Mon chat m’attaque après un câlin : Explications

Le chat présente parfois des comportements étonnants qui nous questionnent ou nous préoccupent !

Ainsi, vous est-il déjà arrivé que votre chat vous attaque après un câlin ?

C’est un comportement que l’on rencontre assez fréquemment chez les chats après une séance de caresse mais avec des niveaux d’intensité et de gravité différents.

Pour mieux comprendre ce phénomène et savoir comment agir, nous vous expliquons tout ce qu’il faut savoir sur le chat qui attaque après un câlin.

STRESS, INCONFORT, AGITATION...

Quel calmant marche ?

Faites le test gratuit et découvrez les solutions naturelles les plus efficaces pour soulager votre chat.

Je fais le test !

L’attaque du chat après un câlin : de multiples définitions

Le Mythe du Syndrome du Tigre

La notion de « syndrome du tigre chez le chat » apparait dans un certain nombre d’articles soi-disant spécialisés sur Internet.

On nous explique alors que le chat qui attaque après un câlin serait le fait d’une catégorie de chats qui sont atteints d’une pathologie amenant chez eux des comportements agressifs et potentiellement dangereux.

Ce syndrome est totalement faux et aucune étude scientifique ne l’a jamais mentionné. C’est une pure invention aux intentions douteuses car la conséquence peut être la décision d’euthanasier le chat atteint de ce mal exotique irréversible !

L’explication toute aussi hasardeuse qui est donnée concernant ce syndrome du tigre est la faim !

Le chat se transformerait, en effet, en animal féroce tout simplement parce qu’il a faim, en lien avec une nourriture inadaptée créant des carences !

Tout ceci est un mythe ! Le risque étant, en plus, d’accentuer l’agressivité du chat en changeant son alimentation qui constitue pour lui un véritable repère.

Donc, aux oubliettes le syndrome du tigre comme nous l’explique Hugues Martinat, comportementaliste félin.

Syndrome du caressé-mordeur

C’est une définition un peu plus réaliste apportée notamment par le Dr Isabelle Mennecier, vétérinaire. Le syndrome du chat caressé-mordeur serait un état transitoire que l’on peut rencontrer chez tous les chats sans que cela constitue une entité pathologique spécifique.

Le déclenchement de ce syndrome serait plus le contexte que des particularités individuelles chez un chat.

A lire aussi : Mon chat crache : Pourquoi et que faire ?

Un problème de communication avant tout

Il semble, encore une fois, que ce phénomène du chat qui attaque après un câlin soit lié à un problème de communication homme/chat et précisément à une difficulté chez l’homme à « lire » le chat.

Effectivement, quand l’humain ne comprend pas un comportement chez un animal, il a tendance à le considérer comme « anormal ».

Il suffit parfois de se remettre en question pour que le sens d’un comportement émerge et que des solutions soient trouvées.

Différencier agressivité et prédation

Ce sont deux notions totalement distinctes et pourtant confondues ! 

L’agression est liée à une réaction émotionnelle du chat qui cherche à repousser un individu considéré également comme un agresseur.

La prédation est liée à l’instinct et à la survie.

Ainsi, si votre chat se poste en embuscade, le corps ramassé au sol, les pupilles dilatées et l’arrière-train frétillant et qu’il vous saute dessus quand vous passez, il ne vous attaque pas ! Il utilise simplement un schéma comportemental lié à son espèce !

 

Quelles sont les manifestations de l’attaque du chat après un câlin ?

Signes avant-coureurs

Le chat, comme le chien manifeste souvent des signes avant-coureurs avant l’apparition d’un comportement, signes qui peuvent nous échapper.

Nous considérons alors que ce comportement était soudain et inexpliqué car nous n’avons pas su reconnaitre ces éléments de communication qui nous étaient adressés.

Ainsi, avant une attaque, le chat vous envoie des signaux spécifiques et clairs différents selon la situation et son degré d’irritation :

  • Il refuse les caresses, tourne la tête et recule
  • Il lèche la main qui le caresse ou la repousse avec une patte
  • Il bat de la queue
  • Il se lèche, se gratte, baille
  • Son poil se hérisse et semble frissonner
  • Il arrête de ronronner
  • Il rabat ses oreilles vers l’arrière
  • Ses pupilles se dilatent ou se rétrécissent
  • Il se passe rapidement la langue sur la truffe

Reconnaitre ces signaux vous permet de stopper les caresses et de laisser votre chat tranquille, comme il vous le demande « gentiment ».

Si vous ne comprenez pas ce que cherche à vous dire votre compagnon ou que vous décidez de ne pas respecter sa demande, l’attaque est inévitable !

Il peut alors devenir agressif, vous mordre et/ou vous griffer en réponse.

Attaque

Le chat qui attaque après un câlin va se mettre à mordre et à griffer jusqu’à obtenir la paix.

Si vous considérez cette situation comme un jeu et que vous persistez à le stimuler, le chat va mordre et griffer de plus en plus fort.

Typiquement, le chat attrape la main en s’agrippant autour du poignet. Il mord et griffe la main et le bras à l’aide de ses pattes arrière qui battent rapidement comme un « moulinet ».

Attention ! La répétition de comportements inappropriés avec votre chat peut générer une agressivité de plus en plus importante et ce, avec une disparition des signes avant-coureurs !

Vous pouvez également en persistant provoquer un déséquilibre émotionnel chez votre chat et une insécurité qu’il va compenser par des comportements de réassurance comme le marquage urinaire et le griffage vertical.

A lire aussi : Help ! Mon chat a peur de moi !

 

Pour quelles raisons le chat attaque-t-il après un câlin ?

1. La douleur

La première raison est que votre chat peut ressentir les caresses comme une irritation difficilement supportable, proche de la douleur.

Ceci est lié à une hypersensibilité au niveau de son épiderme.

Votre compagnon peut également souffrir d’une douleur liée à un trouble ou une blessure que vous aurez accidentellement éveillée en le caressant.

Si vous constatez que votre chat vous attaque après un câlin alors qu’il ne le faisait pas auparavant, il s’agit donc peut-être d’une réponse à la douleur.

Une consultation vétérinaire vous permettra d’identifier la source du problème.

A lire aussi : Chat mourant : 10 comportements & signes

2. Le stress

Changement dans le quotidien

La seconde raison est qui, avec l’anxiété et la peur, sont les déclencheurs fréquents des comportements félins et canins (et même humains !).

Que votre chat présente un stress, une peur ou une anxiété chronique, une cause implicite est souvent identifiable.

Il peut s’agir d’un changement dans le quotidien de votre chat qui va provoquer chez lui une insécurité extrême.

Un déménagement, un nouvel agencement des pièces ou des travaux à la maison peuvent ainsi générer une perturbation de son territoire et le rendre hypersensible.

Contexte

Si vous voulez rassurer votre chat avec une petite caresse alors que vous attendez votre tour chez le vétérinaire, il y a fort à parier que les choses vont s’envenimer !

Quand votre compagnon a peur, il adopte un comportement d’hypervigilance face à l’environnement, hypervigilance qui accentue sa réactivité.

La situation peut donc le rendre agressif si vous entrez (ou votre main !) dans son espace sécuritaire.

Si vous recevez des invités et particulièrement des enfants qui vont vouloir toucher, caresser le chat qui s’est installé dans un coin de la pièce, la conclusion va être la même !

Votre chat va avoir très peur face à ces intrus et, comme chez le vétérinaire, il va vouloir fuir sans pouvoir le faire.

Tout est alors réuni pour qu’il morde et griffe comme une réponse à cette intrusion.

A lire aussi : Stress chez le chat : Comprendre & agir

3. Une agression redirigée

C’est un concept très pertinent qui nous éclaire sur certaines situations d’agressivité du quotidien à la maison chez votre chat.

L’agression redirigée désigne un phénomène par lequel votre chat va vous agresser alors que ces manifestations agressives ne vous étaient pas destinées.

C’est le cas, par exemple, de votre chat posté dans la maison, devant la fenêtre, en hypervigilance (poils dressés, pupilles dilatées, tremblements, etc.) à la vue d’un oiseau.

Si vous le caressez ou même simplement le touchez, votre chat peut se montrer agressif comme il le serait avec cette proie qu’il ne peut attraper.

Il redirige donc, ici, son agressivité sur vous en réponse.

4. L’intolérance aux caresses

Certains chats, et même animaux, ne supportent pas les caresses ce qui constitue une nouvelle raison d’attaquer en cas de câlin.

Le goût pour les caresses et pour les contacts humains s’enracine pendant la période de sociabilisation inter-espèces chez le chaton.

Entre la 2e et la 7e semaine de vie, il est donc vital que le chaton rencontre un maximum d’individus d’un maximum d’espèces !

Si, à cet âge, il bénéficie de contacts adaptés, doux et plaisants avec les humains, le chat adulte sera plus enclin aux caresses.

Tout est question d’apprentissage positif ! En revanche, si les expériences avec les humains ont été limitées ou de mauvaise qualité, le chat adulte se montrera peut-être plus fuyant face aux contacts et caresses.

À noter que « faire des câlins » est le propre des humains, beaucoup plus que des animaux !

5. L’interdit de certaines zones du corps

Savez-vous qu’il y a, chez une majorité de chats, des zones strictement interdites à la caresse ?

Les pattes, la queue, les flancs, le ventre représentent souvent des zones de non-droit !

Pourquoi ? Il semble simplement que des caresses sur ces zones provoquent des sensations désagréables et donc insupportables pour le chat !

Si le chat mord, griffe et se montre agressif, vous avez peut-être dépassé les limites autorisées !

Si vous souhaitez faire plaisir à votre chat, caressez-le plutôt sur les joues, sous le menton ou sous le cou !

STRESS, INCONFORT, AGITATION...

Quel calmant marche ?

Faites le test gratuit et découvrez les solutions naturelles les plus efficaces pour soulager votre chat.

Je fais le test !

Comment modifier le comportement du chat qui attaque après un câlin ?

1. Consulter le vétérinaire

Si votre chat vous attaque après un câlin alors qu’il ne le faisait pas auparavant, il est bon d’aller consulter votre vétérinaire pour déterminer s’il s’agit d’une réaction à une quelconque douleur.

Le caractère nouveau et inhabituel de ce comportement à la maison doit effectivement vous alerter.

Les chats sont peu expressifs concernant leurs souffrances.

L’apparition d’une agressivité peut donc indiquer un trouble ou une maladie sous-jacente.

2. Respecter ses besoins

Comme vous l’avez compris, beaucoup d’interprétations hâtives et dangereuses peuvent être réalisées concernant les comportements des chats.

Il est bon de faire preuve de réflexion et de considérer non pas uniquement le chat mais le chat en interaction avec un environnement.

Celui-ci peut être source d’une multitude de stimuli désagréables pour le félin qui réagit en conséquence.

Avant même d’accueillir un animal à la maison, chien, chat ou autre, il est fortement conseillé de s’informer sur son fonctionnement et ses modes de communication pour éviter des distorsions dans la relation avec lui, pouvant avoir de graves conséquences.

En sachant comprendre votre chat, vous accepterez aussi l’idée qu’il a des besoins parfois aux antipodes des vôtres qu’il est bon, quoi qu’il en soit, de respecter.

Une relation équilibrée et épanouie avec votre chat passe par ces impératifs.

À noter le cas particulier de la maman chatte qui peut avoir un comportement agressif pour protéger ses petits alors que vous la caressez. Là encore, respecter ses besoins de calme et sécurité s’avère primordial.

3. Éviter les jeux trop provocateurs

Certains jeux sont à éviter avec un chat et notamment les chatouilles avec les doigts ! Cela a le don d’irriter énormément votre compagnon et peut le faire monter en pression jusqu’à ce qu’il se montre agressif.

L’excitation est inévitable pendant les jeux mais il faut savoir arrêter avant que ses émotions ne débordent votre chat ! Évitez également d’utiliser directement votre main ou vos doigts pour jouer !

Utilisez plutôt des jouets attractifs comme une canne à pêche avec des plumes sur laquelle votre chat peut se défouler !

Les jouets permettent de mimer la prédation et d’éviter ainsi l’agression.

A lire aussi : Herbe à chat : Bienfaits & Utilisation

4. Apaiser de façon naturelle

Parallèlement à cette « lecture » adaptée de votre félin, vous pouvez également avoir recours à des remèdes naturels ayant pour but de diminuer l’hypersensibilité, la réactivité et donc l’agressivité de votre chat.

Le CBD ou cannabidiol constitue, notamment, un produit naturel, extrait de la plante de chanvre, aux vertus apaisantes pour votre animal.

Attention ! Le CBD n’a strictement rien à voir avec le THC (tétrahydrocannabinol) qui constitue, lui, une substance psychoactive utilisée dans la fabrication des produits stupéfiants.

Le CBD est sans danger pour les animaux comme pour les humains. Il favorise la détente et la relaxation de votre animal et ce, sans effets secondaires, ni accoutumance. Cette solution naturelle peut donc être proposée de façon continue pour permettre à votre chat de retrouver sérénité et joie de vivre.

Le CBD peut être administré sous forme d’huile à pulvériser, grâce à un spray, directement sur la nourriture ou dans la bouche de votre compagnon.

Il peut également être donné comme des friandises sous forme de croquettes appétissantes.

À noter que le CBD présente une multitude de bienfaits pour votre chat comme pour votre chien.

A lire aussi : CBD pour chat : 7 bienfaits

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Notre site internet utilise des cookies 🍪, comme la plupart des sites, afin de nous aider à améliorer votre expérience lorsque vous naviguez sur notre site. Nous supposons que vous êtes d'accord avec cela.