Verrue chez le chien : 6 remèdes de grand-mère

Savez-vous que les chiens et les chats peuvent attraper des verrues comme les humains ?

Ces drôles de boutons persistants, s’ils ne sont pas graves, sont très résistants et peuvent proliférer assez rapidement sur des zones de plus en plus étendues.

Elles peuvent aussi se situer sur des endroits du corps gênants pour le chien.

Les verrues doivent donc être surveillées et enlevées si leur emplacement ou leur taille le nécessitent.

Elles sont également très contagieuses entre chiens et peuvent rapidement se transmettre d’un individu à l’autre.

Le traitement vétérinaire est souvent nécessaire.

Cependant, des remèdes naturels peuvent également aider à les faire disparaitre.

Pour vous guider, nous vous dévoilons 6 remèdes de grand-mère pour supprimer les verrues !

STRESS, INCONFORT, AGITATION...

Quel calmant marche ?

Faites le test gratuit et découvrez les solutions naturelles les plus efficaces pour soulager votre chien.

Je fais le test !

Comment se manifestent les verrues chez le chien ?

Papillomes

La verrue chez l’humain est appelée médicalement « papillome » chez le chien et le chat. La papillomatose est donc la présence sur la peau du chien ou du chat et/ou sur ses muqueuses de papillomes viraux, tumeurs généralement bénignes dues à des papillomavirus.

Description

Les papillomes viraux sont constitués d’un ensemble de cellules qui leur donne fréquemment la forme d’un chou-fleur mais ils peuvent aussi être lisses.

Ils peuvent être de différentes couleurs (blanc, rose, brun clair, marron ou noir) et peuvent être dissimulés parmi les poils.

À noter que les papillomes viraux ne sont transmissibles qu’entre chiens. Il n’existe pas de transmission inter-espèces.

Modes de transmission

Il existe une dizaine de papillomavirus différents chez les chiens qui se révèlent extrêmement résistants.

Ainsi, ils sont capables de survivre plus de 30 minutes à une température de 60 °C et résistent à l’éther et aux détergents.

Chez le chien, deux types de transmission sont possibles :

  • Transmission directe : par un contact entre chiens comme les léchages.
  • Transmission indirecte : par le biais de la piqure d’un insecte qui va être en contact avec un chien touché puis un chien sain. Le virus peut aussi se trouver dans l’environnement du chien (sur ses jouets, son bol, etc.) et il va contaminer l’animal par le biais d’une plaie. C’est alors la seule porte d’entrée pour le virus. Si le chien a la peau saine, il ne sera pas contaminé.

Après une période d’incubation d’un à deux mois, les cellules de la peau vont se mettre à proliférer lentement et générer des excroissances cutanées.

Chiens concernés

Les papillomes viraux apparaissent principalement sur :

  • Les chiots et les jeunes chiens : certaines races sont prédisposées comme le Golden Retriever, le Boxer ou le Husky. Les verrues sont alors souvent localisées au niveau de la bouche et des muqueuses des animaux.
  • Les chiens âgés et/ou immunodéprimés : le Cocker Spaniel et le Kerry Blue Terrier sont des races prédisposées.

Si tous les chiens peuvent être exposés au papillomavirus, seuls les animaux présentant une faiblesse du système immunitaire vont développer un ou des papillomes. C’est le cas des chiots et des chiens âgés et/ou immunodéprimés.

Chez le chiot et le jeune chien

Les papillomes viraux s’installent principalement sur les muqueuses (cavité buccale, babines) et les zones de léchage du chien. On distingue trois types de verrues chez le jeune chien et le chiot :

  • Oraux et péri-labiaux (autour de la bouche) : c’est un type de verrues qui se présente en nombre variable selon les animaux. Toutefois, il arrive que les papillomes soient si nombreux que le chien ne puisse plus manger ni boire. L’animal ressent alors des douleurs et présente une mauvaise haleine. Parfois les verrues sont localisées dans la trachée ou l’œsophage et créent une obstruction, nécessitant une intervention chirurgicale.
  • Conjonctivaux : ce type de verrues est plus rare. Ces papillomes, localisés au niveau de la muqueuse de l’œil, peuvent se révéler très gênants et empêcher la vision de l’animal. Ils doivent alors faire l’objet d’une intervention chirurgicale.
  • Interdigités : ce type de papillomes est localisé au niveau des coussinets de l’animal et peut générer de la douleur à la marche et des boiteries. Selon leur stade d’évolution, les papillomes peuvent être traités par médicaments ou opérés.

Chez le chien âgé et/ou immunodéprimé

Le système immunitaire du chien et du chat âgé tend à se fragiliser et rendre ainsi son organisme plus vulnérable aux infections.

Cette fragilité existe aussi chez le chien immunodéprimé pour des raison génétiques, infectieuses ou iatrogènes (en lien avec un médicament comme un corticoïde).

Différemment du chiot, la papillomatose peut se développer sur tout le corps (les pattes, les doigts, la queue, le tronc ou la tête). On peut également constater des papillomes conjonctivaux et génitaux.

A lire aussi : Comment renforcer le système immunitaire de mon chien ?

Comment traiter les verrues chez le chien ?

Consulter le vétérinaire

Quand faut-il consulter le vétérinaire ? Deux motifs majeurs doivent vous amener à consulter votre praticien :

  • Si la papillomatose a des incidences sur la qualité de vie de votre compagnon (prurit, infection, douleurs, gêne, saignements, boiterie).
  • Si la ou les verrues grossissent et/ou prennent un aspect inquiétant (irrégulier, inflammatoire). Il arrive, en effet, que ces excroissances bénignes se transforment en tumeurs malignes (carcinomes épidermoïdes).

La verrue ne doit pas être systématiquement enlevée. Elle doit, toutefois, vous alerter sur la faiblesse du système immunitaire de votre animal de compagnie qui doit être accompagnée.

Diagnostic

Le vétérinaire peut décider de réaliser une biopsie si l’examen clinique ne permet pas de conclure aux symptômes d’un papillome viral. La biopsie aura pour but de s’assurer qu’il ne s’agit pas d’une tumeur maligne.

A lire aussi : Mon chien a une boule sous la peau : Causes & Solutions

Traitement vétérinaire

S’il s’agit d’un jeune chien ou d’un chiot, généralement aucun traitement n’est nécessaire car la papillomatose régresse de façon spontanée en 1 à 5 mois avec le développement du système immunitaire.

Cependant, si les verrues sont trop nombreuses, une opération chirurgicale pourra être envisagée.

La molécule utilisée pour traiter les verrues est principalement l’imiquimod qui stimule le système immunitaire et peut être appliquée sous forme de pommade directement sur la verrue.

Si la molécule est inefficace, le vétérinaire proposera de l’azithromycine, antibiotique administré par voie orale.

Le vétérinaire peut aussi décider d’une intervention cryogénique c’est-à-dire par le froid sous anesthésie locale. La congélation de la verrue va la réduire puis l’éliminer.

Une fois les verrues guéries, les récidives sont plutôt rares. L’utilisation de corticoïdes (prednisone) est totalement proscrite car ils affaiblissent le système immunitaire et donc aggravent la situation.

CBD ou cannabidiol

Vous l’avez compris, la papillomatose n’est pas un problème en soi.

C’est ce qu’elle révèle qui peut être problématique pour votre chien, à savoir la faiblesse de son système immunitaire.

Cette faiblesse est directement en jeu dans le développement de troubles et maladies et elle peut ainsi diminuer l’espérance de vie de votre compagnon.

Il est donc important, de manière préventive, de pouvoir renforcer le système immunitaire de votre animal de compagnie.

Certains produits naturels possèdent cette propriété à l’image du CBD ou cannabidiol, issu du chanvre (variété de cannabis).

Souvent confondu avec le THC (tétrahydrocannabinol), substance psychoactive, le CBD est sans danger et sans accoutumance. Le CBD est source de multiples bienfaits, raison pour laquelle il est totalement légal et utilisé chez les animaux de compagnie comme chez les humains.

Calmant et apaisant, le CBD ne provoque aucun effet secondaire et favorise le maintien d’une bonne santé chez votre compagnon.

En effet, c’est un cannabinoïde naturel qui favorise l’homéostasie de l’organisme en lien avec le système endocannabinoïde présent chez tous les mammifères.

Le CBD est un produit naturel particulièrement adapté pour renforcer le système immunitaire de votre animal de compagnie, d’autant plus qu’il peut être administré de façon continue.

A lire aussi : Où acheter le meilleur CBD pour chien ?

STRESS, INCONFORT, AGITATION...

Quel calmant marche ?

Faites le test gratuit et découvrez les solutions naturelles les plus efficaces pour soulager votre chien.

Je fais le test !

Verrue chez le chien : 6 remèdes de grand-mère pour traiter les verrues

Effectivement, certains remèdes maison ou astuces peuvent être proposés à votre chien pour aider à limiter et éliminer une verrue.

Cependant, ce ne sont pas des traitements et leur efficacité n’est pas garantie à 100 %.

En cas de doute, il ne faut pas hésiter à consulter votre vétérinaire.

Sachez, surtout, que le vrai problème de la verrue n’est pas la verrue elle-même mais ce qu’elle nous indique de la faiblesse du système immunitaire de votre chien.

1. Huile de ricin

Il s’agit d’une huile végétale parfois appelée « huile de castor » (traduction anglaise) obtenue à partie des graines de ricin (petit arbre d’origine tropicale).

L’huile de ricin possède de puissantes propriétés anti-inflammatoires et antibactériennes particulièrement efficaces pour traiter les problèmes de peau.

Il vous suffit d’appliquer délicatement ce remède sur la verrue à l’aide d’une compresse ou d’un coton-tige pour plus de précision.

Prenez soin auparavant de bien écarter les poils. Il va favoriser un ramollissement puis une disparition de l’excroissance.

L’huile doit être appliquée une à deux fois par jour jusqu’à disparition complète.

2. Vinaigre de cidre

Ce remède doit être manié avec précaution et surtout ne pas être diffusé vers les yeux ou les parties génitales de votre chien. Par son acidité, le vinaigre de cidre provoque, en effet, des picotements et des démangeaisons ponctuelles.

Quelques gouttes de vinaigre de cidre doivent être appliquées directement sur la verrue deux à quatre fois par jour en s’assurant de leur bonne pénétration. Vous pouvez protéger la peau autour de la verrue en appliquant de la vaseline.

Continuez l’application du vinaigre même si vous constatez que la couche externe de la verrue se détache. En effet, il est nécessaire d’atteindre la racine de la verrue.

Elle finira par se dessécher et tomber.

Vous constaterez alors une marque rouge ou une crevasse sur la peau. Vous pouvez alors soigneusement nettoyer à l’eau chaude et appliquer de l’huile de coco pour permettre à la peau de se régénérer.

Une variante existe, associant vinaigre blanc et jus de citron. Il est alors conseillé de disposer des morceaux d’écorce de citron (jaune) dans du vinaigre blanc et de laisser macérer le tout pendant une semaine.

Ensuite, il suffit d’appliquer quelques gouttes du mélange ou un fragment d’écorce sur la verrue en prenant garde de ne pas en appliquer sur la peau autour. Le citron peut, en effet, provoquer des brûlures sur la peau.

A lire aussi : Huile de coco : 10 bienfaits sur les chiens

3. Vitamine C

La vitamine C est nécessaire à la bonne santé du chien comme de l’homme.

Chez le chien, une supplémentation en vitamine C n’est généralement pas nécessaire car le chien a la capacité de la fabriquer au niveau de son foie à partir du glucose.

Cependant, chez les chiens présentant un système immunitaire fragile, la vitamine C peut être proposée de façon préventive pour empêcher les infections et donc les verrues.

Veillez, toutefois, à solliciter l’avis de votre vétérinaire avant d’en administrer à votre chien. Vous risquez sinon de provoquer un surdosage si votre compagnon n’est pas carencé.

4. Vitamine E

La vitamine E est un puissant antioxydant et elle stimule également le système immunitaire.

Pour traiter une verrue, il vous suffit d’utiliser une épingle ou un couteau stérilisé pour percer une gélule de vitamine E et appliquer son contenu sur la verrue.

Cette opération est à répéter 3 à 4 fois par jour jusqu’à disparition de la verrue.

5. Thuya

En traitement homéopathique préventif, le Thuya se révèle un allié dans la lutte contre les verrues et leur régression. Si vous constatez un « début » de verrue, vous pouvez donc proposer à votre chien du Thuya occidentalis 6 CH à raison de 5 gouttes 3 fois par jour pendant 6 semaines.

Attention, le Thuya est formellement déconseillé aux femelles en gestation car il peut provoquer un avortement spontané.

6. Chélidoine

La chélidoine aussi appelée « herbe aux verrues » est une plante aux fleurs jaunes qui pousse spontanément à la campagne. Il suffit de casser une branche de cette plante pour recueillir le suc de couleur orange et l’appliquer sur la verrue 2 à 3 fois par jour jusqu’à disparition complète.

Attention ! La chélidoine doit être appliquée en très petite quantité et sur un temps court car elle peut provoquer des problèmes digestifs et/ou neurologiques chez le chien.

Verrue chez le chien : Questions fréquentes (F.A.Q.)

Comment se débarrasser d’une verrue chez un chien ?

Une verrue n’est pas anodine et nécessite souvent l’intervention d’un vétérinaire pour adapter le traitement adéquat.

De plus, seul ce praticien peut confirmer qu’il s’agit bien d’une verrue. Si c’est le cas, il proposera un traitement médicamenteux, une intervention cryogénique ou chirurgicale.

Comment enlever une verrue en un jour ?

Il n’existe pas de baguette magique pour enlever une verrue en un jour !

Certaines astuces peuvent être proposées comme le vinaigre de cidre mais elles ne sont pas efficaces à 100 % et nécessitent plusieurs jours d’application pour observer un résultat.

Comment enlever une verrue sur la tête d’un chien ?

Vous pouvez d’abord tester un remède naturel comme l’huile de ricin.

Si, au bout de quelques jours, vous ne constatez aucun résultat, vous pouvez contacter votre vétérinaire.

Le vinaigre de cidre est déconseillé si la verrue se situe près des yeux de votre chien car il peut générer des lésions et douleurs graves. Même chose si la verrue se situe sur ses parties génitales.

À noter que si la verrue n’altère pas la qualité de vie du chien, elle n’est t pas forcément à ôter.

Est-ce que les verrues de mon chien sont contagieuses ?

Les verrues de votre chien sont contagieuses uniquement pour un autre chien s’il y a un contact physique entre eux par cette zone.

Les verrues des chiens ne sont pas transmissibles à l’homme.

Est-ce que les verrues saignent ?

Tout à fait, les verrues peuvent se mettre à saigner car elles sont vascularisées. Elles saignent aussi si elles sont raccrochées.

En cas de saignement des verrues de votre chien, prenez rendez-vous chez le vétérinaire pour éviter une prolifération.

Comment savoir si les verrues sont mortes ?

Vous pouvez être certain que les verrues sont mortes lorsque l’aspect de la zone où elles se trouvaient est redevenu totalement normal (plus de points noirs ni de peau épaissie).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Notre site internet utilise des cookies 🍪, comme la plupart des sites, afin de nous aider à améliorer votre expérience lorsque vous naviguez sur notre site. Nous supposons que vous êtes d'accord avec cela.