Comment savoir si mon chien a mal ?

Nos animaux de compagnie ne parlent pas et ne peuvent donc pas nous transmettre oralement leurs états d’âme et leurs souffrances !

Cependant, si vous êtes attentif, la connaissance de votre chien et de votre chat vous offre une grille de lecture plutôt claire de son état physique et psychologique.

En effet, l’animal dispose d’une palette de comportements qui constituent autant de signes de communication à décrypter pour mieux le comprendre !

Parmi ces signes, un trouble de santé ou une maladie s’exprime par des symptômes tout à fait identifiables pour peu qu’on sache observer nos compagnons !

Comment reconnaitre ces signes ? Comment savoir si mon chien a mal ? On vous explique tout dans cet article !

STRESS, INCONFORT, AGITATION...

Quel calmant marche ?

Faites le test gratuit et découvrez les solutions naturelles les plus efficaces pour soulager votre chien.

Je fais le test !

Comment reconnaitre la douleur chez un animal ?

Dans cette question, il y a deux composantes :

  • L’existence d’une douleur chez l’animal : oui les animaux ont une conscience suffisante pour ressentir de la douleur contrairement à ce que pouvaient penser les scientifiques au XVIIIe siècle ! C’est une thématique au cœur de l’engagement des associations de défense des animaux dans le cadre de l’abattage pour l’industrie alimentaire.
  • La reconnaissance de la douleur par l’humain : elle est en lien direct avec les capacités d’observation et d’empathie de l’être humain face aux signes de douleur émis par l’animal !

Si elle ne s’exprime pas de façon verbale, la douleur chez les animaux se montre par des mimiques, des positions corporelles, des gémissements et des plaintes. Chaque animal, cependant, exprimera sa douleur de façon singulière.

L’Université de Montréal a élaboré en 2019 l’échelle de grimace féline (Feline Grimace Scale, FGS).

Cette application mobile permet, par le biais de simples photos de votre chat, d’évaluer le degré de douleur aigue et la nécessité d’administrer des antalgiques.

Elle est disponible sur Androïd et IOS et déclinée en trois langues (français, anglais, espagnol). Cette échelle se base sur 5 points :

  • La position des oreilles
  • L’ouverture palpébrale
  • La tension du museau
  • La position des moustaches
  • La position de la tête

C’est un outil supplémentaire dans la lecture de votre chat en sachant que votre connaissance et votre observation peuvent permettre de décoder les messages de votre animal de compagnie.

Comment identifier la douleur chez mon chien ?

1. Signes généraux

Tout comme l’humain, les chiens qui souffrent vont présenter une altération de leur état général. Quand on a mal, en effet, toute l’attention est centrée sur cette sensation envahissante et concourt à ce qu’on ne soit « pas en forme » ou « pas dans notre assiette » !

Pour les chiens, c’est la même chose !  Un chien qui ressent de la douleur va donc présenter :

  • Perte d’appétit ou appétit excessif (de type compulsif)
  • Troubles digestifs
  • Toilettage excessif souvent de la zone douloureuse
  • Changement de comportement ou comportement anormal (agitation, désintérêt, isolement, etc.)
  • Agressivité
  • Vocalisations

Les signes exprimés par votre chien vont souvent se montrer spécifiques selon la zone du corps douloureuse.

A lire aussi : Pourquoi un chien hurle à la mort ?

2. Dents

Votre chien peut, tout comme vous, souffrir de douleurs dentaires.

L’alimentation industrielle, riche en glucides, est souvent en cause dans l’apparition de la plaque dentaire puis du tartre sur les dents de votre canidé.

La salive, les bactéries et les restes de nourriture contribuent à la formation de cette plaque dentaire chez votre animal.

En l’absence de soins quotidiens (brossage des dents avec un dentifrice spécial chien), ce tartre risque de provoquer une inflammation de la gencive (gingivite).

Il peut également être à l’origine d’une infection bactérienne plus importante pouvant provoquer la perte d’une dent.

Les bactéries peuvent aussi migrer vers les poumons, le foie, les reins et le cœur en pénétrant dans le flux sanguin et déclencher un problème de santé plus sérieux.

Il est donc vital de savoir reconnaitre les problèmes dentaires chez votre animal pour consulter rapidement le vétérinaire si besoin. Parmi les symptômes indicateurs, citons :

  • La mauvaise haleine
  • Une salivation excessive
  • Des difficultés à mâcher
  • Un désintérêt pour l’alimentation en lien avec des difficultés à manger
  • Un saignement des gencives
  • Le port de la patte à la gueule

Une alimentation équilibrée de qualité et des soins quotidiens favorisent la santé de la sphère bucco-dentaire.

3. Abdomen

Si votre chien souffre de douleurs abdominales, il peut gémir, se contracter ou montrer un rictus de douleur lorsque vous lui touchez le ventre mais les signes qu’il émet sont, généralement, peu spécifiques.

La « posture du prieur », arrière-train levé et pattes avant au sol, comme pour s’étirer est aussi un signe de souffrance abdominale. C’est une façon pour lui de soulager ses maux.

Ce sont plus souvent les symptômes associés aux souffrances abdominales qui vont attirer votre attention comme :

  • Un ventre distendu
  • Une diarrhée
  • Des vomissements
  • Une constipation
  • Des difficultés à uriner ou, au contraire, des mictions fréquentes

Si vous suspectez des douleurs abdominales, il est conseillé de vous rendre chez votre vétérinaire pour réaliser un examen clinique au cours duquel le vétérinaire réalisera une palpation précise de l’abdomen.

Votre chien peut, effectivement, souffrir d’une gastro-entérite, d’une cystite ou d’une atteinte de la prostate chez le mâle.

Attention ! Si votre chien présente un état général préoccupant, le ventre dur et se tient couché sur le côté, il peut souffrir de ce que les vétérinaires appellent « l’abdomen aigu ».

C’est une situation d’urgence qui peut engager le pronostic vital. Elle peut être provoquée, entre autres, par une pancréatite, une torsion de la rate, un pyomètre chez la femelle ou une occlusion intestinale.

4. Patte

Le premier signe qui doit vous alerter si votre chien souffre d’une ou des deux pattes est une boiterie. Elle n’est, cependant, pas systématique et d’autres signes peuvent être observés comme :

En parallèle, vous pouvez constater un gonflement de la patte et une possible agressivité si vous tentez de toucher le membre douloureux.

Dans ce cas, il est conseillé de prendre rendez-vous chez votre vétérinaire pour poser un diagnostic.

Il peut s’agir d’une blessure type coupure mais également d’une entorse à prendre en charge le plus tôt possible.

Dans le doute, prenez soin de porter votre chien pour lui éviter une marche pouvant provoquer des complications.

5. Dos

Les souffrances du dos s’expriment plus souvent chez les chiens âgés mais peuvent aussi apparaitre chez des chiens jeunes à la suite d’un traumatisme ou en lien avec une maladie. Les signes présents chez l’animal peuvent être :

  • Des difficultés à se lever et se déplacer
  • Une réticence à monter sur le canapé ou les escaliers
  • Une boiterie
  • Un arrêt des étirements
  • Une diminution de l’activité

Les souffrances dorsales peuvent être liées à de simples contractures ou, par exemple, à la présence d’arthrose, à une hernie discale, à un abcès ou à une tumeur.

6. Arrière-train

Les souffrances sont proches des douleurs du dos avec une difficulté à se lever et à rester à l’arrêt, une tendance à croiser les pattes arrière en marchant, le fait de courir avec les deux jambes parallèles (comme le lapin), des difficultés à coordonner les mouvements.

Ces symptômes sont souvent causés par de l’arthrose ou une paralysie de l’arrière-train consécutive à cette atteinte articulaire chez le vieux chien.

Cependant, les souffrances de l’arrière-train peuvent être provoquées par des lésions neurologiques, métaboliques ou vasculaires.

La dysplasie de la hanche, plus présente chez certaines races, peut également provoquer d’importants maux de l’arrière-train et notamment de l’arthrose.

Une consultation vétérinaire est conseillée si vous constatez des douleurs de l’arrière-train chez votre compagnon. En cas d’arthrose, des remèdes naturels existent.

STRESS, INCONFORT, AGITATION...

Quel calmant marche ?

Faites le test gratuit et découvrez les solutions naturelles les plus efficaces pour soulager votre chien.

Je fais le test !

Comment accompagner mon chien qui a mal ?

Consultation vétérinaire

Devant des signes de souffrance et des symptômes chez votre animal de compagnie, la meilleure chose à faire est de consulter votre vétérinaire pour établir un diagnostic précis et mettre en place le traitement correspondant.

L’automédication est à proscrire car elle peut s’avérer inadaptée et cacher une maladie sous-jacente.

A lire aussi : Que Donner à un Chien qui Souffre ?

Remèdes naturels

La médecine vétérinaire classique propose des médicaments antalgiques et anti-inflammatoires aux animaux présentant des douleurs aigues ou chroniques. Cependant, les effets secondaires sont souvent lourds et empêchent un traitement à vie.

Heureusement, des remèdes naturels existent, à donner en alternative ou en complément du traitement curatif du vétérinaire. Le CBD ou cannabidiol est, ainsi, indiqué dans l’accompagnement des chiens et des chats souffrants.

Issu de la plante de chanvre, le CBD soulage l’inconfort, réduit les inflammations et apaise le stress qui accompagne inévitablement les problèmes de santé chez les animaux.

Le CBD permet également de renforcer le système immunitaire et offre ainsi à votre animal des possibilités de guérison plus rapides. Sous forme d’huile à diffuser par spray, de friandises appétissantes ou de sticks, le CBD s’avère très efficace pour soulager votre chien de la douleur.

A lire aussi : CBD pour chien : 10 bienfaits sur nos animaux

Environnement bienveillant

Un chien malade a besoin, outre d’une prise en charge médicale, d’un environnement bienveillant dans lequel il puisse se reposer.

Son espace de couchage doit être aménagé pour faciliter le repos lui permettre de faire le moins d’effort possible. Préférez donc un coussin moelleux et confortable et évitez le panier avec rebord.

Installez également son coin repos à un endroit de la maison où il ne souffrira pas du passage des différents habitants ou des courants d’air (évitez la proximité des portes et fenêtres). Il ne s’agit pas que votre chien attrape un coup de froid en plus de ses souffrances.

Proposez-lui une alimentation de qualité qu’il trouvera appétissante. Le « fait maison », à base de poulet sans gras, riz et légumes est tout à fait conseillé. Si votre chien rencontre des difficultés à se mouvoir, vous pouvez l’aider en lui amenant sa ration près de lui. Veillez à lui laisser à proximité une gamelle d’eau propre et fraîche.

En fonction de ses capacités, proposez à votre chien un exercice adapté qui lui offrira un bol d’air tout en évitant qu’il force trop ses efforts.

Un chien qui souffre est un chien plus fragile qu’il s’agit d’accompagner avec douceur et précaution.

STRESS, INCONFORT, AGITATION...

Quel calmant marche ?

Faites le test gratuit et découvrez les solutions naturelles les plus efficaces pour soulager votre chien.

Je fais le test !

Chien qui a mal : Questions fréquentes – F.A.Q.

Comment savoir si mon chien a des douleurs ?

Des signes d’abattement, une perte d’appétit, un changement de comportement peuvent indiquer que votre chien ou votre chat est en souffrance.

N’hésitez pas à consulter votre vétérinaire pour savoir si votre animal est malade.

A lire aussi : Anti-inflammatoires pour chien : nos conseils !

Comment savoir si mon chien a mal au dos ?

Pour savoir si votre chien a mal au dos, quelques signes peuvent vous alerter comme des difficultés à monter les escaliers ou sur un canapé, moins de vivacité, la présence de gémissements, une réticence à sortir se promener.

A lire aussi : Mon chien a mal au dos : 13 actions contre la douleur

Comment savoir si mon chien est fatigué ?

Lors d’un exercice extérieur ou à la maison, votre chien fatigué peut présenter différents signes comme un halètement excessif, la volonté de s’allonger et de dormir, des plaintes intermittentes ou des mouvements lents et lourds.

A lire aussi : Chien qui halète : pourquoi et que faire ?

Est-ce que l’arthrose fait mal au chien ?

Oui, l’arthrose génère des douleurs chroniques chez le chien plus ou moins importantes selon l’évolution de la pathologie.
Pour rappel, l’arthrose se caractérise par une destruction progressive et irréversible du cartilage d’une ou plusieurs articulations.
Elle touche généralement les hanches, les genoux ou les coudes.

A lire aussi : CBD pour chien & Arthrose : Effets, Conseil, Achat

Comment savoir si mon chien a une hernie discale ?

Un chien souffrant d’une hernie discale va présenter des perturbations plus ou moins importantes de la marche selon le stade de la maladie.
Au stade 1, des douleurs existent sans forcément de perturbations des nerfs.
Au stade 2, la motricité est réduite (parésie) même si le chien peut encore marcher.
Au stade 3, le chien ne peut plus marcher (paralysie) mais peut encore bouger les postérieurs.
Le stade 4 provoque une paralysie générale avec une persistance d’une sensibilité à la douleur.
Au stade 5, le chien est paralysé et n’a plus aucune sensibilité.

Comment savoir si mon chien a une inflammation ?

Différents symptômes peuvent indiquer la présence d’une inflammation chez votre chien :
–        Une rougeur
–        Un gonflement
–        Une sensation de chaleur
–        De la fièvre
–        Des douleurs

A lire aussi : Inflammations chez le Chien : Causes, Symptômes & Traitements

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Notre site internet utilise des cookies 🍪, comme la plupart des sites, afin de nous aider à améliorer votre expérience lorsque vous naviguez sur notre site. Nous supposons que vous êtes d'accord avec cela.