Combien de temps dort un chat ? XX heures/jour

Avez-vous remarqué que votre chat passe le plus clair de son temps à dormir ? Et qu’à l’heure où vous dormez profondément, il vous réveille pour aller au jardin s’adonner à sa promenade nocturne ?

Contrairement au chien qui partage sensiblement le même rythme que l’homme, votre chat présente des particularités dans son rythme biologique !

Son grand besoin de sommeil se trouve à l’opposé de celui de la girafe qui ne dort que deux heures par jour !

Il est vital de respecter son rythme biologique pour le maintenir en bonne santé. Combien de temps dort un chat et dort-il bien ? Gros plan sur le sommeil du chat !

Caractéristiques du sommeil chez le chat

Votre félin passe environ 16 heures par jour (donc sur 24) à dormir, soit deux tiers de son temps !

Bien évidemment, il ne dort pas d’une traite !

Ces 16 heures se présentent sous forme de siestes entrecoupées de périodes d’activité.

Ce volume horaire peut varier selon qu’il s’agit d’un chat d’extérieur ou d’intérieur.

Il peut également changer en fonction de l’âge.

Ainsi, les chatons dorment environ 20 heures par jour, soit 90 % de leur temps.

Dès 5 semaines et jusqu’à un an, leur volume de sommeil diminue pour occuper à peu près 65 % de leurs journées.

À l’âge adulte, il repasse à 70 ou 75 % de leur temps.

Quant aux chats âgés (plus de 12 ans), ils dorment plus, compte-tenu d’une activité physique qui se réduit.

Leur temps de sommeil représente 80 à 90 % de leur journée (de 18 à 20 heures par jour).

La saison peut aussi influer, comme pour l’homme. Ainsi, à la saison froide, le chat passera plus de temps blotti au chaud.

À la saison chaude, sa vitalité sera exceptionnelle et son repos plus court !

Son mode de vie est dit « polyphasique », c’est-à-dire qu’il alterne les phases de sommeil et les phases de réveil toute la journée.

Un sommeil fragmenté nuirait grandement à l’homme qui a un besoin minimum de 8 heures de sommeil successives pour être en bonne santé.

Cependant, chez le chat, cette fragmentation n’a aucune conséquence négative. Bien au contraire, elle lui permet d’accéder à un bon développement et un bon équilibre de vie.

STRESS, INCONFORT, AGITATION...

Quel calmant marche ?

Faites le test gratuit et découvrez les solutions naturelles les plus efficaces pour soulager votre chat.

Je fais le test !

Chat qui dort : Les différentes phases de sommeil

Sommeil léger

Lors du repos, plusieurs périodes alternent et se répètent chez le félin comme chez l’homme.  

Le sommeil léger est la première phase de repos. L’endormissement est minime permettant ainsi à votre chat de rester attentif aux stimuli de l’environnement.

Au cours de cette phase, ses oreilles peuvent bouger et ses paupières rester entrouvertes.

Si quelque chose le gêne, il peut sortir de cette phase de sieste sans difficulté.

Sommeil profond

Aussi appelée phase de régénération corporelle, c’est une période cruciale pour un bon équilibre de votre chat.

En effet, elle favorise le renouvellement des cellules de l’organisme.

La durée de cette phase est d’environ 30 minutes et elle peut se répéter plusieurs fois.

Le rythme cardiaque, la respiration et l’activité cérébrale sont très ralenties.

On observe une détente musculaire, paupières fermées. La durée totale du sommeil profond chez un chat adulte est de 9 à 12 heures.

Pour le chaton, cette étape est très courte.

Sommeil paradoxal

C’est la phase des rêves pour l’homme et peut-être pour le chat ! L’activité cérébrale et oculaire est intense, le cœur s’accélère.

D’une durée d’environ 10 minutes, elle provoque, chez le chat, de petits mouvements qui miment les images présentes dans les représentations mentales de l’animal.

La queue, les pattes (mouvement de pédalage), les moustaches du chat peuvent se mettre à bouger et des petits miaulements se faire entendre. Les yeux bougent sous les paupières closes.

C’est la phase dans laquelle se trouve le plus souvent le chaton.

Quelle que soit la phase de sommeil dans laquelle se trouvent les chats ou les chatons, il est vital de ne pas les réveiller pendant qu’ils dorment !

Ceci afin de favoriser une bonne santé et une bonne croissance.

À savoir que les chats sont les animaux qui présente le plus de phases en sommeil paradoxal pour une durée moyenne totale de 3 heures par jour (deux fois plus que l’homme).

Alternance des cycles

Les phases de sommeil léger, profond et paradoxal sont répétées jusqu’à 24 fois au cours d’une journée de 24 heures chez le chat !

Entre chaque cycle de sommeil, le félin peut présenter un exercice plus ou moins intense (jeu, alimentation, chasse, etc.).

Contrairement à l’homme, le pic d’activité chez le chat se situe en fin de journée, la nuit et à l’aube.

Pourquoi ? Il semble que la raison soit liée à son passé d’animal sauvage.

Dans la nature, en effet, la plupart des proies sortent la nuit, ce qui est favorable à sa nature prédatrice.

Les troubles du sommeil chez le chat

Stress et anxiété

Le sommeil du chat peut être perturbé par des évènements stressants dans son quotidien.

Un emménagement dans une nouvelle maison, l’arrivée d’un bébé ou d’un nouvel animal, une absence, des bruits récurrents peuvent créer un stress et provoquer une hypersomnie.

Soyez vigilant si vous observez un changement dans la quantité ou la qualité de son sommeil.

Ennui

Un chat qui n’est pas suffisamment stimulé va développer un ennui chronique qu’il va compenser par une hypersomnie.

En dormant plus, il va, logiquement, se protéger de cet ennui qui le stresse. Pour favoriser un retour à la normale, il est indispensable d’offrir à votre chat des sources de stimulation suffisantes.

Il est conseillé de lui consacrer du temps pour le jeu, les échanges, les caresses.

Lors de vos absences, pensez à laisser à votre animal un jeu stimulant (une boite de carton, une pelote de laine, etc.) et changez-le chaque jour !

Le chat se lasse très vite de ses jouets.

Il est également possible de dissimuler quelques croquettes dans des tissus ou des boites en carton « maison » pour susciter des comportements de recherche.

Favorisez un accès à l’extérieur, même en laisse ! Votre félin a besoin de prendre l’air, d’observer, de découvrir les mouvements extérieurs et les matières.

Bien oxygéné, il n’en dormira que mieux !

Hyperthyroïdie

Elle est plus fréquente que l’hypothyroïdie chez le chat et apparait plus fréquemment chez les chats âgés.

L’hyperthyroïdie est provoquée par un excès de production d’hormones thyroïdiennes.

Le chat, très agité va voir sa quantité de sommeil drastiquement diminuer (moins de 8 heures par 24 heures).

On parle d’hyposomnie. Traiter l’hyperthyroïdie permet de traiter les troubles du sommeil.

Le vétérinaire pourra mettre en place un régime alimentaire adapté, administrer du méthimazole (médicament anti-thyroïdien), procéder à une radiothérapie ou même recourir à l’ablation de la thyroïde.

À noter que les chats hyperactifs peuvent aussi souffrir d’une hyposomnie.

En cas d’apparition de troubles du sommeil, n’hésitez pas à consulter votre vétérinaire.

Hypertension artérielle

L’hypertension chez le chat se définit par une pression artérielle élevée.

Chez le chat de plus de 11 ans et le chat obèse, le risque d’hypertension est de 30 %. Chez le chat insuffisant chronique, il passe à 60 % !

Enfin, le chat hyperthyroïdien et le chat cardiaque présentent 85 à 90 % de risque de développer une hypertension.

Cette maladie provoque fréquemment, comme l’hyperthyroïdie, une hyposomnie. En cas de doute, une visite chez le vétérinaire est conseillée.

Fièvre

Tout accès de fièvre va créer une fatigue importante et une apathie. La fièvre est, en effet, une réaction normale de l’organisme contre une infection.

Toutes les ressources et énergies de l’organisme sont donc sollicitées pour lutter contre cette infection.

Un chat fiévreux va dormir beaucoup plus. C’est un signe qui doit vous alerter.

Chat âgé

Si le vieillissement (à partir de 12 ans) a des conséquences normales sur le sommeil du chat, celles-ci peuvent devenir pathologiques en lien avec une maladie sous-jacente.

Ainsi, la dépression d’involution est une perte d’initiative et une désorganisation des comportements.

Elle se manifeste notamment par une insomnie entrecoupée de temps de sommeil avec réveils brutaux.

Le chat âgé peut également présenter un syndrome confusionnel, aussi qualifié de démence sénile.

Il provoque une altération du rythme sommeil/veille sans perturbation des cycles.

Le chat déambule sans raison, il perd ses repères spatio-temporels, se met à miauler la nuit.

La dysthymie unipolaire peut aussi apparaitre.

Elle se caractérise par une alternance de troubles et de comportements normaux ou déficitaires. La durée du sommeil est réduite à moins de 6 heures.

Un syndrome d’hypersomnie du chat âgé peut également être observé. L’animal va alors dormir plus de 20 heures par jour.

Le chat âgé, comme le chien âgé, doit bénéficier de bilans de santé réguliers pour dépister tout problème de santé.

 

STRESS, INCONFORT, AGITATION...

Quel calmant marche ?

Faites le test gratuit et découvrez les solutions naturelles les plus efficaces pour soulager votre chat.

Je fais le test !

Favoriser le sommeil du chat

Interdiction de réveiller un chat qui dort

C’est une évidence !

Quand votre chat dort, ne le réveillez pas sous prétexte que vous venez de rentrer du travail !

En le réveillant, vous cassez son cycle de sommeil et la nécessaire régénération de son organisme !

Et c’est encore pire pour le chaton pour qui le sommeil favorise la croissance. Laissez-les dormir !

Des cachettes multiples

On le constate souvent !

Les chats ont l’habitude de dormir dans des endroits à l’écart, insolites et parfois tellement étroits qu’on se demande comment ils s’y sont glissés !

Dans votre maison, votre chat doit pouvoir bénéficier de plusieurs cachettes pour varier les plaisirs et s’isoler du reste de la famille.

Un bon couchage

Le félin contemporain aime son confort ! Des endroits incongrus, oui ! Mais pas dénués de coussins moelleux et tissus chauds et confortables !

Aménagez-lui différents endroits façon cocooning pour favoriser un sommeil réparateur.

Des produits apaisants pour favoriser un sommeil réparateur

Qu’elle soit inhérente à sa personnalité ou secondaire à la maladie, l’agitation du chat peut provoquer insomnie et hyposomnie.

Après consultation vétérinaire pour en déterminer la cause, il est pertinent de proposer à votre chat des solutions naturelles pour favoriser son sommeil et son bien-être.

L’extrait de chanvre est une de ces solutions, sans dépendance ni effets secondaires.

Le CBD (Cannabidiol) offre, en effet, détente et bien-être aux chats et chiens souffrant de stress, de douleurs ou d’inconfort.

Il peut être administré seul pour des troubles légers ou en complément du traitement vétérinaire en cas de troubles plus importants ou maladie sous-jacente.

Naturellement, le CBD permet à votre chat de retrouver un sommeil de qualité.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Notre site internet utilise des cookies 🍪, comme la plupart des sites, afin de nous aider à améliorer votre expérience lorsque vous naviguez sur notre site. Nous supposons que vous êtes d'accord avec cela.