Grossesse nerveuse chez la chienne : 11 conseils

La grossesse nerveuse, appelée pseudo-gestation, est un état dans lequel votre chienne va présenter les manifestations comportementales et physiologiques d’une chienne qui arrive en fin de gestation.

Une estimation rapporte que 50 % des chiennes sont touchées par une pseudo- gestation. Comment reconnaitre les symptômes ? Que doit-on faire ? Quels sont les meilleurs conseils à mettre en place ? On vous dit tout dans cet article.

STRESS, INCONFORT, AGITATION...

Quel calmant marche ?

Faites le test gratuit et découvrez les solutions naturelles les plus efficaces pour soulager votre chien.

Je fais le test !

Grossesse nerveuse chez la chienne, de quoi parle-t-on ?

Cet état survient plusieurs semaines après les chaleurs et peut durer une à trois semaines. D’origine hormonale, on ne doit pas la laisser passer naturellement.

En effet, la grossesse nerveuse chez la chienne comporte parfois des risques.

Ce bouleversement hormonal spectaculaire mène votre chienne à se comporter comme si elle était prête à accoucher, à votre grande confusion, surtout si c’est la première fois que vous y faite face.

Pourquoi ce phénomène d’origine naturelle a-t-il lieu ?

Avant la domestication des chiens, ces derniers vivaient en meute. La femelle dominante était la seule à se reproduire et à donner vie.

Les autres chiennes de la meute vont alors développer une condition de pseudo-gestation pour aider la chienne dominante à nourrir ses petits.

Les chiens sauvages et les loups reproduisent ce schéma, car ils vivent en meute dans leur état naturel sans être domestiqués.

La grossesse nerveuse est cependant identique à une grossesse normale (comme nous l’avons dit plus haut) en fin de gestation.

Quelles sont les causes principales ?

Tout cela est régi par une surproduction d’hormones prolactine.

Il se passera, par ailleurs, un effet inverse avec une baisse de concentration de la progestérone dans le sang de votre chienne.

Il faut savoir que les chiennes qui ont une prédisposition à la pseudo-gestation, sont surtout celles qui ont une chute brutale et plus vite de progestérone.

La phase d’ovulation -qu’on appelle aussi la phase lutéale qui va suivre l’ovulation- est donc plus courte.

Les chiennes bien nourries, avec un bon appétit, produisent plus de lait que celles qui sont sous-alimentées.

Néanmoins, si vous faites stériliser une chienne juste après l’ovulation – une semaine après la phase lutéale – une grossesse nerveuse pourra être déclenchée. Car, là aussi, le fait d’enlever les ovaires, entraine une chute de progestérone au détriment de la hausse de prolactine.

Il est indispensable d’éviter la stérilisation pendant cette période.

Que se passe-t-il physiquement durant la pseudo-gestation ?

Pour mieux comprendre ce qui arrive durant une grossesse nerveuse, nous allons vous donner ci-dessous une liste des principales transformations chez la chienne durant cette période.

  • une sécrétion d’hormones en grande quantité ;
  • un gonflement du ventre ;
  • une augmentation de volume des mamelles ;
  • une production de lait ;
  • une augmentation de la production d’urine.

En résumé, votre chienne va secréter une hormone appelée la prolactine.

C’est cette dernière qui va transformer le corps de votre chienne comme si elle était en pleine gestation. Quant au gonflement du ventre, il donne à penser que votre animal attend réellement des petits. Enfin, les mamelles augmentent et produiront du lait.

Il faut savoir qu’un novice dans le comportement des chiens pourrait croire que votre chienne va, prochainement, mettre bas.

Comment savoir que notre chienne fait face à une grossesse nerveuse ?

Autre une transformation physique, votre chienne peut, par ailleurs, changer de comportement.

→Une humeur changeante

Votre chienne devient irritable et stressée, mais peut aussi devenir câline et pot-de-colle.

→ La préparation d’un nid pour ses-futurs-bébés

Ici, votre chienne, va commencer à ramasser tout ce qu’elle trouve. Comme des chiffons, du linge, des objets. Elle va ensuite s’installer dans ce nid et y rester. Autre chose, elle va pendant quelque temps s’attacher à une peluche et ne s’en séparera pas.

→ Un appétit changeant

Là aussi, l’appétit de la chienne va changer. Si certaines ont tendance à perdre ce dernier, d’autres vont engloutir une quantité importante de nourriture, dans le but de nourrir la portée à laquelle elles vont penser donner naissance.

→ Le léchage de la vulve

En effet, avant de mettre bas, et comme les chats, les chiennes vont se lécher la vulve pour se préparer à mettre bas, bien qu’elles ne soient pas gestantes. Ce réflexe est automatique, car elles possèdent les mêmes symptômes que la mise à bas.

A lire aussi : 8 signes que votre chienne est enceinte

Est-ce qu’une grossesse nerveuse est risquée pour ma chienne ?

Généralement, une grossesse nerveuse n’a pas de conséquence sur la santé de votre chienne, mais certains risques ne sont pas à écarter, c’est le cas pour :

  • une infection ;
  • une inflammation des mamelles (lait stagné qui provoque la mammite) ;
  • du stress ;
  • un risque de maladie de l’appareil génital.

La mammite ou l’inflammation des mamelles occasionne souvent des douleurs, une gêne, voire, dans les cas les plus graves, un abcès de la mamelle.

Quant aux maladies de l’appareil reproducteur, ce sont des tumeurs mammaires et des infections utérines.

En dehors de ces risques, on ajoute des désagréments que vous pourrez avoir avec votre chienne à cause de son humeur et de son comportement.

Elle aura tendance à vous suivre partout, d’abimer votre mobilier, de voler et de cacher des choses, comme votre linge de maison, et de devenir agressive, ou le contraire, adorable.

Les sautes d’humeur doivent être gérées avec de la patience, et de la compréhension.

Y a-t-il des séquelles ?

Si vous ne faites pas stériliser votre chienne, cette dernière risque de faire d’autres grossesses nerveuses à chaque nouveau cycle hormonal.

Avec le temps et à répétitions, ces perturbations hormonales peuvent provoquer des problèmes de santé comme des tumeurs mammaires, qu’elles soient bénignes ou malignes.

Bien entendu, le comportement n’influe pas sur la vie de votre chienne, qui retrouvera ce dernier, une fois cette période passée.

Si vous désirez que votre chienne mette au monde plus tard des petits, cela n’aura aucune conséquence sur sa fécondité et sur ses futures grossesses.

STRESS, INCONFORT, AGITATION...

Quel calmant marche ?

Faites le test gratuit et découvrez les solutions naturelles les plus efficaces pour soulager votre chien.

Je fais le test !

Une grossesse nerveuse peut-elle survenir chez une chienne stérilisée ?

On vous répond par la négative, il est impossible qu’une chienne stérilisée fasse une pseudo-gestation, sauf si la stérilisation a lieu moins de trois mois après ses chaleurs.

En effet, une chienne stérilisée ne possède plus d’ovaires, et donc, n’a plus de stimulation hormonale qui pourrait faire chuter ou augmenter le taux d’hormones dans le sang responsables de la grossesse nerveuse.

Quelle est la durée ?

Cela dépend de la chienne et de son taux d’hormones, mais généralement une grossesse nerveuse dure plusieurs semaines.  À condition bien sûr qu’elle n’ait pas provoqué une maladie en parallèle.

Quel est le traitement ?

La lactation d’une chienne qui fait une grossesse nerveuse s’arrête instantanément après 1 à 3 semaines.

Au-delà, le vétérinaire pourra prescrire un traitement pour les montées de lait, sinon les canaux pourraient être bouchés et des infections peuvent survenir.

Le vétérinaire va aussi utiliser des inhibiteurs de prolactine, hormones thyroïdiennes et de compléments alimentaires.

Et l’homéopathie dans tout ça ?

Il existe des traitements homéopathiques efficaces comme le Thuja occidentalis et l’Urtica Urens. Néanmoins, seul un spécialiste en la matière pourra vous donner la posologie exacte.

Quelles sont les solutions ?

Selon la gêne occasionnée par la pseudo-gestation, vous pourrez agir en conséquence. Certaines chiennes se conduisent au début normalement, mais si vous remarquez que les symptômes s’intensifient, vous pourrez rendre visite à votre vétérinaire qui lui prodiguera des examens et lui donnera un traitement adéquat.

Néanmoins, la solution idéale est de faire stériliser votre animal afin d’éliminer cet état.

Bien entendu, la stérilisation évitera à votre chienne de procréer avec d’autres chiens.

Si vous avez l’intention de faire un élevage, ou de la laisser mettre bas, il faudra bien la surveiller et rendre visite à votre vétérinaire pendant cette période délicate. Lui seul vous donnera des consignes à appliquer.

La grossesse nerveuse est-elle une urgence vétérinaire ?

Nous ne pouvons pas dire que cela relève d’une urgence vétérinaire, mais en cas de complication, vous devrez faire face à une urgence, surtout si vous devez faire face à :

  • une présence de pus sur les mamelles ;
  • une douleur mammaire et des plaintes de votre chienne ;
  • une fièvre accompagnée d’autres symptômes.

Il est souhaitable de surveiller attentivement votre chienne pendant les trois semaines qui vont suivre au risque de mettre sa santé en danger.

Et en ce qui concerne les douleurs ?

Si vous remarquez que votre chienne émet des plaintes, c’est surtout comportemental. On ne peut pas parler, ici, de souffrance physique.

Néanmoins, si elle a un œdème au mamelon, sachez que c’est douloureux pour elle.

Il faudra appuyer tout doucement pour vérifier que la douleur est bel et bien là, dans ce cas le vétérinaire vous dira ce que vous devrez faire.

STRESS, INCONFORT, AGITATION...

Quel calmant marche ?

Faites le test gratuit et découvrez les solutions naturelles les plus efficaces pour soulager votre chien.

Je fais le test !

Quels sont les conseils à appliquer face à une grossesse nerveuse ?

Une pseudo-gestation ne doit pas être prise à la légère, en vous disant que c’est une période passagère dans sa vie.

Votre chienne a besoin de vous, tout comme elle vous repoussera par d’autres moments.

Vous pourrez mettre en pratique quelques conseils pour calmer une grossesse nerveuse, dont voici la liste :

  • adapter votre comportement à celui de votre animal pendant cette période ;
  • ne pas la caresser souvent, surtout au niveau des mamelles ;
  • ne pas la laisser avec ses jouets et les autres objets qu’elle aura déposés dans son nid ;
  • rester distant avec votre chienne pour ne pas la conforter dans son comportement maternel ou de maternage ;
  • ne tirez surtout pas le lait si vous voyez que cela coule, car vous risquez de stimuler encore plus la lactation ;
  • la faire sortir de la maison, la promener afin qu’elle s’éloigne le plus de l’endroit où elle a fait son nid ;
  • multipliez les activités avec votre chienne, comme des jeux, cela l’occupera l’esprit ;
  • l’emmener passer une visite chez le vétérinaire ;
  • la mettre au repos et vous occuper d’elle ;
  • l’ignorer si elle se montre insistante ;
  • prendre en considération les conseils de votre vétérinaire.

Il est important, par ailleurs, de lui montrer votre attachement sans en faire trop. Car plus elle sera caressée et plus vous ferez sortir son côté maternel.

Cela, il faut l’éviter à tout prix, au risque de faire durer cette période.

Une chienne avec une grossesse nerveuse se conduit exactement comme une chienne qui va mettre bas, elle se prépare mentalement et physiquement à cette étape.

Si la grossesse nerveuse peut durer quelques semaines, ces conseils permettront de réduire la durée de cette période.

Enfin, le dernier conseil que nous avons cité plus haut est de stériliser votre chienne en dehors de la période de chaleur si vous ne voulez pas qu’elle ait des petits. Ainsi, vous serez sûrs que vous n’aurez pas à faire face à une pseudo-gestation de votre chienne.

STRESS, INCONFORT, AGITATION...

Quel calmant marche ?

Faites le test gratuit et découvrez les solutions naturelles les plus efficaces pour soulager votre chien.

Je fais le test !

Que doit-on impérativement éviter pendant une grossesse nerveuse chez notre chienne ?

Certaines personnes préconisent de mettre les chiens à la diète durant deux jours maximum et de ne lui donner que très peu d’eau, afin de « tarir » le lait.

Sachez qu’il est fortement déconseillé d’imposer un tel stress, surtout que le manque d’eau est dangereux pour sa santé.

On préconise de lui mettre une collerette pour l’empêcher de se lécher le ventre et la vulve, ici aussi, c’est un stress inutile.

Comme pour tout, l’auto-médicamentation est à éviter, ne lui donnez pas de contraceptifs oraux, vous risqueriez de provoquer des tumeurs mammaires et des infections utérines.

La grossesse nerveuse se produit elle aussi chez les chats ?

Bien que ce soit plus rare, en effet, les grossesses nerveuses se retrouvent également chez les chats. Les symptômes sont les mêmes que chez les chiens. Quant aux causes, elles sont identiques, c’est-à-dire hormonales, avec une surproduction de prolactine.

Pour résumer le tout, la grossesse nerveuse chez la chienne doit être suivie par ses propriétaires et par un vétérinaire.

C’est une période très sensible pour elle, de plus cela lui cause un stress qui grâce à vos gestes, pourra être évité. Cette période est passagère, si tout se passe bien, votre chienne, reprendra sa vie normale juste après.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Notre site internet utilise des cookies 🍪, comme la plupart des sites, afin de nous aider à améliorer votre expérience lorsque vous naviguez sur notre site. Nous supposons que vous êtes d'accord avec cela.