Comment savoir si mon chat a des vers ?

C’est une bonne question ! Lorsqu’on parle de vers, on désigne, de façon familière, les parasites internes qui peuvent s’installer et vivre dans l’organisme de votre chat mais également de votre chien.

Certains sont suffisamment grands pour être observés à l’œil nu mais vivent souvent cachés, manifestant leur présence par d’autres signes.

Débarrasser votre animal de ces hôtes indésirables constitue une urgence car ils sont loin d’être inoffensifs et amicaux.

Les parasites internes peuvent, en effet, extrêmement affaiblir votre compagnon et provoquer des maladies graves.

Pour tout connaitre sur les vers et savoir si votre chat en est infesté, nous vous recommandons de lire cet article !

STRESS, INCONFORT, AGITATION...

Quel calmant marche ?

Faites le test gratuit et découvrez les solutions naturelles les plus efficaces pour soulager votre chat.

Je fais le test !

Quels vers puis-je trouver chez mon chat ?

On parlera donc plutôt de parasites internes que de vers pour désigner les différents organismes vivants susceptibles de vivre dans le corps de votre animal.

Les parasites internes s’opposent aux parasites externes représentés par les puces, tiques et autres petits animaux qui vont attaquer l’enveloppe du corps de votre chat.

Généralement, on peut constater la présence de 3 types de parasites internes chez le chat.

1. Les vers plats 

Aussi appelés cestodes, les vers plats possèdent la particularité d’être segmentés. Ils peuvent ainsi se reproduire par scissiparité, c’est-à-dire que leur multiplication se fait par section d’une partie d’eux-mêmes.

Une fois sectionnée, la partie mère se régénère ! Les cestodes sont issus de la famille des ténidés à laquelle appartiennent également le ver solitaire et le ténia (échinocoques). Les cestodes s’accrochent à la paroi digestive de l’animal grâce à leurs crochets et à leur tête arrondie appelée le scolex.

Ils intègrent les oligoéléments des aliments ingérés par le chat avant même qu’ils ne soient assimilés et provoquent des conséquences variables selon les animaux. À noter que les cestodes peuvent atteindre une longueur de 60 cm.

Parmi les cestodes, citons le Dipylidum caninum (ver solitaire du chat) qui peut mesurer jusqu’à 80 cm. Les cestodes sont les parasites intestinaux les plus fréquemment rencontrés chez les chats.

2. Les vers ronds 

Ils sont aussi appelés nématodes et sont principalement représentés par les ascaris et les ankylostomes. Les ascaris mesurent 5 à 10 cm et présentent un aspect blanchâtre. 

Ils vivent dans l’intestin grêle en se nourrissant du chyme intestinal qui est la substance liquide présente dans le système digestif.

Les ascaris seraient responsables notamment de maladies pulmonaires aigues et chroniques, les larves migrant vers les poumons.

Les ankylostomes sont plus petits puisqu’ils mesurent environ 1 cm et sont de couleur blanc rougeâtre. Ils touchent surtout les chats vivant en collectivité.

Les ankylostomes sont hématophages à savoir qu’ils se nourrissent de sang et provoquent des lésions multiples sur la paroi intestinale. À noter que les vers ronds et plats sont aussi appelés helminthes.

3. Les protozoaires

Les protozoaires sont des organismes unicellulaires microscopiques qui sont représentés chez le chat principalement par les coccidies et les giardias.

Même s’ils présentent une toute petite taille, les protozoaires peuvent être sources de beaucoup d’inconfort pour le chat mais aussi de complications graves.

STRESS, INCONFORT, AGITATION...

Quel calmant marche ?

Faites le test gratuit et découvrez les solutions naturelles les plus efficaces pour soulager votre chat.

Je fais le test !

Quels sont les signes qui montrent que mon chat a des vers ?

1. Ventre gonflé

La présence de parasites intestinaux chez le chat va provoquer une inflammation de l’abdomen qui va se montrer gonflé, dur et possiblement douloureux.

Sachez observer votre animal et ses attitudes pour identifier les signes.

L’abdomen gonflé est souvent flagrant chez les chatons car il crée un contraste avec leur petite corpulence.

2. Vomissements ou diarrhées

En perturbant le transit digestif, les vers peuvent provoquer des vomissements et/ou diarrhées. Ils irritent, en effet, les muqueuses de l’estomac et de l’intestin.

Un bouchon de vers peut même obstruer le système digestif et provoquer des vomissements mettant la vie de l’animal en danger.

Si votre chat présente ces symptômes de façon récurrente, il est possible qu’il souffre de la présence de ces intrus.

A lire aussi : Mon chat vomit : 4 causes & traitements

3. Vers visibles

Si les protozoaires sont microscopiques, certains vers sont visibles à l’œil nu et leur présence peut être constatée dans les selles de votre chat mais aussi autour de son anus.

De la même façon, s’il y a du sang dans les selles ou si elles ont une apparence noire et goudronneuse, les parasites intestinaux sont souvent en cause.

Il est également possible de constater la présence des sacs d’œufs des parasites digestifs sous la queue de votre chat, autour du rectum.

Ils sont de couleur crème et ressemblent à des grains de riz, des graines de concombre ou des graines de sésame. Les vers peuvent aussi être observés dans son panier.

4. Perte d’appétit

La perte d’appétit peut également indiquer que votre animal est perturbé au niveau intestinal. Si vous constatez un changement de comportement chez votre animal qui dure plus de 48 heures, n’hésitez pas à consulter votre vétérinaire.

Les parasites intestinaux peuvent en être responsables mais peut-être aussi une maladie sous-jacente.

A lire aussi : Mon Chat Ne Mange Plus : Pourquoi & Que Faire ?

5. Gencives pâles

Les gencives des chats sont habituellement de couleur rose. Si vous constatez que leur couleur est pâle, pensez aux vers !

Certains vers comme les nématodes, en créant des lésions internes, peuvent notamment provoquer une anémie qui se caractérise par une pâleur des tissus chez les chats.

Chez les chatons, cette anémie peut être fatale. Il convient donc de repérer les signes d’une infestation par les vers.

Les chatons infestés sont souvent léthargiques et présentent des troubles du développement. Ils sont, en effet, de plus petite corpulence, moins énergique et ont une fourrure terne. Ayez en tête qu’un chaton en bonne santé est un chaton éveillé, joueur et enthousiaste.

6. Fatigue

Si votre animal, d’habitude si joueur et dynamique, manque d’entrain cela doit vous mettre la puce à l’oreille ! Les hôtes indésirables, en s’installant dans l’organisme du chat, le privent d’une grande partie des nutriments vitaux et donc d’énergie.

Ne pouvant plus rééquilibrer ses dépenses et apports d’énergie, le chat présente alors une fatigue importante.

Attention ! Une fatigue soudaine peut également indiquer la présence d’un problème de santé chez les chats.

7. Pelage terne

Les parasites digestifs court-circuitent les vitamines, sels minéraux et protéines nécessaires à la bonne santé du poil. Le pelage du chat devient donc terne, sans aucune brillance.

STRESS, INCONFORT, AGITATION...

Quel calmant marche ?

Faites le test gratuit et découvrez les solutions naturelles les plus efficaces pour soulager votre chat.

Je fais le test !

Comment mon chat attrape-t-il ces vers ?

Les vers ronds sont les parasites intestinaux les plus rencontrés chez les chatons. Ils sont infestés par le biais du lait maternel ou en léchant le sol riche en œufs.

Le chat peut être infesté par les vers plats en ingérant un petit animal comme un rongeur, un lézard ou un oiseau contaminé. Les vers plats sont, en effet, présents chez les vertébrés sauvages. Les vers peuvent également être transmis par le biais de puces infectées présentes dans sa fourrure. Pour se soulager des démangeaisons, il se mordille et les ingère.

Quels risques les vers présentent-ils pour la santé de mon chat ?

Pour le chat

Par les symptômes qu’ils provoquent, les vers peuvent s’avérer très nocifs pour la santé de votre chat et provoquer :

  • Des carences nutritives
  • Un amaigrissement en lien avec une perte d’appétit
  • Un risque de déshydratation en lien avec les diarrhées et vomissements
  • Un risque infectieux d’autant plus important chez les chatons
  • Une anémie
  • Une perte de vitalité

Pour son maître

Les parasites internes du chat présentent des risques de zoonoses, c’est-à-dire de maladies transmissibles à l’homme. Les larves d’ascaris peuvent contaminer l’être humain et provoquer une maladie appelée « toxocarose ».

Cette maladie peut s’avérer très grave, surtout chez l’enfant. Elle se manifeste par des lésions dans le foie, le cœur, les poumons ou la rétine. L’homme peut se contaminer en mangeant des végétaux infestés d’œufs d’ascaris.

Le dipylidium peut s’installer dans les intestins et provoquer des douleurs abdominales, une perte d’appétit et des démangeaisons anales. La contamination se fait en avalant une puce infectée ou en se laissant lécher le visage par son chat.

L’ankylostome peut aussi contaminer l’homme et provoquer une maladie nommée « ankylostomose » qui est source de troubles digestifs, de lésions cutanées et d’une gêne respiratoire.

Comment me débarrasser des vers chez mon chat et prévenir leur apparition ?

1. Vermifugation

La prévention et le traitement des vers intestinaux chez votre chat passe par l’administration de vermifuge.

Qu’est-ce qu’un vermifuge ?  Un vermifuge est une substance propre à éliminer les parasites internes. Les chats comme les chiens doivent être vermifugés tout au long de leur vie pour éviter les parasites digestifs.

Comment administrer le vermifuge ? C’est très simple ! Le vétérinaire pourra vous prodiguer les conseils nécessaires pour proposer le meilleur produit à votre chat. Fréquemment, le vermifuge se présente sous forme d’un comprimé. Vous pouvez tenter de le donner tel quel à votre animal (certains ont été fabriqués pour être appètents) ou encore l’écraser et le mélanger à son alimentation.

Vermifuger votre chat vous évitera bien des soucis à condition de respecter le calendrier de traitement :

  • Chez le chaton, le vermifuge doit être donné tous les 15 jours de l’âge de 15 jours à 2 mois soit 4 prises
  • De 2 à 6 mois, il vous faut vermifuger une fois par mois votre chat
  • A partir de 6 mois, le chat est considéré comme adulte et le rythme est donc d’un traitement vermifuge tous les 4 mois

A lire aussi : Chat : les 7 meilleurs vermifuges naturels

2. Entretien

Il est fortement recommandé de nettoyer régulièrement les lieux de couchage de votre chat et plus globalement votre intérieur pour éviter l’infestation par les vers.

Soyez également vigilant à désinfecter les gamelles et changer régulièrement l’eau car les larves sont souvent attirées par les environnements souillés et humides.

3. Bonne hygiène de vie

Un chat présentant une bonne hygiène de vie sera plus fort face aux possibles infestations de parasites. Cette hygiène passe par une alimentation adaptée riche en vitamines, nutriments et minéraux qui offrira à votre animal un système immunitaire renforcé.

Un exercice régulier et si possible en extérieur est également fortement recommandé pour faire le plein de vitamine D et d’oxygène, nécessaire à la régénération des cellules du corps.

Un équilibre psychologique étayé sur des activités et interactions variées et des liens épanouissants permet de bénéficier d’une solidité face aux agressions extérieures.

4. Remèdes naturels

Pour renforcer le système immunitaire de votre chat et l’armer contre les parasites intestinaux, il existe également des produits naturels.

Ainsi, le CBD ou cannabidiol possède des propriétés protectrices et équilibrantes qui peuvent aider votre animal.

Le CBD est issu de la plante de chanvre et ne provoque pas d’effets secondaires ni d’accoutumance.

Contrairement au THC ou tétrahydrocannabinol extrait du cannabis, le CBD est effectivement légal et sans danger pour les animaux comme pour les humains.

De plus, l’huile de CBD est facilement administrable à votre chat, par pulvérisation, directement dans sa bouche ou dans son alimentation.

Vers chez le chat : Questions fréquentes – F.A.Q.

Comment savoir si mon chat a besoin d’être vermifugé ?

Les chats qui ont besoin d’une vermifugation présentent un certain nombre de symptômes comme le ventre gonflé, une diarrhée, des vomissements, un pelage terne et des vers intestinaux dans les selles.
N’hésitez pas à consulter votre vétérinaire qui vous conseillera le produit le plus adapté parmi les différents vermifuges existants.

Comment se débarrasser des vers chez les chats ?

Un seul traitement est possible pour débarrasser les chats des vers, c’est la vermifugation !
Votre vétérinaire pourra vous conseiller un vermifuge à large spectre, c’est-à-dire capable d’éradiquer l’ensemble des vers intestinaux du chat.
Vermifuger votre chat en prévention est largement conseillé pour éviter les complications.

Comment enlever les vers des chats naturellement ?

Il n’existe pas de remède naturel pour traiter les vers chez les chats. Seul le vermifuge conseillé par le vétérinaire est recommandé.
La Terre de Diatomée est parfois évoquée mais son efficacité réelle pour les parasites intestinaux n’est pas démontrée.

Pour aller plus loin : Chat : les 7 meilleurs vermifuges naturels

Quand faut-il donner du vermifuge à un chat ?

La prévention et le traitement par vermifuge nécessitent de respecter un calendrier strict pour garantir une protection suffisante.
La première prise doit être réalisée dès l’âge de 15 jours chez le chaton et tous les 15 jours jusqu’à 2 mois puis une fois par mois jusqu’à 6 mois puis tous les 4 mois tout au long de la vie.

Est-il nécessaire de vermifuger un chat d’intérieur ?

La réponse est oui ! Même si votre chat ne met pas le nez dehors, il peut être infesté par des œufs de parasites ramenés sous les semelles de chaussures !
Vermifuger est donc un acte nécessaire pour protéger votre animal.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Notre site internet utilise des cookies 🍪, comme la plupart des sites, afin de nous aider à améliorer votre expérience lorsque vous naviguez sur notre site. Nous supposons que vous êtes d'accord avec cela.