Hyperthyroïdie chez le chien : quèsaco ?

Les chiens peuvent souffrir de maladies touchant également les humains, à l’image des maladies endocriniennes.

Ces pathologies peuvent prendre la forme d’une hyperthyroïdie ou d’une hypothyroïdie chez le chien.

Elles sont liées au dérèglement de la glande thyroïde et peuvent être fatales si elles ne sont pas prises en charge.

La glande thyroïde constitue, effectivement, une des glandes les plus importantes de l’organisme, chez le chien comme chez l’être humain.

Comment se manifeste l’hyperthyroïdie chez le chien ? Quels sont les traitements possibles ? Toutes les réponses dans cet article.

STRESS, INCONFORT, AGITATION...

Quel calmant marche ?

Faites le test gratuit et découvrez les solutions naturelles les plus efficaces pour soulager votre chien.

Je fais le test !

Qu’est-ce que l’hyperthyroïdie chez le chien ?

Thyroïde

La thyroïde est une glande endocrine qui se trouve au niveau du cou, latéralement à la trachée. Elle est composée de deux lobes latéraux verticaux.

La thyroïde est contrôlée par l’hypophyse.

Son rôle est de réguler le métabolisme de base du chien. Pour cela, elle secrète les hormones T3 et T4 qui jouent un rôle majeur dans cette régulation et dans le maintien de la température corporelle de l’animal.

C’est la raison pour laquelle si la thyroïde se dérègle, de nombreuses perturbations peuvent apparaitre.

Hyperthyroïdie et hypothyroïdie

L’hyperthyroïdie chez le chien se définit comme un fonctionnement excessif de la glande thyroïde. Elle va se mettre alors à fabriquer trop d’hormones thyroïdiennes qui vont se diffuser dans le sang.

À contrario, l’hypothyroïdie se caractérise par une baisse de l’activité de la glande thyroïde.

Cette baisse entraine une diminution de toutes les fonctions corporelles du chien.

À noter que l’hyperthyroïdie chez le chien est plus rare que l’hypothyroïdie. À l’inverse, le chat souffre plus fréquemment d’hypothyroïdie.

Quelles sont les causes de l’hyperthyroïdie chez le chien ?

Trois causes principales peuvent expliquer l’apparition d’une hyperthyroïdie chez le chien :

  • L’alimentation : une nourriture à base de viande crue comme le régime BARF (Biologically Appropriate Raw Food) est susceptible de provoquer une hyperthyroïdie. Pourquoi ? Simplement parce que de la viande crue issue de la gorge des animaux peut contenir des restes de tissus thyroïdien.
  • Les médicaments : si le chien est soigné pour une hypothyroïdie, un surdosage de médicaments peut inverser la tendance et générer une hyperthyroïdie, c’est-à-dire un excès d’hormones. Un dosage régulier du taux d’hormones thyroïdiennes est nécessaire pour éviter ce phénomène.
  • Les tumeurs : une tumeur de la thyroïde peut perturber son fonctionnement et augmenter la production d’hormones. Les tumeurs thyroïdiennes du chien sont le plus souvent des carcinomes, à savoir des tumeurs malignes et invasives. 5 à 20 % des tumeurs sont responsables d’hyperthyroïdie, 30 % sont à l’origine d’hypothyroïdie.

STRESS, INCONFORT, AGITATION...

Quel calmant marche ?

Faites le test gratuit et découvrez les solutions naturelles les plus efficaces pour soulager votre chien.

Je fais le test !

Quels sont les symptômes de l’hyperthyroïdie chez le chien ?

L’hyperthyroïdie va se répercuter sur l’ensemble de l’organisme et provoquer des symptômes spécifiques tels que :

  • Une perte de poids malgré des prises alimentaires normales et même excessives,
  • Des difficultés à avaler,
  • Un syndrome polyuro-polydipsique (augmentation de la soif et des mictions),
  • Des nausées et des vomissements,
  • Des diarrhées,
  • De la nervosité, de l’agitation et des halètements importants,
  • Des tremblements,
  • Un rythme cardiaque anormalement élevé (tachycardie),
  • Des troubles du comportement (irritabilité, peur, agressivité soudaine, vocalises nocturnes),
  • Un pelage sec et terne.

On parle de thyrotoxicose pour désigner l’ensemble de ces symptômes, provoqués par une augmentation du taux d’hormones thyroïdiennes dans le sang.

Comment établir le diagnostic d’hyperthyroïdie chez le chien ?

En cas de doute devant un changement de comportement soudain ou en présence de certains symptômes, consultez rapidement votre vétérinaire.

Plus tôt la pathologie est prise en charge, plus le pronostic est bon pour l’animal.

Durant l’examen clinique, le praticien va palper la glande thyroïde. Il va procéder à une prise de sang pour évaluer le taux d’hormones dans le sang. Les hormones T4 (thyroxine), fT4 (thyroxine libre) et la TSH (hormone thyréotrope) vont être particulièrement étudiées.

Généralement, en cas d’hyperthyroïdie, le taux d’hormones T4 est augmenté. Il arrive, cependant, que le taux soit normal malgré la présence effective de la pathologie.

Le vétérinaire peut décider de réaliser des examens complémentaires comme une échographie pour visualiser la thyroïde.

Il peut aussi recourir à la scintigraphie pour confirmer l’altération du tissu ganglionnaire.

Comment soigner l’hyperthyroïdie chez le chien ?

Alimentation et suivi vétérinaire

Le traitement de l’hyperthyroïdie va dépendre de la cause de la maladie. Si la pathologie est provoquée par l’alimentation ou un surdosage de médicaments, des mesures simples mais strictes s’imposent.

La viande crue ou cuite provenant de la gorge d’animaux doit, effectivement, être proscrite.

En parallèle, dans le cadre d’un traitement contre l’hypothyroïdie, un dosage régulier du taux d’hormones sanguines doit être réalisé chez le vétérinaire pour éviter un surdosage.

Protocole médical

Si la maladie endocrinienne est provoquée par une tumeur, le vétérinaire peut décider d’un protocole thérapeutique par radiation comme le traitement par iode radioactif (irathérapie).

Cette substance va se fixer sur les cellules cancéreuses de la thyroïde et les détruire par radioactivité. Au bout de quelques jours, l’iode radioactif est éliminé dans les urines.

Généralement, ce traitement permet de soigner l’hyperthyroïdie en quelques mois.

Le praticien peut également mettre en place un traitement à base de médicaments antithyroïdiens. Leurs principes actifs permettent de ralentir la production d’hormones thyroïdiennes. Ils doivent être administrés à vie.

En fonction des caractéristiques de la tumeur et de sa gravité, le vétérinaire peut décider de réaliser une intervention chirurgicale. L’opération consiste alors à ôter les tissus producteurs d’hormones.

L’ablation totale de la glande thyroïde peut, aussi, s’avérer nécessaire. Dans ce cas, le chien doit suivre un traitement hormonal de substitution à base de thyroxine pour éviter une hypothyroïdie secondaire.

Le pronostic dépend de la gravité de la tumeur, de l’état général du chien et du stade du cancer.

À un stade avancé, des métastases peuvent déjà être présentes dans d’autres organes comme les poumons et compromettre ainsi gravement ce pronostic. Il est donc recommandé de faire preuve de vigilance quant à la présence d’une grosseur sur la glande thyroïde.

Palper régulièrement votre animal au niveau de la gorge peut favoriser un dépistage précoce des maladies thyroïdiennes.  

Un changement de comportement soudain de votre chien doit également vous alerter et vous amener à consulter.

Produits naturels

En complément du traitement médical, des produits naturels peuvent être proposés à votre compagnon pour réduire les symptômes de la pathologie.

Les produits à base de CBD favorisent, notamment, un apaisement et une diminution de l’agitation chez les animaux. Leur avantage est de ne provoquer ni effets secondaires, ni phénomène de dépendance.

La marque Botaneo est, notamment, spécialisée dans les produits naturels à base de CBD pour chiens et chats.

Elle propose toute une gamme d’articles pensés pour les chiens (huile, friandises, sticks à mâcher). Après avis de votre praticien, ces produits naturels permettent d’accompagner plus sereinement votre compagnon vers une stabilisation de la pathologie.

STRESS, INCONFORT, AGITATION...

Quel calmant marche ?

Faites le test gratuit et découvrez les solutions naturelles les plus efficaces pour soulager votre chien.

Je fais le test !

Question Fréquentes – F.A.Q.

Comment savoir si mon chien est atteint d’hyperthyroïdie ?

Certains symptômes peuvent vous indiquer que votre compagnon souffre de cette maladie. Citons une perte de poids malgré des prises alimentaires normales voire plus importantes, des nausées et des vomissements, des diarrhées, une augmentation de la soif et des mictions et une agitation.

En cas de doute, n’hésitez pas à consulter votre vétérinaire car seul un dosage hormonal peut confirmer le diagnostic d’hyperthyroïdie.

L’hyperthyroïdie des chiens est-elle pareille que celle des humains ?

L’hyperthyroïdie des chiens est assez semblable à celle des humains. Toutefois, une différence notable existe.
En effet, contrairement au chien, l’être humain peut présenter une complication grave : la crise aigue thyrotoxique.
Elle se manifeste par de la fièvre, une agitation, des palpitations importantes, de la déshydratation, une faiblesse et un état de confusion.
La crise aigue thyrotoxique survient si la pathologie n’a pas été correctement prise en charge. Elle nécessite une hospitalisation en urgence.

Est-ce que mon chat peut avoir des problèmes de thyroïde ?

La réponse est oui ! Votre chat peut souffrir de perturbations liées à une maladie endocrinienne.
Il est, cependant, plus souvent sujet à l’hypothyroïdie qu’à l’hyperthyroïdie. L’hypothyroïdie se définit comme une baisse de la production d’hormones thyroïdiennes.

Mon chien maigrit, est-ce forcément dû à une maladie endocrinienne ?

Bien sûr que non ! Une perte de poids peut être provoquée par de nombreuses causes.
Elle peut, par exemple, résulter d’une infection, d’une maladie inflammatoire, d’un syndrome de malabsorption, d’un cancer, d’une maladie rénale ou d’une infestation par des parasites internes.
Une consultation vétérinaire est recommandée pour déterminer l’origine de la perte de poids.

Lire aussi : Help ! Mon chien perd du poids 

Quelle est l’espérance de vie d’un chien qui souffre d’hyperthyroïdie ?

Elle est la même qu’un chien sain si l’animal est stabilisé par un traitement adéquat (hormones thyroïdiennes de substitution).
Cependant, les taux d’hormones dans le sang peuvent varier, d’où la nécessité d’un suivi régulier strict du chien chez le vétérinaire pour ajuster, de façon continue, le dosage nécessaire.

Ma chienne souffre d’hyperthyroïdie, ses chiots auront-ils la même maladie ?

Aucune cause héréditaire n’a été démontrée en ce qui concerne l’hyperthyroïdie chez le chien.
À contrario, l’hypothyroïdie est héréditaire et touche plus particulièrement certaines races comme le Golden Retriever, le Doberman, le Teckel, le Beagle, le Shetland, le Poméranien ou le Setter Irlandais.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Notre site internet utilise des cookies 🍪, comme la plupart des sites, afin de nous aider à améliorer votre expérience lorsque vous naviguez sur notre site. Nous supposons que vous êtes d'accord avec cela.