Empoisonnement chez le chien : chances de survie

La curiosité du chien et, encore plus du chiot, peut le confronter à de multiples sources d’empoisonnement dans son environnement.

Naturelles ou chimiques, elles peuvent sembler anodines, au premier abord, car elles ne sont pas toxiques pour les humains.

L’organisme du chien n’est, effectivement, pas le même que celui de l’homme.

Le chien présente des intolérances spécifiques liées à son métabolisme et à son système digestif.

Raison pour laquelle, il est dangereux de le considérer au même titre que les humains, notamment, en matière d’alimentation.

Un empoisonnement chez le chien doit toujours être pris au sérieux car il peut engager le pronostic vital de l’animal.

Comment se manifeste un empoisonnement chez le chien ? Quelles sont les chances de survie ? Toutes les réponses dans cet article.

STRESS, INCONFORT, AGITATION...

Quel calmant marche ?

Faites le test gratuit et découvrez les solutions naturelles les plus efficaces pour soulager votre chien.

Je fais le test !

Reconnaitre un empoisonnement chez le chien 

Parmi les symptômes de l’empoisonnement chez le chien, citons :

  • Des vomissements,
  • Des diarrhées,
  • Des douleurs abdominales,
  • Des pertes d’équilibre,
  • Des tremblements,
  • Une hypersalivation,
  • Des convulsions,
  • Une perte de connaissance.

Selon la quantité de produits toxiques ingérés, sans prise en charge, l’animal peut décéder en moins de 24 heures.

Principaux empoisonnements observés chez le chien 

Le chien peut être empoisonné de différentes manières :

  • Par la peau : l’élément toxique pénètre alors par les pores. C’est le cas, par exemple, d’un chien qui se baigne dans une piscine chlorée.
  • Par les poumons : si le chien inhale le poison.
  • Par la bouche : c’est le cas le plus fréquent quand le chien prend en bouche ou ingère le produit toxique.

Voici les principales sources d’empoisonnement chez le chien :

1. Les Aliments

Les aliments humains ne constituent pas des produits toxiques en soi. Cependant, leur inadaptation à l’espèce canine peut les transformer en véritables poisons. Parmi les plus redoutables et les plus insoupçonnés aliments pour les chiens, citons le chocolat et l’oignon.

Chocolat

Le chocolat constitue une petite douceur très prisée par les humains. Si bien qu’il peut être tentant de l’utiliser en guise de récompense pour son chien.

C’est une grave erreur car il peut être source de graves complications. Le chocolat contient, en effet, de la théobromine, un alcaloïde très dangereux pour les chiens et, plus généralement, les animaux. Le chocolat noir est le plus concentré en théobromine.

À savoir qu’une tablette de 200 g de chocolat noir peut tuer un chien de moins de 10 kg.

L’empoisonnement peut aussi résulter du cumul de petites quantités jusqu’à la dose mortelle. En cas d’intoxication au chocolat, les premiers symptômes sont digestifs (vomissements, diarrhées, ulcère gastrique).

Ensuite, des symptômes nerveux apparaissent (agitation, tremblements, convulsions éventuelles). Puis des symptômes cardiaques sont constatés (troubles du rythme, tachycardie).

À noter que des symptômes respiratoires peuvent également apparaitre.

Si l’empoisonnement fait suite à une quantité massive de chocolat en une seule prise, la mort de l’animal peut survenir dans les 6 à 24 heures. Si l’empoisonnement fait suite à une intoxication progressive, il est courant de constater l’apparition d’une insuffisance cardiaque.

Pour aller plus loin : Pâques : Pourquoi vous ne devriez jamais donner du chocolat à votre chien

Oignon

Qu’ils soient cuits ou crus, les oignons peuvent s’avérer très toxiques pour le chien s’ils sont consommés en grande quantité.

Ils provoquent, en effet, une anémie hémolytique à savoir une destruction importante des globules rouges.

Les symptômes observés sont un état de fatigue, une prostration, une perte d’appétit, des muqueuses pâles, des mictions réduites, des urines foncées et des diarrhées possiblement hémorragiques.

Le traitement du vétérinaire est basé sur l’élimination digestive grâce à de l’huile de paraffine et une stimulation de l’élimination urinaire.

Le chien peut parfois nécessiter une transfusion.

Pour aller plus loin : Liste des aliments que votre chien peut et ne peut pas manger

2. Plantes

Les plantes sont parfois insoupçonnées puisqu’elles ne sont, bien souvent, pas toxiques pour l’humain.

Pourtant, elles provoquent de nombreux empoisonnements chez les chiens, comme les chats.

Elles peuvent amener des conséquences variables, de la simple indigestion jusqu’au décès de l’animal.

On observe, plus précisément, 3 types de plantes :

  • Les plantes indigestes pour le chien : elles provoquent une irritation de la muqueuse gastrique et intestinale et des symptômes typiques tels que vomissements et diarrhées. Généralement, le vétérinaire prescrit un traitement symptomatique (antivomitifs et pansements gastro-intestinaux) et l’animal se rétablit rapidement. Parmi les plantes indigestes, citons le houx (les baies), la rhubarbe, la tulipe ou le buis.
  • Les plantes dangereuses pour le chien : elles provoquent des symptômes plus violents et plus graves qui touchent les organes vitaux. L’animal peut présenter des symptômes gastro-intestinaux, respiratoires (œdème pulmonaire, polypnée), rénaux (insuffisance rénale aiguë), cardiaque (tachychardie, bradychardie, troubles du rythme). La prise en charge est urgente car des séquelles peuvent apparaitre au niveau des organes et même le décès de l’animal. Le laurier, l’hortensia, le lierre, l’arum et le gui constituent quelques-unes des plantes dangereuses pour le chien.
  • Les plantes mortelles pour le chien : leur action est tellement rapide que la prise en charge est souvent trop tardive. Parmi les plantes mortelles à fuir absolument, citons le ricin, la ciguë, le colchique ou le muguet.

Pour aller plus loin : Chien : les 10 pires plantes toxiques à éviter

3. Produits ménagers

Il peut s’agir des produits d’entretien de la maison qu’il faut absolument mettre sous clé ou en hauteur.

L’eau de javel provoque, notamment, des brûlures au niveau de l’œsophage et de l’estomac.

L’antigel pour les voitures constitue également un produit très toxique et appétent pour le chien (goût sucré). Il provoque une atteinte rénale aiguë difficile à traiter.

4. Produits pour le jardin

Comme pour les produits ménagers, il est recommandé de ne pas laisser ces produits hautement toxiques à la portée de vos animaux.

Les engrais, herbicides, insecticides, anti-limaces sont très nocifs pour votre chien.

Ils contiennent des éléments organophosphorés ou organochlorés qui provoquent des troubles nerveux importants tels que des tremblements et convulsions.

Ils sont aussi à l’origine d’atteintes rénales pouvant être mortelles.

5. Médicaments

Les médicaments destinés aux humains peuvent provoquer de graves problèmes de santé chez le chien.

Raison pour laquelle il est recommandé de ne jamais laisser trainer des boites de médicaments à la maison.

Il est également déconseillé de recourir à l’automédication pour son animal en donnant des médicaments destinés aux humains. Ils sont rarement adaptés à l’organisme des chiens.

Le meilleur exemple est celui de l’aspirine et du paracétamol. Le risque majeur pour ces deux molécules est le surdosage. En effet, la dose pour un chien est de 10 mg/kg de poids corporel.

À savoir 4 fois moins que pour l’humain.

Si vous donnez à votre chien la même dose que pour vous, il risque de présenter des symptômes comme des vomissements, une apathie et une augmentation de la fréquence respiratoire.

Le décès de l’animal peut également survenir en quelques heures.

Concernant le paracétamol, un surdosage provoque une anémie et une hépatite pouvant entrainer la mort.

En cas d’ingestion accidentelle de médicaments, il est conseillé de consulter le centre antipoison vétérinaire pour connaitre les risques encourus et la marche à suivre.

A lire aussi : Peut-on donner de l’aspirine à un chien ?

6. Raticides

L’empoisonnement par les raticides constitue l’une des causes les plus fréquentes d’intoxication chez le chien.

Ils sont attirés par leur goût plutôt agréable.

Malheureusement, ces produits comportent des anticoagulants qui vont provoquer saignements et hémorragies chez l’animal.

Les symptômes apparaissent 4 à 5 jours après l’ingestion et sont variables. Il peut s’agir d’une toux en lien avec des saignements dans les poumons, de douleurs abdominales s’ils sont localisés dans l’estomac ou les intestins.

Des vomissements et des diarrhées sont également constatés avec présence de sang. Une boiterie peut aussi être observée si les saignements apparaissent dans les articulations.

Si le chien est pris en charge à temps, grâce à l’administration de vitamine K, les symptômes disparaissent rapidement. Cependant, le traitement est long, de l’ordre de 3 à 4 semaines

Pour aller plus loin : Que faire si mon chien a mangé un rat empoisonné ?

STRESS, INCONFORT, AGITATION...

Quel calmant marche ?

Faites le test gratuit et découvrez les solutions naturelles les plus efficaces pour soulager votre chien.

Je fais le test !

Agir face à un chien empoisonné

Les chances de survie d’un chien ayant subi un empoisonnement dépendent du type de produit en cause et de la rapidité avec laquelle l’animal a reçu des soins.

Il est donc vital de savoir comment agir si votre chien présente une intoxication.

Ce qu’il faut faire

Si vous suspectez une intoxication chez votre chien ou si vous l’avez vu ingérer un produit toxique, n’attendez pas !

Emmenez votre animal en urgence chez votre vétérinaire ou sollicitez un service d’urgences vétérinaires. Le temps est compté.

Apportez, si possible, la plante, le produit ou le principe actif ingéré, si vous l’avez identifié.

Si votre vétérinaire n’est pas disponible, pensez aux centres anti-poisons vétérinaires. De nombreux centres sont disponibles par téléphone 24h/24, 7j/7, avec un service vétérinaire qui peut répondre à vos question gratuitement.

Pour voir la liste des centres anti-poisons vétérinaires, cliquez ici.

Ce qu’il ne faut pas faire

Ne cherchez surtout pas à soigner vous-mêmes votre animal !

Ne tentez pas de le faire vomir ou de le faire boire.

Cela risque d’accentuer les symptômes en accélérant l’absorption des substances toxiques. Ne lui donnez aucun médicament.

Traitement d’un chien empoisonné

Certains empoisonnements bénéficient d’un antidote, comme la vitamine K contre les raticides.

Le plus souvent, cependant, en l’absence d’antidote, le vétérinaire met en place un protocole visant à éliminer rapidement le produit toxique au niveau du foie et des reins.

Pour cela, il administre des diurétiques et des laxatifs à l’animal par perfusion intraveineuse et une solution de réhydratation.

Un traitement symptomatique peut aussi être donné pour traiter les conséquences de l’empoisonnement.

L’animal peut parfois nécessiter une transfusion sanguine notamment si le produit en cause est un raticide.

Le meilleur traitement reste, cependant, la prévention en étant vigilant à ne pas mettre votre chien au contact de produits dangereux.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Notre site internet utilise des cookies 🍪, comme la plupart des sites, afin de nous aider à améliorer votre expérience lorsque vous naviguez sur notre site. Nous supposons que vous êtes d'accord avec cela.