Chien foufou : comment le calmer ?

Vous ne savez plus où donner de la tête : votre chien est trop actif et il n’arrête pas de bouger dans tous les sens !

Généralement, ce comportement a une cause, qui doit être identifiée pour pouvoir remédier à toute cette excitation. Et heureusement, il existe des solutions !

Soyez tranquille, aujourd’hui nous vous détaillons tous nos meilleurs conseils pour calmer votre chien foufou, ainsi que les raisons qui peuvent y être associées. C’est parti !

STRESS, INCONFORT, AGITATION...

Quel calmant marche ?

Faites le test gratuit et découvrez les solutions naturelles les plus efficaces pour soulager votre chien.

Je fais le test !

Pourquoi mon chien est foufou ? Les explications

Un chien ne se montre jamais agité sans raison.

Bien sûr, comme tous les autres animaux, il peut avoir des instants d’excitation dans la journée, et c’est normal.

Aussi, n’oubliez pas que les chiots ont tendance à être plus foufous et joueurs que leurs aînés.

Cependant, quand cela devient un comportement récurrent, cela peut très vite être dérangeant pour ses maîtres et ses congénères. Zoom sur les raisons qui peuvent expliquer pourquoi votre chien est foufou.

1. Il ne se dépense pas assez

Cette explication est l’une des plus fréquentes : un chien qui n’assouvit pas ses besoins d’activité quotidiennement a un comportement bien plus nerveux que la normale.

En effet, pour leur bien-être, nos toutous sont des animaux qui ont besoin de bouger régulièrement, et ce, peu importe leur âge.

De même, par rapport à cela, la plus grande erreur que les maîtres font est de penser qu’une simple balade et quelques heures dans un jardin suffisent à faire dépenser un chien.

Or, nos fidèles compagnons ont besoin d’être à la fois stimulés mentalement et physiquement, par des activités avec son maître et d’autres congénères.

2. Il est anxieux

Les êtres qui souffrent d’anxiété ont tendance à être bien plus agités que les autres, et les chiens n’échappent pas à cette règle.

Alors, si votre chien est concerné par cela, il peut chercher à canaliser la nervosité qu’il ressent en se défoulant et en étant foufou. Il peut aussi exprimer son stress en se montrant agressif et destructeur de son environnement.

Notez cependant qu’il ne faut pas confondre les excès de mouvement causés par de l’anxiété et l’hyperactivité (que nous abordons dans le point suivant). Ce sont deux troubles à part entière et qui ne sont pas forcément liés.

3. Il est hyperactif

L’hyperactivité ne touche pas seulement les humains ! Elle peut, en effet, toucher nos amies les bêtes et affecter leur quotidien et leur qualité de vie : c’est le syndrome HS-HA.

À tort, le terme “hyperactif” est souvent employé pour désigner un individu foufou. Or, il ne faut pas oublier que cela concerne avant tout un trouble du comportement qui doit être diagnostiqué et traité par un professionnel de la santé canine.

Cela reste néanmoins une possible explication au comportement très actif de votre toutou. Généralement, il est développé suite à un traumatisme ou à une absence de stimulation de la mère lorsqu’il était un chiot.

L’hyperactivité peut aussi être dûe à une anxiété trop intense et incorrectement prise en charge, mais elle peut être canalisée.

4. Il y a des incohérences dans son éducation

Une des raisons pouvant expliquer cette agitation concerne son éducation.

Effectivement, éduquer un animal n’est pas toujours évident : il faut réussir à trouver la méthode parfaitement adaptée à son tempérament, tout en étant ferme sans être trop dur.

C’est un juste-milieu que de nombreux propriétaires d’animaux peinent à trouver. Pourtant, cet équilibre est nécessaire, sans quoi le chien ne peut pas recevoir et comprendre correctement l’ordre qui lui est imposé, causant des problèmes dans la communication de l’animal à son maître.

Alors, il est important de s’assurer que l’éducation inculquée à votre toutou est cohérente. Il faut éviter les contradictions, et être clair.

Si besoin, vous pouvez contacter un éducateur canin qui est spécialisé pour résoudre ce genre de problème (nous aborderons ceci dans la suite de cet article).

5. Il s’ennuie

Si votre chien a soif de mouvement et qu’il ne tient pas en place, c’est peut-être qu’il s’ennuie simplement.

Tous les individus ont des personnalités différentes, qui nécessitent plus ou moins d’occupation ou de repos. En étant foufou, il peut chercher à vous faire part de sa lassitude et de son besoin d’activité.

Généralement, les chiens qui s’ennuient s’en prennent aussi au mobilier et tout ce qui l’entoure, et se montrent destructeurs de leur environnement (il creuse des trous dans le jardin, grignote vos effets personnels, fait tomber la poubelle…).

A lire aussi : 13 signes que votre chien s’ennuie

STRESS, INCONFORT, AGITATION...

Quel calmant marche ?

Faites le test gratuit et découvrez les solutions naturelles les plus efficaces pour soulager votre chien.

Je fais le test !

Comment calmer un chien foufou ? Nos solutions

Connaître les raisons pour lesquelles votre chien est particulièrement agité est une chose.

Maintenant, intéressons-nous aux solutions qui s’offrent à vous pour apaiser votre boule de poils, et également retrouver votre tranquillité.

Le premier réflexe : contacter un vétérinaire

La santé de votre chien est une priorité. S’il est soudainement devenu foufou et qu’il tient difficilement en place, nous vous conseillons d’avant tout solliciter l’avis d’un vétérinaire.

En effet, cela peut aussi être sa réaction face à une douleur ou différents maux, plus ou moins grave. Il est alors nécessaire de s’assurer que votre chien n’encourt aucun risque pour sa santé, en établissant un examen clinique complet.

De même, il peut aussi être actif en réponse à un effet que lui provoquent certains traitements médicamenteux.

Il faut donc avant tout que votre chien puisse avoir un diagnostic pour écarter tout risque pour sa santé.

Répondez à ses besoins

Comme nous vous l’avons expliqué plus haut, un chien foufou peut adopter ce comportement à cause d’un manque d’activité physique et de stimulation mentale.

C’est pour cela que la première chose à faire est simplement d’essayer de combler ses carences en activité !

Pour ce faire, commencez par adapter le temps de balade quotidienne de votre chien selon son âge et ses conditions physiques.

Par exemple, on estime qu’à partir de 1 an, nos amis à quatre pattes ont besoin d’au minimum 1h de promenade s’ils sont en bonne santé. Pour les plus jeunes, 30 minutes par jour sera la durée idéale. Évidemment, pour que cela soit efficace, vous devez rendre ce moment intéressant et stimulant pour lui.

Courez avec lui en l’invitant à vous suivre, créez un instant de jeu avec des récompenses à la clé (par exemple, une friandise)… C’est un élément clé !

Pensez tout de même à le laisser découvrir son environnement, s’arrêter pour renifler une plante s’il le souhaite, ou encore faire ses besoins autant de fois qu’il en a besoin. Vous écarterez tous les sentiments de frustration et parviendrez à libérer les tensions de votre chien.

A lire aussi : Dois-je faire sortir mon chien tous les jours ?

Ne négligez pas sa sociabilisation

Nos chiens sont comme nous : ils ont besoin d’être régulièrement en contact avec leurs congénères, peu importe s’ils vivent avec ou non. Et cela est aussi bien valable pour les chiots, que pour les chiens plus âgés !

Sans cela, ils peuvent développer des troubles du comportement liés au sentiment de solitude et se montrer très perturbés.

Alors, pour remédier à ceci, vous pouvez notamment adhérer à un club canin pour le faire participer à des disciplines collectives : c’est aussi pour vous l’occasion parfaite de rencontrer d’autres personnes partageant le même intérêt pour les chiens.

Vous pouvez également rejoindre des groupes qui proposent de promener leurs chiens en groupe, il y en a beaucoup sur les réseaux sociaux.

Des solutions naturelles pour apaiser votre chien

Votre chien peut se mettre à bouger de cette façon s’il ressent du stress, de la nervosité ou des tensions. Pour calmer ces émotions désagréables et qui dégradent son comportement, il existe des solutions simples et naturelles, qui vont permettre à l’animal de retrouver son calme et d’être plus serein et détendu. Parmi elles, on retrouve :

  • Les fleurs de Bach : ce sont des élixirs floraux (il y en a 38 au total) qui ont différentes vertus en fonction des variétés de fleurs choisies. Pour les chiens foufous, le flacon à la verveine est idéal.
  • Le CBD : issu de la plante de chanvre, le CBD (cannabidiol) est une molécule naturellement relaxante et apaisante. Elle détend l’animal et lui procure un réel bien-être. Pour les chiens, vous pouvez en retrouver sous forme de friandises, d’huile ou encore de baume, et elle est parfaitement adaptée aux individus agités.
  • L’aromathérapie : il est aussi possible de faire du bien à son animal grâce à l’utilisation d’huiles essentielles. Cependant, notez qu’il faut être vigilant quant à son utilisation en présence d’animaux et bien respecter les quantités préconisées pour être diffusées. Comme pour les fleurs de bach, la verveine est encore une fois la plante la plus adaptée.

Dans certaines situations, notamment en cas d’anxiété, avoir recours aux phéromones peut aussi être un bon remède contre l’agitation de nos boules de poils. Ce sont des hormones naturellement libérées par les chiens et qui leur permettent de communiquer entre eux. Prises en comprimés, ces dernières ont un effet apaisant sur nos toutous, grâce à l’apaisine qui y est contenu.

A lire aussi : Fleurs de Bach ou CBD ? Avis de propriétaires de chiens

Proposez-lui des activités stimulantes

Et si le problème venait simplement du fait que les activités que vous faites avec votre chien ne lui soient pas réellement adaptées ? En effet, tous les chiens n’ont pas les mêmes besoins, en fonction de leur corpulence, leur vécu, leur race et leur âge.

Par exemple, un berger allemand qui a passé plusieurs années en refuge n’aura pas les mêmes nécessités qu’un bichon qui a eu l’habitude de vivre entouré.

Le but de cela n’est donc pas de proposer des activités trop excitantes et trop intenses pour lui, il faut plutôt privilégier celles qui lui seront le plus enrichissantes possible.

Initiez-le à des occupations que vous pourrez partager avec lui, comme un footing (pourquoi pas en présence d’un de ses congénères, pour le stimuler davantage).

Il existe aussi des sports canins qui sont très stimulants, aussi bien physiquement que mentalement. C’est le cas du frisbee, du canicross ou encore de l’agility.

N’hésitez pas à vous diriger vers un centre sportif canin pour découvrir toutes ces activités, et choisir la plus adaptée à votre toutou.

Faites appel à un éducateur canin

Comme nous vous l’avons expliqué plus haut dans cet article, le déchaînement de votre chien peut simplement être lié à une éducation fragile ou un manque de cohérence dans les ordres donnés à l’animal.

Faire appel à une personne bienveillante et spécialisée dans le comportement et l’éducation des chiens peut être un réel soutien pour éduquer votre chien et vous donner toutes les cartes en main pour mieux vous faire comprendre.

L’éducateur canin est à vos côtés pour remettre tous ces soucis de discipline en ordre et vous inculquer les bons réflexes à adopter face à votre toutou.

STRESS, INCONFORT, AGITATION...

Quel calmant marche ?

Faites le test gratuit et découvrez les solutions naturelles les plus efficaces pour soulager votre chien.

Je fais le test !

En conclusion

Les chiens foufous doivent souvent leur agitation à un manque de compréhension dans son éducation, de l’anxiété, de l’hyperactivité, de l’ennui, ou encore une carence en activité physique et psychique. Il est aussi possible que ces réactions soient dûes à une douleur : c’est pour cela qu’il ne faut pas hésiter à vous diriger vers un vétérinaire.

Sinon, vous pouvez l’aider à canaliser son énergie :

  • En satisfaisant ses besoins quotidiens de stimulation physique et mentale,
  • En ayant recours à des remèdes naturels (CBD, aromathérapie ou fleurs de bach)
  • En pratiquant une activité stimulante avec lui, comme des sports canins
  • En l’amenant régulièrement à la rencontre de ses congénères
  • En essayant de cibler les défaillances dans son éducation pour les améliorer, à l’aide d’un éducateur canin ou non.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Notre site internet utilise des cookies 🍪, comme la plupart des sites, afin de nous aider à améliorer votre expérience lorsque vous naviguez sur notre site. Nous supposons que vous êtes d'accord avec cela.