Barion Pixel

Comment savoir si mon chien souffre ? Top 11 Signes

Sommaire afficher

Les chiens sont plus que de simples animaux de compagnie ; ils sont des membres à part entière de nos familles, partageant nos joies et nos peines. Comprendre leurs besoins et leurs douleurs est donc crucial pour assurer leur bien-être. Mais comment savoir si votre chien souffre ? Quels sont les signes d’un chien qui souffre ? En tant qu’experte en bien-être animal, je vais vous donner toutes les clés pour repérer un chien qui souffre.

STRESS, INCONFORT, AGITATION...

Quel calmant marche ?

Faites le test gratuit et découvrez les solutions naturelles les plus efficaces pour soulager votre chien.

Je fais le test !

Pourquoi est-il important de reconnaître la souffrance chez son chien ?

La reconnaissance de la douleur chez les chiens est cruciale car elle affecte directement leur qualité de vie. La douleur non traitée peut entraîner des conséquences graves sur leur santé physique et mentale. Elle peut aggraver des problèmes de santé existants, retarder la guérison en cas de maladie ou de blessure et même affecter leur système immunitaire. De plus, la douleur chronique non gérée peut conduire à des problèmes comportementaux, comme l’agressivité ou la dépression, altérant profondément le bien-être de l’animal.

🩺 Le centre de thérapie et de remise en forme Davies explique1 : “En tant que descendants de loups sauvages, nos races de chiens domestiques sont habituées à cacher les signes de douleur et d’inconfort, mais il existe néanmoins des indices importants que vous pouvez rechercher.”

Comment savoir si mon chien souffre ? 11 signes

Les chiens ne peuvent pas communiquer leur douleur de la même manière que les humains, mais il existe plusieurs signes comportementaux et physiques qui peuvent indiquer qu’ils souffrent. Reconnaître les signes d’un chien qui souffre est essentiel pour offrir à votre compagnon canin les soins dont il a besoin.

1. Changements dans les vocalisations

Les vocalisations d’un chien peuvent en dire long sur son état de santé et de bien-être. Les changements dans la façon dont un chien aboie, gémit ou émet d’autres sons peuvent être des indicateurs importants de douleur ou de malaise. Voici quelques aspects à considérer :

Augmentation de la Vocalisation

Un chien qui souffre peut devenir plus vocal qu’à son habitude. Cela peut se manifester par des gémissements, des pleurs, des aboiements fréquents, ou même des hurlements. Ces sons peuvent être une réponse directe à la douleur, surtout s’ils surviennent lors de mouvements spécifiques ou lorsqu’une zone douloureuse est touchée. Par exemple, un chien souffrant d’arthrite peut gémir en se levant ou en montant des escaliers.

Changements dans le Ton ou le Volume

En plus de la fréquence des vocalisations, faites attention aux changements dans le ton ou le volume. Un chien qui gémit ou aboie plus faiblement ou plus fort que d’habitude peut indiquer un inconfort ou une douleur. Un changement dans le type de vocalisation, comme un aboiement qui devient un gémissement, peut également être un signe que votre chien souffre.

Vocalisations sans raison

Les vocalisations qui semblent survenir sans raison apparente ou en réponse à des stimuli qui ne dérangeaient pas auparavant le chien peuvent être particulièrement révélatrices. Par exemple, un chien qui commence à gémir ou à aboyer lorsqu’il est légèrement touché ou lors de changements mineurs dans son environnement pourrait être en train d’exprimer une douleur.

⚠️ À l’opposé, certains chiens qui souffrent peuvent devenir anormalement silencieux. Un chien qui est normalement communicatif et devient soudainement silencieux ou réactif pourrait souffrir en silence. Ce changement de comportement mérite autant d’attention que l’augmentation des vocalisations.

2. Altération de l’appétit

Un changement d’appétit peut être le signe d’un chien qui souffre, que votre animal mange plus ou au contraire mange moins.

Perte d’Appétit ou Anorexie

Une diminution notable de l’appétit ou une anorexie complète chez un chien peut être un signe qu’il souffre. Les chiens peuvent refuser de manger pour diverses raisons, y compris la douleur dentaire, des douleurs abdominales, ou d’autres affections internes. Il est important de noter non seulement si votre chien refuse de manger, mais aussi s’il montre de l’intérêt pour la nourriture puis se détourne, ce qui pourrait indiquer une douleur en mâchant.

Augmentation de l’Appétit

Bien que moins fréquente, une augmentation de l’appétit, connue sous le nom de polyphagie, peut parfois être observée. Certaines douleurs, en particulier celles associées à des troubles endocriniens comme le diabète, peuvent entraîner une augmentation de l’appétit.

3. Changements dans la Posture

Les changements dans la posture d’un chien peuvent être des indicateurs significatifs de douleur ou de malaise. Ces modifications peuvent varier et souvent signalent un problème sous-jacent qui nécessite de l’attention.

Posture Voûtée ou Courbée

Un chien qui adopte une posture voûtée ou courbée, en particulier dans la région du dos, peut souffrir de douleurs dorsales ou abdominales. Cette posture peut être un effort pour soulager la tension ou la douleur dans certaines parties du corps. Les conditions comme la pancréatite, les troubles rénaux ou les hernies discales peuvent causer ce type de douleur, conduisant à une posture modifiée.

Position “en Prière”

La position “en prière”, où le chien étire l’avant du corps vers le sol tout en gardant les hanches levées, est souvent un signe de douleur abdominale. Cette posture peut soulager la tension dans l’abdomen, et est fréquemment observée chez les chiens souffrant de troubles gastro-intestinaux ou de gaz.

Réduction de la Mobilité

Un chien qui souffre peut également montrer une réduction générale de la mobilité. Il peut éviter de se déplacer normalement, de sauter ou de monter des escaliers. Ce type de changement peut indiquer des douleurs articulaires, musculaires, ou des problèmes neurologiques.

Position Couchée ou Assise Anormale

Les changements dans les positions couchées ou assises, comme s’allonger ou s’asseoir de façon inhabituelle, peuvent également être des signes de douleur. Par exemple, un chien qui évite de s’asseoir complètement ou qui change fréquemment de position peut souffrir de douleurs au niveau des hanches ou du bassin.

👨‍⚕️ Un chien qui évite certaines postures ou mouvements, comme se pencher pour manger ou boire, peut souffrir de douleurs au cou ou dans la région de la tête. De même, un chien qui hésite à lever la tête ou à tourner le cou peut avoir une douleur cervicale.

4. Changement dans les habitudes de sommeil

Troubles du Sommeil

La douleur peut perturber le sommeil normal de votre chien. Si votre chien semble avoir du mal à trouver une position confortable pour dormir, se réveille fréquemment, ou change souvent de place pendant la nuit, cela peut être un signe qu’il souffre. Les troubles du sommeil sont particulièrement courants chez les chiens souffrant de douleurs articulaires ou musculaires.

Somnolence Excessive

Inversement, une somnolence excessive ou une augmentation du temps passé à dormir peuvent également être des signes de douleur ou de malaise. Cela peut être une réponse du corps à la fatigue chronique causée par la douleur persistante. Si votre chien semble plus fatigué que d’habitude et passe plus de temps à dormir, cela pourrait indiquer qu’il tente de se rétablir ou de gérer une douleur sous-jacente.

5. Comportement agressif ou renfermé

Le comportement d’un chien peut changer de manière significative en réponse à la douleur. Un chien qui souffre peut devenir soit agressif, soit renfermé, des comportements qui sont souvent des mécanismes de défense face à la douleur.

Agressivité Induite par la Douleur

Un chien qui souffre peut devenir inattendument agressif3. Ce changement de comportement peut inclure grogner, montrer les dents, mordre ou pincer, surtout si la zone douloureuse est touchée. Cette agressivité n’est pas nécessairement un signe de changement de tempérament, mais plutôt une réaction instinctive à la douleur. Même les chiens les plus doux peuvent avoir des réactions agressives lorsqu’ils souffrent. Il est important d’approcher un chien souffrant avec prudence, surtout lorsqu’on tente d’examiner une zone qui pourrait être douloureuse.

Repli sur Soi

D’autre part, certains chiens peuvent réagir à la douleur en se repliant sur eux-mêmes. Ils peuvent chercher à se cacher dans des endroits isolés, éviter le contact avec les humains et d’autres animaux, et paraître généralement apathiques ou déprimés. Ce comportement de retrait peut être un signe que le chien essaie de se protéger et de minimiser l’interaction qui pourrait aggraver sa douleur.

Changement dans les Interactions Sociales

Un chien qui refuse soudainement de jouer, qui se détourne lorsqu’on l’approche, ou qui semble indifférent à des activités qui lui plaisaient auparavant peut souffrir. Ces changements dans les interactions sociales sont souvent des indicateurs subtils de malaise ou de douleur.

🐾 Les chiens qui souffrent peuvent également manifester une sensibilité accrue. Ils peuvent réagir de manière excessive à des stimulations banales comme les bruits, les mouvements ou le toucher. Cette hypersensibilité peut être due à l’anxiété ou à la tension causée par la douleur persistante.

STRESS, INCONFORT, AGITATION...

Quel calmant marche ?

Faites le test gratuit et découvrez les solutions naturelles les plus efficaces pour soulager votre chien.

Je fais le test !

6. Changement dans le toilettage

Les changements dans les habitudes de toilettage d’un chien peuvent être des indicateurs subtils mais significatifs de douleur ou de malaise. Comprendre ces changements est essentiel pour savoir si un chien souffre.

Négligence du Toilettage

Un chien qui souffre peut négliger ses habitudes de toilettage habituelles. Si un chien qui était auparavant méticuleux dans son toilettage commence à négliger cette activité, cela peut indiquer qu’il ressent de la douleur ou de l’inconfort. Par exemple, un chien avec des douleurs articulaires peut avoir du mal à atteindre certaines parties de son corps, ou un chien avec des douleurs dentaires peut trouver douloureux de se lécher.

Toilettage Excessif dans Certaines Zones

À l’inverse, un chien peut commencer à se toiletter excessivement dans certaines zones, en particulier celles qui lui font mal. Ce comportement, connu sous le nom de toilettage compulsif, peut conduire à des lésions cutanées ou à des pertes de poils dans les zones sur-toilettées. Un léchage excessif d’une zone peut indiquer une douleur sous-jacente, comme une irritation de la peau, une douleur articulaire, ou même une douleur interne. Enfin, le léchage des pattes peut être une façon de se soulager pour les chiens4.

7. Difficultés de mouvement & Boiterie

La boiterie et les difficultés de mouvement sont des signes manifestes qu’un chien souffre. Ces symptômes peuvent indiquer une variété de problèmes, allant de blessures mineures à des conditions médicales plus graves.

Boiterie

La boiterie, ou la marche anormale, est un indicateur clair que quelque chose ne va pas. Si un chien boite, cela signifie généralement qu’il ressent de la douleur dans une ou plusieurs de ses pattes. Les causes de la boiterie peuvent inclure des entorses, des fractures, des inflammations articulaires (comme l’arthrite), des infections, ou des lésions des coussinets ou des griffes. Observer la façon dont un chien boite peut fournir des indices sur la gravité et la localisation de la douleur.

Difficultés à se lever ou à se coucher

Un chien qui a du mal à se lever ou à se coucher peut souffrir de douleurs articulaires ou musculaires. Ces difficultés sont souvent observées chez les chiens âgés qui peuvent souffrir d’arthrose ou d’autres problèmes articulaires. Cependant, elles peuvent aussi être le signe de conditions plus sérieuses, comme des troubles neurologiques ou des lésions musculaires.

A lire aussi : Mon chien a du mal à se lever et marcher : Pourquoi ?

Réduction de l’Activité Physique

Un chien qui diminue soudainement son niveau d’activité ou qui montre de l’hésitation à courir, sauter ou jouer peut souffrir. La réduction de l’activité physique est un signe que le mouvement provoque de l’inconfort ou de la douleur. Cela peut être particulièrement évident chez les chiens qui étaient auparavant très actifs et qui deviennent soudainement moins enclins à participer à des activités physiques habituelles.

8. Respiration rapide ou halètement excessif

La respiration rapide ou le halètement excessif chez un chien peuvent être des signes préoccupants, souvent liés à la douleur ou au malaise. Il est crucial de savoir interpréter ces symptômes pour déterminer si un chien souffre.

Halètement Excessif Comme Indicateur de Douleur

Bien que les chiens halètent naturellement pour se refroidir, un halètement excessif peut être un signe de douleur ou de stress. Ce comportement peut être particulièrement évident dans des situations où le halètement n’est pas typiquement attendu, comme dans un environnement frais ou au repos. Si un chien halète continuellement sans raison apparente, cela peut indiquer une douleur interne, une détresse respiratoire, ou un inconfort général.

Respiration Rapide et Superficielle

Une respiration rapide et superficielle peut également être un signe de douleur, en particulier si ce changement survient soudainement. La respiration rapide peut être due à une douleur aiguë, une détresse respiratoire, ou à des conditions médicales sous-jacentes affectant les poumons ou le cœur.

Changements dans les Motifs Respiratoires

Il est important de noter tout changement dans le motif respiratoire de votre chien. Par exemple, un changement de la respiration normale profonde à une respiration rapide et peu profonde peut être un signe d’alerte. De même, si la respiration de votre chien semble laborieuse ou s’accompagne de sons anormaux, cela pourrait indiquer un problème respiratoire ou une douleur thoracique.

Halètement Associé à d’Autres Symptômes

L’observation du halètement en conjonction avec d’autres symptômes peut aider à déterminer la cause sous-jacente. Par exemple, un chien qui halète excessivement et semble anxieux ou agité pourrait souffrir de douleurs internes. De même, un chien qui halète tout en ayant des difficultés à se déplacer peut souffrir d’une douleur articulaire ou musculaire.

A lire aussi : Chien qui halète : pourquoi et que faire ?

STRESS, INCONFORT, AGITATION...

Quel calmant marche ?

Faites le test gratuit et découvrez les solutions naturelles les plus efficaces pour soulager votre chien.

Je fais le test !

9. Yeux rouges ou gonflés, dilatation des pupilles

Les yeux d’un chien peuvent fournir des indices précieux sur son état de santé. Les yeux rouges ou gonflés, ainsi que la dilatation des pupilles, peuvent être des signes indiquant que le chien souffre. Il est important de savoir interpréter ces symptômes pour apporter les soins appropriés.

Yeux Rouges ou Gonflés

Les yeux rouges ou gonflés chez un chien peuvent être le résultat de diverses conditions, dont certaines peuvent être douloureuses. Ces symptômes peuvent indiquer des affections telles que la conjonctivite, des blessures oculaires, des allergies, ou des glaucomes. En plus de la rougeur et du gonflement, d’autres signes à surveiller incluent le clignement excessif, le frottement des yeux contre des surfaces, ou un écoulement oculaire.

Dilatation des Pupilles

La dilatation des pupilles, ou mydriase, peut être un signe de douleur, de peur, de stress, ou de réaction à certains médicaments ou toxines. Si les pupilles de votre chien sont dilatées et ne se rétrécissent pas à la lumière ou ne changent pas de taille comme d’habitude, cela peut indiquer une douleur interne ou un problème neurologique. Une attention particulière doit être portée si la dilatation des pupilles est accompagnée d’autres symptômes comme un comportement inhabituel, des changements dans la motricité, ou des signes de désorientation.

🩺 L’observation d’autres symptômes en lien avec les yeux peut aider à déterminer la cause sous-jacente des yeux rouges ou gonflés et de la dilatation des pupilles. Par exemple, un chien qui cligne fréquemment ou qui semble sensible à la lumière peut souffrir d’une douleur oculaire. De même, des changements dans la vision ou dans la façon dont le chien interagit avec son environnement peuvent indiquer un problème oculaire ou neurologique plus grave.

10. Sensibilité au toucher

La sensibilité au toucher est un indicateur important de douleur chez les chiens et peut signaler divers problèmes de santé. Cette hypersensibilité peut se manifester de différentes manières et nécessite une attention particulière pour assurer le bien-être de l’animal.

Réactions Négatives au Toucher

Un chien qui souffre peut montrer une réaction négative lorsqu’une zone spécifique de son corps est touchée. Cela peut se manifester par des grognements, des tentatives de morsure, ou un retrait rapide. Par exemple, un chien souffrant de douleurs articulaires peut réagir vivement lorsqu’on touche ses pattes ou ses hanches. De même, une douleur abdominale peut provoquer une réaction défensive lorsqu’on touche le ventre du chien.

Zones Particulières de Sensibilité

La sensibilité peut être localisée dans des zones spécifiques, indiquant souvent la source de la douleur. Par exemple, une sensibilité autour de la tête ou de la bouche peut indiquer des problèmes dentaires, tandis qu’une sensibilité le long de la colonne vertébrale peut signaler des problèmes de dos. Identifier ces zones spécifiques peut aider à déterminer la cause sous-jacente de la douleur.

11. Changements dans la peau et le pelage

Les changements dans la peau et le pelage d’un chien peuvent être des indicateurs de douleur ou de maladie sous-jacente. Ces signes sont souvent plus subtils que d’autres symptômes, mais ils sont tout aussi importants à surveiller pour le bien-être de l’animal.

Peau Irritée ou Inflammée

Une peau irritée, rouge ou enflammée peut être un signe de douleur ou d’inconfort. Ces symptômes peuvent être dus à des allergies, des infections, des parasites, ou à une réaction à une irritation mécanique, comme un frottement excessif. Dans certains cas, des conditions sous-jacentes comme des troubles endocriniens peuvent également causer de l’inflammation et de l’irritation de la peau.

Perte de Poils

La perte de poils ou l’amincissement du pelage peut être un signe de stress, de malnutrition, de maladies de la peau, ou de douleur chronique. Si vous remarquez que le pelage de votre chien devient clairsemé, terne, ou qu’il perd ses poils en grandes quantités, cela peut indiquer un problème de santé qui nécessite une attention vétérinaire.

Changements dans la Texture du Pelage

Un pelage qui devient soudainement sec, rêche, ou emmêlé peut signaler un problème de santé. Les changements dans la texture du pelage peuvent être liés à une nutrition inadéquate, à des problèmes de peau, ou à des troubles hormonaux. Un chien qui souffre peut également négliger son toilettage habituel, ce qui peut affecter l’état de son pelage.

Plaies ou Lésions Cutanées

Des plaies, des lésions cutanées, ou des zones de peau épaissie peuvent être le résultat d’un léchage, d’un grattage ou d’un mordillement excessifs. Ces comportements peuvent être une réponse à une douleur locale ou à un inconfort général. Les plaies ouvertes ou les lésions qui ne guérissent pas doivent être évaluées par un vétérinaire, car elles peuvent s’infecter ou indiquer des conditions plus graves.

A lire aussi : Comment empêcher un chien de lécher une plaie ?

💡Un examen régulier de la peau et du pelage de votre chien est important pour détecter tout changement anormal. Cela inclut de vérifier la présence de masses, de nodules, ou de toute autre anomalie qui pourrait nécessiter une évaluation vétérinaire.

Chien qui souffre : Quand consulter un vétérinaire ?

Savoir si un chien souffre et connaître les signes est important. Mais le plus important reste de savoir quand agir et quand consulter un vétérinaire est essentiel pour la santé et le bien-être de votre chien. Voici quelques situations et signes qui indiquent qu’une visite chez le vétérinaire est nécessaire :

Présence de symptômes alarmants

Si votre chien présente des symptômes tels que boiterie persistante, difficultés respiratoires, vomissements ou diarrhées répétés, saignements, ou tout signe de douleur aiguë, il est crucial de consulter immédiatement un vétérinaire. Ces symptômes peuvent indiquer des conditions médicales graves nécessitant une attention urgente.

Changements comportementaux soudains

Si vous remarquez des changements soudains et inhabituels dans le comportement de votre chien, comme une agressivité inexpliquée, un repli sur soi, ou une léthargie excessive, il est important de consulter un vétérinaire. Ces changements peuvent être des indicateurs de douleur ou de malaise.

Signes de douleur chronique

Dans le cas de douleur chronique, telle que l’arthrite ou les affections dentaires, une consultation régulière est nécessaire pour gérer la douleur de manière efficace. Votre vétérinaire peut ajuster les traitements ou recommander des thérapies complémentaires.

Après un accident ou une blessure

Si votre chien a subi un accident ou une blessure, même si celle-ci semble mineure, une visite chez le vétérinaire est recommandée. Certaines blessures internes ne sont pas immédiatement apparentes mais peuvent avoir des conséquences graves si elles ne sont pas traitées.

Pour des examens de routine et des vaccinations

Les visites régulières chez le vétérinaire ne sont pas uniquement destinées aux situations d’urgence. Des examens de santé de routine et des vaccinations sont essentiels pour prévenir les maladies et identifier les problèmes de santé potentiels avant qu’ils ne deviennent graves.

STRESS, INCONFORT, AGITATION...

Quel calmant marche ?

Faites le test gratuit et découvrez les solutions naturelles les plus efficaces pour soulager votre chien.

Je fais le test !

En cas de doute

Si vous êtes incertain quant à l’état de santé de votre chien ou si quelque chose vous semble anormal, il est toujours préférable de consulter un vétérinaire. Mieux vaut prévenir que guérir, et un professionnel pourra vous donner la tranquillité d’esprit.

En résumé, une visite chez le vétérinaire est justifiée dès que vous observez des signes de maladie, de douleur, des changements comportementaux, ou après un incident qui pourrait avoir affecté la santé de votre chien. Des visites régulières permettent également un suivi de la santé globale de votre compagnon et aident à détecter et traiter les problèmes de santé dès leurs premiers stades.


Source :

1. Davies – The Vet Specialists. (2020, 2 avril). How to recognise signs of pain in your pet | Davies Veterinary Specialists. Davies Veterinary Specialists.

2. Ghanasyam Bey. 11 Signs That Let You Know Your Dog Is in Pain. Goodrx Health.

3. How do I know if my dog is in pain ? | VCA Animal Hospitals. (s. d.). Vca.

4. Member, V. N. T., Member, V. N. T., & Member, V. N. T. (2023, 26 janvier). Nine warning signs that could mean your dog is in pain. Vets Now.

Notre équipe éditoriale

Experte en santé animale, elle intervient comme spécialiste des médecines douces auprès d’intervenants du monde animalier. Rédactrice pour des médias du domaine vétérinaire, elle est également l’auteur d’un livre de référence en phytothérapie animale.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Notre site internet utilise des cookies 🍪, comme la plupart des sites, afin de nous aider à améliorer votre expérience lorsque vous naviguez sur notre site. Nous supposons que vous êtes d'accord avec cela.