Mon chien mord : est-ce rattrapable ?

Quel que soit sa taille ou sa race, un chien qui mord est toujours problématique. Bien sûr les conséquences sont logiquement moins graves entre un Chihuahua qui mord et un American Staff.

Cependant, le comportement du Chihuahua est à prendre aussi au sérieux. Un chien ne mord jamais sans raison.

Chez les chiens, mordre est un comportement qui apparait dans un contexte favorisant qu’il est nécessaire d’analyser.

Comment accompagner un chien qui mord ? On vous dit tout dans cet article !

STRESS, INCONFORT, AGITATION...

Quel calmant marche ?

Faites le test gratuit et découvrez les solutions naturelles les plus efficaces pour soulager votre chien.

Je fais le test !

Mordre ou mordiller

Différencier les termes

Le préalable est d’abord de bien définir ce qu’est l’action de mordre. Mordre provoque une blessure, ce que l’on appelle la morsure.

Un chien qui mord saisit et referme la mâchoire sur le corps d’un tiers si bien que les dents percent la peau de façon plus ou moins profonde.

Il faut bien différencier mordre et mordiller. Mordiller consiste à saisir sans pression de la mâchoire. Les dents se posent sur la peau mais sans la pénétrer. Le mordillement n’occasionne aucune blessure.

Le mordillement

Le chiot

Le mordillement est tout à fait normal chez le chiot jusqu’à 2 mois. C’est un moyen d’apprendre et d’appréhender son environnement, tout comme le bébé humain qui porte tout à sa bouche. C’est aussi une façon de « faire ses dents ».

Mordiller permet au chiot de tester sa force, montrer son affection, jouer et se défendre. La mère encourage ce comportement qui lui permet d’apprendre l’inhibition de la morsure. Ainsi, s’il la mordille, elle le mordille en retour pour lui montrer les conséquences de ses actes. Il intègre ainsi la nécessité de contrôler les morsures.

Une mauvaise socialisation

Un chiot mal socialisé peut continuer à mordiller à l’âge adulte. Lors de séquence de jeux ou de câlin, il va se mettre à mordiller vos doigts. Cela peut être le cas notamment d’un chiot sevré trop tôt qui n’a pas bénéficié d’une éducation complète de la part de sa mère.

Pour aller plus loin : Pourquoi mon chien me mordille ? Et comment l’arrêter ?

Le stress

Un chien adulte peut aussi continuer à mordiller s’il se sent stressé. Tentez alors d’identifier ce qui peut bien déclencher ces mordillements.

Quelle que soit la raison de ces mordillements, il est recommandé de réagir rapidement. Votre chien doit comprendre qu’il doit cesser.

Vous pouvez ainsi pousser un « aïe ! »  bruyant quand il vous mordille pour lui permettre d’intégrer la négativité de ce comportement puis l’ignorer comme si vous étiez fâché.

En stoppant le jeu ou l’interaction, votre chien comprendra, progressivement, les conséquences de ses actes.

Mon chien mord : Comprendre ce comportement

Mordre est un comportement naturel chez les chiens. Cela n’indique pas forcément que votre chien est agressif.

Mordre constitue, en fait, un moyen de faire face et de mettre fin à une situation de danger ou d’inconfort extrême.

Le chien peut aussi présenter une morsure-réflexe quand par exemple vous lui marchez sur la queue.

Votre chien qui mord n’a donc pas l’intention de nuire mais plutôt d’obtenir un résultat.

5 causes fréquentes

Un chien qui mord le fait toujours dans un contexte bien précis. Il se sent coincé et n’a pas d’autre alternative. Que l’agression concerne un tiers, un congénère ou vous-même, sachez analyser les éléments du contexte qui ont concouru au passage à l’acte.

1. Un environnement insécurisant

Votre maison et votre famille constituent un environnement structuré par des repères et des règles pour votre chien.

Si ces repères sont fluctuants ou que les règles s’avèrent incohérentes, votre chien va se sentir perdu et en insécurité.

C’est par exemple le cas si vous interdisez une chose et que vous l’autorisez le lendemain et inversement.

C’est aussi le cas si vous le laissez faire des bêtises à la maison sans jamais lui poser de limites.

L’insécurité constitue le facteur déclenchant de l’agression le plus fréquent chez les chiens. Votre animal peut alors mordre pour tenter de mettre lui-même des limites à ce qui lui semble un chaos.

2. La peur

Votre chien peut mordre pour se défendre face à ce qui lui parait un danger. Ce danger lui fait peur et la morsure est une tentative de s’en protéger.

Un animal qui est surpris, se sent coincé ou acculé peut ainsi mordre. C’est le cas, par exemple, lorsqu’on réveille un chien qui dort.

3. La douleur

Un chien qui souffre ou qui subit un inconfort peut mordre pour signifier un besoin de distance physique ou d’isolement. Il se montrera d’autant plus réactif si l’on touche la zone douloureuse.

C’est le cas notamment des animaux souffrant d’arthrose plus sensibles au toucher.

A lire aussi : Comment savoir si mon chien a mal ?

4. L’agressivité redirigée

L’agressivité redirigée explique souvent la morsure chez les chiens. Votre animal se trouve dans une situation de frustration, de peur et d’inconfort et va rediriger ses émotions négatives vers un tiers.

C’est le cas, par exemple, de votre chien qui aboie à travers la fenêtre en voyant un chat à l’extérieur. Si vous posez la main sur lui pour le faire stopper, il peut vous mordre par frustration de ne pas pouvoir courser le chat.

A lire aussi : Que faire face à un chien agressif ?

5. L’expression d’un mal-être

Un chien qui souffre d’un déséquilibre psychologique et émotionnel lié à son passé ou à un environnement inadapté, comme un enfermement constant ou des brimades, peut mordre.

Il exprime ainsi ce mal-être mais peut aussi présenter des troubles du comportement plus profonds du fait de ses conditions de vie.

STRESS, INCONFORT, AGITATION...

Quel calmant marche ?

Faites le test gratuit et découvrez les solutions naturelles les plus efficaces pour soulager votre chien.

Je fais le test !

Mon chien mord : Niveaux de danger

Muriel Alnot, vétérinaire comportementaliste, présente les niveaux de danger (de 1 à 5) en fonction des situations possiblement rencontrées :

  • Danger niveau 1 : si votre chiot de plus de 2 mois mordille en jouant. Cela indique qu’il n’a pas appris à se contrôler et peut, par la suite, amener une incapacité à inhiber la morsure. Il faut le stopper rapidement.
  • Danger niveau 2 : si votre chien a déjà grogné sur vous ou sur un tiers. Il existe des risques d’agression car le grognement prévient l’acte. Il est conseillé de consulter un spécialiste.
  • Danger niveau 3 : si votre chien vous a pincé ou mordu, provoquant une plaie et nécessitant des soins. Votre chien est alors considéré comme agressif. Même si ce sont des évènements isolés souvent générés par une douleur intense ou une peur importante, il faut rapidement consulter un spécialiste du comportement canin.
  • Danger niveau 4 : si votre chien mord sans prévenir. Il ne grogne pas avant le passage à l’acte et s’avère très dangereux.
  • Danger niveau 5 : si votre chien tient la morsure, c’est-à-dire qu’il ne lâche pas ou s’il mord à répétition. Le danger est maximal pour son environnement et permanent. Une évaluation comportementale est fondamentale d’autant plus que les morsures tenues sont celles qui provoquent le plus de dégâts.

Mon chien mord : Apprendre à repérer les étapes

La morsure comporte généralement 3 étapes :

  • La menace : le chien grogne et montre des signes de mécontentement comme le poil hérissé ou les babines retroussées. Il prévient ainsi qu’il va mordre.
  • Le passage à l’acte : le grognement n’a pas permis de stopper la situation et le chien mord pour mettre une limite.
  • Le signe d’apaisement : après avoir lâché, le chien lèche l’endroit mordu pour indiquer que la situation est close.

Ces étapes ont une durée variable et les étapes 1 et 3 peuvent être absentes.

Conséquences de la morsure

Les morsures de chien présentent des gravités variables. Elles peuvent constituer une urgence médico-chirurgicale en cas de blessure profonde et infectée.

Le risque de rage existe également si vous vous faites mordre par un chien errant.

L’existence de plaies délabrantes avec perte de substance nécessitent une prise en charge en urgence. Elles sont sources de séquelles morphologiques et esthétiques.  Certaines plaies semblent anodines alors qu’elles suggèrent une atteinte des tissus profonds.

Des lésions sous-jacentes peuvent apparaitre de nature tendineuse, musculaire, vasculaire et nerveuse. Devant une plaie par morsure, il est donc recommandé de nettoyer la plaie avec de l’eau et du savon en retirant les éventuels corps étrangers.

Désinfectez avec une solution antiseptique pour éviter une infection. Il est conseillé de se rendre au service des urgences si :

  • La plaie est profonde
  • La plaie semble s’infecter ou ne se guérit pas
  • La douleur est intense
  • La morsure a touché le visage, le cou ou les organes génitaux

Vérifiez que votre vaccination antitétanique est à jour. Dans le cas contraire, il faut consulter votre médecin dans un délai maximal de 48 heures pour une administration d’immunoglobulines tétaniques. Des points de sutures et même une intervention chirurgicale peuvent être décidés.

Mon chien mord : Que dit la loi ?

Si votre chien mord un tiers, la loi vous oblige à :

  • Placer le chien sous la surveillance d’un vétérinaire pendant 15 jours
  • Déclarer la morsure à la mairie
  • Soumettre votre chien à une évaluation comportementale
  • Si nécessaire suivre une formation et obtenir une attestation d’aptitude

Si vous ne respectez pas ces obligations, votre chien peut être saisi voire euthanasié

STRESS, INCONFORT, AGITATION...

Quel calmant marche ?

Faites le test gratuit et découvrez les solutions naturelles les plus efficaces pour soulager votre chien.

Je fais le test !

Comment accompagner un chien qui mord ?

Repérer les signes avant-coureurs

Comme nous l’avons vu, il existe, généralement des signes annonciateurs de l’agression comme le grognement ou les babines retroussées.

Soyez bien à l’écoute de votre chien pour respecter sa demande. Stoppez votre action si vous vous approchiez, si vous aviez la main sur lui, etc.

Protéger l’environnement

Un chien mordeur peut-être dangereux pour les tiers mais surtout pour son environnement proche.

Soyez particulièrement vigilant aux enfants qui sont incapables d’évaluer les risques de morsure et sont souvent les premières victimes.

Chaque membre du foyer doit aussi connaitre les gestes à éviter avec un chien comme ne pas le déranger quand il dort ou mange. De la même façon, une chienne ne doit pas être dérangée avec ses petits.

L’instinct maternel est plus fort que le lien à l’humain. Elle n’hésitera pas à vous mordre si elle considère que vous êtes une menace pour ses petits.

Il ne s’agit pas d’une faiblesse de la part de l’humain mais plutôt d’une adaptation au langage et aux besoins du chien.

Consulter le vétérinaire

Si votre chien mord, il ne faut pas hésiter à consulter votre vétérinaire pour déterminer si son comportement peut être en lien avec des douleurs ou un problème de santé sous-jacent. Une fois cette cause écartée, vous pourrez plutôt vous orienter vers une rééducation comportementale.

Rééduquer

Sauf conséquence grave (blessures graves, décès), un chien qui mord n’est pas condamné à l’euthanasie. Un accompagnement est possible pour établir une communication équilibrée entre l’humain et lui, par le biais d’une éducation positive.

La rééducation du chien vise à l’amener à présenter des comportements positifs et à stopper les morsures.

Le comportement des membres de la famille participe à cette rééducation. En évitant les mauvais gestes, ils permettent au chien d’éviter l’agression.

La rééducation nécessite que le chien accède à une confiance en son maitre et se montre serein lors des situations rencontrées.

Elle passe d’abord par un questionnement méticuleux sur les circonstances de la morsure. Identifier les facteurs déclenchants permet de les supprimer ou les accompagner.

Votre chien a t-il subi des changements récemment ? Parait-il en mauvaise forme ? Prenez le temps de la réflexion.

Si vous ne parvenez pas à comprendre votre chien et/ou que la morsure se répète, il est recommandé de consulter un comportementaliste.

Il vous offrira le recul nécessaire et vous prodiguera des conseils pertinents pour accompagner votre animal. Le danger est majeur si rien ne change.

Apaiser

Si votre chien mord par peur ou parce qu’il souffre de douleurs chroniques comme l’arthrose, des remèdes naturels peuvent l’aider. Ainsi, le CBD, produit naturel extrait du chanvre, est reconnu pour apaiser le stress, l’anxiété et l’inconfort chez les chiens et les chats.

Présenté sous forme d’huile, de friandises ou de sticks à mâcher, le CBD offre à votre chien une parenthèse de sérénité et peut aider à désamorcer un risque de morsure.

Sans effets secondaires ni phénomène d’accoutumance, le CBD peut être proposé à votre animal de manière continue, en parallèle des autres actions mentionnées ci-dessus.

Pour aller plus loin : CBD pour chien : 10 bienfaits sur nos animaux

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Notre site internet utilise des cookies 🍪, comme la plupart des sites, afin de nous aider à améliorer votre expérience lorsque vous naviguez sur notre site. Nous supposons que vous êtes d'accord avec cela.