Scanner chez le chien : risques, étapes, conseils

Le scanner fait partie des appareils incontournables en Imagerie par Résonance Magnétique (IRM).

Il est souvent utilisé pour détecter certaines anomalies, lésions et blessures chez les chiens.

C’est un examen vétérinaire auquel le maître canin doit préparer son chien.

Pour ce faire, ce dernier doit bien se renseigner sur les différentes étapes de déroulement, les risques et les éventuels diagnostics du scanner.

Vous voulez tout savoir sur l’examen du scanner chez le chien ? Nous vous disons tout dans cet article.

STRESS, INCONFORT, AGITATION...

Quel calmant marche ?

Faites le test gratuit et découvrez les solutions naturelles les plus efficaces pour soulager votre chien.

Je fais le test !

Qu’est-ce que le scanner vétérinaire ?

Le scanner vétérinaire est un appareil qui permet de déceler de nombreuses maladies chez les chiens. Encore appelé tomodensitomètre, ce puissant outil diagnostique permet d’explorer l’ensemble des zones du corps de l’animal avec précision.

On le retrouve dans certaines cliniques animalières et établissements vétérinaires.

L’opération du scanner se fait avec un tube à rayon X et un ordinateur.

Elle consiste à réaliser de fines coupes d’organes ou de parties du corps afin d’évaluer la manière dont les tissus absorbent les rayons X.

L’ordinateur compile ensuite les images qu’il obtient à l’aide du tube de rayons X tournant autour du toutou.

Il les fait ressortir en format 2D ou 3D. Les données qu’il fournit permettent au spécialiste de reconstruire les structures atomiques du chien.

 Le scanner chez le chien permet d’explorer les zones telles que :

  • Les os
  • Les articulations
  • Le crâne
  • Le thorax
  • L’abdomen
  • La colonne vertébrale

L’examen du scanner vétérinaire peut être réalisé suite à :

  • Une prescription de votre vétérinaire traitant
  • Une consultation d’urgence
  • Une consultation de médecine interne
  • Une consultation d’orthopédie
  • Une consultation de chirurgie

Pourquoi a-t-on recours au scanner pour chien ?

Le scanner permet de faire des diagnostics précis en ce qui concerne les lésions, blessures et anomalies pouvant survenir chez les chiens.

Lorsqu’ils se retrouvent face à des symptômes alarmants, les médecins vétérinaires prescrivent cet examen.

Ces derniers ont généralement recours au scanner pour :

  • Explorer des lésions crâniennes ;
  • Comprendre l’origine des troubles respiratoires ;
  • Explorer une masse abdominale ou thoracique ;
  • Explorer une boiterie ou une dysplasie du coude ;
  • Explorer une tumeur, une anomalie des vaisseaux ;
  • Préparer l’animal à une intervention chirurgicale ;
  • Rechercher des métastases ;
  • Explorer les troubles résultant d’anomalies neurologiques : désorientation, douleurs, paralysie, parésie, convulsions… ;
  • Rechercher un corps étranger.

L’examen du scanner est une technique d’imagerie non-invasive qui permet au vétérinaire de voir des lésions qu’ils n’arrivent généralement pas à observer à l’œil nu ou grâce aux examens classiques.

Dans certains cas, le vétérinaire peut prescrire le scanner pour des examens plus poussés lorsque les résultats de la radiographie ou celui de l’échographie n’ont pas été concluants.

A lire aussi : Pourquoi mon chien boite et que faire ?

Avantages du scanner vétérinaire

Le principal avantage du scanner est qu’il permet d’obtenir une vision complète du chien sur plusieurs plans.

Cela rend l’examen plus précis, ce qui facilite la tâche au médecin vétérinaire chargé de l’établissement du diagnostic de l’animal.

Le scanner est plus performant que l’échographie et la radiographie. Il offre des images plus visibles et plus précises.

Comment se préparer à un scanner vétérinaire pour chien ?

Le scanner est un examen qui nécessite une certaine préparation. Déjà, il se fait à jeun. Le dernier repas de votre chien doit remonter à plus de 12 h avant l’examen.

Si le rendez-vous chez le vétérinaire est fixé tôt le matin, faites très attention à l’heure à laquelle vous allez nourrir votre animal, la veille de l’examen.

Dans les cas où l’IRM doit se faire avec l’injection d’un produit de contraste iodé par intraveineuse, le maître canin peut aller à la pharmacie afin d’obtenir le produit.

En effet, ce dernier n’est pas forcément disponible dans toutes les cliniques vétérinaires. Pour trouver le bon contraste, vous pouvez vous renseigner auprès de l’équipe médicale.

En fonction de l’heure du rendez-vous, organisez-vous de sorte à vous y présenter à l’heure.

Prenez en compte la distance qui sépare votre maison du centre hospitalier afin d’évaluer la durée du trajet et de choisir le moyen de transport le plus adapté.

STRESS, INCONFORT, AGITATION...

Quel calmant marche ?

Faites le test gratuit et découvrez les solutions naturelles les plus efficaces pour soulager votre chien.

Je fais le test !

Comment se déroule l’examen du scanner chez le chien ?

Le vétérinaire traitant de votre animal doit avant tout vous dire en quoi consiste l’examen et comment il va se dérouler.

Il va ensuite vérifier l’état clinique de votre animal et la partie à examiner (encéphale, thorax, abdomen, rachis cervical, thoracolombaire ou lombo sacré, bassin, membre).

Passés ces étapes, le spécialiste va vous expliquer l’importance de l’examen pour votre animal.

Pour réaliser l’examen du scanner, le chien doit rester immobile pendant 15 à 30 min sur la table, à l’intérieur du scanner.

C’est seulement de cette façon que le vétérinaire pourra faire un examen de qualité. Pour s’assurer que le chien ne va pas bouger ou se déplacer, l’opération va se faire sous anesthésie générale.

Une fois endormi, le médecin pose l’animal sur une couche et prend le soin d’attacher les sangles afin de le maintenir dans la bonne position. Sa position va dépendre de la partie du corps sur laquelle l’examen doit se faire.

Pour renforcer la qualité des images, le vétérinaire va dans certains cas injecter par voie veineuse un produit de contraste au chien. Il va ensuite faire avancer la table d’examen dans le scanner de manière progressive.

L’appareil est un vaste tube dans lequel l’animal peut passer très facilement, quelle que soit sa taille.

Le tube X installé dans le scanner va alors tourner autour du chien afin de prendre une image complète de ce dernier. Cela va se faire sur une durée pouvant s’étendre sur 15 à 30 minutes.

Les images prises vont directement sur l’ordinateur qui va se charger de leur analyse.

Une fois que l’appareil a pris suffisamment d’images pour l’examen, le vétérinaire fait sortir le chien du scanner. Il ne sera rendu à son maître qu’à son réveil.

Ce dernier doit s’attendre à le voir calme ou somnolent, des heures après l’examen à cause de l’effet de l’anesthésie générale. Le rôle de l’anesthésie n’est pas de rendre l’opération indolore, mais d’immobiliser le chien lors de l’examen.

Rassurez-vous ! Votre chien ne va ressentir la douleur, ni pendant, ni après l’examen : le scanner vétérinaire est indolore.

A lire aussi : Comment rassurer un chien qui a peur du vétérinaire ?

À quoi sert exactement le produit de contraste ?

Pour avoir les images pouvant lui permettre de poser son diagnostic, le médecin vétérinaire peut parfois faire passer votre boule de poils une deuxième fois dans le scanner.

En fonction de ce dont souffre votre chien, il va lui injecter un produit de contraste afin de compléter son diagnostic. Le produit de contraste pour rayon X peut être injecté dans l’os de l’animal à travers une canule placée dans sa jambe.

Il permet non seulement d’avoir une vue des vaisseaux sanguins de l’animal, mais aussi, de situer et de détecter plus facilement les anomalies, lésions chez le chien.

Le produit de contraste n’est pas indispensable.

Dans certains cas (examen articulaire ou squelettique, traumatisme), les vétérinaires n’ont pas besoin de l’utiliser pour obtenir les images qui leur permettront de poser le diagnostic sur la pathologie de l’animal.

Où se fait le scanner pour chien ?

Le scanner est un appareil très coûteux. Tous les médecins vétérinaires ne peuvent en disposer.

Pour pouvoir faire passer cet examen à votre chien, vous devez vous rendre dans un centre hospitalier vétérinaire. Il faut dire qu’ils ne sont pas très nombreux.

Il n’est donc pas rare de voir des maîtres canins parcourir de longues distances pour pouvoir faire passer leur toutou au scanner.

Cela peut parfois s’avérer difficile surtout lorsque l’animal est malade ou lorsqu’il a besoin de soins d’urgence.

Diagnostic du scanner pour chien : interprétation du résultat

À l’issue du scanner, vous allez rencontrer le vétérinaire ayant effectué  et interprété l’examen.

C’est ce dernier qui est chargé de vous expliquer les résultats du scanner afin que vous sachiez de quoi il est question. Il va alors vous :

  • Montrer les images ;
  • Dire les conclusions qu’il en a tirées ;
  • Donner des recommandations à suivre pour la suite.

Il prendra également le soin d’envoyer les résultats du scanner à votre vétérinaire traitant.

En fonction du diagnostic qu’aura établi le praticien chargé de l’interprétation du scanner, votre chien subira soit un traitement médical soit une opération chirurgicale.

Vous recevez à l’issue du scanner, la totalité de l’examen copiée sur CD.

STRESS, INCONFORT, AGITATION...

Quel calmant marche ?

Faites le test gratuit et découvrez les solutions naturelles les plus efficaces pour soulager votre chien.

Je fais le test !

Le scanner est-il dangereux pour le chien ?

Il n’est pas rare de constater que certains examens peuvent avoir des effets secondaires sur les animaux. C’est normal que de nombreux maîtres canins se posent des questions à ce propos.

Le scanner en lui-même ne présente aucun risque pour le chien dans la grande majorité des cas malgré le fait que les rayons X soient assez irradiants.

Cela résulte du fait qu’ils soient utilisés en très petites proportions.

Toutefois, et ce, dans de très rares cas, le contraste utilisé peut avoir des effets secondaires sur les toutous.

Cela peut se manifester par une réaction allergique. Il peut également y avoir un risque anesthésique qui peut être jugé à travers un bilan sanguin.

Ledit bilan permet de tester la fonction des organes comme le foie et le rein.

Pour toutes ces raisons, certains chiens sont gardés en observation pendant quelques heures après l’examen.

Qu’en est-il des chiennes gestantes ?

Les chiennes gestantes peuvent aussi faire l’examen du scanner. Elles ne courent aucun risque. Les vétérinaires une fois informés de son état sauront prendre les précautions qu’il faut.

Qu’en est-il des chiens âgés et faibles ?

Parfois, les médecins vétérinaires peuvent déconseiller les scanners au chien si ce dernier est faible ou âgé.

Dans tous les cas, vous n’avez pas à vous inquiéter. Le médecin ne va pas prescrire le scanner à votre animal s’il voit que ce dernier encourt un risque.

Par ailleurs, pour mesurer la tolérance de votre animal aux sédatifs et à l’anesthésie, il réalise généralement un bilan de santé pour évaluer la fonction rénale et l’état général de l’animal.

Quel est le prix d’une IRM chez le chien ?

Chaque année, les maîtres canins doivent dépenser des centaines d’euros pour la prise en charge des soins vétérinaires.

L’imagerie médicale est l’examen auquel est consacrée la majeure partie du budget. Le scanner est, quant à lui, l’examen qui vient en dernier recours lorsque l’échographie et la radiographie n’ont pas permis d’établir un bon bilan.

C’est une opération coûteuse qui permet au vétérinaire de faire des diagnostics corrects sur l’état du chien.

Le prix du scanner n’est pas fixe. Il varie habituellement entre 300 et 500 euros.

Notons que ce coût va bien évidemment varier en fonction de l’établissement choisi pour les soins. Il oscille également en fonction :

  • Du matériel utilisé,
  • De l’organe à examiner,
  • De l’utilisation ou non d’un produit de contraste iodé.

La facture sera d’autant plus salée si l’examen conduit à un bilan ou à une chirurgie.

InterventionPrix  
Scanner sur une région  350 euros
Myéloscanner ou scanner de la colonne vertébrale  500 euros
Scanner des articulations (cartilages, ligaments, tendons)500 euros

L’examen du scanner coûte plus cher que celui de l’échographie et de la radiographie. Tous les établissements et cliniques vétérinaires n’en disposent pas.

Les frais de scanner sont-ils pris en charge par la mutuelle santé animale ?

L’examen du scanner chez le chien se fait sous une anesthésie générale. Après cela, le spécialiste utilise le scanner pour une imagerie.

À l’issue de l’examen, des analyses et des prises de sang peuvent être effectuées pour compléter le diagnostic et pour suivre l’efficacité du traitement mis en place.

Toutes ces interventions peuvent revenir très chères aux maîtres canins.

La mutuelle santé animale pour alléger les parents de chiens prend alors en charge les soins réalisés dans le cadre du scanner vétérinaire.

En fonction de la formule d’assurance souscrite, le chien bénéficie soit d’une couverture partielle soit d’une couverture totale.

Quelle est la durée du scanner ?

L’examen du scanner nécessite généralement peu de temps pour sa réalisation. La durée va varier selon la zone à examiner.

En fonction de ce paramètre, elle peut aller de 15 minutes à une heure, le temps nécessaire pour introduire la table dans l’anneau et prendre les images.

Une fois réalisée, le chien peut continuer à dormir pendant quelques minutes ou quelques heures.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Notre site internet utilise des cookies 🍪, comme la plupart des sites, afin de nous aider à améliorer votre expérience lorsque vous naviguez sur notre site. Nous supposons que vous êtes d'accord avec cela.