Comment savoir si un chien veut faire ses besoins ?    

Vous avez du mal à savoir si votre chien veut faire ses besoins ?

Rassurez-vous : vous n’êtes pas le seul/la seule.

Nombre de propriétaires — primo adoptants — peinent à reconnaître les signes qui montrent que l’heure de déposer la grosse commission a sonnée pour leurs petits compagnons.

Pourtant, il existe des moyens simples de savoir qu’un chien veut faire pipi ou caca.

Lesquels ?

On vous les dévoile tous !

STRESS, INCONFORT, AGITATION...

Quel calmant marche ?

Faites le test gratuit et découvrez les solutions naturelles les plus efficaces pour soulager votre chien.

Je fais le test !

Chien qui veut faire ses besoins : les signes annonciateurs

  • Si votre chien change brusquement de comportement, notamment lors d’un jeu ou d’une activité 
  • S’il gémit, pleurniche, ou tourne en rond 
  • S’il va à la porte, se met à la gratter ou à japper 
  • S’il renifle le sol ou se lèche l’aine ou l’arrière-train 
  • S’il retourne dans un coin de la maison qu’il a précédemment sali 

C’est peut-être qu’il a urgemment besoin de faire pipi ou caca

Facile, non ?

Voyons tout ça d’un peu plus près !

1. Le chien change soudainement de comportement

Le changement soudain de comportement est l’un des principaux signes qui doivent vous indiquer que votre chien veut faire ses besoins.

Changement de comportement, c’est un peu flou, n’est-ce pas ?

Okay.

Soyons plus précis.

Si votre compagnon est occupé à faire quelque chose de particulier : jeu, activité…, et s’arrête net, sans raison particulière, puis va vers la porte ou vers une autre pièce de la maison, il a probablement besoin d’aller chez la petite dame du coin. Dirigez-le.

Les chiens, notamment les plus jeunes, ayant un degré d’attention assez moyen, ce type de réaction n’indique pas forcément une urgence à aller à la selle.

Toutefois, mieux vaut se tromper que ne rien faire et découvrir le « carnage » plus tard.

A lire aussi : Pourquoi mon chien fait ça ? 20 comportements étranges expliqués

2. Le chien renifle le sol

Le chien renifle rarement le sol sans raison.

Dans bien des cas, c’est pour rechercher un coin idéal pour faire ses besoins, a fortiori s’il a déjà fait caca ou pipi à l’intérieur du logement auparavant.

Deux choses : surveillez votre petite boule de poils si elle se met à renifler le sol en allant dans une certaine direction, prenez le temps de bien nettoyer les endroits salis par cette dernière.

Les chiens ayant un odorat très développé, un nettoyage classique, à l’eau et au savon, pourrait ne pas suffire à empêcher un chien de retrouver la zone exacte où il a déjà déposé la grosse commission. 

Que faire, donc ?

  • Bannissez les produits nettoyants à base d’ammoniac ainsi que l’eau de javel: l’ammoniac est un des composés chimiques présents dans l’urine. Il agit, par conséquent, comme un amplificateur de l’odeur des pipis du chien. L’eau de javel attire les canidés. 
  • Privilégiez les produits nettoyants à base d’enzymes: les enzymes ont un effet destructeur sur les bactéries responsables de l’odeur.
  • Barrez l’accès au lieu d’aisance improvisé de l’animal: si les deux conseils donnés ci-dessus ne fonctionnent pas, lorsque cela est possible, bloquez physiquement l’accès à la zone que votre canidé utilise pour se soulager. Vous pouvez aussi y diffuser un répulsif naturel.

A lire aussi : Chien qui lèche le sol : 5 raisons & solutions

3. Le chien se place à la porte

Lorsqu’un chien veut faire ses besoins, il arrive aussi qu’il se place à la porte et se mette à la gratter ou à japper.

Vous pouvez alors traduire cela en langage humain comme : « vite, vite, j’ai un besoin pressant, ouvrez-moi la porte, s’il vous plaît ».

Cette action est un point positif, car elle signifie que votre compagnon canin sait désormais qu’il faut sortir pour faire caca ou pipi.  

Afin d’asseoir cette habitude chez lui — et de renforcer par la même occasion la communication entre vous et votre chien, vous pouvez lui demander s’il veut faire ses besoins. Son excitation sera sa réponse.

4. Le chien tourne sur lui-même     

Lorsque votre toutou se met à tourner en rond, comprenez qu’il a envie de déféquer et conduisez-le sans tarder à l’extérieur ou vers son lieu d’aisance.

Un chien qui tourne en rond peut aussi simplement être un chien qui a envie d’aller jouer dehors ou qui a flairé ou entendu quelque chose d’inhabituel de l’autre côté de la porte. 

Prendrez-vous le risque de ne pas le faire sortir en sachant qu’il peut faire popo à tout moment au milieu de votre salon ?

A lire aussi : Chien âgé qui tourne en rond : causes & solutions

5. Le chien se lamente

Votre animal peut se lamenter, gémir ou pleurnicher pour de nombreuses raisons : peur, anxiété, stress, ennui…

Quoi qu’il en soit, un chien qui pleurniche essaye forcément de vous dire quelque chose, c’est sa façon à lui de mettre des mots sur ses maux. Donnez-lui votre attention. Écoutez-le.

Chez les chiots en particulier, les pleurnicheries accompagnées ou non de l’un des 4 signes précurseurs présentés plus haut indiquent souvent qu’ils veulent aller à la selle.  

Afin de favoriser son apprentissage de la propreté, vous pouvez dialoguer avec votre jeune chien dans ces moments-là et lui demander s’il veut aller à l’extérieur pour faire ses besoins.

Cela l’aidera à comprendre qu’on ne se met pas à l’aise à l’intérieur, mais à l’extérieur.

En tant que maître, notre responsabilité c’est aussi de scruter ou d’observer nos compagnons à fourrure au quotidien afin d’apprendre à décoder les différents signaux qu’ils nous envoient et de répondre favorablement, quand cela l’exige, à leurs différentes requêtes. 

STRESS, INCONFORT, AGITATION...

Quel calmant marche ?

Faites le test gratuit et découvrez les solutions naturelles les plus efficaces pour soulager votre chien.

Je fais le test !

Pourquoi mon chien fait-il ses besoins dans la maison ?

On soigne les causes et n’ont les symptômes.

Vous connaissez les signes que votre chien doit faire ses besoins mais même en étant attentif il continue à faire pipi ou caca dans la maison ?

Si votre chien a pris la mauvaise habitude de faire ses besoins dans votre domicile, la première des choses à faire, c’est d’essayer d’en comprendre les motifs afin de trouver les solutions adéquates pour y remédier.

1. Votre chien est très jeune

Les chiots ou chiens de moins de 4 – 6 mois ont énormément de mal à contrôler leur intestin et leur vessie.

De fait, il est peu probable qu’ils puissent sortir ou vous alerter à temps quand ils ont envie d’aller à la selle.

2. Votre chien souffre d’anxiété    

Beaucoup d’animaux de compagnie qui restent seuls pendant de longues périodes, par exemple quand leurs maîtres vont travailler, développent un trouble du comportement.

Anxieux, ils peuvent devenir destructeurs : ils se défoulent sur le mobilier, urinent et chient partout.

3. Votre chien est malade

Un chien peut faire soudainement ses besoins à l’intérieur de la maison parce qu’il est atteint d’une maladie (calculs rénaux, infection urinaire) qui le rend incontinent.

Les chiens âgés, qui souffrent de déclin mental, oublient également leur apprentissage en matière de propreté et deviennent insalubres.

Une consultation chez le vétérinaire est alors recommandée. 

4. Votre chien ne sort pas assez   

Si votre chien ne se soulage pas à l’extérieur, c’est peut-être simplement parce que vous ne le sortez pas assez souvent pour qu’il se mette à l’aise. Il est donc contraint de faire ses petites affaires dans votre salon ou dans l’une des pièces de l’appartement.

En fonction de la cause du problème, vous voyez donc que la solution à mettre en place sera totalement différente.     

A lire aussi : Mon chien fait ses besoins dans la maison la nuit. Que faire ?

STRESS, INCONFORT, AGITATION...

Quel calmant marche ?

Faites le test gratuit et découvrez les solutions naturelles les plus efficaces pour soulager votre chien.

Je fais le test !

Comment apprendre à un chien à faire ses besoins dehors ou dans un lieu précis ?

« Tout s’apprend étant petit ». A-t-on coutume de dire ?

Si vous adoptez un chiot (ou un chien), vous devez vous familiariser avec un mot : apprentissage.

Apprentissage pour vous : physiologie, psychologie canine, mais aussi pour votre chien : socialisation, hygiène et salubrité…

Dans le deuxième cas, retenez qu’apprendre à un chien — surtout adulte — à faire ses besoins dehors ou dans un lieu précis n’est pas une mince affaire.

La preuve ?

La malpropreté est l’une des causes d’abandon de chien.

Vous devez donc vous armer de patience, de persévérance.

1. Attendez le bon moment

Les canidés deviennent généralement propres à partir de 6 – 7 mois. Traduction : il faudra inévitablement vous préparer à faire la corvée caca ou pipi, et ce durant plusieurs mois. 

Avant cet âge, les capacités d’apprentissage de nos petits amis à 4 pattes ne sont pas encore suffisamment développées pour qu’ils retiennent tous les codes de la communication humain – animal, animal – humain, d’où l’importance d’être patient et d’attendre le bon moment pour commencer leur éducation en matière d’hygiène.

2. Ne vous précipitez pas

La répétition est la mère de l’apprentissage.

Comme pour les humains, apprendre une nouvelle chose à un animal peut demander du temps, beaucoup de temps.

Si vous le brusquez, vous n’atteindrez pas votre objectif.

Soyez plutôt ingénieux, mettez en place une bonne stratégie, et procédez étape par étape. Installez un climat de confiance entre l’animal et vous, écoutez-le, dialoguez avec lui. 

3. Adaptez-vous aux particularités de votre compagnon

Nous l’avons vu, les motifs de malpropreté chez le chien peuvent varier d’un individu à un autre.

Est-ce parce que votre toutou est malade qu’il fait ses besoins à l’intérieur ? Est-ce parce qu’il est très jeune ou encore est-ce parce que vous ne le sortez pas suffisamment pour qu’il se mette à l’aise dehors ?

Adaptez la solution au problème spécifique de votre canidé pour plus d’efficacité.

4. Limitez l’espace de vie de votre chiot

Que vous habitiez dans un appartement ou dans une maison, votre lieu de vie peut paraître immense pour un chiot.

Conséquence ?

Il a du mal à se repérer ou défèque et urine avant d’atteindre la porte.

Après l’adoption d’un chiot de quelques semaines ou de quelques mois, il est donc conseillé d’installer l’animal à proximité de la sortie ou de l’entrée et de ne pas lui donner accès à toutes les pièces du domicile.

En grandissant, il pourra découvrir progressivement tous les coins du foyer et faire le tour du propriétaire.

5. Restez ferme

Pour une éducation réussie, vous devez faire preuve de fermeté, mais d’une fermeté maîtrisée, positive et juste.

Votre chien s’apprête à faire caca ou pipi dans le logement ? Dites-lui un « non » ferme et portez-le rapidement pour le conduire vers l’extérieur ou dans le jardin.

Et une fois qu’il a terminé de se soulager, dites-lui quelques mots gentils et faites-lui des caresses en guise de félicitations et récompensez-le.

6. Utilisez l’odorat du chien

Vous vous rappelez ?

Lorsqu’il veut faire ses besoins, le chien renifle souvent le sol à la recherche du coin idéal pour se soulager.

Comment pouvez-vous exploiter cette habitude de votre ami à 4 pattes ?

Nettoyez son urine ou ses excréments à l’aide d’un papier ou d’un tissu et placez cet élément souillé à l’extérieur, à l’endroit où vous voulez qu’il fasse ses besoins.

C’est une technique redoutable, elle marchera certainement pour votre toutou aussi. C’est comme battre le chien à son propre jeu. Merci à sa truffe !

Vous pouvez aussi :

  • Masser le ventre de votre jeune chien pour stimuler son envie de faire ses besoins. Faites ça dans le jardin.
  • Laisser votre petite boule de poils rester dehors autant qu’elle le souhaite – si vous avez un jardin clos. Elle apprendra à se mettre à l’aise dehors naturellement.
  • Sortir votre chien aux bons moments: de bonne heure, après un repas, et le soir, avant le coucher, pour qu’il ne pisse ni ne défèque dans la nuit.        

7. Félicitez votre toutou

Les félicitations et la récompense sont très importantes dans le processus d’éducation d’un animal de compagnie.

Lorsque votre chien se laisse médeciner correctement, lorsqu’il vous envoie des signes qui vous permettent de comprendre qu’il veut faire ses besoins à l’extérieur, lorsqu’il apprend et exécute un nouvel ordre, félicitez-le et récompensez-le avec une friandise hypoallergénique pour qu’il prenne les bonnes habitudes.     

Et si malgré tous ces conseils vous avez toujours du mal à apprendre à votre chien à faire ses besoins à l’extérieur ou dans un endroit précis, n’hésitez pas à consulter un vétérinaire ou un comportementaliste canin.

Ces professionnels sont pleins de ressources. Ils sauront vous aider, vous guider et vous conseiller efficacement.

Pour aller plus loin : 12 conseils pour rendre un chiot propre rapidement

STRESS, INCONFORT, AGITATION...

Quel calmant marche ?

Faites le test gratuit et découvrez les solutions naturelles les plus efficaces pour soulager votre chien.

Je fais le test !

Apprentissage de la propreté à un chien : les erreurs à ne pas commettre

Il y a un certain nombre de choses — quatre, en somme, qu’il vaut mieux éviter de faire lorsqu’on apprend à un chien à être propre.

1. Gronder son canidé

Les chiots et les chiens sont des êtres sensibles. Ils ressentent et vivent dans une certaine mesure, les émotions de leurs maîtres.

Si vous perdez votre sang-froid, vous mettez en colère ou pire si vous grondez votre chien parce que vous l’avez surpris en train de faire ses besoins à l’intérieur du logement, cela pourrait le frustrer et compromettre son apprentissage de la salubrité.

Par exemple, votre animal pourrait croire qu’il est interdit de mouler un cake ou de faire pleurer le colosse en votre présence.

Imaginez alors le stress qui pourrait s’emparer de lui si l’envie de se soulager le prenait quand il est avec vous.

Le canidé pourrait se cacher sous le lit ou derrière un canapé, par exemple, au lieu de vous faire savoir qu’il a besoin de se mettre à l’aise.

De même, si vous réprimandez à postériori un chien qui a déjà uriné ou déféqué dans votre intérieur, il aura du mal à comprendre la raison de votre emportement soudain.

2. Être trop exigeant

Comme nous venons de le voir, les chiots font face à une limite naturelle qui les empêche de vous faire savoir à temps qu’ils ont besoin de sortir ou d’aller chez la petite dame du coin : ils sont presque incontinents.

Vouloir qu’un chien de moins de 6 mois sache « dire » j’ai envie de faire caca ou de faire pipi, c’est comme vouloir aller plus vite que son ombre ou demander à un bébé d’être propre.

La clé, c’est d’être patient, d’encourager et récompenser son ami à 4 pattes, d’adopter une éducation ferme, mais positive, sans brusquerie ni violence.

3. Humilier son chien

Certains propriétaires canins, pris de colère, humilient leur chien en leur mettant le nez dans leurs besoins. Ne faites pas ça !

Le chien pourrait essayer de manger ses matières fécales pour les dissimuler.

Il pourrait aussi ne pas réussir à capter le message que vous lui envoyez et croire que vous lui montrez le bon exemple à suivre, donc il recommencera.

4. Nettoyer les besoins de l’animal devant lui

Nettoyer la défécation ou la pisse du chien devant lui l’enverra également un mauvais signal.

Dans la plupart des cas, il croira que c’est un jeu, il recommencera.

Tips : Comment améliorer les capacités d’apprentissage d’un chiot naturellement ?

Lhuile TCM (MCT oil) est reconnue pour son action favorable sur les fonctions cérébrales.

Elle participe au bon développement du cerveau des chiots et facilite leur éducation. Ces derniers retiennent ainsi les ordres avec plus d’aisance, et ont moins de mal à les exécuter.

Les naturopathes canins et les vétérinaires recommandent chaleureusement de donner de l’huile TCM aux femelles en gestation, aux chiots, aux chats.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Notre site internet utilise des cookies 🍪, comme la plupart des sites, afin de nous aider à améliorer votre expérience lorsque vous naviguez sur notre site. Nous supposons que vous êtes d'accord avec cela.