Chat qui tousse : Meilleurs Remèdes Naturels

Votre chat fait partie intégrante de la famille ! C’est votre fidèle compagnon et vous avez à cœur de le voir s’épanouir dans votre nid douillet.

Cependant, vous avez remarqué depuis quelques temps qu’il tousse et cela vous inquiète.

Effectivement, une toux chez le chat est rare sans raison sous-jacente.

Il est important de vous arrêter sur ce symptôme et de prendre rendez-vous chez votre vétérinaire rapidement.

Un chat qui tousse n’est pas toujours synonyme de gravité !

Toutefois, un examen spécialisé est tout de même nécessaire pour connaitre l’origine du trouble.

Pour vous éclairer, voici les causes possibles pour lesquelles votre chat tousse et les remèdes naturels qui marchent !

La toux chez le chat

Caractéristiques

La toux est un comportement réflexe de l’organisme face à un élément qui irrite le larynx, la trachée ou les poumons.

Tousser permet ainsi de se débarrasser de l’élément irritant par une expulsion brutale d’air. C’est un comportement de défense de l’organisme.

Comme chez l’homme, il existe deux types de toux chez le chat :

  • La toux sèche: il y a peu de production de mucus et la toux a une visée d’expulsion de l’agent irritant. C’est aussi le type de toux présent dans l’asthme.
  • La toux grasse: elle est associée à une grande quantité de mucus qui a pour rôle d’attraper les éléments pathogènes pour les expulser.

À noter qu’il existe une toux émétisante : à force de tousser, le chat vomit.

Observations

Devant un chat qui tousse, il est important de transmettre des observations claires et précises au vétérinaire :

  • La toux est-elle légère ou s’agit-il de grosses quintes ?
  • La toux est-elle ponctuelle ou fréquente ?
  • Est-elle sèche ou grasse ?
  • Votre compagnon tousse-t-il plus à certains moments de la journée ?
  • La toux s’accompagne-t-elle d’autres symptômes ?

 

STRESS, INCONFORT, AGITATION...

Quel calmant marche ?

Faites le test gratuit et découvrez les solutions naturelles les plus efficaces pour soulager votre chat.

Je fais le test !

Chat qui tousse : les principales causes

Maladies

Si votre chat n’est pas vacciné, la toux peut être un des symptômes d’un coryza, infection virale très contagieuse.

Aussi appelé « grippe du chat », cette maladie provoque une inflammation de l’appareil respiratoire puis une surinfection bactérienne.

Votre chat tousse, présente des éternuements et des écoulements purulents apparaissent au niveau des yeux et du nez.

Le coryza touche malheureusement souvent les chatons.

L’asthme félin ou bronchite allergique chronique est une maladie pouvant également être responsable de la toux chez le chat.

Votre chat présente alors, comme symptômes, de très fortes quintes de toux sèche et sa respiration est perturbée.

La toux peut aussi être le signe d’une insuffisance cardiaque respiratoire. La toux est alors sèche et rauque et la respiration est très difficile et bruyante.

Le chat, en grande souffrance, cherche l’air en se couchant et en tendant la tête, ce qui a pour effet de déclencher des quintes de toux sèche.

Des symptômes digestifs peuvent amener votre chat à tousser.

L’ingestion d’un aliment non comestible, des troubles gastriques ou intestinaux, une occlusion peuvent provoquer toux et vomissements.

Un épanchement pleural peut également expliquer que votre chat tousse et qu’il présente des difficultés respiratoires (présence de liquide au sein de la cavité pleurale, qui contient les poumons et le cœur).

Une intoxication alimentaire, une insuffisance respiratoire ou la présence de bactéries peuvent entrainer un œdème pulmonaire, source de toux grasse chez votre chat.

Bien que rare chez les chats, la toux peut être expliquée par la présence d’une tumeur, comme le carcinome bronchique.

Elle peut être placée au niveau des voies respiratoires, sur le pharynx ou les alvéoles pulmonaires.

Corps étranger

Les chats toussent naturellement puis vomissent quand il expulse les boules de poils, ou trichobézoards de leur estomac.

Les poils sont, en effet, avalés en nombre quand votre chat fait sa toilette.

Cependant, l’animal peut aussi tousser pour expulser un corps étranger qui peut s’avérer dangereux s’il obstrue la trachée.

Brindille, débris, tissu, quel que soit l’objet, il est vital de l’ôter rapidement pour éviter une obstruction des voies respiratoires.

Coup de froid

Tout comme l’homme, les animaux peuvent attraper froid et tomber malade !

Les chats peuvent alors contracter les infections de l’hiver comme une pharyngite, une laryngite, une trachéite ou une bronchite.

Les symptômes principaux sont le rhume et la toux sèche. Leur miaulement peut être altéré par des cordes vocales enflammées.

Allergies

Les allergènes ne manquent pas dans l’environnement des chats, surtout au printemps ! Poussières, pollens, acariens provoquent alors éternuements et toux.

Inhalation de produits toxiques

Les chats peuvent se mettre à tousser s’ils inhalent des produits irritants ou des fumées toxiques présentes dans l’environnement.

Il est important de rechercher dans le quotidien des animaux ce qui a pu provoquer cette réaction.

Parasites

Certains parasites internes peuvent élire domicile dans l’appareil cardio-respiratoire du chat.

Ils infestent alors les poumons et provoque une toux humide.

Ainsi, l’Aelurostrongylus abstrusus est un petit ver qui se développe dans les alvéoles et les bronchioles pulmonaires et provoque l’aelurostrongylose.

Cette atteinte se caractérise par des symptômes respiratoires et une toux importante.

 

STRESS, INCONFORT, AGITATION...

Quel calmant marche ?

Faites le test gratuit et découvrez les solutions naturelles les plus efficaces pour soulager votre chat.

Je fais le test !

Chat qui tousse : Soulager la toux 

Examen

Si votre chat tousse de façon répétée en l’absence d’un contexte pouvant l’expliquer, il est conseillé de prendre rapidement rendez-vous chez votre vétérinaire.

Il réalisera un examen minutieux pour comprendre la survenue de cette toux.

Traitements classiques

Coryza

Si le diagnostic de coryza est posé, l’administration d’antibiotiques permettra d’éviter les complications d’origine bactérienne.

Un traitement à base de collyre sera mis en place pour traiter l’atteinte ophtalmique.

À savoir qu’il n’existe pas de traitement susceptible d’éliminer totalement le virus de l’organisme.

Dans les cas graves (problèmes respiratoires), le vétérinaire pourra décider d’administrer des antiviraux et même d’hospitaliser en clinique.

Asthme

Le traitement administré en cas d’asthme félin est à base d’anti-inflammatoires et de broncho-dilatateurs.

Les anti-inflammatoires peuvent être donnés par voie orale, injectable ou par inhalation pour un traitement chronique.

Quant aux bronchodilatateurs, ils sont administrés de façon ponctuelle pour soulager la crise mais ils n’ont pas d’effet sur l’inflammation.

Des antibiotiques et des antiparasitaires peuvent être mis en place en cas de surinfection bactérienne ou infection parasitaire.

Insuffisance cardiaque

L’insuffisance cardiaque désigne la difficulté du cœur à pomper assez de sang pour tout l’organisme.

Elle est la résultante de troubles touchant le cœur ou d’autres organes qui doivent être traités (œdème pulmonaire, liquide dans l’abdomen, arythmie grave, etc).

L’insuffisance cardiaque peut être prise en charge par médicaments ou nécessiter une hospitalisation en cas d’extrême gravité.

Épanchement pleural

L’épanchement pleural nécessite un drainage de l’espace pleural à l’aide d’un drain pour évacuer le liquide. Il faut éviter également une fusion entre les deux feuillets de la plèvre.

Des traitements spécifiques sont mis en place pour traiter l’affection à l’origine de l’épanchement pleural.

Il peut s’agir d’une insuffisance hépatique, d’une hernie au niveau du diaphragme, d’une défaillance cardiaque ou d’une tumeur placée sur un organe au niveau du thorax.

Œdème pulmonaire

Le vétérinaire aura pour premier objectif d’évacuer les liquides présents dans les poumons à l’aide de traitements diurétiques.

Pour une action rapide, ils seront administrés par voie intraveineuse et permettront ainsi de dégager rapidement les voies respiratoires.

Carcinome bronchique

La chirurgie peut être envisagée s’il s’agit d’une tumeur primaire (son siège se situe au niveau des bronches) et qu’il n’y a pas de métastases.

À savoir que le poumon gauche des chats peut être complètement retiré, le droit prendra le relais. Le contraire est plus compliqué.

Parfois, l’intervention est réalisée par thoracoscopie (insertion d’une caméra dans une légère incision).

Si des métastases sont déjà présentes, le pronostic est plus sombre.

Le vétérinaire peut décider de mettre en place un traitement palliatif pour soulager l’animal.

Remèdes naturels

Votre chat tousse ? Voici les meilleurs remèdes pour soulager la toux.

Complément et prévention

Les remèdes naturels ne peuvent évidemment pas remplacer la médecine vétérinaire classique en cas de maladie grave.

Cependant, administrés en complément ou en prévention, ils favorisent le renforcement du système immunitaire chez le chat et améliorent les difficultés respiratoires.

Mieux protégé, votre animal récupère plus vite ou se trouve moins sujet aux troubles et maladies.

Huiles essentielles

Les huiles essentielles de lavande et d’eucalyptus sont antibactériennes et antivirales.

Elles décongestionnent et apaisent les bronches encombrées.

Diluées dans l’eau chaude, elles peuvent être placées dans un contenant posé en hauteur dans une pièce où vous vous installerez avec votre chat.

Vitamines

On pense forcément à la vitamine C (acide ascorbique) qui est un booster d’énergie !

Mais la vitamine E est aussi intéressante pour complémenter un chat touché par une maladie ou fatigué par sa toux.

Les vitamines ne doivent pas être administrées systématiquement car elles provoqueraient un surdosage chez l’animal s’il n’existe pas de carences.

Plantes médicinales

La Guimauve et la Molène adoucissent les tissus irrités et calment la toux.

Elles favorisent l’expulsion des sécrétions pulmonaires tout comme l’Ortie et le Sureau et dégagent ainsi les voies respiratoires.

La racine de Réglisse possède des propriétés antivirales et antimicrobiennes.

Vous trouverez ces plantes médicinales chez votre pharmacien herboriste qui vous indiquera les techniques de diffusion les plus adaptées pour votre chat.

Ail

L’ail est antibactérien et antiviral et c’est aussi un stimulant du système immunitaire.

Attention ! À partir d’un certain dosage, il peut être extrêmement toxique pour la santé de votre animal !

Demandez conseil à votre vétérinaire concernant le dosage à donner à votre chat, en fonction de ses spécificités.

Chanvre

Le Cannabidiol (CBD) permet de booster la santé de votre chat mais aussi de le rendre plus apaisé et serein face à l’anxiété qui accompagne inévitablement les manifestations de toux.

Sous forme de croquettes ou de spray, le CBD spécial chats et chiens est une solution naturelle, sans danger, ni effets secondaires.

Huile de Krill

Le Krill est composé de petits crustacés des eaux froides.

L’huile qui en est extraite permet de maintenir votre chat en bonne santé grâce à la présence importante d’Oméga 3.

Taurine

La Taurine est une acide aminée naturelle issue de protéines animales.

Le chat peut parfois être carencé en Taurine, ce qui l’expose à des risques cardiaques, ophtalmiques et sexuels.

S’il est en bonne santé, ne lui administrez pas systématiquement ce complément.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *