Barion Pixel

Chat qui s’arrache les poils : Attention !

Vous avez remarqué que votre chat s’arrachait les poils en pensant que c’était passager. Pourtant, votre chat continue de s’arracher les poils et vous ignorez pourquoi.

Avant que la situation ne s’aggrave, il va falloir agir au plus vite et en connaitre la cause.

Cette dernière peut être d’ordre biologique ou bien comportementale.

Quelles sont les différentes causes qui font que votre chat s’arrache les poils ? Comment y remédier ? Comment empêcher que cela ne se reproduise ? On répond à toutes vos préoccupations dans cet article.

STRESS, INCONFORT, AGITATION...

Quel calmant marche ?

Faites le test gratuit et découvrez les solutions naturelles les plus efficaces pour soulager votre chat.

Je fais le test !

Pourquoi mon chat s’arrache les poils ?

Vous vous demandez “pourquoi mon chat s’arrache les poils sur les flancs” ? “pourquoi mon chat s’arrache les poils à la base de la queue” ? Ou vous avez un chat qui s’arrache les poils sur le dos.

Peu importe la zone où votre chat s’arrache les poils, il ne le fait pas par pur plaisir. Comme évoqué plus haut, les causes d’origine biologiques et comportementales doivent être décelées au plus vite.

Dans les deux cas, ne laissez pas votre animal dans cet état, car cela pourrait empirer et le faire saigner.  Voyons maintenant, quels sont les facteurs qui incitent votre animal à s’arracher les poils.

1. Les facteurs environnementaux

Il est fort probable que votre chat s’arrache les poils à cause de certains facteurs environnementaux.

Un chat allergique à une plante peut se gratter et à force, s’arracher les poils. En effet, les démangeaisons pouvant être insupportables, votre chat va commencer à se gratter avant de s’arracher les poils.

Votre chat peut être allergique aux éléments présents dans l’environnement, comme  :

  • le pollen des fleurs ainsi que des arbres ;
  • les acariens ;
  • la poussière ;
  • les déodorants pour humains ;
  • les parfums ;
  • les produits chimiques utilisés pour le nettoyage de la maison.

Un chat qui s’arrache les poils et vomit (vomir peut être un symptôme ou simplement être une régurgitation des poils qui ont été ingérés) peut ainsi souffrir d’une allergie.

Votre vétérinaire pourra vous aider à résoudre le problème et vous pourrez alors éloigner votre boule de poils de ces éléments de l’environnement.

Si l’allergie est due au pollen ou à la poussière, d’autres symptômes accompagneront les démangeaisons cutanées, comme une rhinite (nez qui coule et éternuements) ou une conjonctivite.

Les chats mâles de plus de 10 ans et castrés sont le plus souvent sujets à ce type d’allergie. Ils ont, en effet, plus de sécrétions des glandes sébacées et salivaires.

2. Les allergies alimentaires

Les allergies alimentaires peuvent aussi provoquer une allergie cutanée provoquant un léchage compulsif dû aux démangeaisons ainsi qu’un arrachage de poils.

Une allergie alimentaire vient de la nourriture que vous donnez à votre chat. Un changement de recette dans la marque de croquettes ou de pâtées préférées de votre chat et le voilà qui peut réagir aussitôt.

Un nouvel aliment a sûrement été ajouté à sa nourriture. La prise d’un médicament est aussi responsable.

Toutefois, il n’existe pas d’examens de laboratoire confirmant ce type d’allergie.

Seul un régime alimentaire prescrit par votre vétérinaire détectera l’aliment ou le traitement médicamenteux incriminé.

3. Les parasites

Les parasites externes sont aussi une cause de démangeaison chez votre chat qui peut se mettre à se lécher, se gratter et arracher ses poils.

Parmi les parasites, on trouve :

  • les puces ;
  • la gale ;
  • la teigne.

Seul le vétérinaire décèlera le parasite responsable.

Néanmoins, si le problème vient de la teigne, le chat ne se grattera pas forcément. Un léchage puissant est suffisant pour faire tomber les poils sans que votre chat les arrache.

Les zones dépourvues de poils en cas de teigne sont : les flancs, le dos, autour des griffes et des pattes.

Quant à la peau, elle a un aspect différent. Cela aidera votre vétérinaire à soigner la teigne, car elle est rapidement décelable. Ce n’est pas le cas pour les puces ou la gale.

Les parasites sont souvent présents dans la fourrure du chat en automne et au printemps. Les parasites provoquent la perte de poils.

4. Un abcès

Un chat qui se gratte ou s’arrache les poils toujours au même endroit peut avoir comme source du problème un abcès. Ce dernier peut se développer suite à une morsure et à tendance à empirer.

Parmi les autres causes d’accès chez votre animal, on peut citer :

  • une plaie ouverte sur la peau ;
  • une maladie dentaire ;
  • des corps étrangers.

On reconnait les symptômes d’un abcès via une rougeur accompagnée de pus. Ces derniers nécessitent d’être vidés par le vétérinaire.

Il existe des produits qui évitent les démangeaisons et empêcheront, de ce fait, votre animal de se gratter ou d’arracher ses poils.

5. Le stress

Un changement d’environnement est susceptible d’occasionner un stress chez les animaux, parmi eux, les chats et les chiens.

Un chat stressé peut faire face à un changement de comportement comme s’arracher les poils.

Lorsqu’un chat lèche ses poils ou se les arrache, il va libérer des endorphines.

Ces dernières sont des hormones qui permettent à votre chat de se sentir bien.

Si vous remarquez que votre animal fait ses séances de toilettage plus longues qu’à l’accoutumée, c’est peut-être parce qu’il stresse.

Le léchage va à force causer des pelades et votre chat peut aussi s’arracher les poils.

Le stress du chat a plusieurs causes.

  • Son maitre est absent ;
  • Un nouvel animal de compagnie est arrivé ;
  • La naissance d’un bébé dans la maison ;
  • Un autre chat ou animal qui se balade sur son territoire ;
  • Un déménagement ;
  • Un changement certain dans sa routine quotidienne.

Toutes ces causes peuvent mener votre animal, que ce soit un chat ou un chien à s’arracher les poils. D’une certaine manière, cela le calme.

A lire aussi : Le stress chez le chat : Comprendre & Agir

6. Les diverses maladies

Parmi les autres causes qui font que votre chat s’arrache les poils : les maladies.

Un chat qui a ce type de comportement essaie de vous faire passer un message : Ce message peut être qu’il est malade.

Une affection mycosique, des calculs rénaux, des infections urinaires sont des pathologies qui ne sont pas facilement détectable.

Mais arracher ses poils est une façon de calmer la douleur et de vous signaler un problème.

Néanmoins, il est aussi possible que comportement soit observé chez des animaux souffrants de problèmes hormonaux et d’un système immunitaire fragile.

STRESS, INCONFORT, AGITATION...

Quel calmant marche ?

Faites le test gratuit et découvrez les solutions naturelles les plus efficaces pour soulager votre chat.

Je fais le test !

Que faire lorsque mon chat s’arrache les poils ?

Les symptômes sont nombreux. Les lésions occasionnées par l’arrachage de poils de la part de votre chat peuvent être impressionnantes.

Vous allez remarquer des zones sans poils sur une ou plusieurs parties du corps de votre chat (bien que généralement, un chat sui se lèche trop les poils le fait toujours au même endroit).

Ces zones alopéciques peuvent être accompagnées de rougeurs, voire d’une infection de la peau.

Le chat peut aussi s’automutiler dans les pires des cas. Il peut, par ailleurs, s’arracher les poils jusqu’au sang.

Certes, un chat ne doit pas être laissé ainsi et la cause de ce comportement doit être connue le plus le plus rapidement possible.

Des examens cliniques et autres, complémentaires doivent être mis en place. S’ils donnent une réponse positive, le traitement sera administré.

Dans d’autres cas, surveiller le comportement de votre chat offre d’excellents résultats, car vous pourrez vous-même en déceler la cause avant que la situation n’empire.

Votre chat agit ainsi depuis la venue de votre bébé ? Essayez de lui procurer encore plus de câlins pour qu’il comprenne que votre nourrisson ne prendra jamais la place de Minou dans la maison.

Vous avez changé la marque de croquettes ? Remettez son ancienne marque et remarquez son comportement. Agit-il toujours de la sorte ?

STRESS, INCONFORT, AGITATION...

Quel calmant marche ?

Faites le test gratuit et découvrez les solutions naturelles les plus efficaces pour soulager votre chat.

Je fais le test !

Comment soigner un chat qui s’arrache les poils ?

Si votre chat s’arrache les poils, une cause biologique, environnementale ou comportementale est cachée derrière. Comment soulager son chat selon son cas ?

La consultation vétérinaire en cas de maladie

N’attendez pas avant de consulter votre vétérinaire, plus vous agirez vite et moins les conséquences seront graves.

Si vous avez pu déceler rapidement la cause de ce comportement, c’est parfait, sinon une consultation s’avère nécessaire.

Le vétérinaire est là pour faire un examen clinique de votre animal. Si une maladie est responsable du comportement de votre chat, il pourra lui administrer un traitement adéquat grâce à des examens complémentaires (radiographies, échographies, palpation, prises de sang…).

 Si ce dernier ne présente pas de parasites sur la peau, ou n’est pas malade, il isolera alors la cause. biologique et privilégiera la cause du stress. Toutes les causes citées ci-dessus ont une solution. Selon les symptômes présentés, le vétérinaire donnera les indications, le traitement, voire, vous dirigera vers un vétérinaire comportementaliste.

Traitement du stress de votre chat

Si l’on vous a confié un chat le temps que le propriétaire parte en vacances. Ce dernier arrêtera de s’arracher les poils dès le retour de son maitre.

S’il s’agit de votre chat et qu’il a commencé à s’arracher les poils à l’arrivée d’un nouvel animal ou d’un nouveau membre dans votre famille, vous devrez agir en conséquence.

Donnez de l’espace à votre chat ainsi que le maximum d’affection ; il faut lui faire comprendre que ce petit bouleversement ne changera en rien vos sentiments pour lui.

S’il le faut, redoubler de câlins tout au long de la journée.

Si votre chat s’arrache les poils par ennui, il vous faudra le distraire pendant que vous êtes à la maison, et si ce n’est pas le cas, offrez-lui des jouets et des griffoirs qui le divertiront durant votre absence.

Traitement et identification des parasites

Les puces sont facilement détectables, comme les tiques. Vous pourrez les détecter à l’œil nu, ou remarquer des résidus de couleur noir sur le pelage de votre animal. Attention, ces parasites sont dangereux. En effet, ils peuvent causer une anémie à votre petite boule de poils.

Si les puces sont responsables de ce comportement chez votre chat, rendez-vous immédiatement chez le vétérinaire.

Ce dernier vous recommandera un produit adapté et à administrer à tous les animaux vivant dans la maison. Sinon, vous pourrez vous procurer un aérosol qui va tuer les œufs et les puces.

Si c’est la teigne ou la gale, le professionnel vous donnera un autre traitement.

Soyez assidu dans le traitement pour avoir des résultats nettement rapides.

Identification des causes de l’allergie

Si votre chat souffre d’une allergie alimentaire, il n’existe pas d’examens qui permettront de déceler cette dernière.

Un régime alimentaire par élimination sera appliqué pour détecter le problème.

Attention, car la substance allergène peut rester dans le corps de votre animal jusqu’à huit semaines avant d’être expulsé naturellement.

Vous devrez simplement changer la marque de la nourriture ou d’éliminer certains aliments dits allergènes selon les recommandations de votre vétérinaire.

Ce dernier pourra donner, par ailleurs à votre chat un régime hypoallergénique.

Le CBD pour soulager le chat

Le CBD ou cannabidiol est utilisé en médecine vétérinaire pour soulager et apaiser. Vous pouvez en administrer à votre animal, que ce soit à votre chat, à votre chien, ou à d’autres animaux.

Le CBD est issu de la plante de chanvre. Véritable solution naturelle apaisante, le cannabidiol est un excellent antistress et est idéal pour soulager l’inconfort.

Vous pouvez trouver de l’huile de CBD à administrer à votre compagnon dans les animaleries, chez le vétérinaire ou encore en ligne ici sur la boutique de la marque Botaneo, spécialisée en bien-être animal (livraison 24/48h).

Le CBD pour chats diffère toutefois de celui que l’on administre aux humains, sur le format, la concentration ainsi que les ingrédients.

Le CBD a de nombreux avantages :

  • il a des propriétés calmantes
  • il soulage l’anxiété et les troubles du comportement
  • il agit positivement sur les troubles du sommeil
  • il est un véritable allié sur les signes de vieillissement 

Pour aller plus loin : CBD pour chat : 7 Bienfaits & Avantages

Les meilleurs conseils pour empêcher son chat de s’arracher les poils

Comme dit précédemment, un chat qui arrache ses poils ne le fait pas par plaisir ou par simple caprice, il y a toujours une cause sous-jacente à ce comportement.

Pour commencer, rendez visite à votre vétérinaire si vous n’avez pas décelé rapidement la cause.

Pour que la situation ne se (re)produise pas, il est conseillé de mettre en pratique quelques astuces.

  • Lors de la venue d’un autre animal, présentez-les l’un à l’autre calmement ;
  • Mettez le nouveau venu dans un parc fermé, ainsi votre chat pourra se familiariser avec son odeur à l’aise ;
  • Ne les laissez pas se battre, séparez-les ;
  • Pensez à jouer avec votre chat ;
  • utiliser les diffuseurs de phéromones ou le CBD qui ont la particularité de calmer les chats ;
  • adoptez le renforcement positif en proposant des friandises à votre chat lorsqu’il fait sa toilette sans se faire de mal ;
  • Si vous remarquez que votre animal, commence à s’arracher les poils, ne le disputez pas, mais arrêtez-le en le distrayant ;
  • Il est probable que votre chat doive porter une collerette pendant un moment, mais si vous remarquez que cela le stresse, parlez-en à votre vétérinaire.

En résumé, ce problème ne doit pas être pris à la légère. Au moindre symptôme, parlez-en à votre vétérinaire et essayez de votre côté de déceler un quelconque changement dans la maison, à l’extérieur, ou dans son alimentation. Prodiguez-lui beaucoup d’affection en parallèle pour le consoler, et le calmer.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Notre site internet utilise des cookies 🍪, comme la plupart des sites, afin de nous aider à améliorer votre expérience lorsque vous naviguez sur notre site. Nous supposons que vous êtes d'accord avec cela.