Infection pulmonaire chez le chien

Comme pour les humains, nos amis sur quatre pattes, peuvent souffrir de problèmes respiratoires. Les chiens ne sont pas en reste, et peuvent être atteints de plusieurs maladies qui touchent les bronches et les poumons.

Quelles sont ces maladies ? Comment faire face à une infection pulmonaire chez le chien ? Dans quels cas faut-il vraiment s’inquiéter ? Nous allons vous donner toutes les réponses dans notre article. Car agir vite, c’est sauver une vie !

STRESS, INCONFORT, AGITATION...

Quel calmant marche ?

Faites le test gratuit et découvrez les solutions naturelles les plus efficaces pour soulager votre chien.

Je fais le test !

Quelles sont les différentes maladies pulmonaires chez le chien ?

Notre chien peut être touché par des maladies pulmonaires. Certaines se ressemblent grâce à leurs symptômes (difficilement décelables), et d’autres qui sont plus faciles à définir.

Pour en savoir plus, nous allons nous pencher sur les différentes maladies pulmonaires, dont notre chien peut souffrir.

1. Les maladies parasitaires chez le chien

Beaucoup ne le savent pas, mais même des parasites et des champignons peuvent se nicher dans les poumons de nos chiens.

Ce sont principalement :

Généralement, ce sont surtout des chiens qui vivent à la campagne ou vivant dans des maisons à la lisière des forêts qui sont le plus souvent atteints. Notre animal peut être contaminé après avoir ingéré (même accidentellement) des limaces, escargots ou des autres animaux, qui sont eux-mêmes contaminés.

Les parasites n’auront plus qu’à migrer vers les poumons du chien, et provoquer une maladie, avec pour principaux symptômes, une toux et un essoufflement.

Les champignons transitent dans l’organisme du chien de la même manière que les parasites et provoquent les mêmes symptômes.

2. L’œdème pulmonaire chez le chien

L’œdème pulmonaire n’est pas vraiment une maladie des poumons, mais le résultat d’une insuffisance cardiaque, bien qu’elle touche les poumons.

L’œdème pulmonaire consiste en une accumulation du liquide dans cet organe. Néanmoins, il existe d’autres causes responsables de cette maladie. On cite :

  • une intoxication ;
  • l’inhalation de fumée ;
  • l’inhalation de gaz.

Dans le cas d’un œdème du poumon aigu, il arrive que les poumons se remplissent instantanément de liquide. Résultat : le chien étouffe et n’arrive plus à respirer.

 → Symptômes

  • une toux ;
  • une détresse respiratoire ;
  • un liquide rosé qui sort de la bouche de votre chien ou une mousse blanche ;
  • une perte de connaissance.

Il s’agit ici, d’une urgence vitale, n’attendez pas que votre chien ait tous les symptômes ou qu’il perde connaissance pour courir chez votre vétérinaire. Vous pouvez le sauver.

Quelle est l’espérance de vie d’un œdème pulmonaire chez mon chien ?

Si votre chien n’est pas pris à temps, l’œdème pulmonaire peut causer la mort  de votre chien.

Mais la bonne nouvelle, est que ce dernier peut vivre des années avec un œdème pulmonaire cardiogénique, c’est-à-dire, qu’il est accompagné d’une maladie cardiaque. Tout dépendra de la maladie sous-jacente.

3. Les tumeurs pulmonaires du chien

Autre cas de figure, les tumeurs pulmonaires du chien. Ces dernières ont tendance à se développer dans un, ou dans plusieurs lobes de l’organe. Les tumeurs peuvent être soit primitives, ou encore des métastases qui résultent d’autres tumeurs localisées sur d’autres organes du chien.

→ Symptômes

  • une perte d’appétit ;
  • une toux ;
  • un essoufflement ;
  • un amaigrissement ;
  • une baisse de forme.

Il est donc impérieux de prendre en compte la santé générale de son chien. Un signe peut nous alerter sur une maladie plus grave.

4. Le bronchospasme du chien

Appelée également plus communément l’asthme, le bronchospasme est une contraction involontaire des bronches.

→Symptômes

  • une respiration sifflante ;
  • des quintes de toux ;
  • un essoufflement qui survient sous forme de crises.

Le bronchospasme et l’asthme sont d’origine allergique, bien qu’il soit possible que d’autres causes soient responsables de cette maladie chez le chien.

5. La fibrose pulmonaire

La fibrose pulmonaire est une autre maladie des poumons chez le chien. Elle consiste en une modification des tissus pulmonaires qui se fibrosent pour ensuite se rigidifier.

La fibrose pulmonaire atteint rarement les jeunes chiens. Il faut être vigilant à partir de six ans, toutes les races peuvent en être atteintes, bien que les westies aient une prédisposition génétique.

Symptômes

  • un essoufflement durant l’effort ;
  • une respiration haletante ;
  • une toux.

STRESS, INCONFORT, AGITATION...

Quel calmant marche ?

Faites le test gratuit et découvrez les solutions naturelles les plus efficaces pour soulager votre chien.

Je fais le test !

Le diagnostic d’une maladie pulmonaire

Les maladies pulmonaires ont des symptômes presque identiques, il est donc, parfois difficile de les différencier. Un diagnostic doit être mis en place afin de confirmer la nature de la maladie.

Ce diagnostic aidera le vétérinaire à adopter un traitement précoce approprié.

L’auscultation de votre chien consiste en la première partie de ce diagnostic. Néanmoins, il devra s’appuyer sur d’autres examens cliniques complémentaires comme :

  • une radio ;
  • une échographie ;
  • un scanner ;
  • une biopsie des poumons ;
  • un lavage broncho-alvéolaire.

Ce dernier est intéressant, car il permet de mieux cibler la maladie. Le lavage se fait sous anesthésie générale. Le vétérinaire va, pendant ce temps, injecter un sérum physiologique’ dans la trachée de votre chien. Il va ensuite aspirer ce sérum et récupérer les germes présents dans les bronches.

Le traitement d’une maladie pulmonaire

Les traitements pour ce genre d’affection existent, néanmoins, nous vous conseillons de ne pas attendre trop longtemps, et d’agir aux premiers symptômes.

le vétérinaire pourra, selon la nature de la maladie, donner :

Dans le cadre d’une maladie chronique, les médicaments seront prescrits à long terme et de manière continue.

Les aérosols sont efficaces contre les maladies pulmonaires des chiens. En effet, ces derniers sont transmis directement dans les bronches de votre chien, ainsi que dans ses poumons, le traitement est ainsi ciblé.

STRESS, INCONFORT, AGITATION...

Quel calmant marche ?

Faites le test gratuit et découvrez les solutions naturelles les plus efficaces pour soulager votre chien.

Je fais le test !

Qu’est-ce qu’une infection pulmonaire chez le chien ?

Nous voilà au cœur de cet article. En dehors des maladies et affections pouvant toucher les poumons de votre chien, il existe des infections pulmonaires, c’est le cas pour la pneumonie et la bronchite.

Les infections des poumons peuvent avoir deux origines : virale et bactérienne.

→La bronchite

Infection qui atteint les bronches.

→La pneumonie

Infection qui touche le parenchyme pulmonaire.

Le parenchyme pulmonaire est composé des bronchioles et des alvéoles.

→La toux du chenil

Cette infection est causée entre autres par des virus. Comme son nom l’indique, elle est présente dans les chenils, dans les refuges, et bien entendu dans les élevages de chien.

Cette infection se transmet directement de chien à chien. Lorsqu’un chien tousse ou éternue face à un autre chien, la contagion se propage à l’ensemble des autres chiens.

On a également remarqué que cette infection était également présente dans des concours pour chiens, ainsi que dans les cours d’éducation.

Si vous savez que votre chien peut être exposé à la toux du chenil, nous vous conseillons vivement de le faire vacciner, pour qu’il ne contracte pas la maladie et de ce fait, ne la propage pas non plus, à son tour.

La toux du chenil est causée essentiellement par : le virus Parainfluenza et la bactérie Bordetella.

A lire aussi : Toux de chenil chez le chien – Tout savoir sur la maladie (causes, symptômes & traitements)

Quels sont les symptômes de l’infection pulmonaire chez le chien ?

L’infection pulmonaire et plus particulièrement la pneumonie est reconnaissable grâce à plusieurs symptômes, comme :

  • votre chien tousse ;
  • il a des difficultés respiratoires et une respiration accélérée ;
  • son nez coule ;
  • une fièvre ;
  • un manque d’appétit ;
  • une léthargie ou un abattement ;
  • votre chien n’est plus actif comme avant.

Le diagnostic fait par le vétérinaire pourra déterminer que votre chien est atteint d’une pneumonie ou d’une autre infection pulmonaire. Dans tous les cas, il est souhaitable de ne pas attendre d’emmener votre animal se faire soigner au moindre signal respiratoire. Il en est de sa santé et de sa vie.

Comment soigner une infection pulmonaire chez le chien ?

Il existe d’autres maladies et infections qui peuvent faire penser à une pneumonie, comme le cancer des poumons. Une fois le diagnostic confirmé, on pourra commencer le traitement. Ce diagnostic peut utiliser des examens approfondis comme des analyses de sang ainsi qu’une radiographie.

La pneumonie peut avoir une autre raison, comme une affection bactérienne secondaire. Mais aussi, une infection virale, l’inhalation d’un corps étranger, voire un œsophage dilaté.

Le protocole du traitement de la pneumonie chez le chien comprend généralement un anti-inflammatoire en association avec un antibiotique et un antidouleur.

Dans les cas plus graves, le vétérinaire mettra en place une oxygénothérapie et une perfusion au cabinet, dans un endroit humide. Cela, afin de pouvoir dissoudre le mucus présent dans les voies respiratoires de votre chien, dans le but de faciliter sa respiration.

Le traitement de l’infection pulmonaire ou de la pneumonie, ne donnant pas de résultats, le vétérinaire pourra opter pour une analyse bactériologique. En effet, la bactérie, résiste aux antibiotiques.

Il est donc nécessaire de connaitre la nature de cette dernière afin de lui prodiguer une antibiothérapie adéquate.

Pour ce faire, le médecin va insérer un petit tube dans la gorge de votre chien, et va prélever un échantillon de la bactérie. L’animal sera légèrement anesthésié, ou recevra un calmant.

Généralement, le pronostic est bon, à condition, toutefois, que la pneumonie est traitée dans le temps et que votre chien réponde au traitement.

STRESS, INCONFORT, AGITATION...

Quel calmant marche ?

Faites le test gratuit et découvrez les solutions naturelles les plus efficaces pour soulager votre chien.

Je fais le test !

Comment soigner une bronchite chez mon chien ?

 La bronchite aiguë et chronique chez le chien peuvent être provoquées par des agents irritants se trouvant dans l’air ou bien par des agents bactériens. On citera aussi comme cause :

  • une inflammation des bronches avec une origine parasitaire ou virale ;
  • une allergie.

Notons que la bronchite chronique est une obstruction de l’arbre respiratoire supérieur.

Quels symptômes et traitement pour la bronchite aiguë chez mon chien ?

Cela commence par des quintes de toux sèche qui durent entre 48 et 72 h, puis deviennent grasses, pendant plusieurs jours. La bronchite chronique peut être ou non accompagnée de fièvre, il y a par ailleurs, une production de mucus.

Le traitement médical est basé sur des anti-inflammatoires pour réduire l’inflammation, d’un expectorant (en cas de toux grasse) ou d’un antitussif si la toux est sèche. Les antibiotiques sont prescrits uniquement si votre chien a une surinfection.

Quels symptômes et traitement pour une bronchite chronique chez mon chien ?

La bronchite chronique se manifeste par une toux productive, ensuite une toux sèche qui va devenir rauque, voire douloureuse pour votre chien.

Malheureusement, les quintes peuvent provoquer des vomissements chez votre animal. Parmi les symptômes, on cite une intolérance à l’effort, de difficultés respiratoires.

Dans le pire des cas, l’animal peur faire une syncope et une cyanose des muqueuses.

Les complications, quant à elles, peuvent se manifester par une insuffisance cardiaque du côté droit, ainsi qu’une fibrose ou emphysème pulmonaire.

Le protocole du traitement se base st une prise de médicaments antitussifs, d’antibiotiques, de corticoïdes et de bronchodilatateurs.

FAQ – Questions fréquentes

Mon chien tousse, que faire ?

Il faut d’abord connaitre la cause de la toux de votre chien.

Si la toux persiste, il est nécessaire de l’emmener chez votre vétérinaire qui décèlera la cause. Si ce n’est pas grave, un simple expectorant ou un antitussif fera l’affaire.

Si la toux, est accompagnée d’un rhume, il lui faudra du repos.

Nous vous déconseillons, par contre, de lui donner un remède maison, même si la toux n’est pas si grave.

En effet, cette dernière peut être un signe d’alerte d’une infection plus sévère.

Si votre chien tousse, il ne faut donc pas prendre cela à la légère et consulter le vétérinaire le lendemain.

Lire la suite…

Que faire si mon chien respire mal ?

Il existe plusieurs cas qui font que votre chien puisse mal respirer :
la tachypnée
Respiration accélérée et bouche fermée
la dyspnée
Mouvements de narines accompagnés de respiration bruyante, et des mouvements décalés entre le ventre de votre chien et son thorax
L’orthopnée
Votre chien tend le cou et ouvre la bouche.

Dans d’autres cas, des symptômes communs au manque d’oxygène, peuvent inclure des gencives et une langue bleues, accompagnées d’une toux.

Mettez votre chien dans une pièce aérée.

Si vous remarquez que votre chien a la respiration bloquée par un corps étranger, essayez de lui retirer doucement sans le blesser.

Si la chaleur provoque une difficulté respiratoire, il faut tout de suite refroidir votre chien avec de l’eau.

Dans tous ces cas, une visite chez le vétérinaire s’impose pour ne pas aggraver son cas.

Lire la suite…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Notre site internet utilise des cookies 🍪, comme la plupart des sites, afin de nous aider à améliorer votre expérience lorsque vous naviguez sur notre site. Nous supposons que vous êtes d'accord avec cela.