Adopter un chien de refuge : Les bonnes pratiques

A quoi penser avant d'adopter un chien de refuge

Vous êtes à la recherche d’un nouveau compagnon de vie et vous pensez à un chien de refuge ?

Quelle belle idée !

Adopter un chien de refuge vous permettra d’offrir une deuxième vie à ces animaux qui ont souffert durant leur première.

Maltraités, abandonnés… Les chiens de refuge sont pourtant souvent des boules de tendresse qui n’attendent qu’une seconde chance pour donner tout l’amour qu’ils ont à revendre.

Mais attention, adopter un chien de refuge n’est pas un acte à prendre à la légère.

Et il est bon de se poser les bonnes questions avant de sauter le pas.

N’oubliez jamais que même si adopter un chien peut ne durer que quelques minutes, il s’agit au final d’un engagement sur plusieurs années.

Pour ne pas faire d’erreur, voici un guide complet sur les bonnes pratiques avant et après l’adoption d’un chien de refuge.

En lisant cet article, vous aurez toutes les clés pour que ce nouveau membre de la famille s’épanouisse pleinement dans la joie et l’amour qu’il mérite.

 

Les chiens de refuge en quelques faits :

La France a le triste record européen du nombre d’abandons, avec 45 000 animaux recueillis chaque année par la SPA.

Au total, 100 000 chiens et chats sont abandonnés chaque année avec un pic durant la période estivale.

La moitié d’entre eux ne sera malheureusement pas adoptée.

La plupart des animaux de compagnie finissent par se retrouver sans famille sans que ce soit leur faute : les « déménagements » et les « problèmes de propriétaire » (séparation, raisons financières, départ en vacances…) sont les principales raisons invoquées par les personnes qui abandonnent leurs animaux, ce qui signifie que les refuges sont pleins de chiens merveilleux et prêts à entrer dans une nouvelle famille.

Les chiens adoptés dans les refuges coûtent généralement moins chers que les animaux achetés ou même acquis gratuitement.

Si vous ajoutez à vos frais d’adoption le coût des vaccinations, de la stérilisation, de la micro-puce, du vermifuge et d’autres « extras », vous serez probablement surpris de constater à quel point un animal adopté est une bonne affaire !

De plus, la plupart des refuges procèdent à une analyse approfondie du comportement de chaque animal pour s’assurer qu’il conviendra parfaitement à votre famille.

En France, l’abandon est considéré comme un acte de cruauté et est passible d’une amande de 30 000 € ainsi que 2 ans de prison.

 

Adopter un chien de refuge : Les bonnes pratiques avant adoption

Les questions à me poser avant d’adopter mon chien en refuge

Vous avez décidé d’ajouter un nouvel animal de compagnie à votre famille et une adoption en refuge vous paraît la meilleure idée ?

Avant toute chose, commencez par vous poser les bonnes questions :

  • Avez-vous assez de temps à consacrer à votre chien ?

Le dressage, la socialisation, le jeu, l’exercice et les moments de câlins sont essentiels pour les chiens qui sont des animaux de meute et supportent mal la solitude.

Si le travail vous tient éloigné de la maison pendant de longues périodes et qu’il en est de même pour les autres membres de la famille, nous vous déconseillons fortement d’accueillir un nouveau chien au sein de votre foyer.

  • Avez-vous le budget nécessaire pour assurer les soins du chien ?

Le budget à prévoir pour le chien doit également être pris en compte.

En plus des frais d’adoption, les frais vétérinaires et alimentaires, la literie, les cages, les laisses, les jouets et autres éléments essentiels à l’épanouissement de votre chien seront nombreux tout au long de sa vie.

Il est donc essentiel de valider que vous avez les moyens de suivre le rythme financier avant d’adopter votre chien.

  • Y-a-t-il quelqu’un dans votre foyer qui est allergique aux chiens ?

Une question de base mais qui mérite d’être posée. Vérifiez que personne dans votre famille n’est allergique aux chiens, mais aussi que tout le monde saura apprécier la présence de votre nouveau compagnon.

  • Tous les membres de la famille sont-ils d’accord avec le projet ?

Adopter un chien de refuge est un événement heureux, mais c’est aussi une grande responsabilité.

Tous les membres de votre famille doivent être d’accord avec la décision d’adopter un chien et comprendre les engagements en termes de temps, d’argent et de soins qu’implique la possession d’un animal de compagnie.

Si vous n’êtes pas sûr que votre famille soit prête, c’est que ce n’est probablement pas le bon moment.

Et ce n’est pas grave ! Le bon moment arrivera et vous n’en serez que plus heureux !

Si vous êtes prêts à introduire un nouveau chien dans votre vie, félicitations !

Suivez nos conseils pour adopter un chien de refuge qui vous correspond.

Réfléchir au type de chien le mieux adapté à mon foyer

Adopter un nouveau chien est un engagement majeur et un bouleversement dans le quotidien du foyer.

Si vous vous sentez en confiance pour relever le défi d’un nouveau chien, passez à l’étape suivante : déterminez le type de chien que vous recherchez.

Préférez-vous un jeune chiot fougueux ou êtes-vous prêt à adopter un chien adulte ou même un chien plus âgé ?

  • Les jeunes chiens de refuge

Bien qu’adorables et plus faciles à éduquer, les chiots ont besoin de beaucoup d’amour et d’attention.

Pendant au moins un an, vous devrez vous comporter comme le papa ou la maman de votre chien, au même titre que tout enfant.

Vous devrez lui apprendre les bons comportements et toutes les règles de base pour qu’il devienne un chien équilibré et adapté socialement.

  • Les chiens de refuge adultes

Un jeune chien adulte, cependant, peut déjà connaître certaines règles de vie et avoir des bases en matière de propreté (même si s’adapter à un nouvel environnement demandera du temps).

Vous aurez également déjà une idée de ce à quoi votre nouveau chien ressemblera à l’âge adulte et de sa taille.

  • Les chiens de refuge seniors

Vous pouvez même tenter de sauver un chien plus âgé.

Les chiens seniors peuvent être un excellent choix pour ceux qui ont moins de temps libre.

La personnalité et les traits physique sont fixés, il n’y aura donc pas de surprises.

L’éducation est souvent déjà faite, et l’énergie de la jeunesse s’est dissipée pour laisser place à un tempérament plus apaisé.

Enfin, si un vieux chien a réussi à passer toutes ces épreuves (l’abandon, le refuge…), il y a de fortes probabilité pour que ce soit un chien adorable et adaptable, qui n’a tout simplement pas eu de chances jusqu’ici.

  • Les différents types de race

Vous pouvez trouver dans un refuge ou à la SPA, des chiens de race pure et des chiens de race mixte.

Comme chaque race de chiens a ses propres besoins, prenez le temps de vous renseigner sur toutes les races que vous envisagez d’adopter.

Si vous souhaitez adopter un Husky, par exemple, assurez-vous d’avoir le temps de brosser le chien tous les jours. Si vous adorez le Jack Russell, gardez en tête que ce chien a un niveau d’énergie débordant. De même, gardez en tête que le le Bichon frisé supportera très mal la solitude.

Ainsi posez-vous la question : Cette race est-elle compatible avec mon mode de vie et mon environnement ? Tout comme pour la recherche d’un nouveau colocataire, il est important de trouver un chien qui vous correspond parfaitement.

Vous envisagez plutôt d’adopter un petit chien de race mixte ? Déterminez sa personnalité en fonction de son apparence, de sa taille, de son comportement et du type de race général du chien.

Promenez-vous dans n’importe quel refuge et vous verrez des mélanges de Pit Bull et de Retriever, des croisements de Berger et de Rottweiler, des mélanges de Chihuahua/Terrier et d’autres mélanges de chiens de race assez identifiables.

Vous recherchez un chien de refuge athlétique et énergique, un compagnon de canapé ou un amoureux des enfants ? Observez le chien et son croisement pour avoir une idée de sa personnalité.

  • Pensez à votre environnement

Si votre maison est petite, par exemple, ou si vous êtes une personne âgée, vous pouvez choisir un animal plus âgé et moins énergique ou une petite race.

Mais si vous avez une grande maison avec une cour clôturée (certains refuges peuvent insister sur ce point) et que vous avez l’intention d’emmener votre chien faire beaucoup de promenades ou de jogging, vous pourriez opter pour un chien plus athlétique.

En règle générale, choisissez un type de race qui correspond à votre propre niveau d’énergie. Si vous êtes du type athlétique et vif, choisissez un chien actif, comme un chien croisé avec un chien de chasse.

Si vous êtes plus sédentaire, choisissez un type de race plus calme, comme un croisement de Cavalier King Charles/Chihuahua, ou même un chien type Bichon Maltais.

Attention aux idées reçues sur les chiens de refuges

L’un des mythes courants sur les chiens de refuge est que tous les animaux qui s’y trouvent ont des problèmes comportementaux et ont tous été maltraités.

Même si certains chiens de refuge ont vécu des événements traumatisants, ou ont besoin de soins médicaux particuliers, les chiens de refuge peuvent être placés dans un refuge pour diverses raisons.

Vous pourrez par exemple y trouver des chiens heureux et en pleine santé, issus de portées où les gens n’ont pas stérilisé leurs animaux. Vous pourrez également trouver des chiens adultes qui sont enjoués et sociables, mais dont leur ancienne famille ne pouvait plus s’occuper pour une raison ou une autre.

En d’autres termes, ne pensez pas qu’un chien de refuge est forcément agressif ou dangereux.

CBD pour chien - Botaneo

APAISEZ VOTRE CHIEN NATURELLEMENT 🌿

Botaneo propose une gamme de produits naturellement infusés au Cannabidiol (CBD) pour favoriser l'apaisement et le bien-être de votre animal 🥰

JE CALCULE LE DOSAGE ⚡
CBD pour chien - Botaneo

APAISEZ VOTRE CHIEN NATURELLEMENT 🌿

Botaneo propose une gamme de produits naturellement infusés au Cannabidiol (CBD) pour favoriser l'apaisement et le bien-être de votre animal 🥰

JE CALCULE LE DOSAGE ⚡
Chien détendu - Marque n°1 de CBD pour chiens

APAISEZ VOTRE CHIEN NATURELLEMENT 🌿

Botaneo propose une gamme de produits naturellement infusés au Cannabidiol (CBD) pour favoriser la détente, l'apaisement et le bien-être de votre animal 🥰

JE CALCULE LE DOSAGE ⚡

Attendre le bon chien de refuge

Si, pour une raison quelconque, vous ne trouvez pas immédiatement le chien de refuge que vous cherchez, ne vous découragez pas.

Malheureusement, les refuges reçoivent chaque jour de nouveaux animaux, alors n’hésitez pas à y retourner régulièrement.

Certains refuges tiennent également une liste d’attente, de sorte qu’ils peuvent vous appeler si un animal correspondant à votre préférence.

En bref, ne vous précipitez pas.

Chercher le chien qui vous correspond est comme chercher l’âme-sœur. Ça peut prendre du temps, et ce n’est pas grave !

Visiter les refuges locaux

Tous les refuges et tous les animaux de compagnie ne sont pas répertoriés sur Internet.

Il est donc important de vous y rendre directement en personne.

D’autant plus que parfois, il suffit de croiser le regard d’un chien pour savoir qu’il s’agit de lui et pas un autre.

En savoir le plus possible sur mon chien de refuge

Ça y est, vous pensez l’avoir trouvé, le chien de refuge de vos rêves.

Voici quelques questions à poser au refuge avant de vous lancer dans l’adoption :

  • Depuis combien de temps ce chien se trouve-t-il au refuge ?
  • Est-il arrivé en tant que chien errant ?
  • A-t-il été remis par un ancien propriétaire ? Si oui, pourquoi ?

De nombreux refuges réputés prennent le temps d’analyser la personnalité, le niveau d’énergie et d’autres aspects de chaque chien qu’ils mettent en adoption.

Posez un maximum de questions sur votre chien pour ne pas avoir de mauvaises surprises.

Sonder l’énergie de mon chien de refuge

Certaines races sont plus actives que d’autres.

Avant de prendre une décision, il est important de réfléchir au niveau d’énergie et de temps que vous devrez consacrer à votre nouveau compagnon.

Il faut que le niveau d’énergie du chien soit en accord avec le vôtre.

Considérez les questions suivantes :

  • Habitez-vous dans une zone urbaine où il n’y a pas beaucoup d’espace pour que votre nouveau chien puisse courir ?
  • Vivez-vous dans une ferme avec une grande famille et beaucoup d’espace ?
  • Seriez-vous prêt à courir quotidiennement avec votre chien ?
  • Préférez-vous un chien de refuge qui vous accompagne dans vos soirées TV ?

Confronter mon chien de refuge à la nourriture

Certains chiens de refuge présentent un comportement agressif face aux aliments.

En fonction de ses antécédents, le chien peut par exemple garder sa nourriture farouchement. Cela peut aller d’un léger grognement à une attaque.

Bien que protéger sa nourriture soit un comportement instinctif qui se développe lorsque les chiens doivent rivaliser pour la nourriture, une réaction trop agressive face à la nourriture peut être dangereuse pour vous ou pour toute personne de votre foyer.

C’est pourquoi il est important de parler aux personnels du refuge pour vous assurer qu’il n’y a pas de problème avec ce sujet.

Il peut également être utile de demander au refuge de nourrir le chien devant vous afin que vous puissiez évaluer vous-même la situation.

Observer le comportement du chien de refuge avec les humains et les autres chiens

Un chien qui a été correctement socialisé est amical envers la plupart des gens et des autres animaux.

Les chiens bien socialisés sont également plus à l’aise dans des situations inhabituelles, et seront moins anxieux ou agressifs face à leur nouvel environnement.

Lorsque vous êtes au refuge, assurez-vous de prendre note de la première réaction du chien à votre égard.

A-t-il été prudent, agressif ou amical ? Les premières impressions vous donneront une idée de la façon dont votre nouveau chien réagira face aux étrangers dans la rue et dans votre maison.

Observer le niveau d’éducation de mon chien de refuge

Lorsque vous recherchez un chien de refuge, vous pouvez effectuer quelques tests rapides pour évaluer l’intelligence et le niveau d’entraînement de l’adopté potentiel.

Par exemple, vient-il vous voir lorsque vous l’appelez par son nom ? Marche-t-il bien en laisse ou tire-t-il constamment dessus ? Répond-il aux ordres de base comme « assis » ou « viens-là » ?

Faire un essai

Tous les voyants sont au vert pour ce chien qui vous fait les yeux doux ? Alors faites un test !

Tout refuge que vous envisagez doit avoir une politique de retour d’adoption, vous permettant de ramener un chien si problème.

Une période d’essai de trente jours est courante.

Certains vous rembourseront si cela ne fonctionne pas, tandis que d’autres vous donneront un bon de retour vous permettant d’adopter un autre animal.

 

Adopter un chien de refuge : Les bonnes pratiques après adoption

Les premiers instants avec mon chien de refuge

Avec un peu de chance, vous aurez déjà passé un peu de temps avec votre nouveau chien car la plupart des refuges imposent plusieurs visites avant de l’adoption finale.

En général, le refuge vous incitera également de promener le chien qui vous plait, pour apprendre à le connaître et être sûr à 100 % que vous êtes faits l’un pour l’autre.

Mais même avec toutes ces précautions, votre nouveau chien peut devenir très stressé au moment de changer d’environnement, et peut même être malade pendant le voyage de retour.

Essayez de le rassurer et de préserver son calme.

Une fois à la maison, sortez le chien de la voiture, mettez-le en laisse et laissez-le se promener brièvement dans le jardin, faire ses besoins et prendre ses marques.

Faites-le ensuite entrer dans la maison et montrez-lui son lit ainsi que ses gamelles d’eau et de nourriture.

Assurez-vous que votre chien comprend bien où se trouve son espace, afin qu’il puisse s’y rendre quand il en a besoin (comme un nid dans lequel il pourrait se retirer au calme).

Si vous utilisez une cage, il peut être judicieux de nourrir votre chien dedans dans un premier temps, afin qu’il associe ce lieu à une expérience positive.

N’essayez pas de fermer la porte de la cage avant que votre chien ne la considère comme son propre espace.

Ne lui donnez qu’un repas léger le premier soir, le temps qu’il s’installe.

N’essayez pas de trop l’agiter et laissez-le simplement se détendre, pendant que vous continuez votre routine. 

N’oubliez pas que trop d’attention peut faire l’effet inverse de ce que vous recherchez, et l’effrayer plus qu’autre chose.

Avec la surcharge de nouvelles informations qui accompagne la première fois dans un nouveau foyer, votre chien peut être particulièrement sensible, avoir peur de vous et ne pas vouloir être caressé ou manipulé.

A l’inverse, il peut être surexcité et essayer de se promener dans la maison.

Dans tous les cas, laissez votre chien aller et venir à son propre rythme.

CBD pour chien - Botaneo

APAISEZ VOTRE CHIEN NATURELLEMENT 🌿

Botaneo propose une gamme de produits naturellement infusés au Cannabidiol (CBD) pour favoriser l'apaisement et le bien-être de votre animal 🥰

JE CALCULE LE DOSAGE ⚡
CBD pour chien - Botaneo

APAISEZ VOTRE CHIEN NATURELLEMENT 🌿

Botaneo propose une gamme de produits naturellement infusés au Cannabidiol (CBD) pour favoriser l'apaisement et le bien-être de votre animal 🥰

JE CALCULE LE DOSAGE ⚡
Chien détendu - Marque n°1 de CBD pour chiens

APAISEZ VOTRE CHIEN NATURELLEMENT 🌿

Botaneo propose une gamme de produits naturellement infusés au Cannabidiol (CBD) pour favoriser la détente, l'apaisement et le bien-être de votre animal 🥰

JE CALCULE LE DOSAGE ⚡

Gérer les présentations avec mon chien de refuge

Lorsque le moment est venu de présenter votre nouveau chien aux enfants et aux autres animaux de compagnie, il est important d’adopter une approche douce, pour éviter de le brusquer.

Expliquez à vos enfants qu’ils doivent s’asseoir calmement sur le canapé et attendre que le chien s’approche d’eux.

Dites-leur de s’asseoir tranquillement, sans crier ni faire de mouvements brusques.

Cela permettra au chien de s’approcher à son rythme et d’évaluer ces nouvelles et curieuses créatures par lui-même.

Il peut aussi être judicieux de programmer cette première rencontre à l’extérieur, idéalement dans un lieu avec de l’espace pour que votre chien ne se sente pas pris au piège.

Laissez le chien se présenter, mais surveillez-le de près, au cas où vous devriez intervenir. 

Jusqu’à ce que votre nouveau chien soit complètement à l’aise, restez présent au cours des repas et ne laissez pas votre chien de refuge seul avec vos autres chiens.

Si vous avez un chat, il peut être judicieux de garder en laisse votre chien au cours des présentations.

De cette façon, le chat peut s’approcher du chien et se présenter à son tour, pendant que vous gardez le contrôle total du chien.

Assurez-vous toujours que votre chat dispose d’un espace sûr pour s’échapper, si les présentations ne se passent pas comme prévu.

Apprendre aux enfants et aux animaux domestiques à vivre ensemble

Lorsque vous présentez votre nouveau chien à vos animaux de compagnie, surveillez-les en permanence et laissez-leur le temps de s’accepter mutuellement – les amitiés peuvent prendre des semaines ou des mois à se développer.

Au début, il se peut que vous deviez fermer certaines pièces ou fermer les portes pour séparer les animaux lorsqu’ils ne peuvent pas être surveillés.

Il est également important d’apprendre à vos enfants (et à votre chien) à se comporter de manière appropriée ensemble.

Les bébés et les jeunes enfants ont besoin de la surveillance d’un adulte quand ils sont en présence de n’importe quel chien, même le leur.

Apprenez aux enfants à tenir compte des limites de votre chien de refuge et à le traiter avec respect.

Apprenez notamment à vos enfants à ne pas :

  • Perturber un chien qui mange, dort ou s’occupe de chiots.
  • S’approcher de la nourriture, des jouets ou du bol d’un chien.
  • Taquiner, poursuivre ou crier sur un chien.
  • Jouer agressivement avec un chien, ou lui saisir les oreilles et la queue.
  • Retirer de la nourriture à un chien.
  • Courir ou faire du vélo devant un chien. Certains chiens aiment courir après des objets qui se déplacent rapidement.
  • Coincer ou se tenir au-dessus d’un chien, car cela peut donner au chien un sentiment d’oppression et l’impression qu’il doit se défendre.
  • Approcher des chiens sans surveillance.

Créer un lien avec mon chien de refuge

Il peut être tentant d’essayer de précipiter le processus de création de liens avec votre chien, en le caressant constamment ou même en le portant.

Attention. Pour un chien de refuge, tout cela peut être assez intimidant.

Il est primordial de faire les choses lentement et de laisser votre chien venir à vous.

En passant du temps dans la même pièce, assis tranquillement et parlant doucement, votre chien se rendra vite compte qu’il n’y a rien à craindre.

Une fois que vous avez surmonté les premiers obstacles liés à la confiance du chien en votre présence, vous pouvez travailler à l’établissement de cette relation spéciale grâce à diverses techniques.

Il est important que votre chien vous considère comme un pourvoyeur de plaisir, alors jouez librement et avec enthousiasme ensemble.

Cependant, veillez à ce que votre chien comprenne que vous contrôlez le moment et la manière dont le temps de jeu se déroule.

C’est important pour qu’il comprenne les limites.

Un toilettage et un temps de caresses réguliers sont d’autres moments qui peuvent contribuer à instaurer un lien de confiance entre vous.

Allez-y très lentement, et laissez votre chien de refuge s’habituer à ce que vous touchiez toutes les parties de son corps, y compris les oreilles, les pattes, la queue, la tête et le museau.

Ce processus peut être très long pour de nombreux chiens de refuge, mais avec le temps, il permettra d’établir une relation solide entre vous.

Former mon chien de refuge

Il est inévitable qu’il y ait quelques « accidents » lors de l’arrivée de votre nouveau chien dans votre maison, mais il existe toutefois des moyens pour les limiter au minimum.

Ne vous fâchez jamais contre votre chien parce qu’il a fait un petit pipi ou caca dans la maison. Il est de votre responsabilité de contribuer à son bien-être.

Si votre chien n’est pas pris sur le fait, il ne comprendra pas pourquoi vous êtes en colère.

Essayez de faire en sorte que votre chien soit régulièrement laissé dehors pour aller aux toilettes, en particulier avant l’heure du coucher.

Soyez à l’écoute lorsque votre chien essaie de vous dire qu’il doit sortir (il peut pleurnicher ou s’asseoir près de la porte, par exemple).

Une cage peut également aider à l’apprentissage de la propreté, car les chiens n’aiment pas salir leur zone de dodo.

Avec une cage, votre chien apprendra donc rapidement à faire ses besoins avant l’heure du coucher et se contrôler, pour lui permettre de tenir jusqu’au matin.

En cas d’accident, évitez les produits de nettoyage contenant de l’ammoniac, car ceux-ci peuvent inciter votre chien à faire à nouveau pipi à cet endroit.

Essayez plutôt le vinaigre blanc.

Aider mon chien de refuge à supporter être seul à la maison

Les chiens adoptés créent généralement des liens profonds et instantanés avec leurs nouveaux propriétaires, et au début, la séparation peut être très douloureuses pour vous deux.

Donnez à votre chien le courage nécessaire pour être seul à la maison en intégrant les conseils suivants dans sa journée.

Commencez par quitter fréquemment la maison pour de courtes périodes, en sortant par la porte, en la fermant, puis en revenant.

Une fois que votre chien est à l’aise avec les départs courts, incluez au hasard quelques départs plus longs.

Ignorez votre chien lors des départs et des arrivées (soyez très décontracté – ne vous retournez pas !). Il comprendra ainsi qu’il n’y a rien de grave.

Pratiquez des mini-départs à l’intérieur de chez vous en fermant les portes lorsque vous prenez une douche, utilisez les toilettes, etc.

Allumez la télévision ou la radio 30 minutes avant le départ (et au moins 15 minutes avant de commencer à vous préparer à partir) pour aider votre chien à rester calme lorsqu’il est seul.

Des études ont également montré que les chiens se calment avec la musique classique, alors pensez à lui faire écouter une playlist apaisante.

Vous pouvez également commencer une cure de CBD pour chien pour détendre votre chien de refuge au quotidien.

Cet extrait de chanvre aux bienfaits calmants est en effet idéal en cas d’anxiété générale ou stress épisodique.

Pour en savoir plus, découvrez la boutique en ligne de Botaneo >

CBD pour chien - Botaneo

APAISEZ VOTRE CHIEN NATURELLEMENT 🌿

Botaneo propose une gamme de produits naturellement infusés au Cannabidiol (CBD) pour favoriser l'apaisement et le bien-être de votre animal 🥰

JE CALCULE LE DOSAGE ⚡
CBD pour chien - Botaneo

APAISEZ VOTRE CHIEN NATURELLEMENT 🌿

Botaneo propose une gamme de produits naturellement infusés au Cannabidiol (CBD) pour favoriser l'apaisement et le bien-être de votre animal 🥰

JE CALCULE LE DOSAGE ⚡
Chien détendu - Marque n°1 de CBD pour chiens

APAISEZ VOTRE CHIEN NATURELLEMENT 🌿

Botaneo propose une gamme de produits naturellement infusés au Cannabidiol (CBD) pour favoriser la détente, l'apaisement et le bien-être de votre animal 🥰

JE CALCULE LE DOSAGE ⚡

Établir des règles et des routines fixes avec mon chien de refuge

Il est particulièrement important que tous les membres du foyer respectent les règles et les routines.

La cohérence et la stabilité sont les clés pour une adoption réussie.

L’absence de routine, le fait de crier après votre chien pour avoir mal agi ou de le laisser établir ses propres règles ne provoqueront que l’angoisse et le désarroi de votre chien.

Envisagez d’intégrer certaines des règles et routines suivantes dans votre ménage.

  • Donnez à votre chien des repas de qualité à intervalles réguliers dans un endroit calme.
  • Promenez votre chien au moins deux fois par jour – dont une fois avant de partir au travail.
  • Établissez un temps de jeu quotidien.
  • Offrez-lui des friandises lorsqu’il se comporte bien.

Les chiens sont des animaux de routine et ont besoin d’un cadre fixe pour se détendre et s’épanouir.

Éduquer mon chien de refuge

Apprendre à votre chien les règles de base de l’obéissance, telles qu’arrêter, s’asseoir, rester ou venir, est primordial.

Utilisez des friandises comme moyen de récompense pour un bon comportement ou comme aide au dressage.

Ne nourrissez pas votre chien à partir de la table ou lorsqu’il gémit, aboie ou vous donne des coups de pattes.

Apprenez à votre chien qu’il doit demander les choses qu’il aime en s’asseyant poliment, plutôt qu’en aboyant ou en donnant des coups de patte.

Avant de lui donner des choses qu’il apprécie, comme des friandises, attendez qu’il s’assoie. Détournez-vous s’il se met à aboyer et/ou à sauter.

Une fois que votre chien connaît quelques ordres, vous pouvez commencer à pratiquer la philosophie de « Rien dans la vie n’est gratuit ».

Cette philosophie consiste à demander à votre chien de répondre à un ordre avant de lui donner quelque chose qu’il aime (de la nourriture, une friandise, un marche etc.)

Par exemple, pour les promenades, demandez à votre chien de s’asseoir jusqu’à ce que vous le mettiez la laisse.

Cet exercice est un excellent moyen pour intégrer la formation dans votre vie quotidienne, et donner à votre chien un sentiment de sécurité.

Récompenser les bons comportements de mon chien de refuge

Cherchez ce que votre chien adore et utilisez-le pour le motiver à répéter les comportements que vous aimez !

Sa récompense peut être une friandise, une promenade, un dîner, une caresse, un temps de jeu avec son  jouet favori, etc.

La plupart d’entre nous remarquons spontanément les « erreurs » de nos chiens mais oublions de récompenser les bons comportements.

Prenez l’habitude de remarquer et de récompenser votre chien pour des comportements que vous considérez comme allant de soi (mais qui ne le sont pas), comme se coucher, jouer tranquillement, mâcher des jouets et non vos chaussons, se comporter de manière amicale envers d’autres animaux ou personnes, ou marcher en laisse sans tirer.

Une fois récompensé, votre chien de refuge sera motivé pour continuer à reproduire ces choses !

Suivre un cours de dressage avec mon chien de refuge

Emmener votre chien – et votre famille – à des cours de dressage de chiens est un moyen amusant de vous aider à comprendre comment votre chien fonctionne, et comment le motiver à répéter les comportements que vous aimez !

Recherchez un dresseur qui utilise des techniques de « renforcement positif », notamment la « récompense par l’appât » (utilisation de friandises pour attirer les chiens) et le « dressage au cliqueur » (marquage du moment où le chien agit comme voulu à l’aide d’un petit appareil qui émet un « clic » – suivi de l’administration d’une friandise).

Tous les formateurs ont des styles légèrement différents, allant de la rigidité, à un style plus détendu.

Demandez à voir un cours au préalable et trouvez celui qui vous correspond.

Stimuler l’esprit et le corps de mon chien de refuge

La cause première de nombreux problèmes de comportement des chiens est le manque d’exercice et de stimulation mentale.

L’excès d’énergie, l’ennui et le stress qui en résulte peuvent amener les chiens à inventer leurs propres activités, comme tout détruire ou aboyer.

Gardez la vie de votre chien active et stimulante en l’emmenant explorer des parcs, des sentiers et les rues de la ville, en courant, en marchant et en jouant au frisbee.

Réglez votre réveil 30 à 60 minutes plus tôt le matin pour pouvoir lui faire faire de l’exercice avant de partir travailler.

Si vous n’êtes pas en mesure de répondre aux besoins d’exercice de votre animal, demandez à un voisin, un ami, un membre de la famille ou un professionnel de vous aider.

En plus de l’exercice à l’extérieur, aidez votre chien à brûler un peu d’énergie à l’intérieur grâce à des jouets et des activités en famille (tirer sur une corde…).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *