Mes deux chiens ne s’entendent pas : que faire ?

Partager son quotidien avec un chien ou un chat est une source de bonheur sans cesse renouvelée !

C’est sans doute la raison pour laquelle 1 foyer sur 2 en France possède un animal de compagnie ! Selon la Facco (Fédération des fabricants d’aliments pour animaux de compagnie), cela représente 14 millions de chats, 8 millions de chiens et 32 millions de poissons !

La joie d’avoir un chien peut ainsi donner l’envie d’en accueillir un second à la maison pour doubler les moments de plaisir !

Toutefois, dans la réalité, le rêve peut vite tourner au cauchemar ! Les chiens et les chats ne sont, en effet, pas des objets ! Ils ont une histoire, une personnalité et des caractéristiques liées à leur race qui peuvent mettre à mal la cohabitation avec un congénère !

Que faire si vos deux chiens ne s’entendent pas ? La réponse dans cet article !

STRESS, INCONFORT, AGITATION...

Quel calmant marche ?

Faites le test gratuit et découvrez les solutions naturelles les plus efficaces pour soulager votre chien.

Je fais le test !

Avant la rencontre : Tout faire pour que vos chiens s’entendent

1. Préparer la maison pour accueillir un deuxième chien

Avant même d’accueillir un second chien, il vous faut être prêt autant dans votre tête que dans votre maison ! Avez-vous la place dans votre logement et votre emploi du temps pour un second chien ? Votre budget vous permet-il de multiplier par deux les dépenses liées à votre animal (vétérinaire, accessoires, alimentation) ?

Si tout est clair pour vous, il est recommandé de suivre ces quelques conseils ! Installez dans votre habitation un panier ou un coussin qui sera dédié au nouvel arrivant.

Chaque chien doit, en effet, disposer de son « coin à lui », si possible éloigné de l’autre. Prenez garde à ce que les deux chiens ne soient pas séparés de la famille.

Prévoyez une barrière type « sécurité enfant » pour les séparer s’ils montrent de l’agressivité ou se battent.

Enlevez les éléments pouvant constituer une source de conflits (gamelles, jouets, nourriture).

A lire aussi : Le CBD peut calmer un chien agressif

2. Veiller à un duo équilibré

Facteurs de risque

Deux mâles ou deux femelles sont plus susceptibles d’entrer en conflit qu’un mâle et une femelle. Il est conseillé de les castrer pour éviter les changements d’humeur et les portées de chiots ! Si vous avez deux chiens ou deux chiennes, la castration permet de limiter les conflits.

Histoire de vos animaux

Chaque animal possède une histoire, de sa naissance à l’arrivée dans votre foyer. Si vous accueillez un chien de la SPA, renseignez-vous sur les circonstances d’arrivée au chenil, sa vie d’avant, le temps d’enfermement. Ces informations seront précieuses pour accompagner au mieux votre nouveau compagnon.

A lire aussi : Chien maltraité : comment gérer le stress post-traumatique ?

Personnalité

Chaque chien a sa personnalité propre qu’il est nécessaire de prendre en compte pour une bonne cohabitation. Ainsi, si votre chien est de nature calme, évitez un deuxième chien très actif qui risque de le perturber !

Vous pouvez avoir une idée du caractère d’un chiot selon sa race. Pour que deux chiens s’entendent, il vaut mieux qu’ils aient des caractères compatibles !

Chiot et adulte

Si votre chien est âgé, il rencontrera peut-être des difficultés à supporter un chiot remuant ou un jeune chien !

À l’inverse, son agitation peut aussi lui offrir une seconde jeunesse ! Soyez, dans tous les cas, vigilant à leurs interactions pour éviter tout problème !

Adopter deux chiots

Adopter deux chiots en même temps pour être certain qu’ils s’entendent peut vous sembler une bonne solution. Il n’y a, cependant, aucune certitude quant à une bonne cohabitation.

Ils peuvent s’ignorer, se trouver en compétition dans la recherche d’attentions ou former une bulle dans laquelle vous ne pourrez pas entrer !

Adopter deux chiots c’est aussi multiplier par deux les « bêtises », les apprentissages, le budget, le temps, etc.

STRESS, INCONFORT, AGITATION...

Quel calmant marche ?

Faites le test gratuit et découvrez les solutions naturelles les plus efficaces pour soulager votre chien.

Je fais le test !

La rencontre : 4 Techniques pour faciliter l’entente

1. Organiser une rencontre en terrain neutre

Un non-évènement

La première rencontre entre vos deux chiens est un moment important. Toutefois, il ne faut pas en faire un évènement en insistant par exemple pour que les chiens se disent « bonjour » ! Tout doit se faire le plus naturellement possible !

Il est conseillé d’organiser la rencontre dans un lieu neutre, plaisant et calme comme un parc ou un chemin de campagne.

Si vous faites les présentations directement à la maison, votre premier chien risque de ne pas apprécier l’invasion de son territoire par un intrus !

Lors de cette première rencontre, évitez les rencontres frontales et privilégiez plutôt une balade côte à côte.

Maintenez-les en laisse, au début, à distance puis rapprochez-les progressivement. Laissez-les se flairer puis mettez-vous en mouvement pour la promenade.

Si cela est possible, vous pouvez les lâcher pour les laisser évoluer librement. S’ils grognent ou se font face, n’intervenez pas. Seule la bagarre avérée doit vous faire réagir !

Dans ce cas, évitez d’y mettre les mains pour ne pas vous faire mordre. Vous pouvez émettre un bruit intense à l’aide d’un sifflet par exemple s’ils se battent.

Cela aura pour effet de les surprendre et vous pourrez en profiter pour les rattacher. Quelle que soit la situation, tentez de garder votre calme !

Vos chiens ressentent votre état émotionnel et votre stress peut être perturbant. À noter que cette rencontre peut également être organisée si vos deux chiens vivent ensemble et ne s’entendent pas ! C’est une façon de reprendre tout depuis le début !

Si la rencontre ne se passe pas comme vous auriez souhaité et qu’ils montrent de l’agressivité, ne vous découragez pas ! Persévérez !

2. Des promenades partagées

Les promenades avec vos deux chiens doivent être répétées régulièrement car elles offrent un temps privilégié pour créer des liens en toute liberté.

À l’extérieur, en effet, les possessions (d’espace, de jouet, de panier, etc.) ne parasitent pas les interactions. Faites-en des moments positifs en vous montrant enjoué, en distribuant des friandises pour que vos chiens partagent une bonne expérience à deux.

3. Les fatiguer

N’hésitez pas à faire durer le plaisir pour bien fatiguer vos animaux et éviter ainsi qu’ils se battent ! Un chien fatigué est un chien moins enclin à chercher le conflit ou la bagarre ! Organisez des jeux et prévoyez de grandes promenades (quand le chiot est devenu adulte).

4. Repérer les signaux d’apaisement

Les signaux d’apaisement ont été formalisés, dans les années 80, par Turid Rugaas, spécialiste de la communication canine. Après des années d’observation fine des canidés, Turid Rugaas a découvert que les chiens communiquaient entre eux par des signes appris dès la petite enfance.

Elle les a nommés « signaux d’apaisement » car les chiens ne sont pas des animaux qui apprécient le combat. Ils cherchent toujours à alléger les tensions entre eux pour éviter les conflits. Les signaux d’apaisement ont aussi pour fonction de se rassurer dans une situation stressante.

Ils permettent ainsi de signaler quand le chien est mal à l’aise et qu’il y a un risque de bagarre ou morsure. Parmi les signaux d’apaisement les plus fréquents, citons :

  • Se lécher la truffe
  • Tourner la tête
  • Se figer (quand un congénère s’approche)
  • Marcher lentement (à la vue d’un autre chien)
  • Réaliser des mouvements lents
  • Bâiller
  • Contourner (un congénère avant de faire plus ample connaissance)
  • S’interposer (entre deux chiens trop proches en tournant la tête et en évitant le contact pour empêcher un conflit)

STRESS, INCONFORT, AGITATION...

Quel calmant marche ?

Faites le test gratuit et découvrez les solutions naturelles les plus efficaces pour soulager votre chien.

Je fais le test !

Après la 1ère rencontre : 4 Techniques pour faciliter l’apprivoisement

1. Pièce neutre

Les « premiers pas » des deux chiens dans la maison doivent également se faire dans une pièce neutre, où les chiens pourront faire connaissance en toute liberté. Exit les laisses, ils doivent se sentir libres de leurs mouvements pour éviter la peur et l’agressivité.

2. Temps de pause

Il ne faut pas hésiter à rappeler l’un des chiens de temps en temps pour faire des pauses. En effet, des interactions longues peuvent échauffer les esprits et provoquer des conflits. N’hésitez pas à proposer des récompenses quand tout se passe bien pour faire de ces échanges des expériences positives.

3. Intervenir si besoin

Bien évidemment, il est nécessaire d’intervenir si vos chiens ne s’entendent pas au point de déclencher une bagarre. Là encore, ne touchez pas vos animaux s’ils se battent. Faites plutôt un bruit lourd comme entrechoquer deux casseroles pour les amener à lever la tête et profitez-en pour les séparer.

Si votre vieux chien montre des signes d’agacement ou d’inconfort face au comportement débordant de votre chiot, vous pouvez intervenir pour apprendre au chiot à respecter ces signes.

A lire aussi : Help! Mon chien devient fou quand il voit un chien

Mes chiens ne s’entendent toujours pas : Que faire ?

1. Les séparer durant votre absence

Il est recommandé de séparer vos chiens, en cas d’absence, les premiers mois. Ils ne se connaissent pas encore très bien et peuvent rencontrer des problèmes de communication. En effet, s’ils s’entendent en votre présence, il peut en être autrement une fois que vous êtes parti.

Laisser deux chiens ensemble dans la même pièce sans pouvoir s’isoler peut s’avérer problématique. C’est souvent quand un chien se sent coincé qu’il a peut et qu’il y a des risques de bagarre.

2. Éduquer le nouveau chien

Le nouvel arrivant doit être éduqué de la même façon et selon les mêmes règles que le premier chien. Vous pouvez, si nécessaire, prendre du temps avec lui, seul à seul, pour lui inculquer les principes de base. S’il n’est pas soumis aux mêmes règles, cela risque de créer des déséquilibres et des conflits entre eux. En tant que maitre, il est nécessaire de lui fournir une éducation adaptée, basée sur une communication positive.

3. Équilibrer les marques d’affection

Si vous accueillez un chiot, il sera sans doute craquant, mignon et tellement gentil ! Oui, mais… Ne lui consacrez pas trop de bisous et d’attention au détriment de votre premier chien ! Vous risqueriez de créer là encore un déséquilibre, source de problèmes ! Continuez à consacrer autant de temps et d’affection à votre premier chien pour bien lui faire comprendre que sa place n’est pas menacée.

4. Être attentif aux repas

Le repas est un moment sous haute tension qu’il est recommandé de bien cloisonner. Plus que les jouets ou la couche, le repas donne lieu fréquemment à un comportement de « protection de ressources » de la part du chien, à savoir aboiement, agressivité, attaque, morsure.

La notion de « protection des ressources » indique que cette alimentation est considérée comme vitale et génère une possessivité aigue. Il est donc conseillé de ne pas laisser la nourriture en libre-service et d’éloigner les gamelles l’une de l’autre.

Parfois, il est même préférable d’alimenter chaque chien dans une pièce séparée. La gloutonnerie peut être déclenchée à la seule vue du second chien par peur de se faire « voler » ses croquettes.

5. Les conflits ponctuels

Même si vos deux chiens s’entendent bien, ils peuvent être en conflit à certains moments. Les interactions animales ne sont pas si éloignées des interactions humaines dans lesquelles les bagarres entre frère(s) et sœur(s) sont fréquentes ! N’intervenez qu’en cas de nécessité !

6. Faire intervenir un comportementaliste

Il arrive que, malgré toutes vos tentatives, vos deux chiens ne s’entendent pas. Cela peut s’expliquer par un problème de communication, un trouble du comportement chez l’un d’entre eux, un manque d’exercice, du stress, de l’anxiété, etc. Une bagarre entre chiens peut s’avérer très violente, surtout quand il s’agit de deux mâles.

N’hésitez pas, dans ce cas, à vous faire aider par un éducateur ou un vétérinaire comportementaliste qui, par son expérience et son recul face à la situation, saura vous guider. Il vous prodiguera les conseils nécessaires pour une meilleure entente de vos chiens.

A lire aussi : Mon chat et mon chien ne s’entendent pas. Comment améliorer la cohabitation ?

Mes deux chiens ne s’entendent pas – F.A.Q.

Est-ce qu’un gros chien peut cohabiter avec un chien de petite taille ?

Oui mais il est conseillé de prendre quelques précautions !
Si la différence de taille est importante, il vaut mieux séparer les chiens en cas d’absence. Il existe, en effet des risques de piétinement en cas de bousculade.
Attention également si votre chien présente un comportement de prédation assez développé.
Votre petit chien pourrait être confondu avec un gibier ! Enfin, il est nécessaire que vos deux chiens soient bien équilibrés psychologiquement.

Existe-t-il une hiérarchie chez les chiens ?

La réponse est non !  
L’idée de hiérarchie a été abandonnée au profit d’une conception plus souple des rapports entre canidés.
Une relation entre un dominant et un dominé peut exister mais la place de chacun varie selon la situation. Rien n’est figé ! Un chien dominant dans un contexte peut être dominé dans un autre, dans des rapports fluctuants.

Comment savoir si deux chiens s’aiment bien ?

Si ces deux chiens ne se battent pas, ne sont pas en conflit et qu’ils partagent des jeux et des balades avec plaisir, on peut penser qu’ils partagent une certaine affinité.

Comment savoir si mon chien veut jouer avec un autre chien ?

L’attitude d’un chien qui veut jouer est assez claire. Il va se placer dans la posture de « l’appel au jeu ».
Ses pattes avant au sol, il va relever son postérieur comme s’il faisait une révérence.

Pourquoi mon chien se couche quand il voit un autre chien ?

Il s’agit d’un signal d’apaisement qui a pour but de diminuer les tensions liées à la rencontre.
Votre chien peut ainsi signaler qu’il a des intentions pacifiques et qu’il ne veut pas de problèmes !

Est-ce que deux chiens s’ennuient moins ensemble ?

Non ! les chiens ne se divertissent pas l’un, l’autre. Si l’un s’ennuie, il est probable que le second aussi !
Seuls des jeux et promenades, mais également votre présence peuvent occuper vos chiens !

Lire la suite…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Notre site internet utilise des cookies 🍪, comme la plupart des sites, afin de nous aider à améliorer votre expérience lorsque vous naviguez sur notre site. Nous supposons que vous êtes d'accord avec cela.