Barion Pixel

Mon chien a le hoquet : Est-ce grave docteur ?

Rassurez-vous. Il arrive aussi à nos chiens d’avoir le hoquet. Et généralement, il n’y a aucune raison de s’en inquiéter.

Mais attention toutefois. Le hoquet peut également être le symptôme d’un problème de santé sous-jacent, voire même un signe de stress.

Votre chien a le hoquet ? Lisez cet article pour découvrir ce qui provoque le hoquet, comment aider votre chien et quand appeler le vétérinaire pour s’assurer que son hoquet n’est pas le symptôme d’une maladie plus grave.

STRESS, INCONFORT, AGITATION...

Quel calmant marche ?

Faites le test gratuit et découvrez les solutions naturelles les plus efficaces pour soulager votre chien.

Je fais le test !

Mon chien a le hoquet : Que se passe-t-il en lui ?

Le hoquet est une contraction involontaire du diaphragme, le muscle principal impliqué dans la respiration, situé dans le thorax et sous les poumons.

Lorsqu’un chien inspire, le diaphragme se contracte et se déplace vers le bas, laissant plus de place dans la cavité thoracique pour que les poumons puissent se dilater. Lorsqu’un chien expire, le diaphragme se détend et monte dans la cage thoracique.

Normalement, les mouvements du diaphragme sont fluides et réguliers, mais lorsque le muscle a des spasmes soudains, on parle de hoquet.

Tout comme chez l’homme, c’est cette succession de contractions spasmodiques involontaires qui engendre le hoquet chez le chien.

Ces spasmes provoquent en effet une fermeture partielle de la glotte, une partie du larynx servant à émettre la voix, ce qui peut expliquer un son brusque, bien que chez les chiens, le son produit puisse être différent du fameux “hic” des humains.

Bien que les causes immédiates du hoquet, comme les irritations ou certaines conditions médicales, soient bien comprises, les raisons évolutives ou fonctionnelles restent moins claires et font l’objet de diverses théories.

L’une des théories est que le hoquet est un héritage de notre développement in utero. Le hoquet fœtal ayant été documenté chez de nombreuses espèces de mammifères, il se pourrait en effet que le hoquet soit une façon de tester les muscles respiratoires alors que l’on est encore dans l’utérus.

Cette théorie pourrait expliquer pourquoi le hoquet est beaucoup plus fréquent chez les chiots que chez les chiens adultes.

En vieillissant, votre chiot aura d’ailleurs le hoquet moins fréquemment, voire plus du tout.

Mon chien a le hoquet : Pourquoi ?

De nombreux facteurs peuvent causer le hoquet chez les chiens.

Et la plupart d’entre eux ne sont pas du tout graves.

Les chiens ont par exemple souvent le hoquet lorsqu’ils sont trop excités ou lorsqu’ils mangent ou boivent trop et trop vite.

Parfois cependant, le hoquet est le signe de quelque chose de plus grave comme une maladie. Voici les principales causes du hoquet :

1. Mon chien a le hoquet parce qu’il a mangé trop vite

C’est la raison la plus commune du hoquet chez le chien.

En effet, comme les humains, les chiens ont parfois le hoquet après avoir mangé ou bu trop vite.

Cette cause de hoquet est d’autant plus fréquente chez les chiots qui sont tellement excités par la nourriture qu’ils engloutissent ce qu’il y a dans leur bol en avalant beaucoup d’air en même temps que leur nourriture. Cet air dans leur petit ventre peut alors provoquer des hoquets.

2. L’excitation

Le jeu énergique et la respiration rapide peuvent également provoquer un hoquet. Votre chien est-il en train de jouer ? Vient-il de courir ? L’activité de votre compagnon peut provoquer le hoquet chez votre chien.

3. Le stress

Un chien stressé peut aussi avoir le hoquet. La raison ? Le changement de rythme de respiration lié à la peur ou l’angoisse.

Parmi les causes fréquentes de stress chez le chien, on peut notamment mentionner :

Si votre chien a le hoquet à cause du stress, tentez d’éliminer, ou au moins d’éloigner, votre compagnon de la source de son anxiété.

Vous pouvez aussi vous faire aider avec des solutions naturelles comme le CBD, un extrait de chanvre calmant et apaisant.

Le CBD est notamment disponible sous forme d’huile CBD chien, comme chez Botaneo, la marque leader de CBD pour chien.

4. Les parasites

Dans certains cas, le hoquet peut être le signe d’un problème parasitaire. Si votre chien a le hoquet pendant une période prolongée et qu’il a la diarrhée ou commence à vomir, prenez rendez-vous chez le vétérinaire.

Les vers tels que les vers du cœur ou les vers ronds peuvent causer des dégâts dans les voies respiratoires d’un chien.

Parmi les autres signes de parasites, on peut également noter des selles inhabituellement sombres et dures ainsi qu’une fatigue inhabituelle.

5. Maladies Respiratoires

Certaines affections respiratoires, comme la pneumonie ou la bronchite, peuvent causer une inflammation qui s’étend jusqu’au diaphragme (le muscle principal de la respiration), irritant ce muscle et les nerfs environnants, provoquant alors le hoquet.

6. Traumatismes ou Blessures

Un choc ou une blessure au niveau de l’abdomen peut affecter le diaphragme, provoquant des spasmes diaphragmatiques, c’est à dire le hoquet. Les blessures peuvent survenir suite à un accident, comme une chute ou un coup direct sur la région abdominale.

7. Problèmes Gastro-intestinaux

Les troubles gastro-intestinaux qui augmentent la pression dans l’abdomen, tels que la distension gastrique ou les ballonnements, peuvent également irriter le diaphragme et provoquer le hoquet. Ces conditions peuvent comprimer le diaphragme, limitant son mouvement normal et provoquant des spasmes qui se manifestent sous forme de hoquet.

8. Infections ou Tumeurs

Les infections qui affectent le diaphragme directement ou les tumeurs situées à proximité peuvent exercer une pression sur le diaphragme ou les nerfs, tels que le nerf phrénique, responsable de l’envoi de signaux pour contrôler les mouvements du diaphragme.

9. Les Températures Froides

Les températures froides peuvent influencer le comportement physiologique des chiens de plusieurs manières, notamment en provoquant le hoquet. Cet effet est principalement dû à la réaction du corps au froid, qui peut affecter le diaphragme.

En réponse au froid, les muscles, y compris le diaphragme, peuvent se contracter de manière réflexe. Cette contraction soudaine et souvent irrégulière peut entraîner le hoquet. Le diaphragme, étant directement impliqué dans le processus respiratoire, devient plus susceptible aux spasmes sous l’effet du froid.

Les basses températures peuvent également modifier le rythme respiratoire des chiens. En tentant de se réchauffer, les chiens peuvent commencer à respirer plus rapidement, ce qui peut parfois entraîner une ingestion d’air excessive, déclenchant des spasmes diaphragmatiques.

Le hoquet chez le chien est-il fréquent ?

Le hoquet est beaucoup plus fréquent chez les chiots que chez les chiens adultes.

La plupart des chiens l’auront d’ailleurs au moins une fois lorsqu’ils seront jeunes.

Les chiots sont plus sujets au hoquet que les chiens adultes en raison de leur niveau d’énergie et d’excitation élevé.

Ils sont également plus susceptibles de manger ou de boire trop vite, et sont plus enclins à des élans d’énergie, qui peuvent avoir un impact sur leur respiration.

De plus, leurs organes et systèmes internes sont moins matures que ceux des chiens adultes, ce qui peut contribuer à augmenter le risque de hoquet.

STRESS, INCONFORT, AGITATION...

Quel calmant marche ?

Faites le test gratuit et découvrez les solutions naturelles les plus efficaces pour soulager votre chien.

Je fais le test !

Comment arrêter le hoquet chez le chien ?

Le hoquet disparaît généralement tout seul. Cela dit, certaines choses peuvent être utiles pour aider votre chien à s’en débarrasser.

Calmez votre chien

Aidez votre chien à respirer de façon plus régulière et plus rythmée.

Tentez par exemple de l’allonger sur le dos et de lui faire un bon massage de la poitrine pour l’aider à détendre son diaphragme.

Encourager l’exercice léger peut également modifier les habitudes respiratoires de votre chien, et aider à faire disparaître son hoquet.

Enfin emmenez votre animal dans un endroit calme où vous pourrez le caresser doucement pour qu’il se détende.

Donnez-lui de l’eau

Comme pour les humains, l’eau peut aider à soulager le hoquet. Veillez à ce que votre chien la boive calmement, lentement et en petites quantités à la fois.

Contrôlez sa nourriture

Le hoquet peut se produire si votre chien mange trop vite.

Essayez donc de lui donner de plus petites portions à différents moments de la journée et encouragez votre chien à manger lentement en choisissant un bol plus adapté par exemple.

Votre vétérinaire peut également être en mesure de vous suggérer un régime alimentaire spécial à faible teneur en céréales, susceptible de soulager le hoquet.

Les aliments à haute teneur en céréales peuvent en effet favoriser l’apparition le hoquet.

Apaisez-le avec des solutions naturelles

Si votre chien a le hoquet parce qu’il est stressé, tentez les solutions naturelles.

Vous pouvez par exemple profiter des bienfaits du CBD pour chien, un extrait de chanvre calmant et apaisant.

Que ce soit parce que votre chien est stressé par une phobie, un changement de routine, ou un événement stressant, cet extrait de chanvre saura le détendre de façon douce et naturelle.

Un peu de miel peut aussi aider à apaiser et détendre les voies respiratoires de votre chien.

A ne pas faire si votre chien a le hoquet !

Faire boire de l’eau à votre chien ou lui frotter la poitrine ne lui fera pas de mal, mais de nombreuses autres méthodes peuvent le faire.

Comme le hoquet est involontaire et peut parfois être violent, ne donnez pas à votre chien quelque chose de solide qui nécessite beaucoup de mastication, car cela pourrait le conduire à s’étouffer.

Veillez également à éviter les produits sucrés sans sucre, car ces produits contiennent souvent du xylitol qui peut être très dangereux pour les chiens.

Il ne sert à rien non plus d’essayer d’effrayer votre chien ou de tirer sur sa langue pour faire disparaître son hoquet. La peur ou le fait de tirer sa langue le dérangera probablement plus que le hoquet.

Cela peut même briser le lien de confiance établi et entrainer des problèmes de comportement.

Sans compter que surprendre votre chien peut le faire se blesser.

En bref, ne faites rien qui mette votre chien en danger pour stopper son hoquet.

Quand appeler un vétérinaire ?

La plupart des hoquets ne durent que quelques minutes et il n’y a aucune raison de s’en inquiéter.

Malgré tout si votre chien a le hoquet pendant plus de quelques heures, ou si son hoquet se transforme en un sifflement, provoque une respiration irrégulière ou difficile, emmenez-le chez le vétérinaire pour qu’il l’examine.

Dans de très rares cas, le hoquet peut être le signe d’un problème sous-jacent plus grave, comme une pneumonie, de l’asthme, une péricardite ou un coup de chaleur.

Les épisodes réguliers et prolongés de hoquet, associés à des problèmes respiratoires de toute nature, doivent toujours être traités avec sérieux.

Un autre problème est le hoquet prolongé, associé à des symptômes gastro-intestinaux tels que la constipation ou la diarrhée, mais surtout les vomissements et/ou la perte d’appétit.

Appelez votre vétérinaire si vous constatez ces symptômes.

Par ailleurs, les parasites peuvent également être un problème, surtout si le hoquet est accompagné d’une intolérance à l’exercice ou de léthargie générale.

Enfin, un effort excessif, surtout les jours de grande chaleur, peut également déclencher le hoquet.

Dans ce cas là, attention au coup de chaleur.

Cette affection grave peut mettre la vie de n’importe quel chien en danger, même si les chiens à poil foncé ou les races de chiens brachycéphales comme les bouledogues anglais, les bouledogues français et les carlins, pour n’en citer que quelques-uns, y sont particulièrement sensibles, en raison de leur museau plus court et de leurs voies respiratoires petites.

En résuméconsultez votre vétérinaire dès que le hoquet est associé à des signes ou comportements inhabituels.

Notre équipe éditoriale

Experte en santé animale, elle intervient comme spécialiste des médecines douces auprès d’intervenants du monde animalier. Rédactrice pour des médias du domaine vétérinaire, elle est également l’auteur d’un livre de référence en phytothérapie animale.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Notre site internet utilise des cookies 🍪, comme la plupart des sites, afin de nous aider à améliorer votre expérience lorsque vous naviguez sur notre site. Nous supposons que vous êtes d'accord avec cela.