Husky: 10 maladies fréquentes & problèmes de santé

Husky de sibérie Maladies problèmes de santé

Le Husky de Sibérie est une race mythique qui séduit toujours autant de passionnés d’animaux.

Et ça se comprend ! Son intelligence, sa sensibilité et ses caractéristiques physiques rappelant les étendus enneigées des montagnes, en font une race adorée de tous.

Mais attention, comme toutes les races de chiens, le Sibérien rencontre un certain nombre de problèmes de santé, et il est important d’être conscient des maladies fréquentes qui affectent les Huskies, car beaucoup de ces problèmes peuvent être coûteux et longs à traiter.

Si vous envisagez d’adopter un Husky ou que vous avez adopté un Husky, découvrez l’article ci-dessous, afin de comprendre les exigences de la race mais aussi de connaître les symptômes qui révèlent une potentielle urgence vétérinaire.

 

Le Husky de Sibérie : Traits physiques

Le Husky de Sibérie est le type de Husky le plus connu.

Chien de traîneau compact, à poil épais, de taille moyenne (50 à 60 cm) et d’une grande endurance, il a été élevé initialement pour travailler en meute et tirer des charges légères, à vitesse modérée, sur de vastes étendues enneigées.

Gracieux, il a des yeux en amande qui peuvent être marrons ou bleus – parfois un de chaque couleur – et qui transmettent une expression vive mais amicale, voire espiègle.

Rapides et agiles, les Sibériens sont connus pour leur démarche à la fois puissante et légère.

Ne pesant pas plus de 27 kgs, ils sont sensiblement plus petits et plus légers que leur cousin, le Malamute d’Alaska.

D’ailleurs, les éleveurs et les amateurs préfèrent le nom de Sibérien à husky, car ce dernier suggère un chien plus grand et plus musclé que le standard de la race.

Parmi les autres types de Husky on peut citer l’Alaskan Husky, l’Alaskan Klee Kai et le Pomsky.

Le Husky de Sibérie : Caractère

En tant que chien de meute, le Sibérien apprécie la vie de famille et s’entend bien avec les autres chiens.

Sa gentillesse innée en fait un bien mauvais chien de garde.

Cette race est également énergique et ne résiste pas à la chasse aux petits animaux, d’où la nécessité de disposer d’un endroit sûr pour que votre compagnon puisse se dépenser, sans laisser libre cours à ses instincts de chasseur.

Une autre caractéristique commune à la race : Sa propreté naturelle.

CBD pour chien - Botaneo

APAISEZ VOTRE CHIEN NATURELLEMENT 🌿

Botaneo propose une gamme de produits naturellement infusés au Cannabidiol (CBD) pour favoriser l'apaisement et le bien-être de votre animal 🥰

JE CALCULE LE DOSAGE ⚡
CBD pour chien - Botaneo

APAISEZ VOTRE CHIEN NATURELLEMENT 🌿

Botaneo propose une gamme de produits naturellement infusés au Cannabidiol (CBD) pour favoriser l'apaisement et le bien-être de votre animal 🥰

JE CALCULE LE DOSAGE ⚡
Chien détendu - Marque n°1 de CBD pour chiens

APAISEZ VOTRE CHIEN NATURELLEMENT 🌿

Botaneo propose une gamme de produits naturellement infusés au Cannabidiol (CBD) pour favoriser la détente, l'apaisement et le bien-être de votre animal 🥰

JE CALCULE LE DOSAGE ⚡

 

Husky : 10 maladies fréquentes et problèmes de santé courants

Le Husky sibérien est une race relativement saine qui peut vivre jusqu’à 12-14 ans

Propres par nature, ils sont généralement exempts d’odeurs et de parasites sur leur corps.

Il existe toutefois certains problèmes de santé courants et maladies fréquentes chez la race, comme la dysplasie de la hanche et les maladies des yeux.

Le Husky est également sujet à certaines maladies génétiques qu’il est bon de connaître.

Voici les maladies fréquentes qui touchent la race et que tout propriétaire de Husky devrait garder en tête :

Cataracte

L’un des problèmes de santé les plus courants chez les Huskies de Sibérie est la cataracte, qui touche environ 10 % de la race.

La cataracte se développe généralement dans les 6 à 12 mois qui suivent la naissance du Husky et peut malheureusement conduire à la cécité.

C’est pourquoi il est important de faire régulièrement examiner les yeux de votre chien par un vétérinaire.

Atrophie progressive de la rétine

L’atrophie progressive de la rétine (APR) chez les chiens est un autre problème oculaire courant chez les Huskies de Sibérie.

Avec l’APR, la rétine de l’œil d’un chien se détériore progressivement.

La cataracte et l’atrophie progressive de la rétine sont considérées comme des problèmes de santé coûteux, c’est pourquoi une détection précoce est essentielle.

Cette affection peut également entraîner la cécité.

Dystrophie de la cornée

La dystrophie cornéenne est une maladie héréditaire qui affecte la cornée des Huskies de Sibérie.

Si votre Husky souffre de cette maladie, vous remarquerez probablement de petits points blancs dans sa cornée.

Les Huskies souffrant de ce problème de santé peuvent aussi présenter une opacité ou, parfois, une vision floue.

Malheureusement, il n’existe actuellement aucun traitement connu pour corriger la dystrophie cornéenne.

Syndrome uvéo-cutané

Les races nordiques, dont le Husky de Sibérie, sont les plus souvent touchées par le Syndrome uvéo-cutané.

Il s’agit d’une maladie auto-immune dans laquelle le système immunitaire détruit les mélanocytes (cellules productrices de pigments) de la peau et des yeux.

Cela entraîne un blanchiment prématuré des poils et de la peau.

Les huskies qui en sont atteints souffrent également de problèmes oculaires, notamment d’uvéite et de décollement de la rétine.

Ce syndrome est difficile à détecter, mais les premiers signes se manifestent généralement au niveau des yeux du Husky.

Si les yeux de votre Husky sont rouges et douloureux, ils doivent donc être examinés immédiatement, afin d’éliminer ce problème ou le traiter.

Il existe en effet un traitement contre cette maladie, mais malheureusement la cécité irréversible est fréquente chez cette maladie.

Maladies dentaires

Les maladies dentaires sont le problème chronique le plus courant chez nos animaux de compagnie, puisqu’elles touchent 80 % des chiens à l’âge de deux ans.

Malheureusement, le Husky de Sibérie est plus susceptible que les autres races de développer des problèmes au niveau de ses dents.

Les maladies dentaires commencent généralement par l’accumulation de tartre sur les dents et progressent vers l’infection des gencives et des racines de la dent.

Si vous n’offrez pas un soin et un traitement adaptés aux dents de votre Husky, votre compagnon peut perdre ses dents mais il risque aussi de développer des problèmes au niveau de ses reins, son foie, son cœur et ses articulations.

L’espérance de vie de votre Husky pourrait même être raccourci d’un à trois ans !

Dysplasie de la hanche

L’un des problèmes de santé les plus préoccupants pour tout propriétaire de chien est la dysplasie des hanches, très fréquente chez les Huskies de Sibérie.

La dysplasie de la hanche est prévalente chez plus de 114 races de chiens, mais il s’agit de la principale préoccupation sanitaire des Huskies.

La dysplasie se produit lorsque la tête du fémur ne s’insère pas correctement dans l’articulation pelvienne.

Elle peut aller de légère à sévère et est héréditaire.

Très douloureuse, il n’y a malheureusement pas d’âge spécifique auquel la dysplasie de la hanche apparaît chez les chiens.

Pour certains Huskies, la maladie apparaîtra à l’âge adulte, mais elle peut aussi se manifester plus tard dans la vie.

Un vétérinaire peut la diagnostiquer à l’aide d’une radiographie.

Le traitement de la dysplasie de la hanche chez le chien implique généralement une intervention chirurgicale, mais d’autres options sont également disponibles.

Par exemple, la gestion du poids peut aider et sera généralement recommandée par un vétérinaire afin de soulager une partie de la douleur du chien.

Apprendre à reconnaître les symptômes de la dysplasie de la hanche peut vous aider à détecter le problème à un stade précoce et à en réduire la gravité à long terme.

Pour en savoir plus sur la dysplasie de la hanche chez le chien, découvrez notre article dédié > 

Dysplasie folliculaire

La dysplasie folliculaire est un autre problème de santé courant chez les Huskies de Sibérie.

Cette maladie touche les Huskies entre 3 et 4 mois, et peut entraîner une croissance anormale des poils, une perte de poils ou une peau tachetée et infectieuse.

Les Huskies de Sibérie présentent un risque élevé de dysplasie folliculaire et il n’existe malheureusement aucun traitement à l’heure actuelle.

Pour mieux gérer la maladie, certains vétérinaires recommandent aux propriétaires d’animaux d’utiliser des shampoings spécifiques, des antimicrobiens et des applications topiques selon les besoins.

Carence en zinc

Tout comme les humains, les chiens ont besoin d’une quantité suffisante de zinc dans leur corps pour rester en bonne santé.

Lorsque les Huskies de Sibérie souffrent d’une carence en zinc, ils risquent de perdre leurs poils aux pattes, aux coudes, aux yeux, au menton et aux babines.

Des suppléments de zinc peuvent aider à soulager les symptômes, mais il est conseillé de consulter un vétérinaire avant d’en ajouter au régime alimentaire de votre animal pour éviter une surdose.

Hypothyroïdie

L’hypothyroïdie est un problème de santé courant chez les Huskies, lié à une quantité insuffisante d’hormones par la glande thyroïde.

Si votre Husky sibérien souffre de cette maladie, vous remarquerez peut-être qu’il a pris du poids, bien qu’il mange moins que la normale.

Vous pourriez également remarquer une perte de poils ou même des zones chauves sur son pelage.

Parmi les autres symptômes ont peut citer la léthargie et l’augmentation du sommeil.

Cancer

La seule mention du mot “cancer” suffit à effrayer n’importe quel parent de chien.

Une étude menée par la British Small Animal Veterinary Association (BSAVA) a révélé que 31 % de tous les décès de huskies sibériens au cours de l’essai étaient dus au cancer.

Les huskies sont particulièrement sujets aux tumeurs des cellules basales, des glandes sébacées et des glandes anales.

La détection précoce est le meilleur moyen de combattre le cancer.

C’est pourquoi il est essentiel d’observer fréquemment votre chien pour vérifier s’il a développé des bosses inhabituelles.

Le cancer peut sembler être une condamnation à vie, mais avec l’ablation chirurgicale et la chimiothérapie, votre husky peut vivre plus longtemps et en meilleure santé.

CBD pour chien - Botaneo

APAISEZ VOTRE CHIEN NATURELLEMENT 🌿

Botaneo propose une gamme de produits naturellement infusés au Cannabidiol (CBD) pour favoriser l'apaisement et le bien-être de votre animal 🥰

JE CALCULE LE DOSAGE ⚡
CBD pour chien - Botaneo

APAISEZ VOTRE CHIEN NATURELLEMENT 🌿

Botaneo propose une gamme de produits naturellement infusés au Cannabidiol (CBD) pour favoriser l'apaisement et le bien-être de votre animal 🥰

JE CALCULE LE DOSAGE ⚡
Chien détendu - Marque n°1 de CBD pour chiens

APAISEZ VOTRE CHIEN NATURELLEMENT 🌿

Botaneo propose une gamme de produits naturellement infusés au Cannabidiol (CBD) pour favoriser la détente, l'apaisement et le bien-être de votre animal 🥰

JE CALCULE LE DOSAGE ⚡

 

Protéger votre Husky des maladies fréquentes et problèmes de santé courants

Pour préserver la santé de votre Husky et prévenir un maximum de maladies et autres problèmes de santé, il est important de lui offrir une alimentation adaptée, mais aussi répondre à ses besoins en matière d’exercice et de toilettage.

L’alimentation

Nourrir votre Husky avec des aliments de haute qualité est essentiel pour la santé de sa peau et de son pelage.

Surveillez également l’activité de votre Sibérien pour ajuster la quantité et le type de nourriture en fonction des besoins.

Faites attention à ne pas le suralimenter.

Surveillez le poids de votre chien et soyez sélectif dans le choix des compléments alimentaires.

Offrez enfin à votre Husky sibérien une alimentation qui réponde à ses besoins digestifs. Ses besoins varieront tout au long des différentes phases de sa vie.

Pour élaborer un régime alimentaire sur-mesure, n’hésitez pas à demander conseil à votre vétérinaire.

Assurez-vous de laisser en permanence un bol d’eau à la disposition de votre chien.

L’exercice

Les Sibériens sont des chiens actifs et athlétiques, qui ont besoin de beaucoup d’exercice.

C’est une race qui aime les tâches et qui est plus heureuse lorsqu’elle a une fonction à remplir.

L’exercice régulier est important, tant physiquement que mentalement.

Un Sibérien actif et occupé est un Sibérien heureux et en bonne santé.

Par ailleurs, le fait de faire des activités ensemble renforcera le lien entre vous et votre compagnon.

Gardez en tête que les Sibériens ont été élevés pour courir et le feront à chaque occasion. Il est ainsi vital de garder votre chien en laisse, avec un harnais ou dans une cour clôturée.

Attention également aux forts instincts de prédateur des Huskies de Sibérie.

Il est essentiel de les surveiller en présence de chiens plus petits et d’autres animaux.

Par ailleurs, comme ils ont été élevés à l’origine pour courir toute la journée en tirant un traîneau, ils sont plus sujets à la fugue si on leur en laisse l’occasion.

La force et l’exubérance d’un Husky lui permettent de sauter par-dessus les clôtures, de creuser pour sortir et de s’échapper pour poursuivre un autre animal.

Cette race est par ailleurs très adaptable, et pour ceux qui vivent dans un cadre plus urbain, les promenades quotidiennes peuvent être une excellente source d’exercice.

Toilettage

Le Husky de Sibérie est considéré comme une race remarquablement propre et n’a besoin que de quelques bains par an (en fonction de son activité).

Le double pelage dense du Husky doit être brossé au moins une fois par semaine et brossé quotidiennement pendant la période de mue.

Faites également bien attention à la longueur des griffes et gardez-les coupées pour éviter tout problème au niveau des pattes.

Les oreilles du Husky doivent également être contrôlées régulièrement afin d’éviter l’accumulation de cérumen et de débris qui peuvent provoquer une infection de l’oreille canine.

Les dents de votre chien doivent enfin être brossées régulièrement.

Adoption

Les problèmes de santé des Huskies de Sibérie, notamment les problèmes oculaires, la dysplasie des hanches et l’hypothyroïdie, sont principalement d’ordre génétique.

Mais un éleveur fiable et professionnel a recours à des tests génétiques sur ses animaux afin de réduire les risques de maladie chez ses chiots.

Choisissez ainsi un éleveur sérieux et demandez à l’éleveur de votre Husky les antécédents médicaux des parents et des grands-parents.

Réfléchissez longuement avant d’adopter un chiot si certains des problèmes de santé fréquents chez la race se retrouvent dans la lignée familiale.

Vous pouvez également vous renseigner sur la politique de l’éleveur en cas de maladies génétiques graves.

Certains éleveurs peuvent accepter de contribuer aux frais médicaux si un chien souffre de problèmes de santé majeurs.

Un bon éleveur demandera également à en être informé afin de pouvoir prendre de meilleures décisions d’élevage à l’avenir.

Socialisation

Toutes les races doivent bénéficier d’une socialisation précoce, d’un entraînement de base à l’obéissance et de l’apprentissage des bonnes manières.

Le Husky de Sibérie ne fait pas exception.

Les Sibériens sont très sociables et ont besoin de la compagnie de leur famille humaine ainsi que d’autres chiens.

Ces canins ne sont pas faits pour être laissés seuls toute la journée.

Consultations vétérinaires

À partir de l’âge de 12 mois, tous les Sibériens doivent être examinés par un ophtalmologue canin. L’examen est ensuite à répéter chaque année.

Pour vous assurer de la bonne santé de votre compagnon, effectuez régulièrement des consultations vétérinaires.

Ces rendez-vous peuvent en effet vous permettre de débuter un traitement précoce si nécessaire et donc multiplier les chances de guérison de votre chien.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Paiement sécurisé par MoneyTigo ™