Mon chat vomit du sang. Que faire ?

Les vomissements et régurgitations, notamment de boules de poils chez les chats sont plutôt fréquents et ne sont pas forcément alarmants.

Cependant, si votre chat vomit du sang, la situation est plus problématique.

La présence de sang dans les selles ou les vomissements d’un chat ou d’un chien indique, effectivement, une lésion et un saignement interne. Différents troubles peuvent expliquer ces saignements dans le vomi.

Pour identifier l’origine de la présence de sang dans le vomissement, éviter ou traiter un problème de santé potentiellement grave, il est conseillé de prendre rendez-vous très rapidement chez votre vétérinaire. Pour vous éclairer, nous vous expliquons pourquoi votre chat vomit du sang.

 

Vomissements hémorragiques chez le chat : hématémèse

Le terme « hématémèse » désigne les saignements hémorragiques en langage vétérinaire. L’hématémèse peut prendre sa source à deux endroits distincts, les nuances de rouge constituant des messages de localisation :

  • Si le sang est rouge vif, la lésion se trouve au niveau de l’œsophage, de l’estomac ou de la partie supérieure de l’intestin grêle.
  • Si le sang est très sombre, presque noir, cela indique qu’il a été préalablement digéré. La lésion se situe alors dans la partie basse de l’intestin grêle.

STRESS, INCONFORT, AGITATION...

Quel calmant marche ?

Faites le test gratuit et découvrez les solutions naturelles les plus efficaces pour soulager votre chat.

Je fais le test !

8 Causes de l’hématémèse chez le chat

1. Lésion des muqueuses digestives

Un chat qui vomit du sang peut indiquer une irritation des parois du tube digestif à la suite de vomissements répétés. Ces vomissements peuvent être liés à une maladie (telles que la MICI) ou à des prises de nourriture trop rapides chez un chat glouton. Dans les deux cas, les vomissements répétitifs vont légèrement endommager le tube digestif qui va se mettre à saigner faiblement.

Dans cette situation, l’hématémèse ne présente pas de caractère de gravité. Après consultation chez le vétérinaire, il vous prodiguera les conseils et les soins adaptés pour stopper les vomissements. Cela devrait permettre aux muqueuses digestives de se réparer naturellement et que votre chat ne vomisse plus du sang.

2. Perforation du tube digestif

Plus grave, le vomissement sanguinolent peut être la conséquence de la perforation du tube digestif. Cette perforation peut être provoquée par l’ingestion d’un corps étranger, dont les contours coupants ou pointus vont percer les parois du tube digestif.

Cette perforation peut également s’avérer secondaire à un traumatisme important (par exemple, si le chat a été percuté par une voiture) ou à la présence d’une tumeur digestive grave. Outre le vomissement, l’état général de l’animal est alors dégradé, nécessitant une consultation en urgence.

3. Trouble de la coagulation

Ce trouble est un problème de santé fréquemment lié à l’ingestion de raticides dont le principe actif repose sur les anticoagulants. Très violents et cruels pour le chat comme pour le rat, les raticides ont pour effets de générer une hémorragie mortelle chez l’animal qui se vide progressivement de son sang dans des douleurs intenses.

À noter que les raticides sont également toxiques pour l’environnement. L’effet du raticide ne cesse pas avec la mort de l’animal. Un chat qui ingère un rat mort par raticide subira donc, malheureusement, le même sort.

Les troubles de la coagulation générés par le poison vont provoquer des saignements dans tout l’organisme du chat et notamment au niveau de l’estomac. Des problèmes de santé peuvent également expliquer des troubles de la coagulation comme la septicémie, les maladies infectieuses et les maladies auto-immunes.

4. Ingestion d’un produit toxique

Ils sont malheureusement nombreux dans notre jardin ou notre maison ! Il faut également avoir en tête qu’ils sont aussi à portée de nos animaux de compagnie ! Produits ménagers, médicaments, plantes, engrais, désherbants, etc. sont autant de substances pouvant conduire à une intoxication et donc des saignements du tube digestif, de l’œsophage ou de l’estomac.

Pour éviter tout problème de santé chez votre chat, respectez les conseils de prudence ! Rendez-les produits et aliments toxiques inaccessibles pour vos animaux de compagnie ! Anaïs Borias*, vétérinaire, nous conseille en images sur la conduite à tenir en cas d’ingestion de produits toxiques par notre animal de compagnie.

5. Ulcère gastrique

Si votre chat vomit du sang, il peut souffrir d’un ulcère gastrique. L’ulcère gastrique est un problème de santé qui se définit comme un amincissement localisé de la paroi de l’estomac. Cette maladie peut être consécutive à la prise de certains médicaments comme les anti-inflammatoires non stéroïdiens qui agressent l’estomac.

C’est la raison pour laquelle ils sont souvent prescrits en combinaison avec des protecteurs gastriques par le vétérinaire. L’ulcère gastrique chez le chat peut aussi être la conséquence de l’ingestion d’un corps étranger ou de la présence d’une tumeur sur la paroi de l’estomac.

6. Œsophagite

Ce problème de santé désigne une inflammation de l’œsophage secondaire à l’ingestion de médicaments tels que la doxycycline, de produits toxiques ou d’un corps étranger. Cette inflammation peut dégrader la paroi de l’œsophage au point de créer une lésion, et donc faire que votre chat vomit du sang.

7. Infections virales ou bactériennes

Certains virus ou certaines bactéries peuvent occasionner des lésions sur certaines portions du tube digestif. C’est le cas, notamment du typhus qui est une maladie virale mortelle chez le chat non vacciné.

Le typhus du chat est aussi appelé panleucopénie féline et se trouve étroitement lié au parvovirus canin qui peut d’ailleurs contaminer le chat. Le typhus est effectivement déclenché par un parvovirus nommé « Feline Parvo Virus ». Très contagieuse, cette maladie se transmet par contact oronasal avec des sécrétions comportant le virus.

Parmi les symptômes du typhus, on observe une forte fièvre, des vomissements et diarrhées hémorragiques, des douleurs abdominales et une anorexie. Le chat est totalement déshydraté, il perd du poids. Ce problème de santé nécessite une prise en charge rapide par le vétérinaire. Aude Barichard**, vétérinaire précise qu’il existe trois formes de typhus.

Le diagnostic repose sur un examen clinique et une analyse de sang qui va montrer une baisse importante des globules blancs (leucopénie) d’où le nom de la maladie. Le traitement mis en place par le vétérinaire est avant tout symptomatique (vise uniquement à soulager les symptômes) :

  • Alimentation entérale (par sonde installée directement dans le tube digestif)
  • Antiémétiques (contre les vomissements)
  • Réhydratation (rééquilibrage hydro-électrolytique)
  • Apport de glucose
  • Antibiothérapie

Seuls 50 % des chats atteints de ce problème de santé survivent. Le pronostic, qui dépend de la résistance de l’animal, est positif si le chat survit 5 jours. Il est conseillé de désinfecter scrupuleusement à l’eau de Javel les lieux de vie des animaux infectés et de les isoler. La vaccination est le meilleur moyen de prévenir cette maladie qui s’avère difficile à soigner.

8. Accident

Outre la perforation du tube digestif, un accident peut produire des dommages et lésions sanguinolentes dans l’organisme du chat. Qu’il s’agisse d’une chute, d’un choc avec une voiture ou d’un autre type de traumatisme, votre chat peut se mettre à vomir du sang de façon réactionnelle.

Les chutes par les fenêtres sont malheureusement assez fréquentes chez le chat, on parle d’ailleurs du « syndrome du parachutiste ». Respectez les conseils de prudence lorsque vous aérez vos fenêtres ou que vous les ouvrez par fortes chaleurs ! Même si votre chat a généralement conscience des hauteurs, sa curiosité peut le pousser à vouloir avancer un peu trop près du vide (en observant un oiseau ou un élément stimulant).

Il peut alors être déséquilibré ou glisser et chuter de grandes hauteurs. Dans cette situation, les vomissements sanguinolents indiquent la présence d’une hémorragie interne nécessitant une consultation aux urgences vétérinaires.

STRESS, INCONFORT, AGITATION...

Quel calmant marche ?

Faites le test gratuit et découvrez les solutions naturelles les plus efficaces pour soulager votre chat.

Je fais le test !

Que faire si mon chat vomit du sang ?

Votre chat vomit du sang ? La première chose à faire est de ne pas paniquer ! Votre chat compte sur vous donc gardez votre sang-froid ! Observez la couleur du sang présent dans les vomissements pour le préciser à votre vétérinaire. Ensuite, posez-vous les bonnes questions !

Existe-t-il d’autres symptômes chez votre chat ? Avez-vous perçu certains signes ou un changement de comportement ? Quel est l’état général de votre chat ? Ses vomissements sont-ils apparus à la suite d’une sortie à l’extérieur ?

Avec ces différents éléments, contactez immédiatement votre vétérinaire par téléphone pour lui transmettre l’ensemble des éléments relevés et connaitre son avis. Il vous proposera très certainement de vous rendre à son cabinet le plus rapidement possible pour un examen clinique et sans doute des examens complémentaires.

 

Diagnostic et traitement de l’hématémèse chez le chat

Consultation vétérinaire

Devant un chat qui vomit du sang, le vétérinaire va examiner l’animal, prendre sa température et orienter son diagnostic en fonction des différents éléments cliniques récoltés et d’éventuels symptômes observés. Les circonstances d’apparition du vomissement constituent également des repères importants pour affiner le diagnostic.

Un changement de nourriture a-t-il été réalisé ? Le chat a-t-il ingéré un corps étranger ou le contenu de la poubelle ? L’animal a-t-il absorbé des produits toxiques ou des médicaments ? Dans ce dernier cas, il est conseillé de venir avec le produit pour que le vétérinaire puisse connaitre sa composition. D’autres informations sont importantes :

  • Depuis quand le chat vomit du sang ?
  • À quelle fréquence ?
  • Les vomissements sanguinolents sont-ils importants en quantité ?
  • Il pourra décider d’examens complémentaires afin de confirmer son diagnostic.

Le traitement mis en place par le vétérinaire sera spécifique à la maladie ou au trouble diagnostiqué. Il passera, entre autres, par une réhydratation à base d’injections intraveineuses. Dans certaines situations, une fibroscopie digestive peut être nécessaire ou même une intervention chirurgicale en cas par exemple d’ingestion de corps étranger.

A lire aussi : Peut on donner du paracétamol a un chat ?

Accompagnement par des remèdes naturels

Devant l’urgence des situations au cours desquelles le chat vomit du sang, il est vital de consulter très rapidement le vétérinaire et de suivre scrupuleusement le traitement prescrit. Parallèlement aux médicaments allopathiques, des remèdes naturels existent permettant d’apaiser votre animal face au stress provoqué par la maladie, les intoxications, empoisonnements et accidents.

Ainsi, le CBD ou cannabidiol est un produit extrait du chanvre qui peut être administré sans danger, ni effet secondaire à votre chat ou votre chien. Ses propriétés sont multiples puisque le CBD permet d’apaiser l’inconfort, de soulager les troubles digestifs, de soulager les nausées et d’atténuer le stress et l’anxiété qui peut résulter d’une maladie.

Novateur, c’est une solution calmante tout à fait conseillée (et sans ordonnance) pour permettre à votre chat et votre chien de retrouver calme et sérénité.

On retrouve du CBD pour chat sous forme de croquettes apaisantes, mais aussi huile CBD calmante.

* Anaïs Borias est vétérinaire à la Clinique ADVETIA de Velizy-Villacoublay (78)

** Aude Barichard est vétérinaire à Bayonne (64) et fondatrice de ChatDOC

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Notre site internet utilise des cookies 🍪, comme la plupart des sites, afin de nous aider à améliorer votre expérience lorsque vous naviguez sur notre site. Nous supposons que vous êtes d'accord avec cela.