Les 10 maladies les plus fréquentes chez le chien

maladies fréquentes chien race

Comme les humains, les chiens sont des animaux ayant tendance à développer de nombreuses maladies, infections et autres toute leur vie.

Quelles sont les 10 maladies les plus fréquentes chez le chien ? Cet article vous les présente et vous décrit les symptômes, les diagnostics et les solutions pour prévenir ces dernières.

L’équipe Botaneo vous souhaite une excellente lecture !

 

Les 10 maladies les plus fréquentes chez le chien

  1. La leishmaniose

La leishmaniose est l’une des maladies les plus graves qu’un chien puisse développer. Malheureusement, si elle n’est pas traitée à temps, elle peut entraîner la mort.

Elle est transmise par la piqûre du moustique “Leishmania infantum” et, en France, ce sont les régions du sud qui sont les plus touchées par cette maladie.

En effet, leur climat favorise la prolifération des parasites qui la transmettent. Il faut notamment savoir que la leishmaniose se propage le plus souvent entre la fin du printemps et la fin de l’automne.

Symptômes

Les symptômes peuvent apparaître plusieurs mois après la morsure. Les plus courants sont :

  • Fièvre
  • Anémie
  • Apathie
  • Perte de poils
  • Blessures qui ne guérissent pas
  • Atrophie musculaire
  • Croissance anormale des ongles
  • Pellicules
  • Insuffisance rénale
  • Inflammation des ganglions lymphatiques, du foie et de la rate
  • Lésions oculaires
  • Arthrite
  • Ulcères cutanés
  • Absence de poils autour des yeux
  • Peau sèche

Diagnostic et traitement

La leishmaniose peut être diagnostiquée de plusieurs façons (tests sérologiques, analyses de sang, biopsie de la peau ou cytologie de la moelle osseuse).

Plus le diagnostic est précoce, plus le traitement va être efficace.

Bien qu’il n’existe pas de remède pour soigner cette infection, la maladie peut être contrôlée afin de maintenir le bon état de santé de votre animal.

Quant aux traitements, ils consistent en des antimoniés pentavalents (methylglucamine et stibogluconate de sodium, césiastes…).

Prévenir la maladie

Les pipettes, sprays et colliers répulsifs sont fortement recommandés pour éviter que votre chien soit piqué et attrape la Leishmaniose.

Il est également conseillé d’installer des moustiquaires dans la zone où les chiens dorment, surtout s’ils dorment dehors.

Si possible, évitez les promenades nocturnes si vous vivez dans la région méditerranéenne.

Enfin, procédez à une vaccination préventive à votre animal pour réduire le risque d’infection.

  1. L’épilepsie idiopathique

L’épilepsie est une maladie qui peut toucher aussi bien les humains que les chiens. Il s’agit d’un dysfonctionnement intracrânien qui provoque des crises généralisées et focales.

Les premières sont les plus graves. Le chien perd conscience et se met à trembler.

Que signifie “idiopathique” ? Le terme “idiopathique” fait référence au fait que l’on ne connaît pas la cause des crises. Si la cause est connue, elle est dite structurelle.

Symptômes

  • Crises épileptiques provoquant des convulsions de tout le corps et une perte de conscience
  • Les tiques du visage
  • Salivation exagérée
  • Secousses de certaines extrémités
  • Dilatation de la pupille

Diagnostic et traitement

Un examen physique complet, une analyse de sang, une échographie, une radiographie et une IRM de l’animal doivent être effectués.

Des analyses du liquide céphalo-rachidien et de l’ADN peuvent également avoir lieu si votre animal de compagnie est épileptique.

Si la cause de l’épilepsie est une maladie, elle sera traitée pour l’arrêter. Mais si aucune cause n’est trouvée, il s’agit d’une épilepsie idiopathique. Un traitement chronique sera nécessaire pour contrôler les crises.

Il existe plusieurs alternatives pour traiter cette maladie chez le chien. Le vétérinaire recommandera un traitement approprié pour chaque type de chien.

Il est important de noter que, comme la Leishmaniose, il n’existe aucun remède concret contre l’épilepsie. La seule chose que le propriétaire puisse faire est de contrôler les crises autant que possible.

Prévenir la maladie

Il n’existe pas de prévention exacte pour éviter l’épilepsie idiopathique. Comme indiqué plus haut, on ne connaît pas avec certitude les causes de cette maladie. Dans tous les cas, les crises peuvent être réduites ou éliminées par un traitement vétérinaire.

  1. La maladie de carré

La maladie de carré est l’une des maladies les plus courantes et les plus dangereuses chez les chiots. Elle affecte les voies respiratoires, le système digestif et le système nerveux.

Elle est très contagieuse et peut être mortelle chez les nouveau-nés non vaccinés.

La maladie est causée par le virus de la maladie de Carré. Un virus apparenté à la rougeole humaine.

Symptômes

Les symptômes de la maladie de Carré peuvent apparaître en quelques jours comme trois semaines après l’infection. En voici quelques-uns :

  • Nez et yeux qui coulent
  • Toux, éternuements ou difficultés à respirer
  • Flegme dans les poumons
  • Diarrhée
  • Coussinets des pieds durs, secs et craquelés
  • Vomissements
  • Fatigue
  • Perte d’appétit et soif
  • Fièvre
  • Secousses nerveuses, convulsions
  • Selles sanglantes

À savoir : ces symptômes ne surviennent pas forcément au même moment

Diagnostic et traitement

Pour diagnostiquer la maladie chez le chien, le vétérinaire prélève un échantillon de la muqueuse du chien ou effectue un test sanguin (analyse de sang) pour diagnostiquer la maladie.

Si la maladie est découverte à temps, le chien n’aura pas de problème à survivre.

Il convient de noter qu‘il n’existe pas de remède à cette maladie mais que ses effets peuvent être quasi totalement réduits grâce à un traitement adapté.

Le traitement prescrit par le vétérinaire comprend entre autres :

  • des médicaments expectorants, injectables et oraux
  • des compléments alimentaires
  • des vitamines B

Il est également important de faire attention à l’alimentation du chien dès qu’il contracte la maladie.

Si votre compagnon à poils est atteint de la maladie de carré, vous devez veiller à ce qu’il soit bien nourri et hydraté et qu’il prenne des vitamines supplémentaires.

Prévenir la maladie

La vaccination est le moyen le plus efficace de prévenir la maladie de Carré.

Si votre chien est entièrement vacciné dès son plus jeune âge et que vous vous rendez régulièrement chez le vétérinaire pour respecter le calendrier de vaccination, il devrait être immunisé contre la maladie.

  1. La Parvovirose

Le parvovirus est une des maladies les plus courantes chez les chiens.

Elle est causée par un virus qui affecte le système digestif de l’animal et elle peut être mortelle, en particulier chez les chiots âgés de moins de trois mois.

La principale cause de décès étant la déshydratation.

Symptômes

  • Diarrhée sévère
  • Faiblesse
  • Déshydratation
  • Selles sanglantes
  • Vomissements
  • Membranes muqueuses pâles
  • Yeux creux
  • Apathie et tristesse
  • Manque d’appétit

Diagnostic et traitement

Au moindre soupçon de parvovirose, il faut consulter immédiatement un vétérinaire. Dans certains cas, ce virus peut entraîner le décès du chien en moins de 48 heures.

Comme pour les autres maladies mentionnées ci-dessus, il n’existe pas de remède définitif. Toutefois, il est possible de contrôler les symptômes et éviter la déshydratation.

Le traitement peut comprendre une fluidothérapie isotonique, des transfusions sanguines, des antibiotiques tels que la pénicilline, des vitamines B et des médicaments antiémétiques.

Si votre chien est atteint de la parvovirose, vous devrez également contrôler son alimentation en lui proposant des aliments mous et faciles à digérer comme des bouillons et du poulet bouilli.

Prévention de la maladie

Un vaccin contre le parvovirus canin est disponible. Il doit être administré le plus tôt possible et il est important de le renouveler selon le calendrier de vaccination.

Le vaccin réduit considérablement le risque d’infection.

D’autres mesures peuvent être appliquées pour prévenir l’apparition de ce virus.

Par exemple, le maintien de l’hygiène de l’animal, la vermifugation du chien, la prévention de l’ingestion d’excréments d’autres chiens contribuent à limiter la propagation de cette maladie canine.

  1.  La mammite aigüe

La mastite canine (mammite aigüe) est une maladie plus fréquente chez les chiennes en lactation et, dans une moindre mesure, chez les chiennes non gestantes.

Il s’agit d’une infection des seins, causée par la perte des défenses de la mère après la naissance des chiots.

La baisse des défenses permet aux germes staphylococciques de s’installer dans le lait de la mère provoquant une infection très douloureuse au niveau mamelles de la chienne.

Symptômes

  • Manque d’appétit
  • Tristesse et apathie
  • Diarrhée
  • Mamelons douloureux
  • Vomissements
  • Fièvre
  • Augmentation de la fréquence cardiaque

Diagnostic et traitement

Il est nécessaire de diagnostiquer la maladie le plus tôt possible. En outre, l’inconfort visible de la chienne peut même affecter les chiots.

  • Si la chienne souffre, elle arrêtera de nourrir ses enfants.
  • Autrement, un lait infecté peut entraîner des problèmes chez les chiots et dans certains cas, la mort.

Du côté du traitement, le professionnel de santé canine effectuera un examen physique, une analyse de sang et une culture bactérienne pour vérifier l’absence d’infection.

Le traitement va consister en des antibiotiques pour stopper l’infection et des compresses d’eau chaude appliquées directement sur les seins.

Prévention de la maladie

Pour prévenir les mastites et autres infections, il est important de nettoyer régulièrement les mamelles de la chienne avec une compresse à gaze humide.

Il est également conseillé d’essayer de couper soigneusement les ongles des chiots.

Ils peuvent causer des blessures à la mère par laquelle les germes peuvent pénétrer.

CBD pour chien - Botaneo

APAISEZ VOTRE CHIEN NATURELLEMENT 🌿

Botaneo propose une gamme de produits naturellement infusés au Cannabidiol (CBD) pour favoriser l'apaisement et le bien-être de votre animal 🥰

JE CALCULE LE DOSAGE ⚡
CBD pour chien - Botaneo

APAISEZ VOTRE CHIEN NATURELLEMENT 🌿

Botaneo propose une gamme de produits naturellement infusés au Cannabidiol (CBD) pour favoriser l'apaisement et le bien-être de votre animal 🥰

JE CALCULE LE DOSAGE ⚡
Chien détendu - Marque n°1 de CBD pour chiens

APAISEZ VOTRE CHIEN NATURELLEMENT 🌿

Botaneo propose une gamme de produits naturellement infusés au Cannabidiol (CBD) pour favoriser la détente, l'apaisement et le bien-être de votre animal 🥰

JE CALCULE LE DOSAGE ⚡
  1. Les parasites intestinaux

Les parasites intestinaux sont des organismes qui se nourrissent d’autres êtres vivants.

Chez le chien, les plus courants sont les vers qui se logent dans les organes internes.

Ils résident le plus souvent dans l’intestin, mais peuvent également atteindre les poumons et même le cœur.

Les chiens peuvent contracter ces parasites de plusieurs façons : en léchant et en reniflant le sol, par des piqûres de moustiques, pendant la gestation par le biais du placenta ou de la lactation ou en mangeant un autre être vivant porteur du parasite (ex.: une puce).

Symptômes

  • Perte d’appétit
  • Minceur
  • Selles molles
  • Perte de poils
  • Vomissements
  • Obstruction intestinale

Diagnostic et traitement

Si l’un des symptômes ci-dessus est détecté, le chien doit être emmené rapidement chez un vétérinaire.

Un diagnostic rapide permet d’éviter que le parasite ne cause des dommages irréparables à l’organisme de l’animal.

Le traitement consiste en l’application de vermifuges intestinaux, toujours sous contrôle vétérinaire.

Les laxatifs ou autres médicaments digestifs ne doivent jamais être administrés à un animal parasité. Cela ne ferait que détruire sa flore bactérienne.

Prévenir la maladie

La meilleure précaution est de vermifuger le chien tous les trois mois afin de le protéger tout au long de l’année.

Dès son premier contrôle en tant que chiot, il doit être vermifugé intérieurement et extérieurement, afin de garantir sa santé dès les premiers mois de sa vie.

  1. La gale

La gale est une maladie de la peau fréquente causée par différents types d’acariens. Elle est généralement transmise directement par un autre animal infecté.

Il existe plusieurs types de gale, mais quoi qu’il en soit, le plus important est de consulter votre vétérinaire le plus rapidement possible pour traiter les symptômes à un stade précoce.

Symptômes

  • Démangeaisons et brûlures de la peau
  • Grattage constant
  • Rougeur et inflammation
  • Apparition de plaies et blessures
  • Desquamation de la peau

Diagnostic et traitement

La gale peut être guérie par un traitement approprié, bien que le processus soit souvent lent.

Il est préférable de poser un diagnostic précoce en consultant un vétérinaire dès l’apparition des premiers symptômes.

Il existe différents types de gale et chacun va être traité différemment.

Cependant, le traitement consiste généralement en des médicaments oraux, topiques et/ou injectables avec de la sélamectine, de la moxidectine, de l’ivermectine et de la milbémycine oxime.

Prévention

Pour prévenir la gale, le plus important est l’hygiène de l’animal et de son environnement.

Idéalement, donnez un bain à votre animal une fois par mois avec un shampooing adapté. En outre, vous devez essayer de garder la zone où vous vivez propre.

Il est également important de respecter le calendrier de vaccination.

  1. La dirofilariose (ver du cœur)

La dirofilariose canine est une maladie causée par le parasite “Dirofilaria immiti”. Elle se transmet d’hôte à hôte via les piqûres de moustiques.

Au stade final de son cycle de vie, ce parasite réside dans le cœur de l’hôte. Il peut y rester pendant plusieurs années, mais l’hôte finit par mourir d’un arrêt cardiaque.

C’est une maladie mortelle pour les chiens infectés non traités. Une intervention chirurgicale est parfois nécessaire pour éliminer le parasite.

Symptômes

Cette maladie provoque souvent des symptômes d’insuffisance cardiaque :

Cependant, les chiens ne montrent généralement pas de signes d’infestation pendant les 6 premiers mois de la période de gestation, avant la maturation du ver.

Il est vrai que les tests de diagnostic permettent de détecter la période précédant la ponte.

Il y a eu des cas, bien que très isolés, où une larve migratrice s’est perdue et est retrouvée dans des endroits inhabituels tels que l’œil, le cerveau ou une artère.

Cela peut provoquer des symptômes inhabituels tels que la cécité, des convulsions et des boiteries.

Diagnostic et traitement

Le ver du cœur est une maladie traitable si elle est diagnostiquée à temps.

Dans tous les cas, il est préférable de prévenir la maladie plutôt que de la traiter ; à un stade avancé, elle est difficile à soigner.

Pour le diagnostiquer, le vétérinaire va procéder à une analyse sanguine complète.

Cela a pour but de détecter le parasite et de vérifier la santé du chien.

Le traitement à appliquer dépend du stade de la maladie et de l’état de santé de l’animal.

Le traitement dure généralement plusieurs mois. En général, la première chose à faire est d’administrer des injections pour tuer les vers adultes.

Une fois effectué, le chien reçoit un médicament pour expulser les microfilaires et les larves.

Enfin, des vitamines et de la nourriture sont données pour aider le chien à retrouver la santé

Prévention

Il existe plusieurs traitements préventifs.

L’un d’entre eux est la vaccination, qui est administrée une fois par an lorsque les moustiques sont les plus actifs.

Avant d’administrer le vaccin, le chien doit être examiné pour s’assurer qu’il n’est pas malade.

En cas de vaccination alors que le chien a le ver, cela peut provoquer une réaction anaphylactique et/ou une mort massive des parasites. Ce qui, à son tour, pourrait causer de graves problèmes à l’animal, voire sa mort.

La prévention peut également se faire au moyen de pilules ou de comprimés.

Le chien doit les prendre par voie orale une fois par mois. Il existe également des pipettes contenant le vermifuge spécifique à cette maladie.

  1. Leptospirose canine ou typhus canin

La leptospirose canine est une maladie bactérienne causée par la bactérie Leptospira qui affecte principalement les chiens.

Elle est particulièrement dangereuse car c’est une zoonose : cela signifie qu’elle peut être transmise à l’homme.

Elle se propage lorsqu’une muqueuse ou une plaie cutanée entre en contact avec de l’eau contaminée par l’urine d’un animal infecté.

La détection précoce est importante, autrement, la maladie peut entraîner la mort.

Symptôme

Les symptômes les plus courants de la maladie sont :

  • Fièvre
  • Perte d’appétit
  • Vomissements et diarrhée pouvant contenir du sang.
  • Urine sombre
  • Déshydratation
  • Ulcérations de la muqueuse buccale
  • Léthargie
  • Diagnostic et traitement

Diagnostic et traitement

Du côté du diagnostic, le vétérinaire va procéder à un examen général et à des analyses d’urine et de sang.

Les résultats vont déterminer si, oui ou non, le chien est atteint de la maladie.

En tant que maladie bactérienne, la leptospirose peut être traitée par des antibiotiques.

Il est également nécessaire de maintenir le chien hydraté et de surveiller ses symptômes.

Prévention

Le principal moyen de prévention de cette maladie est la vaccination.

Contactez un vétérinaire pour obtenir des conseils sur le meilleur système pour garder votre animal en bonne santé.

Il est également important de maintenir propre et désinfecté l’environnement dans lequel votre animal se déplace normalement.

  1. L’arthrite et l’arthrose

L’arthrite et l’ostéoarthrite sont des maladies des articulations.

Elles touchent principalement les chiens âgés et sont les maladies les plus communes chez nos amis à quatre pattes !

L’arthrite correspond à une inflammation des articulations.

L’arthrose quant à elle est liée au vieillissement et à l’usure de ces dernières. Dans les deux cas, le cartilage qui tapisse les articulations disparaît provoquant des rhumatismes importants et des douleurs intenses.

L’arthrite peut avoir plusieurs causes : une infection, un coup, des causes génétiques ou la vieillesse elle-même.

Dans ce dernier cas, la maladie est connue sous le nom d’arthrite dégénérative. Dans le cas de l’arthrose, il s’agit, comme nous l’avons dit, d’un problème causé par le vieillissement et qui est chronique.

Symptômes

Certains des symptômes causés par l’arthrite sont les suivants :

  • Raideur et limitation des mouvements : des actions aussi simples que s’allonger ou se lever peuvent être impossibles.
  • Inflammation des articulations. Dans les stades très avancés, une déformation peut même être observée.
  • Les articulations craquent ou grincent lorsque le chien bouge.
  • Douleur dans les articulations. Il s’agit d’un symptôme parfois difficile à détecter parce que de nombreux chiens ne se plaignent pas.

Les symptômes de l’arthrose sont également très similaires : douleur, boiterie et limitation des mouvements.

Diagnostic et traitement

Le diagnostic de l’arthrose et de l’arthrite chez les chiens nécessite un examen complet qui va passer par des radiographies ainsi que des analyses cliniques visant à manipuler les articulations des animaux.

Concernant le traitement : il n’y en a, malheureusement, pas vraiment. Dès lors que le cartilage de votre animal de compagnie a commencé à s’abîmer, il ne peut pas se reconstruire.

Bien que certaines solutions existent pour freiner cette maladie (traitement médicamenteux, hygiène de vie, alimentation, opérations chirurgicales), il n’y a rien qui puisse être fait pour contrer définitivement ces maladies chez le chien.

Prévention

Pour prévenir ces maladies, il est important de surveiller le poids de votre animal et d’éviter autant que possible le surpoids. Il est également important de faire des exercices modérés et d’éviter de se surmener en jouant trop fort.

Vous pouvez également leur proposer des compléments alimentaires, comme les oméga 3.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *