Acheter le meilleur CBD pour animaux, recommandé par les vétérinaires

Anti-inflammatoires pour chien : nos conseils ! – Botaneo

INFOS COVID-19 : 1. Courage ! 2. Livraisons assurées, produits nettoyés 😘

Anti-inflammatoires pour chien : nos conseils !

Anti-inflammatoire pour chien : nos conseils !

 

Mise à jour 27/05/20 : article relu et corrigé par la vétérinaire Isabelle Vixège


Quand un chien souffre, il est de notre devoir d’apaiser ses douleurs.

Et parmi les différentes solutions qui s’offrent aux propriétaires de chiens, les anti-inflammatoires.

Après une opération, parce que votre chien boite, qu’il se fait vieux, qu’il souffre d’arthrose, etc. Les raisons sont nombreuses de faire appel aux anti-inflammatoires.

Mais attention, les anti-inflammatoires ont certes des avantages pour nos chiens mais aussi de nombreux inconvénients.

Les anti-inflammatoires peuvent en effet être dangereux, voire mortels, pour nos chiens si on ne sait pas les utiliser correctement.

Vous souhaitez utiliser des anti-inflammatoires pour votre chien ? Du Metacam® ? Un anti-inflammatoire naturel ? Du CBD ? Suivez le guide.

Qu’est-ce qu’un anti-inflammatoire ? Et à quoi sert-il chez le chien ?

Les anti-inflammatoires non stéroïdiens, ou AINS, sont une classe de médicaments très large qui a pour objectif de bloquer la formation des prostaglandines, responsables de l’inflammation. Parmi eux, on peut citer l'ibuprofène, l’aspirine ou le diclofénac (Voltarène®) très utilisés chez les humains.

Il existe également des anti-inflammatoires stéroïdiens (AIS) ou corticoïdes qui contiennent des dérivés de la cortisone.

Les anti-inflammatoires non stéroïdiens AINS différentes propriétés :

  • antalgiques (contre la douleur)
  • antipyrétiques (contre la fièvre)
  • anti-inflammatoires (rougeur, gonflement, etc.)

Largement employés chez les humains, ils peuvent également être utilisés chez les chiens.

Un vétérinaire pourra en effet prescrire un anti-inflammatoire à votre chien s’il souffre d'arthrose ou qu’il vient de subir une intervention chirurgicale par exemple.

Les vétérinaires prescrivent souvent des  anti-inflammatoires AINS aux chiens souffrant d'arthrose, une maladie où le cartilage - le tissu protecteur qui recouvre une articulation - se décompose au fil du temps, provoquant un frottement des os les uns contre les autres. Ce frottement peut endommager définitivement l'articulation et provoquer des douleurs, une inflammation et une boiterie.

Les vétérinaires utilisent également souvent des AINS pour gérer la douleur après la chirurgie chez les chiens.

Certains anti-inflammatoires AINS sont disponibles uniquement pour les chiens :

  • carprofène (Rimadyl®)
  • robenacoxib (Onsior®)
  • firocoxib (Previcox®)
  • méloxicam (Metacam®)

Mais tous peuvent avoir des effets indésirables et être dangereux pour votre chien s’ils sont mal utilisés.

C’est d’ailleurs pourquoi, de plus en plus de propriétaires de chiens préfèrent avoir recours à des anti-inflammatoires naturels, comme le CBD. Nous vous expliquons pourquoi plus bas.

CBD pour chien

Comment fonctionnent les anti-inflammatoires ?

Les anti-inflammatoires non stéroïdiens affectent des substances appelées prostaglandines que le corps libère en réponse à une irritation ou une blessure.

Lorsqu'une cellule est endommagée, une enzyme appelée cyclooxygénase (COX) est activée.

Essentielles à toutes les fonctions du corps, les enzymes sont très spécifiques - chaque enzyme stimule une réaction spécifique qui provoque un résultat spécifique.

Dans le cas de l'enzyme COX, elle aide les cellules à produire plusieurs substances, y compris les prostaglandines, après que ces cellules aient été endommagées. La COX est présente dans la plupart des tissus corporels, y compris le tube digestif (estomac et intestins) et les reins.

Les prostaglandines sont présentes dans tout le corps et ont plusieurs fonctions importantes. Ces substances :

  • Contribuent à la douleur, à l'inflammation et à la fièvre
  • Protègent la muqueuse de l'estomac et des intestins
  • Aident à maintenir le flux sanguin vers les reins
  • Soutiennent la fonction plaquettaire (les plaquettes se trouvent dans le sang de tous les mammifères et aident à la coagulation du sang)

De nombreux anti-inflammatoires agissent en bloquant la COX, donc moins de prostaglandines sont produites. D'autres AINS agissent en bloquant une certaine activité de certaines prostaglandines. 

En bloquant la COX ou en bloquant une certaine activité de certaines prostaglandines, les AINS réduisent la douleur et l'inflammation persistantes chez les animaux.

Mais parce que ces médicaments interfèrent également avec les autres fonctions positives des prostaglandines, ils peuvent provoquer des effets secondaires, dont certains sont graves.

Les anti-inflammatoires : les dangers pour mon chien

Les anti-inflammatoires peuvent être très dangereux et dans certains cas mortels pour les chiens. Il est donc important de maîtriser votre sujet et de connaître les risques avant d'en donner à votre chien.

Ne faites pas d’automédication pour soulager les douleurs de votre chien

On ne le répétera jamais assez ! Même si cela peut être tentant, ne donnez pas à votre chien un anti-inflammatoire sans avis ou recommandation du vétérinaire.

C’est la règle n°1 qui peut sauver votre compagnon.

Seul votre vétérinaire connait sur le bout des doigts les contre-indications pour votre chien.

  • Peut-être que votre chien ne supportera pas une molécule présente dans certains anti-inflammatoires. 
  • Peut-être que votre chien prend également un traitement qui risque d'interférer avec des anti-inflammatoires classiques.
  • Peut-être que votre chien est allergique.
  • Peut-être que son état ne le permet pas...
Les raisons pour lesquelles il ne faut pas donner d'anti-inflammatoires à votre chien peuvent être nombreuses.

Votre vétérinaire connait et comprend les antécédents de votre chien. Il saura juger quel anti-inflammatoire prescrire à votre chien, mais aussi à quelle dose et combien de temps.

Ne donnez pas d’anti-inflammatoire humain à votre chien

Attention ! Ce n’est pas parce que vous prenez des anti-inflammatoires que votre chien peut en prendre également. Un chien n’est pas un humain. Il est donc important de lui offrir des solutions adaptées.

Ainsi, si votre chien boite, n’ouvrez pas votre pharmacie et ne donnez pas à votre animal l’un de vos anti-inflammatoires. Les médicaments pour humains peuvent être toxiques et mortels pour les chiens.

Les médicaments pour humain sont la première cause d’intoxication chez les chiens.

L’aspirine, l’ibuprofène et le paracétamol peuvent par exemple :

  • Ralentir la circulation du sang
  • Causer des dommages irrémédiables au foie
  • Créer une insuffisance rénale
  • Provoquer la mort

Faites attention aux contre-indications des anti-inflammatoires chez les chiens

Vous l’aurez compris, les anti-inflammatoires peuvent causer de grands dommages chez les chiens et particulièrement si :

  • Votre chienne est en gestation ou allaite
  • Votre chiot est trop jeune
  • Votre chien prend un autre médicament incompatible comme la cortisone
  • Votre chien souffre de troubles digestifs
  • Votre chien a des ulcères
  • Votre chien souffre de certaines maladies rénales, hépatiques ou cardiaques

Les risques pour votre chien de prendre des anti-inflammatoires

Que ce soit un anti-inflammatoire pour chien comme le Metacam® ou un anti-inflammatoire pour humain comme l’ibuprofène, il existe toujours des risques pour votre compagnon.

De plus en plus d’études révèlent en effet les dangers des anti-inflammatoires, tout comme l’Agence du médicament qui rappelle régulièrement les risques de ce type de traitement.

Parmi les effets secondaires, les anti-inflammatoires peuvent provoquer :

  • Des diarrhées et des vomissements
  • Une léthargie et une perte d’appétit
  • Une fragilisation de la muqueuse de l’estomac du chien
  • Une fragilisation du système digestif
  • Des ulcères à l’intestin et l’estomac ainsi que des perforations
  • Un dysfonctionnement du foie
  • Une insuffisance rénale
  • Une insuffisance hépatique
  • La mort

Les effets secondaires des anti-inflammatoires AINS sont donc principalement observés dans le tube digestif, les reins et le foie.

Comment les anti-inflammatoires peuvent perturber le tube digestif (estomac et intestins) de mon chien ?

Les anti-inflammatoires non stéroïdiens peuvent provoquer des effets secondaires dans le tube digestif, directement et indirectement. Les effets directs sont liés aux propriétés physiques des médicaments. De nombreux AINS sont piégés dans l'estomac et sont légèrement acides. Ils irritent alors directement la muqueuse de l'estomac.

Les effets indirects sont dus aux AINS qui empêchent le corps de produire des prostaglandines ou bloquent l'activité protectrice de ces substances. N'oubliez pas qu'en plus de contribuer à la douleur, à l'inflammation et à la fièvre, les prostaglandines protègent également la muqueuse de l'estomac et des intestins.

Lorsque moins de prostaglandines sont produites ou qu'une partie de leur activité est bloquée, l'ensemble du tube digestif se trouve fragilisé. Cela peut entraîner des ulcères et des perforations dans l'estomac et les intestins.

Donner à un animal deux anti-inflammatoires AINS en même temps, ou un AINS avec un stéroïde comme la prednisone, augmente le risque d'effets secondaires dans le tube digestif et doit être évité.

Comment les anti-inflammatoires peuvent perturber les reins de mon chien ?

Pendant les périodes de diminution du flux sanguin vers les reins, par exemple lorsqu'un animal est déshydraté, sous anesthésie ou souffre d'une maladie rénale, les prostaglandines provoquent la dilatation des artères allant vers les reins. Cela aide à maintenir le sang qui irrigue ces organes vitaux.

Parce que les anti-inflammatoires empêchent la production de prostaglandines ou bloquent une certaine activité des prostaglandines, ces médicaments peuvent réduire le flux sanguin vers les reins, provoquant éventuellement des lésions rénales et entraînant une insuffisance rénale soudaine.

Les AINS doivent être utilisés avec prudence chez les animaux qui peuvent déjà avoir une maladie rénale ou d'autres pathologies qui réduisent le flux sanguin vers les reins, comme la déshydratation. Si un AINS est utilisé au moment de la chirurgie, les perfusions intraveineuses sont recommandées avant, pendant et après l'anesthésie pour maintenir le flux sanguin vers les reins, ce qui a pour but de réduire les complications rénales potentielles.

Comment les anti-inflammatoires peuvent perturber le foie de mon chien ?

Les effets secondaires des AINS sur le foie peuvent être divisés en deux catégories : toxicité dose-dépendante et toxicité indépendante de la dose.

Comme son nom l'indique, la toxicité hépatique dépendante de la dose est liée à la dose — plus la dose d'AINS est élevée, plus les lésions du foie sont graves. La toxicité hépatique dépendante de la dose est généralement causée par une surdose massive d'AINS, comme un chien qui aurait mangé une boite entière d'ibuprofène de son propriétaire. 

N'oubliez pas de conserver tous les médicaments - pour les personnes et les animaux de compagnie - dans un endroit sûr, hors de portée des enfants, des chiens, des chats et des autres animaux pour éviter une ingestion accidentelle ou une surdose.

Une toxicité hépatique indépendante de la dose peut survenir à n'importe quelle dose, même la bonne, et est une réaction imprévisible où le foie du patient présente une sensibilité anormale aux anti-inflammatoires. La plupart des lésions hépatiques associées aux AINS surviennent dans les trois premières semaines suivant le début du traitement.

Les anti-inflammatoires doivent être utilisés avec prudence chez les chiens qui peuvent déjà avoir une maladie du foie.

Si votre chien change de comportement, vomit, a plus de difficultés à bouger ou tout autre nouveau symptôme durant la prise d’anti-inflammatoires, consultez un vétérinaire. Ce dernier pourra alors réajuster la dose ou prescrire un traitement plus adapté si nécessaire.

Par ailleurs, n’oubliez pas qu’il existe des solutions plus sûres et plus naturelles pour votre chien comme le CBD, un extrait de chanvre calmant et apaisant. On vous en dit plus ci-dessous

Nos conseils pour donner un anti-inflammatoire pour chien en toute sécurité

Si votre chien boite, souffre d'arthrose, ou vient de subir une chirurgie, aucune raison qu'il soit encore plus en fragilisé à cause des anti-inflammatoires. Voici comment le protéger.

Prendre toutes les précautions pour protéger votre chien

Avant de donner un AINS à votre chien, parlez-en à votre vétérinaire. Dites-lui si votre animal de compagnie :

  • A des antécédents de problèmes digestifs, tels que des ulcères d'estomac ou intestinaux.
  • A subi une intervention chirurgicale à l'estomac ou aux intestins. Même si votre animal n'a pas eu de problèmes digestifs dans le passé, cela ne signifie pas qu'il a un tube digestif sain. Les chiens peuvent avoir des ulcères d'estomac et d'intestin sans montrer de signes.
  • Prend tout autre médicament. Il n'est pas recommandé de donner deux AINS différents, ou un AINS et un stéroïde en même temps.

Pendant et après le traitement par anti-inflammatoire, surveillez les effets secondaires sur votre animal tels que vomissements, diarrhée, selles sanglantes, diminution de l'appétit, diminution du niveau d'activité, jaunissement du blanc des yeux et jaunissement des gencives. Ces signes peuvent survenir même chez un animal précédemment en bonne santé. Si vous remarquez des effets secondaires, arrêtez de donner le médicament et appelez votre vétérinaire.

Si votre animal souffre des effets secondaires d'un AINS, vous pouvez  effectuer un signalement au centre de pharmacovigilance vétérinaire, seul ou par l'intermédiaire de votre vétérinaire traitant.

Avant de donner à votre chien un anti-inflammatoire sur le long terme pour l'arthrose, demandez à votre vétérinaire d'effectuer des tests sanguins.

Parlez à votre vétérinaire de la fréquence à laquelle vous devez revérifier les analyses de sang de votre chien.

Privilégiez les anti-inflammatoires naturels

En fonction de votre chien, le recours aux anti-inflammatoires naturels peut être la meilleure solution.

Pour l’arthrose, un chien qui boite, une blessure, etc. certaines plantes et alternatives douces peuvent être tout aussi efficaces que les anti-inflammatoires classiques. Voici quelques pistes.

Le CBD

Le CBD est un extrait de chanvre reconnu pour ses propriétés anti-inflammatoires. Il est particulièrement efficace pour soulager la douleur et les inflammations mais aussi apaiser le stress engendré par les maladies.

Il peut donc être un excellent allié pour améliorer la qualité de vie des chiens âgés ou arthrosiques mais aussi soulager les douleurs dentaires, la gastrite et les douleurs musculaires.

Vous souhaitez découvrir le CBD pour chien ? Découvrez la meilleure marque du marché >

CBD pour chien

Le curcuma

Le curcuma est un autre anti-inflammatoire naturel grâce à la curcumine qu'il contient.

Pour aller plus loin : Curcuma pour chien : Est-ce vraiment efficace ?

La reine-des-prés

La reine-des-prés est quant à elle reconnue pour ses propriétés antalgiques. Utilisée depuis le moyen-âge pour ses différentes vertus, elle se trouve principalement en poudre, en infusion ou encore en gélule.

Le froid

Le froid est un autre remède naturel pour soulager une inflammation. Appliquez des glaçons enveloppés dans un chiffon sur une zone douloureuse aidera en effet à calmer l'inflammation.

Les huiles essentielles

Lavande, eucalyptus, etc. En inhalation, en vaporisation, etc. Comme pour les humains, les huiles essentielles peuvent être efficaces pour les chiens en cas d'inflammation. Attention toutefois car certaines peuvent être toxiques. Demandez conseil à votre vétérinaire.



À propos de l'auteur - Audrey Costa

Passionnée par les animaux, Audrey puise son expertise dans sa formation d'éducatrice, comportementaliste canin ainsi que sa large expérience auprès des propriétaires d'animaux.

Spécialiste du comportement des chiens, Audrey ne cesse d'en apprendre sur nos compagnons à quatre pattes en étudiant les ouvrages vétérinaires de référence mais aussi les sites de recherches universitaires (Royal Vetenarinay College, UCD, Utrecht, Cambridge, Cornell, etc.)

Aujourd'hui, Audrey partage son temps entre les conférences qu'elle donne en France et à l'étranger, et la rédaction d'articles pour Botaneo.

  • Consulter son profil LinkedIn


  • Articles Similaires

    Que doit on donner à manger à un chien qui a une pancréatite ?
    Que doit on donner à manger à un chien qui a une pancréatite ?
    Le pancréas fait partie des systèmes digestif et endocrinien des chiens. Il est nécessaire à la digestion des aliment...
    Lire
    Quel collier calmant choisir pour mon chien ? Guide complet
    Quel collier calmant choisir pour mon chien ? Guide complet
    Que ce soit sur Amazon, en animalerie, ou dans des petites boutiques de quartier, il est très facile aujourd’hui de t...
    Lire
    Les 18 meilleurs TikTok de chien
    Les 18 meilleurs TikTok de chien
    Drôles, mignons, coquins, flambeurs,... Nos chiens ne cesseront jamais de nous attendrir, nous faire rire et nous éto...
    Lire

    Laisser un commentaire

    Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être publiés

    Social Proof Experiments