Malaise chez le chien : causes & solutions

Votre chien a-t-il déjà perdu connaissance ou s’est-il soudainement évanoui ? Cette perte de conscience soudaine peut être très impressionnante et affolante pour les maîtres, mais n’est pas forcément dangereuse si l’on comment réagir. C’est pourquoi il vaut mieux y être préparé.

 

Causes et symptômes des malaises chez le chien

Si vous avez déjà été en présence d’une personne qui s’évanouit, vous savez à quel point cela peut être soudain et effrayant.

Ce qui est encore plus effrayant, c’est lorsque cela arrive à votre animal de compagnie.

Contrairement aux humains, qui peuvent vous avertir qu’ils sont sur le point de s’évanouir, les animaux s’évanouissent souvent très soudainement lorsqu’ils sont sous pression.

Les propriétaires sont instantanément pris de panique. Que s’est-il passé ? Mon animal va-t-il bien ? Qu’est-ce qui a provoqué l’évanouissement ?

Mille questions arrivent à la seconde, tâchons d’y répondre en avance dans cet article afin que vous soyez préparé si malheureusement cela arrive à votre animal.

Malaise, lipothymie, syncope, etc. : de quoi parle-t-on?

Avant de nous intéresser aux causes, symptômes et traitements des évanouissements chez le chien, faisons un point vocabulaire et définition.

En effet, dans le langage courant, on emploie le terme “malaise” pour désigner un peu tout et n’importe quoi, que ce soit un évanouissement très brutal avec une perte de connaissance ou bien une simple perte d’équilibre accompagnée d’un mal de crâne.

En réalité, il vaut mieux faire la distinction entre un malaise lipothymique et une syncope, qui est également souvent appelée “malaise” à tort.

La lipothymie ou malaise lipothymique désigne la survenue d’un malaise sans perte de connaissance complète. On parle aussi de vertige ou de vapeurs.

C’est un trouble assez brutal qui est caractérisé, entre autres, par une perte d’équilibre, une sensation de vide, le rétrécissement du champ de vision ou encore l’apparition d’étoiles devant les yeux.

Évidemment, c’est un phénomène pénible, que ce soit pour un humain ou pour un chien, mais il n’est en soi pas très dangereux.

Votre chien ou votre chat peut s’effondrer en raison d’une faiblesse causée par un coup de chaleur, une déshydratation, un choc et de nombreux autres problèmes de santé, mais ils restent conscients.

D’ailleurs, il est probable que vous ne le remarquiez même pas si cela arrive à votre chien, car contrairement à un humain, votre chien n’a pas moyen de vous dire explicitement “je ne me sens pas bien là”.

En revanche, une syncope est un trouble bien plus inquiétant et c’est surtout de ça dont nous allons parler dans cet article. La syncope peut être fatale si vous n’agissez pas rapidement. Les animaux évanouis souffrant d’un problème cardiaque peuvent faire un arrêt cardiaque.

Une syncope est une perte de conscience soudaine, temporaire et marquée. Elle s’accompagne de l’effondrement du chien, mais ce dernier continue de respirer et son cœur n’arrête pas de battre .

Dans certains cas, le chien urine et défèque involontairement et parfois vomit. Enfin, les membres du chien peuvent devenir raides ou donner l’impression de patauger.

Cette perte de conscience est principalement due à la diminution de l’apport d’oxygène et de glucose au cerveau, en raison d’une diminution du débit sanguin. Elle peut aussi être associée à de nombreux problèmes médicaux.

Cela peut être le signe de graves problèmes cardiaques ou d’autres affections chez les canidés.

Symptômes de la syncope chez le chien

Les symptômes de la syncope chez le chien sont liés à des évanouissements et peuvent être difficiles à distinguer des crises d’épilepsie. Cependant, les crises sont souvent précédées d’épisodes de regard fixe ou de mouvements inhabituels des membres ou du visage.

Nous venons déjà d’en voir une bonne partie, mais afin d’être le plus exhaustif possible voici quelques signes d’épisodes de syncope chez le chien :

  • Effondrement soudain
  • Absence de réaction
  • Membres raides
  • Spasmes musculaires
  • Miction
  • Membranes muqueuses pâles
  • Récupération spontanée et soudaine

Après la crise, votre chien peut être désorienté, chancelant ou temporairement aveugle. Il peut tourner en rond et se cogner contre des objets. Il peut aussi avoir beaucoup de bave sur le menton. Enfin, il peut essayer de se cacher.

Il est important de savoir que la syncope dure rarement plus d’une minute. Après cet épisode, le chien récupère généralement assez rapidement et se remet sur ses pattes.

Syncope chez chien : les causes

Il est peu probable que votre animal s’évanouisse soudainement. En général, un problème de santé plus important est à l’origine de l’épisode syncopal.

Plusieurs affections et maladies peuvent provoquer une syncope chez votre chien. Voici les principales :

  • Des problèmes cardiaques

Il s’agit de l’ensemble des troubles qui provoquent un manque d’apport en oxygène au cerveau, en raison d’une diminution du flux sanguin. Plusieurs affections entraînent une diminution du flux sanguin, notamment les troubles du rythme cardiaque, la sténose pulmonaire, la cardiomyopathie ou une tumeur cardiaque.

  • Des problèmes respiratoires

La syncope peut également être causée par des problèmes respiratoires qui entraînent des difficultés respiratoires chez le chien. Certaines conditions ne permettent pas une bonne oxygénation du cerveau en raison d’une quantité insuffisante d’oxygène dans le sang. Parmi ces problèmes respiratoires, on trouve l’hypertension pulmonaire, des lésions du parenchyme pulmonaire, une obstruction des voies respiratoires ou de l’hypotension.

  • L’anémie

L’anémie est une diminution des globules rouges et de l’hémoglobine dans le sang. Le rôle de l’hémoglobine est de transporter l’oxygène vers divers organes, dont le cerveau. Une diminution de l’hémoglobine dans le sang peut entraîner une baisse de l’apport en oxygène au cerveau et provoquer une syncope chez le chien.

  • L’hypoglycémie

Une diminution de l’apport de glucose au cerveau peut également provoquer l’évanouissement du chien.

On peut également citer :

  • Une hémorragie ou une déshydratation sévère ;
  • L’ingestion de médicaments vasodilatateurs ;
  • Une toux intense (en particulier chez les races brachycéphales comme les carlins ou les boxers) ;
  • Les situations d’effort intense ou d’excitation.

Les prédispositions génétiques

Certaines races de chiens dites brachycéphales ont une morphologie qui les prédispose aux problèmes respiratoires.

En effet, des chiens tels que le bouledogue anglais, le pékinois ou le carlin, en raison de leur tête courte et aplatie sont sujets à des difficultés respiratoires. Il n’est donc pas étonnant de voir des syncopes plus fréquentes chez ces races.

En outre, certaines races naines ou de petite taille, comme le Yorkshire, le Dwarf Toy ou le Spitz nain, ont une prédisposition raciale au collapsus trachéal.

Il s’agit d’un collapsus de la trachée qui peut entraîner de graves difficultés respiratoires. Ces races de chiens sont aussi sujettes à de fréquentes syncopes.

Le risque de malaise et de syncope augmente aussi avec l’âge. Si votre chien âgé fait des malaises à répétition, il est probable que ce soit dû à une maladie liée à l’âge, comme le diabète ou une maladie cardiaque.

Enfin, si votre chien a souvent des crises, il peut souffrir d’un trouble épileptique.

STRESS, INCONFORT, AGITATION...

Quel calmant marche ?

Faites le test gratuit et découvrez les solutions naturelles les plus efficaces pour soulager votre chien.

Je fais le test !

Que dois-je faire si mon chien fait une syncope ?

À long terme, si votre chien a des évanouissements, vous devez consulter votre vétérinaire afin qu’il puisse déterminer la cause de ces épisodes et établir un traitement.

Mais dans l’immédiat, si votre chien fait une syncope, vous devez pouvoir réagir vite et bien.

Comment sauver la vie de votre animal qui s’évanouit ?

Lorsqu’un animal s’évanouit, il n’y a pas de temps à perdre.

Tout d’abord, essayez de rester calme. Si votre chien se trouve près de quelque chose qui pourrait lui faire du mal, comme un meuble ou un escalier, éloignez-le doucement.

Puis placez immédiatement l’animal en position couchée, la tête en bas et les pattes arrière en hauteur. Cela améliorera la circulation sanguine dans le cerveau.

Pour les races brachycéphales ou assimilées, préférez la position de sécurité sternale : avec le chien sur le ventre, les pattes arrière pliées et les pattes avant tendues.

Couvrez l’animal avec une couverture pour préserver la chaleur corporelle. Si l’animal vomit, assurez-vous qu’il ne s’étouffe pas avec son vomi.

Faites de votre mieux pour qu’il reste calme et apaisé. Si une autre personne vous accompagne, demandez-lui de caresser calmement votre animal et de lui parler d’une voix apaisante.

N’oubliez pas que les animaux ressentent très bien nos émotions. Plus vous êtes calme, plus votre animal sera calme, ce qui lui permettra de se remettre plus facilement de son épisode.

Si un chien a une crise qui dure plus de 5 minutes ou s’il en a plusieurs d’affilée, emmenez-le chez un vétérinaire dès que possible.

Mais soyez prudent lorsque vous transportez un chien évanoui ou qui vient de se réveiller car il peut être désorienté, confus ou agressif.

Souvent, votre animal se remet d’un épisode syncopal peu de temps après avoir perdu connaissance.  Si vous le pouvez, chronométrez la crise.

Ce qu’il ne faut PAS faire en cas de syncope de son chien

  • Ne rien administrer par la gueule, car cela peut être aspiré dans les poumons et causer de graves problèmes.
  • Ne giflez pas l’animal et ne l’aspergez pas d’eau froide pour essayer de le faire revenir à lui.
  • N’omettez pas de consulter un vétérinaire simplement parce que l’animal s’est rétabli rapidement et semble aller bien maintenant. Plusieurs des affections à l’origine des évanouissements ou des étourdissements sont extrêmement graves et nécessitent des tests de diagnostic afin d’en déterminer la cause et d’éviter de nouveaux épisodes.

Le traitement du problème sous-jacent avec son vétérinaire

Une fois arrivé chez le vétérinaire, ce dernier va sans doute vous demander ce qui a provoqué l’effondrement de votre chien et combien de temps il est resté immobile.

Les chiens emmenés chez le vétérinaire après un collapsus subiront un examen approfondi et une série de tests de diagnostic pour tenter de déterminer les causes sous-jacentes.

Votre vétérinaire peut également effectuer des radiographies, une échographie, un scanner ou une IRM.

L’imagerie diagnostique, comme l’IRM, peut aider à détecter des lésions cérébrales.

Votre chien peut également recevoir des fluides par voie intraveineuse et se voir prescrire des médicaments. Suivez toujours les instructions de votre vétérinaire lorsque vous donnez des médicaments à votre chien. Ne le laissez pas oublier une dose.

Dans certains cas, un évanouissement peut être totalement bénin et ne nécessiter aucun traitement, tandis que les chiens qui s’effondrent à la suite d’un choc électrique ou d’une piqûre d’insecte peuvent sembler se rétablir immédiatement, mais souffrir ensuite d’une réaction différée.

Ensuite, le traitement de la syncope chez le chien dépend de la cause sous-jacente des épisodes d’évanouissement.

De nombreuses affections cardiaques susceptibles de provoquer des évanouissements peuvent être surveillées et traitées. Et des médicaments sont disponibles pour normaliser la fréquence cardiaque, ou il peut être nécessaire d’utiliser un stimulateur cardiaque pour stimuler le cœur.

De même, il existe des médicaments pour les troubles neurologiques qui provoquent des évanouissements et des crises d’épilepsie.

Dans le cas où l’exposition à un certain médicament est la cause, il convient d’interrompre l’utilisation de ce médicament et de prescrire un traitement alternatif.

Dans les cas où l’excitation ou le stress sont en cause, il faut s’efforcer de maintenir le chien dans un environnement stable et peu stressant. De plus, des médicaments peuvent aider à réduire les réactions émotionnelles extrêmes qui provoquent l’évanouissement.

Si le chien souffre d’un cancer, une intervention chirurgicale ou certaines formes de thérapie médicale peuvent être utilisées. Les médicaments et les changements de régime alimentaire peuvent aider à réduire les effets de l’hypoglycémie ou des niveaux inadéquats de sodium ou de calcium.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *