Pourquoi mon chat me suit partout : 7 raisons

Votre chat est plutôt du genre collant ? Il vous suit dans toutes les pièces de la maison, il miaule et vous vous demandez pourquoi ?

Bien qu’agaçant, ce comportement a un sens qu’il s’agit de décoder !

En effet, le chat est un animal indépendant, contrairement au chien. Dans son quotidien, il peut tout à fait vivre en complète autonomie en extérieur comme le faisait son ancêtre sauvage.

Le chat domestique, cependant, a pris ses habitudes et ses aises avec l’humain !

S’il sort pour chasser quelques proies, il apprécie de rentrer au chaud pour goûter au confort et au repas tout prêt !

Le revers de la médaille est qu’il ne peut plus contrôler toutes les situations et dépend de son maître.

Ceci explique qu’il souhaite continuer son contrôle indirectement en vous indiquant ses demandes par un pistage en règle !

Pour vous éclairer sur son comportement, voici 7 raisons pour lesquelles votre chat vous suit partout !

 

Pourquoi mon chat me suit partout ? 7 raisons

  1. Il anticipe vos comportements

Les chats sont des animaux très observateurs !

Pourquoi ? Ils connaissent sur le bout des pattes les habitudes journalières de leur maître alors qu’ils semblent, parfois, complètement détachés.

Ainsi, au réveil, votre animal vous suit directement en cuisine et miaule à tue-tête !

Il se place près de la réserve de croquettes et vous réclame ainsi son petit déjeuner !

Car tous les matins, servir son repas à votre animal de compagnie est une des premières choses que vous réalisez !

Vous allez vous-mêmes vous installer devant votre café et, comme vous quittez la table pour prendre votre douche, vous constatez que votre chat vous suit à nouveau !

Il se permet même de vous devancer et miaule devant la porte de la salle de bains !

Eh oui, il sait pertinemment que vous allez vous brosser les dents et donc ouvrir ce fameux robinet auquel il adore boire !

Par son comportement et ses miaulements, votre chat vous sollicite donc, tout au long de la journée, dans les habitudes que vous avez instaurées avec lui !

Les chats sont des animaux très ritualisés, il leur faut peu de répétitions d’un comportement pour l’intégrer.

Attention à ne pas vous faire enfermer dans les ritualisations de votre chat !

Car si ça peut vous amuser au départ, devoir attendre que votre félin boive tranquillement au robinet alors que vous avez peu de temps, le matin, devient vite une contrainte !

Sachez différer les rituels de votre animal de compagnie !

STRESS, INCONFORT, AGITATION...

Quel calmant marche ?

Faites le test gratuit et découvrez les solutions naturelles les plus efficaces pour soulager votre chat.

Je fais le test !

  1. Il demande quelque chose

Si votre chat vous suit partout dans la maison et miaule avec insistance, il vous fait peut-être, tout simplement, une demande !

Pourquoi ? Les chats ont des demandes souvent très claires et logiques !

À vous de faire le tour de ses besoins éventuels ! Sa gamelle de croquettes est-elle vide ? A-t-il besoin d’eau ? Souhaite-t-il que vous lui ouvriez l’accès au jardin pour une petite promenade à l’extérieur ?

Si vous avez tout testé, il désire peut-être simplement jouer avec vous car il s’ennuie ou vous faire un câlin !

Là encore, s’il est important de pouvoir répondre aux besoins de votre chat, il n’est pas nécessaire de le faire dans la minute !

Plus vous vous exécuterez rapidement, plus votre chat deviendra exigeant !

Sachez le faire patienter comme on laisse un peu les nourrissons pleurer avant d’aller les chercher dans leur lit ! La comparaison est pertinente !

En effet, le miaulement n’existe pas dans la communication entre chats.

Il s’adresse spécifiquement aux humains dans le cadre d’une relation singulière.

Certains pensent que les chats auraient calqué leurs miaulements sur les pleurs du bébé humain en constatant qu’ils faisaient réagir l’humain.

En les imitant, les chats feraient donc preuve d’une belle intelligence et d’une subtile stratégie pour arriver à leurs fins !

D’où l’intérêt de différer leurs demandes !

  1. Il vous chasse

Le chat est un animal possédant un instinct de prédation très développé, issu à la fois de l’inné et de l’acquis.

Ainsi, des chatons élevés au biberon, n’ayant jamais observé de chats adultes chasser ou de proies, présentent des aptitudes à la chasse.

Si elles sont de moins bonne qualité et acquises plus tardivement que des chatons élevés avec leur mère, elles sont tout de même présentes. On retrouve ainsi chez tous les chatons :

  • Le jeu de la souris : le chaton saute sur un objet mobile.
  • Le jeu du lapin : il traque des objets plus imposants et ses mouvements sont plus amples pour immobiliser sa « proie » au sol.
  • Le jeu de l’oiseau : le chaton attrape des objets légers qui volent et les prend dans sa bouche.
  • Le jeu du poisson : il sort un objet d’un contenant avec la patte, paume vers le haut.

Ces aptitudes à la chasse sont également transmises par la chatte.

À partir de la 4ème semaine des chatons, elle ramène des proies déjà mortes ou qu’elle tue devant ses petits.

Les chatons jouent avec la proie morte et apprennent à la manger. Ils associent alors proie et aliment.

Puis elle les ramène vivantes pour leur apprendre à les tuer.

Dès la 5ème semaine, les chatons tentent de capturer des petites proies puis ils accompagnent leur mère à la chasse pour se perfectionner.

À noter que la préférence de la mère pour un type de proie se retrouve chez les chatons. Si elle a l’habitude d’attraper des oiseaux, ce seront les proies préférées des chatons.

Votre chat peut donc vous suivre partout en vous observant, se cacher puis bondir soudainement !

Votre animal de compagnie répète simplement le jeu du lapin ! Rassurez-vous !

Votre chat sait pertinemment que vous n’êtes pas une vraie proie ! Vous êtes un élément mobile dans la maison qui lui permet simplement de reproduire des schémas comportementaux inscrits dans ses gênes.

Vous pouvez lui proposer, pour répondre à ses besoins, des séquences de jeux pendant lesquelles vous utiliserez objets ou jouets différents de vous !

Cela lui permettra de donner corps à ses quatre types de jeux de chasse.

Changer la disposition des meubles ou des éléments de décoration peut également lui permettre de découvrir de nouvelles cachettes stimulantes !

 

  1. Il est heureux de votre retour

Vous pouvez constater que votre chat vous suit partout dans la maison quand vous rentrez après une absence (travail, sortie).

Pourquoi ? Il se peut qu’il ait besoin de quelque chose et vous fait sa demande quand vous rentrez (croquettes, eau, sortir, etc.). Toutefois, si ses besoins de base sont couverts, il peut aussi manifester ainsi ses émotions !

Vous lui avez manqué et il souhaite vous l’exprimer !

Le chat n’est pas qu’un animal squatteur et exigeant dans votre maison !

Il est attaché à sa famille humaine et ressent un manque, en cas d’absence, comme le chien !

Pour preuve, des récits magnifiques ont montré que des chats pouvaient faire des kilomètres pour retrouver leur maître parti dans une autre ville, région, voire pays !

Outre leurs impressionnantes capacités d’orientation, ces animaux affichent ici leur détermination quand il s’agit de retrouver celui ou ceux qu’ils aiment !

  1. Il surveille son territoire

Votre chat est un animal qui règne sur son territoire !

Chez vous, c’est chez lui ! Il a donc un besoin vital de contrôler son environnement et les éléments qui s’y trouvent !

En tant qu’élément mobile par excellence, il doit toujours vous surveiller puisque vous ne restez jamais tranquille !

Vous suivre va lui permettre d’observer ce que vous faites et de se rassurer sur le fait que c’est un acte habituel qui ne menace pas son territoire.

Si ce comportement est normal, il peut devenir excessif.

Ainsi si votre animal devient trop insistant et qu’il semble vous épier en permanence, n’hésitez pas à consulter un comportementaliste.

Il peut, effectivement, s’agir d’un trouble du comportement.

  1. Il présente un hyperattachement

Un chat sevré trop tôt ne va pas bénéficier d’un développement psychologique normal, tout comme le chien.

Il en est de même si la chatte n’a pas été assez maternante avec son chaton avant l’âge de 2 mois.

Un sentiment de sécurité suffisant est la base d’un développement psychologique harmonieux.

Le chaton acquiert ce sentiment de sécurité par une présence rassurante de sa mère dans ses premières semaines de vie.

Alors qu’il est totalement dépendant, il peut compter sur elle pour assurer ses besoins de base et le défendre contre d’éventuels prédateurs.

Il conserve ensuite ce sentiment de sécurité intérieure par un détachement très progressif de sa mère.

Celle-ci accompagne, en effet, ses chatons vers l’autonomie puis s’en distancie.

Dans un processus harmonieux, le chaton n’en souffre pas puisque sa toute nouvelle indépendance le sécurise. Sa mère n’est donc plus nécessaire à ses côtés.

Cependant, si elle est elle-même insécure ou si elle n’a pas eu le temps d’accompagner ses petits jusqu’à l’autonomie car ils lui ont été enlevés, un trauma s’installe et le chaton est en insécurité.

C’est ce qui définit le syndrome d’hyperattachement.

Le chat adulte reste un chaton insécurisé et vous suit partout comme il le faisait avec sa mère dans ses premiers mois de vie. Vous devenez un substitut maternel.

Le chaton a beaucoup de mal à rester seul et souffre d’anxiété chronique.

Dans cette situation, il est conseillé de consulter un comportementaliste pour permettre au chat d’intégrer sa condition d’adulte et de s’apaiser.

Des produits à base de CBD (cannabidiol), pour chat et chien, peuvent être proposés en complément. Ils favorisent un relâchement des tensions et une meilleure gestion de l’anxiété.

 

STRESS, INCONFORT, AGITATION...

Quel calmant marche ?

Faites le test gratuit et découvrez les solutions naturelles les plus efficaces pour soulager votre chat.

Je fais le test !
  1. Il est malade ou blessé

Le fait que votre chat vous suive partout peut également être le signe d’une douleur ou d’une blessure.

Ne sachant comment la gérer, il peut tout bonnement vous appeler à l’aide ! Pour savoir si votre chat a mal, d’autres signes peuvent vous alerter.

En le caressant, vous pouvez constater des réactions de sursaut à l’approche de votre main près de certaines zones du corps.

Vous pouvez aussi observer un comportement d’évitement si vous tentez de le toucher.

En cas de doute, il est conseillé de consulter votre vétérinaire qui réalisera un examen minutieux pour identifier l’origine de la douleur.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Notre site internet utilise des cookies 🍪, comme la plupart des sites, afin de nous aider à améliorer votre expérience lorsque vous naviguez sur notre site. Nous supposons que vous êtes d'accord avec cela.