Mon chien protège ses ressources : que faire ?

Vous avez remarqué une agressivité inhabituelle de la part de votre chien lorsque vous touchez à ses affaires, ou même juste quand vous effectuez une simple action du quotidien ?

Cela peut témoigner d’une protection des ressources de la part de votre animal. Rassurez-vous, ce n’est rien de grave.

Et surtout, c’est réversible. Laissez-nous vous expliquez tout ce qu’il faut savoir concernant ce comportement.

STRESS, INCONFORT, AGITATION...

Quel calmant marche ?

Faites le test gratuit et découvrez les solutions naturelles les plus efficaces pour soulager votre chien.

Je fais le test !

Qu’est-ce que la protection des ressources chez le chien ?

Vous vous êtes certainement déjà retrouvé face à un chien qui grogne lorsque vous approchez son panier, ou qui aboie si vous essayez de prendre son jouet. C’est ce que l’on appelle la protection des ressources.

C’est un réflexe naturel et instinctif chez le chien et d’autres animaux, qui a pour origine son comportement à l’état sauvage.

C’est notamment ce qui lui a permis de survivre pendant des siècles. Le chien agit de cette façon lorsqu’il sent qu’une de ses ressources (nourriture, jouet, même humains et autres animaux) est menacée.

Ce n’est pas un comportement négatif, et vous devez le comprendre : laisseriez-vous n’importe qui conduire votre voiture ? Laisseriez-vous l’intégralité de chacun de vos repas à une personne inconnue ?

Le chien a le même genre de raisonnement, et  il cherche alors à conserver et protéger ses biens de valeur pour ne pas les perdre.

Bien que ce comportement soit naturel et ne résulte pas du non-respect envers ses maîtres ou de “méchanceté”, il doit quand même être canalisé au plus vite.

Si ce genre de réactions est entretenu, cela pourrait amener l’animal à développer des réflexes pouvant être dangereux (il peut mordre, attaquer, etc).

Quels éléments montrent la protection des ressources chez un chien ?

En règle générale, le chien manifeste de la protection de ressources envers un jouet, un congénère, un humain qu’il affectionne, un objet ramassé en promenade, de la nourriture, une couverture, sa gamelle etc. Il peut aussi manifester ce genre de réactions lorsqu’un individu s’assoit sur le canapé ou marche devant sa couchette, par exemple.

Ces comportements apparaissent chez le chien à partir de 12 à 18 mois, c’est-à-dire à l’âge auquel il atteint la maturité. Vous reconnaîtrez un chien possessif lorsqu’il agit de ces façons :

  • Il se met à grogner et/ou faire des vocalises
  • Il a les poils hérissés, notamment au niveau du dos
  • Il se met à claquer des dents
  • Il entretient une posture basse et a les muscles contractés
  • Il se montre distant et sur le qui-vive
  • Il se place devant l’élément qu’il souhaite protéger

Si vous remarquez que votre toutou adopte de genre de comportements, il cherche très certainement à protéger ses ressources. Nous vous expliquons toutes les raisons qui peuvent le pousser à avoir ce genre de réactions dans le point suivant.

Pourquoi mon chien fait-il de la protection de ses ressources ?

Dans un premier temps, il faut comprendre que l’animal a ces comportements envers les objets, les lieux, ou encore les personnes qu’il affectionne et qu’il souhaite protéger. Cela n’a rien à voir avec son caractère “dominant”.

Il réagit de cette façon lorsqu’il se sent menacé où lorsqu’il ressent qu’il pourrait manquer. Comprenez donc que ce n’est pas une chose qui est spécialement agréable pour lui non plus.

Et s’il adopte un comportement qui lui est désagréable, c’est notamment à cause de cela :

1. A cause d’une erreur d’éducation

Lorsque vous dressez votre chien, une des premières choses que vous lui apprenez est le “prends/donne”. Si lors de l’exercice tout se passe très bien, il se peut que ce qui arrive en dehors ne soit pas bien géré.

En effet, si lorsque vous êtes en dehors de l’entraînement le chien ne reçoit “donne” uniquement de manière négative, il l’associe malgré lui à une menace.

En plus de lâcher l’objet, vous devez apprendre à votre chien à le prendre. Cela évite les situations de frustration et le développement des troubles du comportements (donc de la protection des ressources).

De plus, si vous ôtez régulièrement les jouets de votre chien, il cherchera à les surprotéger afin qu’ils restent auprès de lui.

Ce n’est donc pas étonnant qu’il se montre agressif s’il a l’habitude que vous lui enlevez son jouet alors lorsqu’il l’a entre ses pattes.

2. A cause de l’ennui, du manque d’activité physique et mentale

La protection des ressources peut devenir un des troubles du comportement développé à cause du manque d’activité et de stimulation. Si votre chien ne dépense pas son énergie suffisamment quotidiennement, il se peut qu’il se mette à protéger ses ressources pour s’occuper et se distraire de son ennui. De plus, si votre chien est isolé ou manque d’interactions sociales avec des congénères, il peut se mettre à avoir cette attitude en réponse à un besoin d’attention.

A Noter :Le manque de stimulation mentale, d’activité physique (par le jeu ou la balade, entre autres) et de considération de la part de son entourage peut conduire votre animal à développer d’autres problèmes comportementaux. En effet, cela peut pousser l’animal à manifester une attitude agressive, de la dépression et même de l’anxiété.

A lire aussi : 13 signes que votre chien s’ennuie

3. A cause de la faim ou de la soif

Si le chien se montre très possessif envers sa gamelle d’eau ou sa gamelle de croquettes, cela peut être parce qu’il n’a pas suffisamment d’apports journaliers. Il cherchera alors à préserver “le peu” qui lui est donné.

De même, ce comportement est souvent observé chez les animaux venant d’adoptions en refuge ou de sauvetages.

Si un chien a déjà manqué de ces ressources et que ses besoins primitifs n’ont pas été correctement satisfaits, il peut en garder des séquelles (un petit peu comme un traumatisme) et il voudra alors protéger excessivement ses ce qui lui est servi, coûte que coûte.

A lire aussi : Chien qui a faim : Les signes qui ne trompent pas

4. A cause d’une mauvaise gestion des partages

Si votre petit compagnon n’a jamais appris à partager ses affaires, il n’est pas surprenant qu’il cherche à les préserver près de lui et à les garder sous son contrôle.

C’est donc l’inverse de la frustration, vu qu’il n’a jamais été habitué à partager ses ressources.

C’est souvent le cas concernant des jeux, et c’est pourquoi il est conseillé d’apprendre au chien dès son plus jeune âge à partager aussi bien avec les humains qu’avec les autres animaux qui l’entourent.

5. A cause du non-respect de ses besoins de détente et de ses signaux d’apaisement

Enfin, la dernière cause qui peut expliquer l’apparition de ce genre de réaction chez votre toutou est le non-respect de son souhait de tranquillité.

Car comme tout être, le chien a besoin de répit et de calme. Lorsque c’est le cas, il communique cette nécessité à son interlocuteur avec des manifestations physiques que l’on appelle signaux d’apaisement.

Parfois, il peut arriver que ces signaux ne soient pas correctement interprétés et compris par l’individu concerné.

Ce qui mène souvent à une perte de patience de la part de l’animal, qui passe à l’étape supérieure en manifestant son besoin de repos par l’attaque et la défense des ressources. Soyez toujours attentif au comportement de votre chien, afin de bien saisir ce qu’il essaie de vous communiquer.

STRESS, INCONFORT, AGITATION...

Quel calmant marche ?

Faites le test gratuit et découvrez les solutions naturelles les plus efficaces pour soulager votre chien.

Je fais le test !

Comment réagir face à un chien qui protège ses ressources ?

Maintenant que vous avez compris les raisons qui peuvent amener votre petit compagnon à quatre pattes à développer une réaction de protection de ses ressources, il est nécessaire de le corriger afin qu’il comprenne qu’il n’est aucunement menacé ou en danger.

Bonne nouvelle, cela est possible pour tous les chiens, peu importe leur âge, leur passif ou même l’intensité de la protection des ressources qu’il présente. Il faudra cependant s’armer de patience et de persévérance, car c’est un processus qui peut demander plus ou moins de temps en fonction de chaque individu. Pour arriver à canaliser cela, voici ce que vous pouvez faire :

  • Ne le grondez pas : encore une fois, ce comportement est naturel et totalement instinctif chez le chien. Le disputer ne ferait que renforcer ce sentiment de menace, et amplifierait donc sa possessivité.  De plus, si vous punissez votre chien lorsqu’il agit de cette façon, vous avez beaucoup plus de chance qu’il vous morde en réponse à un sentiment de danger qu’il ressent. Soyez indulgent envers lui.
  • N’ignorez pas son comportement pour autant : car le fait de ne pas remarquer son attitude le confortera dans l’idée que cette réaction est efficace. Il ne faut pas laisser cette habitude de protection des ressources s’installer.
  • Faites appel à un professionnel : si votre chien présente des réactions exagérées et très intenses, n’hésitez surtout pas à faire appel à des spécialistes du comportement canin. Il saura mettre en place des techniques adaptées afin de corriger ce problème et assurera un bon suivi de l’animal.
  • La méthode la plus efficace et que vous pouvez entreprendre de vous même est l’échange : en donnant une autre ressource à votre chien en échange pour qu’il ne se sentent pas privé. Par exemple, s’il refuse que vous lui preniez son jouet, tendez-lui une friandise pour qu’il le lâche. Une fois qu’il l’a posé, lancez-lui la friandise et prenez le jouet dans votre main. Lorsque le chien se rend compte que vous lui avez échangé son jouet avec cette friandise, rendez-le lui afin qu’il puisse comprendre qu’il n’y a aucune crainte à avoir de sa part. En procédant de cette façon, le chien comprendra qu’il n’est pas perdant à donner son jouet : il est au contraire gagnant, vu qu’il a eu le droit à délicieuse une friandise !
  • N’ignorez pas les signaux d’apaisement de votre chien : il est primordial d’accepter les besoins de tranquillité de votre toutou. Il tente de vous prévenir de son inconfort, respectez ceci !
  • Soyez cohérent : mettez en place des règles claires pour votre chien. Si vous l’autorisez par moments à monter sur le lit, et à d’autres non, il peut alors devenir une source de conflit et le mécanisme de protection des ressources s’installera.
  • Respectez aussi son temps de repas, en évitant de lui enlever sa gamelle avant qu’il n’ait fini de manger. Il pourrait prendre cela pour une menace.

Pour résumer

La protection des ressources est un comportement normal et instinctif chez les animaux. Cette réaction peut avoir diverses raisons, il faut donc se montrer patient et bienveillant envers votre chien. Plusieurs solutions sont possibles pour régler ce problème de possessivité, et elles peuvent permettre de changer le comportement de votre toutou si elles sont correctement appliquées.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Notre site internet utilise des cookies 🍪, comme la plupart des sites, afin de nous aider à améliorer votre expérience lorsque vous naviguez sur notre site. Nous supposons que vous êtes d'accord avec cela.