Physiothérapie pour chien : en a t-il besoin ?

La physiothérapie est une technique de soin et de rééducation utilisée sur l’Homme, mais également sur les chiens et les chevaux.

D’ailleurs, c’est une thérapie très efficace et qui a su faire ses preuves auprès de nombreux individus.

Souvent réduite à de la simple kinésithérapie, la physiothérapie est en réalité une discipline médicale très variée qui englobe un grand nombre de pratiques thérapeutiques.

Alors, dans quel cas est-ce que la physiothérapie vétérinaire peut être envisagée ? Comment s’y prendre ? Nous vous expliquons tout ceci dans la suite de cet article !

STRESS, INCONFORT, AGITATION...

Quel calmant marche ?

Faites le test gratuit et découvrez les solutions naturelles les plus efficaces pour soulager votre chien.

Je fais le test !

Qu’est-ce que la physiothérapie pour chien ?

La physiothérapie vétérinaire est un ensemble de manœuvres manuelles et instrumentales thérapeutiques qui, comme pour la physiothérapie humaine, a pour but de soigner des troubles fonctionnels et lésionnels qui sont d’origine musculo-squelettique (cela regroupe les tendons, muscles, articulations et ligaments).

Cette pratique médicale a aussi une action sur d’autres aspects de l’organisme comme la cicatrisation, la vascularisation, etc.

Les techniques de soin employées dans cette thérapie

Souvent requise en complément d’un traitement médicamenteux et / ou d’une chirurgie, la physiothérapie englobe plusieurs techniques de soin basées sur des agents physiques naturels.

Par exemple, le vétérinaire peut utiliser des techniques de massage, de kinésithérapie, de cryothérapie, des ultrasons, des lasers, de l’électrostimulation, des ondes de chocs, de la thermothérapie, etc. Chaque technique de soin est adaptée au chien et à la problématique qui doit être traitée.

Les bienfaits de la pratique

La physiothérapie se pratique souvent après une opération chirurgicale, ou pour traiter des pathologies.

Elle a pour but d’aider l’animal à avoir un temps de récupération plus facile, plus rapide et de meilleure qualité.

Aussi, c’est la thérapie idéale pour limiter l’impact traumatique dû à un accident ou une affection, sur toutes les dimensions de la vie de nos toutous (autant sur l’aspect physique et fonctionnel, que sur le plan psychologique et social).

Elle est le plus souvent préconisée pour ces effets :

  • Elle permet de soulager les douleurs et les tensions, qui peuvent être handicapantes pour l’animal
  • Elle entraîne et facilite la cicatrisation des tissus
  • Elle minimise les potentiels impacts néfastes de l’immobilisation sur la santé du chien
  • Elle facilite et encourage la respiration et le fonctionnement des fonctions cardio-vasculaires
  • Elle limite les risques qu’entraîne l’inflammation sur les tissus
  • Elle permet aux vieux chiens de vieillir plus sereinement
  • Elle stimule la circulation sanguine et lymphatique, ainsi que le système nerveux de l’animal
  • Elle renforce les muscles et favorise la mobilité et la souplesse, notamment en cas de perte musculaire ou de baisse de la qualité musculaire
  • Elle permet de restaurer, entretenir et développer la masse musculaire

Comme vous l’avez remarqué, la liste des bienfaits de la physiothérapie est assez longue.

Et pour cause : la diversité des pratiques et activités que propose cette thérapie polyvalente la rend facilement adaptable à tous les chiens, quelle que soit l’intensité et l’origine de leurs maux, la douleur qu’ils ressentent ou encore leur âge.

En revanche, pour s’assurer que la pratique soit bonne et totalement adaptée à votre animal, la personne chargée d’animer les séances doit suivre une formation au préalable, sans quoi elle ne pourrait pas exercer cette thérapie.

Enfin, on peut noter que l’un des avantages de cette thérapie est le contact prolongé du chien avec l’Homme.

En effet, selon certaines études, la relation établie peut augmenter l’efficacité de la pratique sur la petite boule de poils, heureuse de voir un humain qui l’encourage et qui lui veut du bien.

Quand avoir recours à la physiothérapie vétérinaire ?

Si les mérites de la physiothérapie sont très mis en avant, ce n’est pas pour autant une thérapie universelle et qui correspond à tous les maux.

D’ailleurs, il est vrai que trouver une thérapie qui traite efficacement les problématiques de nos amis les bêtes n’est pas toujours évident. Alors, découvrez à présent si la physiothérapie peut convenir à votre chien et ses problèmes de santé.

Les maux traités par la physiothérapie

Comme nous vous l’avons expliqué plus haut, la physiothérapie pour les chiens est idéalement utilisée en période post-opératoire, après une intervention chirurgicale sur le système locomoteur (cela concerne notamment les fractures, ruptures des ligaments, luxations de rotule, etc).

C’est aussi un genre de thérapie qui est recommandé pour les maux régulièrement rencontrés par nos fidèles compagnons comme l’arthrose, les hernies discales, les traumatismes musculo-squelettiques, les soucis orthopédiques et bien d’autres.

Elle a aussi un effet très positif sur les animaux vieillissants qui souffrent de douleurs liées à l’âge.

De même, elle a également un impact particulièrement bénéfique sur les troubles locomoteurs (qu’ils soient plus ou moins handicapants) liés à une atteinte neurologique, en complément de la prise de médicaments et d’un suivi complet régulier avec le vétérinaire.

Il est aussi possible que la physiothérapie soit indiquée lors d’une période pré-opératoire, de manière à préparer le chien à recevoir une intervention chirurgicale au niveau de son système locomoteur, et de favoriser la rapidité de la récupération de ce dernier après l’opération

STRESS, INCONFORT, AGITATION...

Quel calmant marche ?

Faites le test gratuit et découvrez les solutions naturelles les plus efficaces pour soulager votre chien.

Je fais le test !

Comment faire faire de la physiothérapie à son chien ?

La pratique de physiothérapie doit se faire dans un cabinet de confiance, afin d’avoir recours à des méthodes qui respectent les règles de sécurité de la santé de l’animal.

D’ailleurs, il existe en France de nombreux centres et cabinets vétérinaires qui proposent ce genre de thérapie.

Voici notre guide complet sur son accessibilité et tous les détails concernant la physiothérapie.

L’accès à la physiothérapie vétérinaire

Même si quelques gestes peuvent être demandés à être réalisés à la maison, le diagnostic et la pratique de la physiothérapie est toujours (et doit toujours être) faite par un professionnel de la santé canine, à savoir un vétérinaire ou un assistant vétérinaire formé à cette thérapie (et appuyé par la présence d’un vétérinaire).

Étant une réelle pratique médicale, le thérapeute doit aussi avoir dans son cabinet tout le matériel nécessaire à sa disposition.

Nota Bene : notez que dans certains cas, la physiothérapie peut être constituée uniquement de massages et de kinésithérapie, il se peut donc que le seul outil dont le vétérinaire puisse avoir besoin de ses mains (bien que l’investissement dans du matériel thérapeutique soit nécessaire pour assurer la polyvalence et l’accessibilité de sa pratique).

Pour que votre chien puisse avoir accès à de la physiothérapie, celle-ci doit être prescrite par un vétérinaire, vétérinaire spécialiste ou chirurgien vétérinaire. Cette ordonnance est établie à l’issue d’un diagnostic complet.

Quant à la régularité des séances, celle-ci dépend de la problématique de l’animal.

Quoi qu’il en soit, c’est justement le fait d’entretenir un certain rythme qui va rendre cette thérapie efficace.

C’est une des raisons pour lesquelles le propriétaire du chien doit aussi être très investi pour assurer la réussite et l’efficacité des soins.

Le déroulé d’une séance de physiothérapie pour chien

Il n’existe pas de “séance type” de physiothérapie, étant donné que celles-ci sont très personnalisées et qu’elles impliquent diverses méthodes de soin. Généralement, le vétérinaire chargé de suivre le chien dans cette thérapie commencera son suivi par une phase d’observation. Il va par exemple :

  • Observer la mobilité de l’animal, analyser les difficultés qu’il peut rencontrer en bougeant et tester sa stabilité
  • Analyser les postures du chien, regarder la manière dont il s’assoit ou se couche (plus ou moins facilement)
  • Observer ses éventuelles cicatrices et les modifications qu’ont subi sa peau, et qui peuvent être douloureuses lors de la pratique.

Une fois avoir pris connaissance de l’animal et de ses difficultés, le vétérinaire va mettre en place un protocole de soin, qui sera composé de pratiques directement réalisées dans son cabinet, et dans certains cas, de soins devant être exécutés à domicile pour faciliter la prise en charge.

A l’issue du diagnostic et du protocole de soin établi, le vétérinaire peut commencer par une “mise en confiance”  de son petit patient à quatre pattes.

Il peut employer des méthodes de massage en commençant par des effleurages, et progressivement intensifier ses mouvements.

Cela permet surtout d’apaiser l’animal s’il est en état de stress. Ensuite, une fois que le chien se montre plus détendu et qu’il a accordé sa confiance au thérapeute, ce dernier va pouvoir rentrer dans le vif du sujet, en entamant le soin principal (hydrothérapie, électrostimulation, et toutes les techniques citées plus haut).

Le protocole de soin mis en place au début de la thérapie peut faire l’objet de modifications en fonction des évolutions observées au fil des séances.

A lire aussi : Le CBD, une solution pour chien stressé

Où en pratiquer ?

Si vous souhaitez vous renseigner (ou si vous l’êtes déjà suffisamment) pour faire pratiquer de la physiothérapie à votre chien, il faut que vous preniez rendez-vous avec un vétérinaire.

A l’issu de celui-ci et si le diagnostic établi nécessite la mise en place de la physiothérapie pour votre toutou, le vétérinaire vous fera part de ses disponibilités pour prendre une série de rendez-vous réguliers sur une certaine période.

Si le professionnel que vous êtes allé voir ne propose pas la physiothérapie dans son cabinet, il vous redirigera vers l’un de ses confrères qui la pratique, ou vers un centre de soins médicalisés pour animaux dans lequel se trouve des vétérinaires formés à la pratique, avec tous les dispositifs et matériels adaptés.

De plus, comme nous vous l’avons expliqué plus haut dans cet article, une partie des soins peuvent être réalisés directement à domicile, totalement ou partiellement par le propriétaire de l’animal.

Évidemment, cela doit se faire uniquement si le vétérinaire l’a préconisé, au risque d’employer une manœuvre inadaptée pouvant aggraver le problème de santé et la douleur du chien.

L’efficacité de la physiothérapie

La physiothérapie et toutes les techniques de soin qu’elle englobe sont très efficaces. En effet, des résultats et améliorations sont déjà observées au bout de 3 mois.

Pour assurer cette efficacité et favoriser la guérison de l’animal, il est important de lui assurer une bonne hygiène de vie et d’être attentif aux conseils de son vétérinaire.

Idéalement (et toujours en fonction des besoins de votre fidèle compagnon), la fréquence des séances de physiothérapie doit être de 2 séances par semaine dans un cabinet ou centre de soin, en plus des soins réalisés à la maison.

A lire aussi : Anti-inflammatoires pour chien : nos conseils !

STRESS, INCONFORT, AGITATION...

Quel calmant marche ?

Faites le test gratuit et découvrez les solutions naturelles les plus efficaces pour soulager votre chien.

Je fais le test !

Pour résumer

La physiothérapie vétérinaire est une technique de soins et de rééducation très efficace, qui a pour but deremédier aux troubles fonctionnels et lésionnels du système musculo-squelettique rencontrés par les chiens suite à une opération chirurgicale, un choc ou un accident, ou encore une pathologie de vieillesse, en complément d’un suivi régulier et d’un traitement.

Elle peut être aussi indiquée avant une intervention chirurgicale lourde, de manière à faciliter la rééducation qui la suit. Cette méthode réunit des pratiques de soin comme la kinésithérapie, l’électrostimulation, la cryothérapie, les ultrasons, les lasers et encore bien d’autres.

Elle est réalisée par un vétérinaire qui va personnaliser son protocole de soin et sa manœuvre en fonction des maux rencontrés par l’animal.

Les séances sont réalisées en cabinet par ce même professionnel de la santé canine, mais elles peuvent aussi être en partie effectuées à domicile par le maître.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Notre site internet utilise des cookies 🍪, comme la plupart des sites, afin de nous aider à améliorer votre expérience lorsque vous naviguez sur notre site. Nous supposons que vous êtes d'accord avec cela.