Urgent ! Mon chien a la patte enflée

Vous revenez d’une balade et remarquez que votre chien a une patte qui est enflée ? Ou alors, vous le caressiez simplement quand vous avez découvert une grosseur sur l’un de ses membres ? Ne vous inquiétez pas, les causes de ce symptôme sont très souvent sans gravité.

Cependant, cela reste inconfortable et douloureux pour votre petit compagnon. C’est pourquoi il faut réagir aussitôt et adopter les bons gestes.

Grâce aux conseils que nous vous apportons aujourd’hui, vous aurez toutes les cartes en main pour cela !

STRESS, INCONFORT, AGITATION...

Quel calmant marche ?

Faites le test gratuit et découvrez les solutions naturelles les plus efficaces pour soulager votre chien.

Je fais le test !

Patte enflée : Les causes possibles

Si vous observez que votre chien a une patte enflée, cela peut s’expliquer de plusieurs façons, qui dépendent toutes du contexte. Les raisons qui expliquent ce symptôme varient en fonction des antécédents médicaux de l’animal, s’il a subi un choc, etc. Cela peut-être dû par exemple à :

  • Une blessure qui atteint son os (une fracture, une tumeur, un kyste, une inflammation ou encore une infection).
  • Un corps étranger qui est rentré dans un coussinet (une écharde ou un caillou, par exemple).
  • Une blessure qui atteint ses muscles ou ses tendons (une déchirure, une rupture tendineuse – notamment au tendon d’Achille, une inflammation, des ligaments croisés, un abcès…)
  • Des maladies peuvent en être la cause, car certaines pathologies peuvent faire gonfler les membres. C’est notamment le cas des maladies cardiaques, des maladies rénales ou digestives… Les maladies infectieuses, auto-immunes et cancéreuses sont, elles aussi, concernées.
  • Des réactions allergiques
  • La présence de caillots sanguins dans les veines
  • Des atteintes cutanées ou sous-cutanées (des infections de la peau, des oedèmes, des tumeurs etc.)
  • Des piqûres d’insectes ou d’araignées
  • Une griffe cassée
  • Une morsure

Les causes peuvent être multiples lorsque l’animal n’a aucune plaie, et seul un vétérinaire est apte à les identifier.

Ne prenez jamais les devants sur la situation en établissant un diagnostic vous-même, car il est possible que cette situation révèle des problématiques plus importantes concernant la santé de votre chien. Évitez aussi l’auto-médication : dans ce cas de figure, tout traitement doit être administré sous la prescription d’un vétérinaire.

Comment réagir face à une patte enflée ? Nos conseils

Face à cette situation, il y a quelques gestes que vous pouvez faire pour tenter de soulager votre chien.

Faites cependant très attention, car un gonflement anormal d’une zone du corps d’un animal doit toujours faire l’objet d’une consultation chez un vétérinaire.

Soyez prudent avec les gestes que vous avez envers lui, surtout si vous n’avez aucune idée de l’origine de l’enflement de sa patte.

Le diagnostic vétérinaire

Avant d’entreprendre n’importe quelle manipulation, votre premier réflexe doit être de contacter un vétérinaire.

Étant un professionnel de la santé canine, il est le seul à pouvoir établir un diagnostic précis et détecter l’origine du gonflement.

Et pour ça, il faudra donc que vous lui communiquiez chaque détail relatif à cette problématique : où est-ce que vous étiez et que faisait votre chien au moment où vous avez constaté que sa patte enflait, si vous avez récemment voyagé, s’il s’est battu…

Il est également nécessaire que vous fassiez part à votre vétérinaire de la date des derniers rappels vaccinaux, du dernier traitement antiparasitaire, si l’animal a des antécédents médicaux, etc.

Les causes étant multiples et très variées, donner un maximum de d’informations au vétérinaire lui permettra d’établir plus facilement un diagnostic et d’éloigner toutes les complications pouvant s’ajouter à cette situation..

Une fois avoir pris connaissance du contexte, le vétérinaire va examiner votre toutou à l’œil nu et lui faire passer quelques examens, afin d’identifier la cause exacte de ce gonflement et écarter tout risque plus grave pour sa santé.

Dans un premier temps, il observera le comportement du chien et ses réactions. Il sera notamment attentif à sa démarche, ses réflexes et peut aussi analyser son comportement au repos (pour détecter des potentielles douleurs, ou encore un léchage excessif…). Il est aussi possible qu’il tente de manipuler le membre gonflé, et il constatera l’état des autres zones de son corps.

Une fois ce constat établi, il peut décider de réaliser des examens plus poussés, si les résultats de cette première observation le nécessitent.

Il peut faire passer à votre chien des radios, scanners, échographies cardiaques et abdominales, des biopsies, mais il peut aussi décider de faire un bilan sanguin et une analyse d’urine pour déterminer plus fiablement la cause et révéler les origines de l’atteinte.

Des ponctions de la patte enflée peuvent aussi être envisagées et elles se réalisent facilement, à l’aide d’une simple aiguille, lorsque le gonflement est superficiel (de la peau ou des muscles).

Il est aussi possible qu’il fasse une ponction qui nécessite l’administration de tranquillisants pour votre chien : c’est le cas lorsque la douleur est importante ou l’atteinte plus profonde (des os ou des articulations), ou encore si le chien est trop anxieux et agité.

Le traitement de la patte enflée chez le chien

Le traitement qui sera préconisé pour votre chien dépend évidemment de l’origine de cette dernière. A l’issue du diagnostic établi par le vétérinaire, plusieurs solutions peuvent être envisagées.

Si le gonflement est dû à une infection : dans ce cas, un simple traitement antibiotique associé à des antalgiques et des calmants peuvent suffire.

Si le gonflement est dû à une inflammation : en cas d’inflammation, d’arthrose, de réaction allergique ou de piqûre d’insectes, un traitement anti-inflammatoire est la plupart du temps mis en place, sans soins supplémentaires nécessaires. Il se peut néanmoins que le vétérinaire vous recommande une crème désinfectante ou une crème cicatrisante.

Si le gonflement a une origine plus profonde : si la patte de votre chien est enflée à cause de maux profonds tels que les abcès, les entorses, ou encore une tumeur, une intervention chirurgicale sera le seul remède. Cette dernière peut être de nature et complexité très variable, selon l’origine du problème. Nous ne pouvons pas vous citer toutes les prises en charge chirurgicales, étant donné qu’elles sont établies au cas par cas. Suite à cet acte, il se peut que votre chien ait à faire des exercices de mobilité afin de retrouver un usage normal de sa patte. Cela s’apparente à de la kinésithérapie, et c’est préconisé en cas de fracture, d’entorses ou même de ligaments croisés.

Ce que vous pouvez faire

De votre côté, il y a quand même des choses que vous pouvez faire pour apporter des premiers soins à votre toutou. Dans un premier temps, évitez de paniquer.

Les causes de l’enflement de la patte chez le chien sont souvent bénignes, et le fait de montrer un comportement inquiétant pourra rendre votre chien anxieux. Cela ne ferait rien d’autre que de rajouter un souci supplémentaire.

Ensuite, il faut que vous observiez l’état de la patte de votre chien. Vérifiez s’il n’a rien de coincé dans et entre ses coussinets. Essayez aussi de voir s’il n’y a pas de piqûres d’insectes ou de plaies perforantes.

Si cela est possible, n’hésitez pas à ôter le corps étranger à l’aide d’une pince à épiler, puis nettoyez sa patte à l’aide d’eau tiède et savonneuse. Vous pouvez aussi tremper sa patte dans une solution saline, afin d’aseptiser la plaie le plus possible.

Nota bene : N’hésitez pas à prendre une photo de l’état de la patte de votre chien avant de lui retirer ce qui lui a causé une plaie et cet enflement. Cela pourrait être utile pour simplifier le déroulement d’une consultation vétérinaire.

Puis, une fois avoir procéder à ces étapes, il faudra que vous surveillez votre animal. Contrôlez très régulièrement l’état de la patte souffrante et n’hésitez pas à désinfecter la plaie (s’il y en a une) plusieurs fois par jour.

N’oubliez pas non plus qu’il est toujours bon de solliciter l’avis d’un vétérinaire lorsque la patte de votre chien est enflée.

Ne manquez donc pas de prendre un rendez-vous afin d’avoir tous les conseils et l’expertise de ce professionnel de la santé canine.

STRESS, INCONFORT, AGITATION...

Quel calmant marche ?

Faites le test gratuit et découvrez les solutions naturelles les plus efficaces pour soulager votre chien.

Je fais le test !

D’autres symptômes fréquemment associés

Un chien n’a que rarement uniquement la patte enflée. C’est un symptôme qui témoigne d’une douleur, et qui est généralement associé à d’autres symptômes qui peuvent révéler des soucis plus importants. 

Les symptômes qui témoignent d’une urgence

Si la plupart du temps le symptôme isolé d’une patte enflée ne résulte pas d’un problème grave, il y a quand même une certaine vigilance à adopter s’il est associé à d’autres signaux physiques. Il ne faut pas les négliger car ils pourraient signaler la présence d’une urgence.

Par exemple, si la cause du gonflement est une blessure ou une inflammation cutanée, ce n’est pas étonnant que le chien se mette à lécher excessivement sa patte. D’autres manifestations peuvent s’ajouter et doivent vous alerter. Ce sont notamment :

  • Lorsque votre chien boite et ne peut plus prendre appui sur sa patte enflée. Il privilégie une autre patte pour avancer et soulève celle qui lui est douloureuse.
  • Le gonflement peut s’accompagner de saignements, ce qui signifie que l’origine du gonflement est une plaie. C’est aussi de cas si du pus ou un liquide purulent s’ajoute à cela, et cela nécessite une consultation vétérinaire assez rapidement.
  • Des symptômes un petit peu plus généraux, comme de la fièvre, des vomissements ou autres troubles digestifs, un amaigrissement, une perte d’appétit, une fatigue (voire un abattement), des vocalises etc. Ces signaux sont plus interpellants, et doivent faire l’objet d’une consultation vétérinaire au plus vite.
  • Un comportement différent peut témoigner d’une douleur dûe à atteinte profonde. Par exemple, votre chien peut se mettre à aboyer à tout va, à devenir agressif, à être replié sur lui-même…

Patte enflée : En conclusion

Pour résumer tout ceci, voici les points clés à retenir si vous constatez un gonflement de la patte de votre chien :

  1. Il ne faut pas établir de diagnostic vous-même. Seul spécialiste est apte à le faire. De plus, s’il est erroné, cela peut engendrer des mauvaises réactions de votre part et aggraver le problème. Il en est de même pour la prise de médicaments, qui doit être préconisée par un professionnel de la santé canine.
  2. Ne paniquez pas. Dans la majorité des cas, une patte enflée ne témoigne pas de graves problèmes. Prenez la situation en main en contactant un vétérinaire.
  3. Observez l’évolution du gonflement et des autres symptômes que votre chien peut présenter. N’hésitez pas à prendre des photos pour illustrer vos propos auprès du vétérinaire qui prend en charge l’animal.
  4. Si la patte de votre chien est enflée à cause d’une plaie ou d’une perforation, vous pouvez ôter le corps étranger à l’aide d’une pince à épiler et désinfecter la zone après ça. Plusieurs fois par jour, constatez l’état de la plaie et aseptisez-la le plus régulièrement possible
  5. Enfin, pensez à suivre correctement les conseils que vous a donné le vétérinaire. Si votre chien a un traitement à prendre, donnez-le lui à la fréquence requise et en quantité préconisée. Cela doit se poursuivre durant toute la durée indiquée par le vétérinaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Notre site internet utilise des cookies 🍪, comme la plupart des sites, afin de nous aider à améliorer votre expérience lorsque vous naviguez sur notre site. Nous supposons que vous êtes d'accord avec cela.