chien comme une démarche anormale, une épaule incurvée, une inactivité ou un refus de marcher, courir ou sauter. 
  • Le syndrome de dilatation et de torsion de l’estomac (SDTE) : c’est un problème de santé d’autant plus fréquent chez le Border Collie qu’il est sujet au stress et peut présenter une activité intensive avant ou après un repas.
  • L’hyperthermie maligne : c’est une maladie héréditaire qui apparait à la suite d’un stress ou une exposition médicamenteuse. Le Border Collie présente alors une tachychardie, une hyperthermie supérieure à 40°C, des contractures musculaires et des urines brunes.
  • L’épilepsie : les premières crises apparaissent, généralement, entre 6 mois et 5 ans chez le chien mais peuvent passer inaperçues.
  • Le cancer : c’est une des principales causes de décès du Border Collie.
  • Porteur fréquent du gène MDR1 (« Multi-Drug Resistance ») comme tous les chiens de type Colley, le Border Collie peut présenter une sensibilité médicamenteuse. Il est alors intolérant aux médicaments, vermifuges et produits antiparasitaires qui se révèlent extrêmement toxiques pour lui et peuvent même causer sa mort. Ils génèrent, effectivement, une intoxication du cerveau qui se manifeste par des vomissements, des tremblements, des convulsions, des difficultés locomotrices, des pupilles dilatées voire une cécité et un possible coma de l’animal. Les molécules en cause sont l’Ivermectine, l’Emodepside, le Loperamide, la Moxidectine, la Doramectine et l’Abamectine.

Il est conseillé de tester précocement le Border Collie au niveau des hanches, des yeux et du gène MDR1 pour éviter toute complication. L’espérance de vie du Border Collie est de 13 ans en moyenne.

Éducation

L’éducation du Border Collie demande du temps et de la cohérence. Elle doit être dispensée dès l’arrivée du chiot à la maison. En effet, l’intelligence fabuleuse du Border Collie l’amène à se montrer réticent si la consigne ne lui semble pas claire ou cohérente.

Ainsi, une éducation positive et juste basée sur la confiance est nécessaire en ayant toujours en tête de répondre aux besoins d’activités de ce chien de travail. Si cette éducation est équilibrée, la volonté du Border Collie de faire plaisir à son maître rend les apprentissages facilement assimilables.

Cependant, ces apprentissages ne doivent pas s’arrêter à l’âge adulte. Tout au long de sa vie, le Border Collie a besoin d’apprendre de nouvelles choses. Il faut toujours avoir en tête que le Border Collie est avant tout un chien de travail, épanoui dans la conduite de troupeau.

Même s’il est devenu un très bon chien de famille, son énorme besoin d’activités physiques doit être pris en compte. Le Border Collie nécessite également une sociabilisation précoce et riche pour éviter des comportements agressifs vis-à-vis des étrangers.

Conditions de vie

Le Border Collie doit disposer de grands espaces pour extérioriser son abondante énergie. S’il vit en intérieur, il doit sortir fréquemment pour répondre à son besoin de bouger et courir.

Tout au long de la journée, le Border Collie doit être stimulé intellectuellement pour maintenir son équilibre.

Le travail intellectuel lui permet, en effet, de canaliser son énergie. Vous pouvez lui proposer des résolutions de problèmes comme chercher un objet en réalisant des manipulations plus ou moins complexes.

Des séances de jeu, d’obéissance et une participation à vos activités sportives (running, marche à pied) sont tout à fait indiqués.

La vie en appartement est totalement déconseillée pour le Border Collie. Coincé dans un petit espace, c’est un chien qui peut rapidement présenter un comportement destructeur.

Au niveau alimentaire, le Border Collie doit bénéficier d’une alimentation équilibrée, riche en protéines pour recharger ses réserves caloriques sans cesse mobilisées.

Entretien

Le Border Collie nécessite peu d’entretien mais tout de même un brossage régulier au moins une fois par semaine. Les chiens présentant de longs poils doivent faire l’objet d’un démêlage régulier pour éviter la formation de nœuds.

L’utilisation d’une brosse métallique et d’une étrille permet de lustrer le poil du Border Collie.

La perte de poils est assez conséquente lors des deux périodes de mue (printemps et automne) chez cette race de chiens.

Enfin, la présence de parasites est à surveiller chez le Border Collie compte-tenu de son intérêt pour les hautes herbes et la nature.

STRESS, INCONFORT, AGITATION...

Quel calmant marche ?

Faites le test gratuit et découvrez les solutions naturelles les plus efficaces pour soulager votre chien.

Je fais le test !

Prix

Le prix d’un Border Collie varie en fonction de ses origines, de son sexe et de sa conformité aux standards de la race. En moyenne, il faut compter 850 € pour un chien Border Collie inscrit au LOF. Si vous désirez acquérir un chiot d’une grande lignée (championne en compétition), le prix peut aller jusqu’à 2300 €.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Notre site internet utilise des cookies 🍪, comme la plupart des sites, afin de nous aider à améliorer votre expérience lorsque vous naviguez sur notre site. Nous supposons que vous êtes d'accord avec cela.