Est-ce dangereux si mon chien grogne en jouant ?

Le chien, comme le chat, apprécie les séquences de jeu que vous pouvez partager avec lui. Lancer de balle, course poursuite, les idées ne manquent pas pour un moment de plaisir et de complicité.

Cependant, vous avez remarqué que votre chien grogne quand vous faites mine de reprendre sa balle.

Cela vous fait hésiter, par peur de la morsure. Avez-vous raison d’être inquiet ? Est-ce normal que votre chien grogne en jouant ? Pas de panique ! On vous dit tout sur le comportement de grognement chez le chien !

STRESS, INCONFORT, AGITATION...

Quel calmant marche ?

Faites le test gratuit et découvrez les solutions naturelles les plus efficaces pour soulager votre chien.

Je fais le test !

Quelle est la signification du grognement chez le chien ?

Malgré ce que l’on peut penser, le grognement du chien n’indique pas forcément un mécontentement. Ce n’est pas non plus un comportement de domination, une façon de prendre le « dessus ».

N’oublions pas que nos amis les chiens et les chats n’ont pas la parole !

Ils s’expriment donc par une gestuelle et des modulations de la voix. Le grognement est ainsi avant tout un mode d’expression des chiens.

Cependant, généralement, le chien grogne pour 3 motifs différents : la peur, la douleur ou la défense.

1. Peur

La peur constitue le moteur de tout un répertoire comportemental des chiens comprenant la fuite et l’agressivité. En effet, un chien qui a peur peut choisir de « prendre la poudre d’escampette » ou d’affronter le motif de sa peur.

Par exemple, si vous vous avancez délibérément pour caresser un chien que vous croisez dans un parc, celui-ci peut être surpris et ressentir de la peur, ne connaissant pas vos intentions. Cette peur peut amener chez lui un comportement agressif.

Il va alors se mettre à grogner pour vous défendre d’approcher sous peine de morsure. C’est aussi le cas d’un chiot mal socialisé qui arriverait chez vous en totale insécurité. Votre proximité pourrait déclencher une agressivité défensive.

A lire aussi : Chien peureux : comment l’aider à avoir confiance en lui ?

2. Douleur

Si vous caressez votre chien ou que vous le touchez et qu’il se met à grogner, il ressent peut-être de la douleur.

Ceci d’autant plus s’il n’a jamais émis de grognements auparavant. Les chiens qui souffrent d’une maladie ou d’un problème de santé vont manifester, par le grognement, l’interdit de toucher les zones du corps douloureuses.

Ces douleurs peuvent aussi amener une volonté de s’isoler, que vous empêchez en le sollicitant.

D’autres signes peuvent indiquer que votre chien ressent de la douleur comme une perte d’appétit, un léchage excessif, un comportement inhabituel (comme dormir plus ou refuser de sortir).

En cas de doute, n’hésitez pas à solliciter votre vétérinaire.

A lire aussi : Que Donner à un Chien qui Souffre ?

3. Défense

La défense chez le chien correspond à un comportement visant « la protection de ressources ». Ce comportement apparait fréquemment quand le chien se sent en insécurité et qu’il craint qu’on lui prenne sa propriété (sa gamelle, son panier et même son espace).

Il peut alors se mettre à grogner pour défendre ses « ressources » et empêcher un tiers (congénère, chat, personne, maitre) de lui prendre.

Il ne sert à rien de vouloir avoir le « dernier mot » en prenant l’objet de force.

Respectez ce que vous dit votre chien comme le ferait un congénère équilibré. Les grognements constituent, en effet, un véritable message d’avertissement.

Cependant, si vous souhaitez récupérer un objet qui ne lui appartient pas et qu’il a fait sien comme une chaussure ou un vêtement, n’allez pas à la confrontation.

Il est bien plus adapté de détourner l’attention de votre chien avec un jouet ou une friandise pour qu’il lâche l’objet et que vous le récupériez discrètement et en douceur.

Toutefois, ce comportement de protection de ressources montre alors qu’il se sent en insécurité avec vous.

Il est important de le travailler pour établir une confiance mutuelle entre vous et lui et éviter des conséquences négatives.

Comment ? C’est très simple ! Il faut que votre chien associe votre présence à un moment positif plutôt qu’une menace. Par exemple, s’il grogne quand vous vous approchez de sa gamelle, mettez-vous à distance et récompensez l’absence de grognement avec une friandise.

Approchez-vous, petit à petit, en récompensant votre chien quand il ne grogne pas.

Progressivement, avec des essais répétés, votre chien comprendra que votre présence près de sa gamelle n’est pas dangereuse et n’émettra plus de grognements.

Toutefois, si votre chien continue à grogner, n’hésitez pas à contacter un comportementaliste. La situation peut, en effet, devenir ingérable.

STRESS, INCONFORT, AGITATION...

Quel calmant marche ?

Faites le test gratuit et découvrez les solutions naturelles les plus efficaces pour soulager votre chien.

Je fais le test !

Pourquoi mon chien grogne-t-il en jouant ?

Importance du jeu

Le jeu revêt une importance cruciale pour le chien comme pour le chat.

Chez le chiot, le jeu permet de connaitre son corps (attrape sa queue, par exemple) mais aussi d’entrer en contact avec les autres sans danger.

C’est aussi une façon de tester ses aptitudes physiques et d’évaluer sa force avec ses congénères ou les humains.

Le jeu dynamise également les capacités cognitives par la construction d’un « scénario de jeu » qui fait appel à l’imaginaire et à la coordination motrice.

Les jouets sont aussi la propriété du chiot puis du chien qui « s’amuse » ainsi à élaborer des scénarii autour du comportement instinctuel de protection des ressources.

Avec l’humain, le jeu est, pour le chien, un mode de communication qui génère des interactions positives et favorise la complicité.

Le chien est en demande et l’humain répond dans le même registre comportemental ludique.

Le jeu est aussi un bon moyen d’apprendre à votre chien les règles de base d’une bonne éducation.

Signification du grognement dans le jeu

Vous l’avez sans doute remarqué ? Il est fréquent que votre chien balance sa queue alors même qu’il grogne. Pensez-vous vraiment que ce soit de l’agressivité ? Dans ce contexte, votre chien grogne car il est très excité par le jeu ! Il le manifeste ainsi de toutes les façons possibles !

Ce n’est pas un signe d’agressivité, bien au contraire ! Même chose si votre chien grogne quand vous tentez de prendre un jouet dans sa gueule. Tentez plutôt alors de lui proposer un autre jouet pour qu’il lâche le sien ou laissez-lui.

Il n’est peut-être pas prêt à entrer dans l’exercice « donne ! ». S’il lâche avec cette consigne, redonnez-lui rapidement pour conserver sa confiance.

Quelles sont les autres circonstances du grognement chez le chien ?

Réprimande

Si votre chien a violé un interdit et vous que le grondez, il peut avoir deux comportements distincts :

  • S’inhiber et prendre des postures d’apaisement comme baisser la tête ou montrer le ventre
  • Vous répondre en grognant : il indique ainsi qu’il a peur et qu’il va se défendre. On entre alors dans une phase d’agression qui n’est qu’une alerte. Votre chien ne veut pas vous mordre mais plutôt vous prévenir pour que vous arrêtiez de l’agresser.

Le second cas montre qu’il y a un malentendu entre votre chien et vous. Il est conseillé de revoir votre façon de communiquer et surtout votre façon de punir. L’éducation positive est alors recommandée en récompensant les bons comportements et en ignorant les mauvais.

Câlin

Attention ! Vous avez à gérer les distances avec votre chien ! Certains chiens, en effet, n’aiment pas les câlins, les bisous et détestent qu’on les touche. Vous devez alors respecter ses besoins.

Si votre chien grogne et a tendance à détourner la tête quand vous le caressez, il manifeste son inconfort.

Dans ce cas, il est conseillé de proposer d’autres caresses ou même de ne plus lui en faire s’il n’en souhaite pas ! Évitez également de prendre votre chien sur vous, dans vos bras.

C’est, en effet, tentant quand il s’agit d’un chiot ou d’un petit chien. Cependant, les chiens détestent se sentir coincés, entravés. Ils n’apprécient pas non plus que l’on se penche sur eux. Mieux vaut s’accroupir.

Repas

Comme nous l’avons vu précédemment, un chien qui mange peut avoir un comportement de protection des ressources et se mettre à grogner.

Contournez ce comportement en l’habituant à votre présence pendant qu’il mange et en l’associant à une expérience positive (récompenses). Prenez soin aussi d’ôter la gamelle quand elle est vide pour éviter de provoquer ce comportement.

STRESS, INCONFORT, AGITATION...

Quel calmant marche ?

Faites le test gratuit et découvrez les solutions naturelles les plus efficaces pour soulager votre chien.

Je fais le test !

Mon chien grogne sur…

Sur les gens

Si votre chien grogne sur les gens qu’il rencontre, il indique une peur et une méfiance à mettre en lien avec une mauvaise familiarisation avec l’humain.

Des problèmes de socialisation quand il était chiot expliquent souvent ce comportement.

En effet, un chiot doit pouvoir réaliser de multiples rencontres avec ses congénères et les humains pour devenir un adulte équilibré.

Il doit avoir appréhender un maximum de silhouettes (grand, petit, etc.) et de caractéristiques de l’être humain pour ne pas ressentir une peur face à la nouveauté.

Le cas particulier du chien maltraité explique à lui seul un possible grognement face à de nouvelles personnes rencontrées.

Dans ce cas, le chien a malheureusement perdu sa confiance en l’humain. Il montre alors un comportement de défense face à lui.

Si votre chien grogne sur les gens, il est possible de travailler la situation en le récompensant quand il ne grogne pas (à distance) et continuer à récompenser en s’approchant pour renforcer le comportement positif.

Cela nécessite beaucoup de répétitions pour obtenir des résultats gratifiants. Soyez patient et ne vous découragez pas !

Sur son maitre

Attention ! En dehors des moments ludiques où votre chien grogne en jouant, il ne doit pas montrer ce comportement face à vous. Si c’est le cas, ne le grondez pas mais tentez de comprendre la situation pour la faire évoluer.

C’est peut-être un comportement de protection de ressources lorsque vous vous approchez de ses « affaires ».

Sur l’enfant de la maison

Soyez toujours vigilant pendant les interactions que votre enfant entretient avec votre chien et ce, d’autant plus s’il s’agit d’un enfant de moins de 10 ans.

À cet âge, en effet, l’enfant est souvent agité, imprévu et débordant. Il peut surprendre l’animal qui va se mettre à grogner voire mordre.

Même s’il s’agit d’un chien qui est présent depuis la naissance de votre enfant, un drame peut vite survenir.

Fréquemment, votre chien grogne car l’enfant ne respecte pas ses besoins (de distance, de repos, etc.).

Veillez à enseigner ces besoins à votre enfant de façon que votre chien ne soit pas considéré comme une de ses peluches.

Pour aller plus loin : Chien qui grogne : Pourquoi ? Que faire ?

Dois-je m’inquiéter si mon chien grogne ?

En cas de jeu

Comme nous l’avons vu, si votre chien grogne en jouant, cela n’est pas dangereux. Il indique simplement ainsi son excitation et son contentement. Toutefois, veillez à ne pas trop intensifier cette excitation car un coup de dent peut vite partir si le chien est débordé par ses émotions. Proposez-lui des pauses pour le calmer et reprendre ensuite une séance de jeu plus adaptée et sécuritaire.

Analyser le contexte

Il ne faut jamais minimiser un grognement chez votre chien car il y a toujours un facteur déclenchant à ce comportement. De plus, il s’agit d’un signal d’alerte à ne pas négliger. Analysez donc le contexte du grognement pour identifier ce facteur et travaillez la situation de façon positive et progressive.

Repérer les signes avant-coureurs du danger

Si votre chien grogne, il vous prévient de ce qui pourrait arriver si la situation persiste. Par exemple, si vous restez près de lui quand il mange ou que vous persistez à vouloir lui présenter des inconnus.

D’autres signes peuvent indiquer que votre chien est prêt à mordre comme :

  • Bâillements
  • Détournement de la tête et/ou du corps
  • Piétinement
  • Éloignement
  • Oreilles en arrière
  • Posture écrasée, queue rentrée
  • Corps tendu
  • Fixation du regard
  • Poil hérissé
  • Babines retroussées

Que faut-il faire et ne pas faire face à un chien qui grogne ?

1. Ne pas réprimander

Il ne faut surtout pas punir un chien qui grogne ! Grogner est, pour les chiens, un mode de communication qui leur permet d’exprimer leurs émotions. Si vous lui interdisez, il risque de passer à l’étape suivante sans préavis, à savoir vous mordre sans prévenir.

2. Utiliser les signaux d’apaisement

Face à un chien qui grogne ou qui semble agressif, vous pouvez utiliser les signaux d’apaisement définis par la célèbre Turid Rugaas. Ils vont permettre d’apaiser la situation et d’éviter l’agression. Si vous étiez en train de réaliser une action, stoppez-la immédiatement en cas de grognements.

Bougez très lentement sans regarder votre chien dans les yeux. Puis prenez de la distance calmement et gardez vos mains dans les poches. Une fois la tension redescendue, tentez d’identifier la cause de ce comportement.

3. Trouver la cause

Trouver la cause est donc essentiel pour comprendre l’intention de votre chien. Il indique, par le grognement, un besoin et une demande à laquelle il faut répondre pour supprimer le comportement.

Ainsi, vous pourrez modifier votre comportement ou les éléments du contexte pour qu’il change le sien.

Si, malgré tous vos efforts, votre chien persiste à grogner et se montre agressif, il est recommandé de consulter un comportementaliste canin. Il vous guidera et vous prodiguera les conseils nécessaires pour apaiser votre animal.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Notre site internet utilise des cookies 🍪, comme la plupart des sites, afin de nous aider à améliorer votre expérience lorsque vous naviguez sur notre site. Nous supposons que vous êtes d'accord avec cela.