Que Donner à un Chien qui Souffre ?

L’un des pires sentiments que l’on puisse avoir est celui de l’impuissance face à la douleur de notre animal de compagnie.

Les chiens sont en effet connus pour cacher leur douleur. Par conséquent, à partir du moment où elle devient visible aux yeux de tous, cela signifie que votre compagnon souffre déjà beaucoup. 

Dans de tels cas, il est logique que l’une des questions les plus fréquemment posées aux vétérinaires soit : « Que donner à un chien pour la douleur ? »

Certains propriétaires, démunis par la situation, essaient de trouver des solutions contre la douleur par eux-mêmes. Pour une question de temps ou de moyen, il peut être tentant de vouloir soulager son animal directement.

Attention toutefois à la précipitation ! Tous les médicaments ne sont pas bons pour votre chien et certains peuvent même être mortels.

Un rendez-vous chez le vétérinaire ou un petit coup de téléphone avant d’agir peut sauver votre animal de compagnie d’une fausse bonne idée. 

En attendant, voici quelques pistes pour soulager votre chien, et surtout les choses à ne pas faire.

STRESS, INCONFORT, AGITATION...

Quel calmant marche ?

Faites le test gratuit et découvrez les solutions naturelles les plus efficaces pour soulager votre chien.

Je fais le test !

La douleur chez le chien : aiguë ou chronique

Nos chiens souffrent souvent en silence. Les causes de la souffrance peuvent être multiples.

Cancer du foie, arthrose, maux de dents, insuffisance rénale, intoxication, problèmes liés à l’âge… votre animal de compagnie est sujet à divers évènements qui peuvent générer de la douleur. Et parce qu’ils ne peuvent pas parler, il est parfois très difficile de repérer les symptômes de souffrance.

On distingue deux types de douleur chez le chien :

  • Aiguë : elle apparait brutalement et peut s’avérer d’origine traumatique (accident), chirurgicale ou infectieuse. Prise en charge par le vétérinaire, elle peut disparaître rapidement.
  • Chronique : elle apparaît de façon progressive sur plusieurs mois, voire plusieurs années, et peut correspondre à l’évolution lente d’une maladie comme le cancer, à un processus dégénératif comme l’arthrose ou faire suite à une douleur aiguë (douleur post-traumatique). Plus installée, elle est moins évidente à soigner.

Certains comportements ou symptômes peuvent agir comme des signaux et indiquer une douleur chez votre chien ou votre chat.

Quels sont les signes qui montrent que votre chien souffre ?

Un signe clinique, un comportement anormal… De nombreux éléments peuvent valider que votre chien souffre quelque part.

Mais avant de passer par la case traitements ou anti-douleur, rappelez-vous qu’il est essentiel de comprendre où votre chien a mal, et pourquoi il a mal.

En effet, ce n’est qu’en comprenant d’où vient la douleur et pourquoi votre animal souffre, que vous pourrez le soulager efficacement.

Première étape donc, savoir reconnaître les signes de douleurs chez le chien ou le chiot. En connaissant ces signes, il est fort probable que vous puissiez identifier, non pas l’origine de la douleur, mais sa zone.

1. Comportement antisocial ou agressif

Les chiens qui souffrent peuvent présenter des changements dans leur comportement comme arrêter de courir pour vous accueillir à la porte, éviter le contact ou même devenir agressifs.

Si votre chien se cache ou semble inhabituellement antisocial, cela pourrait indiquer qu’il a mal, si ce n’est pas dans ses habitudes.

Tout changement notable de comportement peut être préoccupant chez votre chien. C’est un message qui doit vous alerter.

A lire aussi : Le CBD peut calmer un chien agressif

2. Changements dans les habitudes de manger, de boire et de dormir

Les chiens qui souffrent dorment généralement plus souvent car la douleur fatigue énormément mais aussi car il peut s’avérer trop difficile de se déplacer et d’être actifs.

Une perte d’appétit et des différences notables dans la quantité d’eau qu’ils boivent sont également souvent des symptômes courants de la douleur chez le chien.

La difficulté à manger, et en particulier à mastiquer, peut indiquer quant à elle, une douleur dentaire.

A lire aussi : Pourquoi mon chien ne mange pas ?

3. Vocalisme

Les chiens qui souffrent ont tendance à être plus bruyants, à se faire entendre plus que d’habitude.

Des cris, des grognements, des hurlements et des gémissements peuvent indiquer une douleur chez votre chien.

A lire aussi : Pourquoi un chien hurle à la mort ?

4. Léchage excessif

Si votre animal de compagnie se lèche constamment les pattes, il est probable qu’il essaie de se calmer ou de se soulager.

En effet, quand un chien a mal, le premier réflexe est de se nettoyer et de soigner sa blessure en la léchant. Cela peut aussi constituer un comportement compulsif afin de gérer l’angoisse associée à la douleur.

Les coupures sont les plus faciles à repérer, cependant, parfois, la douleur peut être interne. C’est la raison pour laquelle identifier des symptômes est important pour transmettre ensuite vos observations à votre vétérinaire.

A lire aussi : Comment empêcher un chien de lécher une plaie ?

5. Halètement ou respiration altérée

Haleter est normal pour un chien. Cependant, un chien qui souffre halète énormément, et ce, même s’il n’a pas fait d’exercice. Aussi, si votre compagnon halète alors qu’il ne fait pas chaud et qu’il n’a pas pratiqué d’exercice, cela doit vous alerter.

Respirer plus lentement peut aussi signifier que la respiration est douloureuse.

6. Problèmes de mobilité

La rigidité et la boiterie sont deux signes courants de souffrance chez le chien et sont susceptibles de révéler des blessures, des douleurs dans les pattes, voire de l’arthrite ou de l’arthrose.

Cela peut aussi se manifester par un ralentissement des mouvements.

Les animaux adoptent naturellement des positions antalgiques et des mouvements adaptés pour minimiser leurs souffrances, tout comme les humains.

7. Signes d’agitation

L’agitation est un indicateur de douleur chez le chien si habituellement votre compagnon est plutôt calme. La douleur est un élément qui crée du stress chez les animaux et une forme d’affolement.

Si votre chien fait les cent pas, a du mal à se mettre à l’aise ou dort beaucoup moins, il pourrait y avoir un problème sous-jacent.

8. Changements dans le corps et la posture

Le gonflement des pattes, des babines et de la tête peut, par exemple, être provoqué par une inflammation, une infection, une piqûre ou une allergie (puces, acariens…)

En cas de douleur, certains chiens placent également leurs pattes devant eux sur le sol et les fesses en l’air. Les chiens prennent souvent la position de « prière » lorsqu’ils souffrent de douleurs abdominales.

9. Tremblement & frissons

Ne croyez pas que le fait de trembler ou de frissonner est uniquement dû à une sensation de froid ou au vieillissement pour votre chien.

Les deux peuvent être un signe de douleur – ou un symptôme de quelque chose de plus grave, comme une intoxication, une pancréatite ou une maladie rénale.

Les chiens qui ont avalé de grandes quantités de chocolat, de déchets ou d’édulcorant sans sucre (xylitol, par exemple) souffrent souvent de tremblements musculaires sévères.

Pour aller plus loin, Guillaume Ragetly, vétérinaire spécialiste en chirurgie, nous parle plus en détails des signes de douleurs chez le chien :

Que faire si mon chien souffre ?

Les conseils les plus pertinents à suivre en cas de douleurs supposées chez votre animal de compagnie sont de consulter votre vétérinaire et de bien observer votre compagnon.

Si votre chien se rétablit d’une maladie ou d’une opération, il est recommandé de limiter les mouvements, tout en préservant une activité physique.

Une literie douce et rembourrée ainsi qu’un environnement calme et agréable favorisent également la récupération de votre chien.

Assurez-vous aussi que votre chien reçoive la dose appropriée de tous les médicaments prescrits par votre vétérinaire en fonction du diagnostic posé. Vous n’êtes pas médecin ! Donner un traitement à votre compagnon sans être certain de l’origine des douleurs est problématique et dangereux !

Seul votre vétérinaire peut poser un diagnostic face à des symptômes de douleur. Une affection sous-jacente – telle qu’un os cassé – doit en effet être traitée et, dans certains cas, peut nécessiter une intervention chirurgicale.

Avant d’automédicamenter votre chien, demandez conseil à votre vétérinaire. Si celui-ci n’est pas disponible et que vous souhaitez donner (ou que vous avez déjà donné un médicament) à votre chien sans être certain de sa non-dangerosité, appelez un centre anti-poisons.

Ce dernier pourra vous répondre sur la toxicité du médicament en question et vous guider sur les gestes à adopter en cas d’intoxication.

Puis-je donner un médicament destiné aux humains à mon chien sans danger ?

La réponse la plus simple est « non ». Les médicaments pour humains sont destinés… aux humains.

Il est vrai que certains peuvent tout de même être adaptés aux chiens mais encore faut-il savoir les sélectionner correctement et surtout les doser.

Vous ne donneriez pas la même dose de médicament à un adulte qu’à un enfant. Il en est de même pour votre chien. Dans le doute, évitez donc de recourir à l’automédication.


Les médicaments pour humains à ne jamais donner à votre chien !

Les médicaments sans ordonnance suivants sont destinés à l’homme et sont des médicaments à ne SURTOUT pas donner aux chiens.

Ces traitements feront beaucoup plus de mal que de bien et, au lieu d’atténuer la douleur, finiront par causer beaucoup plus de problèmes de santé jusqu’à menacer la vie de votre compagnon.

Donc, ne JAMAIS JAMAIS donner à votre chien les médicaments suivants :

  • Ibuprofène – que l’on retrouve dans l’Advil, le Nurofen et encore le Spifen
  • Parcétamol – présent dans le Doliprane, Dafalgan, Efferalgan, et dans de nombreux décongestionnants
  • Naproxène – que l’on retrouve dans l’Aleve ou l’Apranax

Les anti-inflammatoires humains et les chiens

Les AINS (médicament anti-inflammatoire non stéroïdien) sont connus pour traiter chez les humains un large éventail de maladies, y compris les douleurs articulaires causées par l’arthrite et l’arthrose. Ils sont réputés également pour faire baisser la fièvre.

Cependant, les AINS humains ne sont pas sans danger pour les chiens.

Les AINS comme l’aspirine et l’ibuprofène sont extrêmement toxiques pour les chiens et ne doivent jamais leur être administrés pour soulager la douleur.

Au lieu de lutter contre la fièvre de votre chien, les AINS humains vont finalement lui causer toute une série de problèmes de santé.

Avec les AINS, les chiens peuvent en effet développer des effets secondaires mais aussi des troubles et maladies tels que :   

  • Ulcères gastro-intestinaux
  • Vomissements et diarrhée (souvent sanglants)
  • Perte d’appétit
  • Troubles de la coagulation
  • Dysfonctionnement rénal
  • Lésions hépatiques (dans certains cas)  

Les chiens peuvent mourir sans traitement approprié prescrit par votre vétérinaire.

Il n’est pas prudent de donner à votre chien de l’aspirine, de l’ibuprofène (Advil), du naproxène ou d’autres anti-inflammatoires destinés à l’homme sans en avoir préalablement échangé avec votre vétérinaire.

Il existe des anti-inflammatoires AINS uniquement pour les chiens (méloxicam…) et d’autres solutions spécialement développées pour les canidés (Canzocal, Seraquin…), ou encore des remèdes naturels (huiles essentielles…), bien plus adaptés à nos animaux, même s’ils présentent eux aussi des risques et des effets secondaires.

Le cas de l’aspirine

L’aspirine est un médicament destiné à l’homme et apparaît généralement en premier lorsqu’on se demande ce qu’on peut proposer à notre animal de compagnie.

Il est vrai que votre vétérinaire peut vous prescrire de l’aspirine pour le soulagement à court terme de la douleur occasionnée par des blessures ou des affections mineures.

Après la validation du vétérinaire, il est donc possible de donner de l’aspirine à votre compagnon, en faisant très attention au dosage.

Par ailleurs, l’Aspirine ne doit jamais être administrée sur du long terme ou pour soulager une douleur chronique.

En effet, l’aspirine présente un risque élevé de saignements internes et de lésions rénales.

Il est nécessaire de toujours suivre la posologie recommandée par le vétérinaire.

Le cas de l’ibuprofène

Comme vu plus haut, la réponse est non. L’ibuprofène est toxique et peut être mortel pour votre chien.

L’ibuprofène est un autre AINS pour humain, généralement sans danger pour notre consommation (lorsqu’il est utilisé conformément aux instructions, bien sûr).

Cet AINS est utilisé chez les humains pour traiter un large éventail d’affections, notamment la fièvre, les douleurs arthritiques et l’inflammation.

Cependant, il ne faut JAMAIS donner de l’ibuprofène à votre chien pour soulager sa douleur, car il peut causer de nombreux problèmes de santé graves, et notamment :

  • Des ulcères de l’estomac (pouvant entraîner une rupture fatale de l’estomac)
  • Une insuffisance rénale
  • Des convulsions 
  • Un coma

Il est essentiel de comprendre qu’un médicament sans danger pour l’homme peut avoir des conséquences dévastatrices pour les chiens.

Pour aller plus loin : Anti-inflammatoires pour chien : nos conseils !

STRESS, INCONFORT, AGITATION...

Quel calmant marche ?

Faites le test gratuit et découvrez les solutions naturelles les plus efficaces pour soulager votre chien.

Je fais le test !

3 remèdes naturels pour chien efficaces contre la douleurs

Vous l’aurez compris, l’automédication a ses limites et les médicaments peuvent avoir des effets dévastateurs chez votre chien. 

Il est toujours recommandé de consulter votre vétérinaire avant de donner un quelconque traitement à votre chien.

Malgré tout, des produits naturels et sans danger existent pour apaiser votre animal de compagnie (si toutefois vous connaissez la cause du problème).

1. Le Curcuma 

Le curcuma est une racine de la famille du gingembre. C’est l’épice qui donne au curry sa couleur jaune.

Cette petite racine orange est très efficace pour soulager la douleur et possède également des propriétés anti-inflammatoires et antioxydantes.

Le Curcuma est utilisé depuis longtemps dans la médecine ayurvédique pour le traitement de l’arthrite, l’arthrose et d’autres types de douleur. Il est devenu extrêmement populaire dans le monde occidental.

De nombreuses études ont démontré ses avantages dans la gestion de nombreux problèmes de santé.

Vous pouvez acheter la racine entière dans une épicerie et en râper une partie dans la nourriture de votre chien.

Pour aller plus loin : Curcuma pour chien : Est-ce vraiment efficace ?

2. Le gingembre 

Le gingembre est bien connu pour ses avantages pour le système digestif, notamment pour soulager les gaz et les nausées.

Mais un effet moins connu est sa capacité à soulager les douleurs arthritiques.

Le gingembre empêche, effectivement, le système immunitaire de produire des leucotriènes, qui provoquent une inflammation.

Le gingembre peut également augmenter la mobilité chez les chiens plus âgés qui présentent des difficultés de déplacement

En utilisant la racine de gingembre crue (disponible dans la plupart des épiceries), retirez la peau à l’aide d’un couteau et émincez-la finement. Mélangez-la à l’alimentation de votre chien, en donnant un quart de cuillère à thé pour les races miniatures et une demi-cuillère à thé pour les chiens pesant jusqu’à 35 kg.

La saveur est assez forte, vous pouvez donc commencer avec une dose plus faible jusqu’à ce que votre chien s’y habitue.

Attention : le gingembre peut fluidifier le sang. Évitez-le donc avant toute intervention chirurgicale ou si votre chien prend des anticoagulants. Il peut également faire baisser la glycémie et la pression artérielle. Adressez-vous à votre vétérinaire si votre chien est diabétique ou présente un problème cardiaque.

3. Le CBD issu de la plante de chanvre

L’un des produits naturels les plus efficaces contre la douleur est le cannabidiol (CBD) que l’on retrouve dans la plante de chanvre.

Le CBD réduit la douleur chez le chien en intervenant sur le système endocannabinoïde, présent dans le corps de chaque mammifère. Il inhibe les récepteurs de la douleur dans notre cerveau, aidant ainsi les chiens, les chats et les humains à la ressentir moins intensément.

Une étude menée sur des chiens souffrant d’arthrose a d’ailleurs conclu que le CBD réduisait leur douleur et augmentait leur niveau d’activité.

Etude scientifique du CBD sur la douleur

Le CBD présente également de nombreux autres avantages : il peut aider à maintenir un pelage brillant, réduire l’anxiété et même prévenir les convulsions chez le chien.

De plus, le CBD est sans danger pour les chiens. Il ne provoque pas d’effets secondaires ni d’accoutumance.

En France, la marque recommandée par les vétérinaires qui propose des produits au CBD spécialement dédiés aux chiens et chats est Botaneo.

Livrant notamment en France, en Suisse, en Belgique et au Luxembourg, Botaneo se place aujourd’hui comme le leader du marché.

Recommandée par des milliers de propriétaires d’animaux mais aussi des vétérinaires, la gamme Botaneo se compose de produits pour chiens et chats infusés au CBD parmi lesquels les BotaLicious™,  de délicieuses friandises au CBD pour chien ou chat et BotaCalm™, un spray au CBD pour chien ou chat, best-seller de la gamme.

D’autres produits naturels relaxants et apaisants sont proposées par cette marque spécialisée en phytothérapie.

STRESS, INCONFORT, AGITATION...

Quel calmant marche ?

Faites le test gratuit et découvrez les solutions naturelles les plus efficaces pour soulager votre chien.

Je fais le test !

Questions fréquentes (FAQ) : Que donner à un chien qui souffre ?

Puis-je donner du Spasfon à mon chien ?

Même s’il arrive que certains vétérinaires recommandent le Spasfon en cas de mal de ventre, le centre antipoison vétérinaire de Lyon (CNITV) déconseille l’utilisation de Spasfon.

Pour aller plus loin sur l’utilisation du Spasfon chez le chien, cliquez ici.

Peut-on donner du Smecta à un chien ?

Même s’il vaut toujours mieux privilégier les médicaments à usage vétérinaire, il est possible dans certains cas de donner du Smecta à un chien qui a la diarrhée.

Dosage, effet secondaire, recommandations… pour aller plus loin, cliquez ici.

Puis-je utiliser de l’aloe vera pour soulager mon animal ?

L’aloe vera peut être très utile si votre chien souffre de :
– Démangeaisons (liées à une allergie par exemple)
– Plaie superficielle
– Brûlure
– Piqûre
– Eczéma

Attention : L’aloe vera est toxique en cas d’ingestion, et doit uniquement être utilisée par voie externe.

Pour en savoir plus sur l’utilisation de l’aloe vera (recette, dosage…), cliquez ici.

Dans quels cas utiliser l’argile chez le chien ?

L’argile peut être un excellement remède naturel pour :
– Atténuer les douleurs articulaires
– Apaiser les problèmes de peau
– Soulager les problèmes digestifs

Pour en savoir plus sur l’utilisation de l’argile chez le chien, cliquez ici.

La valériane contre les douleurs musculaires de mon chien ?

On connait la valériane pour ses bienfaits contre le stress et l’anxiété. Mais savez-vous que la valériane est aussi efficace si votre chien a mal au niveau musculaire ?

Myorelaxant (relaxant musculaire), elle permet en effet de détendre naturellement les muscles.

Pour en savoir plus sur l’utilisation et les bienfaits de la valériane sur les chiens, cliquez ici.

La camomille en cas de mal de dents ?

Réputée pour ses effets relaxants, la camomille peut être un excellent remède naturel contre les douleurs dentaires.
Notamment durant la pousse des dents chez le chiot, qui provoque une inflammation de la gencive particulièrement douloureuse.

Pour en savoir plus sur l’utilisation de la camomille, cliquez ici.

Que donner à un chien qui a mal au dos ?

Un propriétaire de chien peut soulager son animal des maux de dos via plusieurs solutions dont :
– Le curcuma
– Le CBD
– La glace

Pour plus de conseils (remèdes, dosage…) contre la douleur du dos chez le chien, cliquez ici.

Comment savoir si mon chien souffre ?

Plusieurs signes et comportements peuvent indiquer que votre animal souffre.

Parmi eux :
– Léchage de la zone douloureuse
– Agressivité
– Gémissements
– Impossibilité à toucher la zone qui fait mal
– Halètement
– Boiterie
– Difficulté à se déplacer
– Mise en retrait/apathie

Pour découvrir les autres signes de douleur chez le chien, cliquez ici.

Comment savoir si mon chien est malade ?

Plusieurs signes plus ou moins visibles peuvent indiquer que votre chien souffre d’une maladie. Parmi eux :
– Vomissements
– Diarrhée
– Perte d’appétit
– Mauvaise odeur
– Poils en mauvaise santé
– Boule sous peau
– Fièvre

Pour savoir si votre chien est malade, cliquez ici.

Mon chien malade ne veut pas manger : Que faire ?

Un chien malade refuse souvent de manger. Pour l’aider à se nourrir, voici quelques astuces :
– Remplacer les croquettes par de la nourriture humide
– Humidifier les croquettes
– Préparer un bouillon de volaille
– Nourrir à la main

Pour plus de conseils, cliquez ici.

Mon chien refuse de boire : Que faire ?

Plusieurs causes peuvent pousser un chien à arrêter de s’hydrater. Il arrive souvent qu’un chien malade par exemple arrête de boire.

La déshydratation est pourtant extrêmement dangereuse, surtout en cas de diarrhée et de vomissement.

Pour aider votre chien a boire vous pouvez notamment :
– Lui donner des glaçons
– Ajouter du bouillon de volaille à son eau (sans sel)
– Lui donner de la pastèque (riche en eau)

Pour plus de conseils, cliquez ici.

Mon chien est en fin de vie : Comment l’aider ?

Malheureusement, nos animaux, comme nous, vieillissent et il peut parfois être douloureux de les voir affaiblis.

Si votre animal est en fin de vie, plusieurs gestes peuvent le soulager au quotidien comme :
– Ne pas le confronter à une situation ou une personne inconnue
– Maintenir une routine stable (pas de changement d’horaires…)
– Sécuriser son environnement (pas d’escaliers, de pentes…)
– Adapter son régime alimentaire (préférer des aliments plus liquides et faciles à digérer…)

Vous souhaitez aller plus loin sur comment aider un chien en fin de vie ? Cliquez ici.

2 Commentaires sur “Que Donner à un Chien qui Souffre ?

  1. Krzewinski says:

    Bonsoir Ma chienne est percluse d’arthrose et voit sa mobilité réduite. Elle supporte mal les traitements Anti inflammatoires. Elle pèse 5,4 kg et est âgée de 12 ans. Je cherche toujours un traitement adapté.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Notre site internet utilise des cookies 🍪, comme la plupart des sites, afin de nous aider à améliorer votre expérience lorsque vous naviguez sur notre site. Nous supposons que vous êtes d'accord avec cela.