Hydrocéphalie chez le chien : espérance de vie

L’hydrocéphalie” : en avez-vous déjà entendu parler ? Il s’agit d’une maladie cérébrale qui touche les humains, mais aussi les chiens.

Elle entraîne de nombreuses conséquences sur le confort de vie de nos compagnons à quatre pattes et impacte leur espérance de vie.

Difficilement curable, il existe toutefois des solutions pour y remédier et pour offrir à votre toutou une vie stable malgré ce problème de santé.

STRESS, INCONFORT, AGITATION...

Quel calmant marche ?

Faites le test gratuit et découvrez les solutions naturelles les plus efficaces pour soulager votre chien.

Je fais le test !

L’hydrocéphalie : qu’est-ce que c’est ?

L’hydrocéphalie, par définition, est une maladie cérébrale qui est à l’origine d’une pression sur le cerveau et une dilatation de ses cavités.

Elle a pour origine un excès de liquide cérébro-spinal (LCS) présent dans la boîte crânienne pour protéger le cerveau. C’est une pathologie grave qui nécessite une certaine vigilance et un suivi vétérinaire assidu.

Les causes de l’hydrocéphalie

La plupart du temps, l’hydrocéphalie est une pathologie qui se développe à cause d’une malformation congénitale.

C’est un problème qui est le plus souvent observé chez les chiens brachycéphales (qui ont le crâne étroit et le nez aplati).

Néanmoins, il est aussi tout à fait possible que l’origine de cette maladie soit la conséquence d’un trouble qui provoque une obstruction de l’écoulement du liquide cérébro-spinal : c’est notamment le cas après une hémorragie cérébrale, une carence en vitamine A, une infection cérébrale, une maladie inflammatoire intracrânienne, ou encore une tumeur au cerveau.

Les races prédisposées à développer cette infection

Contrairement aux idées reçues, l’hydrocéphalie n’affecte pas uniquement les chiens de petite taille.

Toutes les races peuvent être concernées, les petits chiens comme les grands.

Cependant, il est vrai que les races de petite taille sont plus fréquemment touchés par ce trouble, notamment à cause de la fragilité de leur organisme. C’est notamment le cas :

  • Des bichons Maltais
  • Des bostons Terrier
  • Des bouledogues français
  • Des Bulldogs anglais
  • Des cairns Terrier
  • Des caniches nains
  • Des carlins
  • des cavaliers King Charles
  • Des chihuahuas
  • Des lhassas Apso
  • Des loulous de Poméranie
  • Des pékinois
  • Des yorkshires Terrier

Comment reconnaître l’hydrocéphalie ?

L’hydrocéphalie est une maladie complexe qui peut se traduire de plusieurs façons différentes.

Les symptômes fréquents

Les symptômes de l’hydrocéphalie se manifestent la plupart du temps durant la première année de vie de l’animal, de manière physique et neurologique.

Néanmoins, il est tout à fait possible que les premiers signaux de la maladie apparaissent beaucoup plus tard dans la vie du chien, voire qu’ils n’apparaissent pas du tout.

Dans tous les cas, voici les principaux symptômes d’un chien qui souffre de cette pathologie :

  • un crâne bombé
  • un strabisme (les yeux qui sont tournés vers les côtés extérieurs
  • une croissance ralentie
  • des nausées et des vomissements
  • des convulsions
  • un comportement agressif
  • une perte d’équilibre, de la désorientation
  • des incontinences
  • des crises liées à la douleur
  • des somnolences

Les manifestations physiques ne sont pas les seuls éléments qui peuvent témoigner de l’hydrocéphalie.

Comme nous vous l’avons expliqué plus haut, un chien hydrocéphale ne présente pas toujours de symptômes.

Alors, pour reconnaître la présence de la maladie, certains signaux peuvent vous mettre la puce à l’oreille : un chiot plus petit que le reste de ses frères et sœurs, une tête assez large, des difficultés respiratoires ou encore un retard dans l’apprentissage sont des signes de prédisposition à l’hydrocéphalie.

D’autres symptômes plus ou moins graves peuvent aussi être observés chez le chien hydrocéphale.

Ces derniers varient aussi en fonction de la corpulence de l’animal, de ses habitudes de vie, de la quantité de liquide cérébro-spinal, etc. Dans tous les cas, la présence des manifestations physiques et comportementales comme celles-ci doivent vous alerter.

Si vous constatez l’un de ces états chez votre toutou, contactez un vétérinaire au plus vite.

Les risques et conséquences pour la santé du chien

L’hydrocéphalie est une maladie qui a une lourde influence sur la qualité de vie du chien, notamment à cause de ses symptômes.

ls peuvent entraîner des blessures, des frustrations, et même des troubles du comportement.

Heureusement, grâce aux procédés médicaux déployés, ils peuvent être assez bien canalisés.

Côté risques, cette maladie peut à proprement parler mener à une importante dégradation des fonctions neurologiques de l’animal et provoquer des lésions permanentes plus ou moins importantes.

Si ce n’est pas une pathologie qui est forcément mortelle, il existe cependant un risque qu’elle provoque la mort de l’individu qui en souffre : c’est pourquoi les prescriptions vétérinaires doivent être rigoureusement maintenues.

STRESS, INCONFORT, AGITATION...

Quel calmant marche ?

Faites le test gratuit et découvrez les solutions naturelles les plus efficaces pour soulager votre chien.

Je fais le test !

Quelle prise en charge pour un chien souffrant d’hydrocéphalie ?

L’hydrocéphalie est une pathologie qui doit être diagnostiquée par un professionnel de la santé canine.

À l’issue du diagnostic, plusieurs solutions peuvent être mises en place afin de soulager l’animal.

Comment réagir et quel diagnostic pour l’animal ?

Si vous détectez un des symptômes qui figurent plus haut, ou que vous soupçonnez la présence de troubles cérébraux chez votre animal, un rendez-vous chez un vétérinaire s’impose.

Il permettra d’établir un diagnostic et de limiter les risques sur la santé de votre chien.

Lors de ce rendez-vous, pour détecter la maladie, le vétérinaire analyse dans un premier temps les différents comportements du chien. Cela peut révéler des soucis neurologiques.

Par exemple, il peut tester ses réflexes, observer sa démarche ou encore tenter différentes approches.

Par la suite, une série d’examens d’imagerie sera nécessaire, notamment un IRM pour visualiser l’état des tissus cérébraux, et un scanner pour compléter et confirmer son diagnostic final. C’est le seul moyen fiable de détecter l’hydrocéphalie.

En effet, pour démontrer la présence de cette pathologie, ces observations sont nécessaires. Elles permettent d’observer clairement la dilatation des cavités du cerveau.

À noter : plus l’hydrocéphalie est diagnostiquée tôt chez le chien, meilleures seront les chances de stabiliser l’animal et de l’aider à vivre une vie des plus normales. Ce sont surtout les lésions causées par le surplus de liquide cérébro-spinal qui provoquent l’apparition des symptômes.

Quel est le traitement contre l’hydrocéphalie ?

L’hydrocéphalie est une maladie handicapante pour nos amis à quatre pattes, principalement à cause de ses symptômes invalidants. C’est pourquoi un suivi vétérinaire régulier est requis, et la mise en place de différents dispositifs peuvent soulager l’animal. Parmi ceux-ci :

  • Le traitement médicamenteux : s’il n’existe pas de médicament qui agit directement sur la maladie, il est préconisé de faire suivre à son animal un traitement à vie, afin de soulager ses symptômes et ressentis physiques. De plus, intégrer des corticoïdes et des diurétiques dans le traitement permet de réguler la quantité de liquide céphalo-rachidien. La prise du traitement peut se faire à la maison si le chien ne présente pas de symptômes, ou dans le cadre d’une hospitalisation pour les cas les plus importants. Dans tous les cas, il sera associé à des contrôles de la pression intracrânienne réguliers, de manière à adapter le suivi et les méthodes abordées pour apaiser l’animal.
  • L’opération chirurgicale : cette solution n’est pas la plus envisagée par les propriétaires de chiens hydrocéphales, car elle est assez coûteuse et plutôt risquée (dans 1 cas sur 3, l’opération mène à des complications). L’intervention consiste à drainer le surplus de liquide céphalo-rachidien, et peut être requise si la quantité de liquide cérébral dans le crâne du chien est trop importante.

Dans les cas les plus graves, et si l’hydrocéphalie impacte considérablement la qualité de vie de l’animal, l’euthanasie peut-être envisagée.

Les dommages irréversibles que cause cette pathologie peuvent rendre le quotidien de l’animal insoutenable.

STRESS, INCONFORT, AGITATION...

Quel calmant marche ?

Faites le test gratuit et découvrez les solutions naturelles les plus efficaces pour soulager votre chien.

Je fais le test !

Comment vit le chien hydrocéphale ?

Avec toutes ces informations, il est normal de se demander à quoi peut ressembler la vie d’un animal qui souffre de cette maladie cérébrale.

Heureusement, de nombreux dispositifs permettent d’accompagner au mieux sa petite boule de poil et de l’aider à vivre plus sereinement.

Quel avenir pour le chien hydrocéphale ?

Évidement, un chien qui souffre d’hydrocéphalie n’aura pas la même vie qu’un chien en parfaite santé. Si son état peut se stabiliser à l’aide de médicaments et de contrôles réguliers, il est aussi préconisé de faire appel à un éducateur canin.

Ce dernier pourra assurer la rééducation de l’animal et l’aider à vivre de façon plus confortable. La proprioception, par exemple, est une méthode de rééducation qui peut lui permettre de se reconnecter à son corps et de retrouver des sensations corporelles.

Cette technique est intéressante dans tous les cas d’hydrocéphalie, quelle que soit leur intensité.

Aussi, pour permettre au chien de vivre le plus normalement possible, il est très important de lui offrir une hygiène de vie saine : cela passe par une stimulation physique régulière (grâce au jeu, à la promenade et aux activités sportives par exemple), une alimentation équilibrée et adaptée à ses besoins, ainsi que beaucoup d’attention et de tendresse.

La complicité entre le maître et son chien est un élément indispensable pour le soutien psychologique de ce dernier.

L’espérance de vie du chien hydrocéphale

L’espérance de vie des chiens vivant avec l’hydrocéphalie n’est pas une valeur sûre.

En effet, cette dernière dépend de l’évolution de la maladie, de la réponse de l’organisme de l’animal au traitement, de l’âge auquel sont apparus les symptômes et de la quantité de liquide cérébral qui s’accumule. Par exemple, un chien qui est atteint d’hydrocéphalie, mais qui ne ressent aucun symptôme, peut vivre normalement et plus facilement pendant plusieurs années.

De même, un sujet qui sera pris en charge avant l’apparition de lésions cérébrales aura un pronostic vital plus favorable à long terme.

Il ne faut néanmoins pas oublier que cette maladie n’est pas à prendre à la légère, car elle peut se révéler être mortelle.

Mais rassurez-vous : les accompagnements médicaux dont nous disposons aujourd’hui permettent un meilleur contrôle de la maladie et, de ce fait, une réaction plus vive et adéquate.

A lire aussi : Mon chien est en fin de vie. Comment l’aider ?

STRESS, INCONFORT, AGITATION...

Quel calmant marche ?

Faites le test gratuit et découvrez les solutions naturelles les plus efficaces pour soulager votre chien.

Je fais le test !

Pour conclure

Concernant l’hydrocéphalie chez le chien, voici ce qu’il faut retenir :

  • C’est une maladie cérébrale qui nécessite un diagnostic rapide et une prise en charge régulière.
  • Dans le pire des cas, elle peut être mortelle. Cependant, les traitements et prises en charges médicales dont jours disposent aujourd’hui permettent d’aider l’animal à vivre plus sereinement.
  • Les symptômes invalidants sont les premiers facteurs jouant sur la qualité de vie du chien. La rééducation, la prise de médicaments et une bonne hygiène de vie aident à stabiliser l’état de l’animal.
  • Si l’hydrocéphalie peut être mortelle, elle ne donne pas pour autant de valeur précise sur l’espérance de vie des sujets concernés. Tout dépend de l’avancement de la maladie et de la qualité du suivi médical de ce dernier.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Notre site internet utilise des cookies 🍪, comme la plupart des sites, afin de nous aider à améliorer votre expérience lorsque vous naviguez sur notre site. Nous supposons que vous êtes d'accord avec cela.