Allergie au pollen chez le chien : Les symptômes

Lorsqu’un chien se gratte, on a tendance à croire que c’est le fait des puces ou tout autre parasite. Pourtant, ceci pourrait être un symptôme d’une allergie au pollen, elle est saisonnière et assez récurrente chez nos amis à quatre pattes.

En effet, les maladies allergiques sont communes aux chiens, 10 à 30% examinés pour des problèmes de peau en souffrent.

Le pourcentage d’allergies chez le meilleur ami de l’homme ne cesse d’augmenter, pour une prise en charge rapide et un traitement efficace, il est important pour vous de savoir détecter les symptômes à temps.

Le retour du beau temps est souvent l’occasion rêvée pour promener son toutou, il peut alors inhaler du pollen et développer une réaction allergique.

Quels sont les différents symptômes les plus fréquents d’une allergie au pollen chez le chien ? Certaine race peuvent-elles en échapper ?

STRESS, INCONFORT, AGITATION...

Quel calmant marche ?

Faites le test gratuit et découvrez les solutions naturelles les plus efficaces pour soulager votre chien.

Je fais le test !

Une allergie au pollen : qu’est-ce que c’est ? Est-ce une affaire de race chez les chiens ?

Comme chez l’homme, une allergie peut être plus ou moins grave et entraîner de divers effets chez votre plus fidèle compagnon.

Plusieurs causes peuvent également être à l’origine d’une allergie chez votre animal de compagnie : les aliments, les acariens, le pollen, etc.

Le pollen est le plus souvent responsable des réactions immunitaires chez nos amis les chiens.

Avant de mettre en exergue la manifestation d’une réaction au pollen chez notre compagnon à quatre pattes, il convient de définir ce que c’est.

Une allergie au pollen : qu’est-ce que c’est ?

Une allergie se définie comme la modification d’une réaction de l’organisme à un agent pathogène lorsque cet organisme a été en contact antérieur avec cet agent.

Elle provoque des réactions qui sont généralement pour la plupart insupportable.

Le pollen est constitué de petites graines pou semences. Il est produit par les étamines qui sont les organes de reproduction d’une fleur et sont transportés par des abeilles.

Quand ces dernières s’envolent, elles transportent du pollen avec elle et certaines graines peuvent s’échapper et féconder d’autre fleur.

Le pollen responsable de la grande majorité des allergies cutané chez les chiens est celui transporté dans l’air. Il est léger et parfois poussiéreux et par conséquent, facile à inhaler par les chiens en occurrence.

Y a-t-il une prédisposition raciale aux allergies au pollen chez les chiens ?

Il est fréquent d’entendre dire que certaines races de chien sont davantage susceptibles de faire des allergies cutanées que d’autres.

C’est ce qu’on appelle atopie du chien ou encore, dermatite atopique. Mais la réalité est tout autre et le constat, implacable.

Labrador, Doberman, Berger allemand, Cane corso, Rottweiller, Caniche, etc. Aucune race de chien n’est à l’abri d’une allergie au pollen.

Évidemment, les dispositions selon lesquelles certaines races de molosse seraient plus vulnérables à une réaction allergique au pollen ne sont fondées sur aucune étude scientifique.

Tout le contraire des différents symptômes que peut connaître votre meilleur lorsqu’il fait une réaction au pollen.

STRESS, INCONFORT, AGITATION...

Quel calmant marche ?

Faites le test gratuit et découvrez les solutions naturelles les plus efficaces pour soulager votre chien.

Je fais le test !

Comment se manifeste une allergie du chien au pollen ?

Lorsque votre chien inhale du pollen ou que ce dernier pénètre sa peau, il déclenche aussitôt chez l’animal qui en est allergique une réaction immunitaire excessive.

Contrairement à l’homme chez qui les organes cibles de la manifestation allergique sont les muqueuses de la tête ou de l’appareil respiratoire, la peau sera la cible principale chez le chien.

Ladite réaction immunitaire se traduit alors par une série de manifestations qui va principalement toucher les zones suivantes :

  • Les pattes
  • L’abdomen
  • Le visage
  • Les aisselles
  • Les flancs
  • Les oreilles

Il est important que le propriétaire du chien soit capable de détecter les nombreux symptômes de cette allergie saisonnière.

Il doit principalement porter son attention au comportement de son animal de compagnie. Ce dernier, lorsqu’il est entré en contact avec des molécules allergènes par inhalation ou par touché, les faits suivants sont constatés :

  • Des démangeaisons entraînant un grattage plus fréquent de l’animal
  • La perte de poils
  • Une peau irritée et des éruptions cutanées (rougeurs, boutons, croutes)
  • La mauvaise odeur
  • Le pelage gras
  • Les otites
  • La peau qui s’épaissit par endroits (lèvres, aisselles) ou se surinfecte par des bactéries et des champignons.
  • La rhinite et la conjonctivite (les yeux de l’animal rougissent)

Les démangeaisons du chien

Un chien qui se gratte plus que d’habitude, ça n’a rien de normal. Il est fort probable qu’il fasse une réaction allergique.

Le pollen qu’il a inhalé ou avec lequel les parties de son corps sont entrées en contact provoque une réaction immunitaire prononcée qui conduit le canin à se gratter sans arrêt la peau.

La perte des poils

Une allergie au pollen peut également provoquer une perte des poils chez votre meilleur compagnon. Ceci est dû en partie aux démangeaisons acerbes dont est sujet l’animal. plus il se gratte le corps, plus il est susceptible de perdre son poil.

Toutefois, la chute de poils chez votre canin n’est pas automatiquement signe d’allergie. En période de printemps, l’animal perd ses poils d’hiver. En période automnale, il perd ses poils, d’été et en faveur de ceux d’hiver, plus consistant face au froid. Ce sont là des périodes de mue tout à fait naturelle.

Une peau irritée et des éruptions cutanées

L’altération de la barrière cutanée n’est jamais bon signe pour un animal

STRESS, INCONFORT, AGITATION...

Quel calmant marche ?

Faites le test gratuit et découvrez les solutions naturelles les plus efficaces pour soulager votre chien.

Je fais le test !

À quelle période de l’année et à quel âge un chien est-il susceptible de faire une allergie au pollen ?

Les allergies saisonnières attaquent en général des chiens adultes. Les premières manifestations surviennent en général entre 1 an et 3 ans.

Les chiots donc les parents présentent une allergie sont davantage susceptibles de développer la maladie une fois l’âge adulte atteint.

Évidemment, les symptômes liés aux allergies de saisons chez les chiens sont très fréquents lorsque les pollens sont présents dans l’environnement.

Cette période peut aller du mois de mai au mois d’octobre. Si remarqué une réaction marquée de votre chien dans cet intervalle, alors il est fort probable que l’animal ait chopé une allergie au pollen.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Notre site internet utilise des cookies 🍪, comme la plupart des sites, afin de nous aider à améliorer votre expérience lorsque vous naviguez sur notre site. Nous supposons que vous êtes d'accord avec cela.