Mon chien est en fin de vie. Comment l’aider ?

Au même titre que tous les autres membres de la famille, nos chiens ne sont malheureusement pas éternels.

Et bien qu’il ne soit jamais agréable de penser à leur fin de vie, le moment viendra inévitablement où vous devrez vous aussi dire au revoir à votre compagnon.

Que votre chien souffre d’une maladie mortelle ou qu’il soit simplement en train de vieillir, il peut commencer à montrer des signes que sa vie touche à sa fin.

Reconnaître ces signes vous permettra, à vous et à votre famille, de vous préparer et de prendre des dispositions pour lui offrir la meilleure fin de vie possible.

Nous vous faisons un point global pour gérer cette épreuve et vous offrons des solutions pour améliorer la qualité de vie de votre chien durant ses derniers jours.

 

Chien en fin de vie : Les signes

Bien que chaque chien soit différent, il existe des signes courants qui peuvent vous alerter sur le fait que la fin de vie de votre animal est proche.

Si vous vous demandez « mon chien est-il en fin de vie ? », surveillez le comportement de votre compagnon pour détecter ces signes communs qui peuvent indiquer qu’un chien est en train de mourir.

1. Perte d’intérêt

Lorsqu’un chien est en fin de vie, il peut commencer à se désintéresser des choses et des gens qui l’entourent.

Il se peut par exemple qu’il ne s’intéresse plus aux personnes qu’il aime ou à sa friandise et son jouet préférés.

Il se peut aussi que votre chien ne réponde plus du tout à vous ou aux membres de votre famille.

Une raison courante pour laquelle les chiens perdent l’intérêt pour les choses qui les entourent lorsqu’ils meurent est que leurs fonctions cérébrales commencent à s’arrêter. Il se peut aussi qu’ils soient trop affaiblis ou qu’ils souffrent trop pour réagir avec intérêt.

Dans tous les cas, gardez toujours en tête que si votre chien semble se désintéresser des choses, cela ne signifie pas qu’il ne vous aime plus.

Son amour pour vous n’a pas disparu. Il n’a simplement plus l’énergie nécessaire pour le montrer de la même façon.

2. Fatigue extrême ou perte d’énergie

L’un des signes les plus courants d’un chien en fin de vie est une perte d’énergie importante.

En général, un chien mourant se couche au même endroit sans beaucoup bouger.

Cet endroit peut être un coin tranquille de votre maison ou un endroit isolé.

Par ailleurs, ce n’est peut-être pas un endroit où il se couche habituellement.

Attention toutefois à ne pas confondre un chien en fin de vie et un chien qui vieillit.

Si votre chien continue à se déplacer d’un endroit à l’autre de votre maison, mais plus lentement, cela peut aussi simplement être un signe de vieillesse.

D’autant plus si votre chien est atteint d’une maladie chronique.

Si votre chien est moins vif mais qu’il ne montre pas d’autres signes de fin de vie, consultez votre vétérinaire pour voir si un autre facteur est en cause.

STRESS, INCONFORT, AGITATION...

Quel calmant marche ?

Faites le test gratuit et découvrez les solutions naturelles les plus efficaces pour soulager votre chien.

Je fais le test !

3. Perte de contrôle de la vessie et des intestins

Lorsqu’un chien est en fin de vie, il perd souvent le contrôle de sa vessie et de ses intestins.

Ceci est généralement le signe que ses organes commencent à s’arrêter. Cela peut conduire votre chien à faire pipi ou caca, n’importe où.

De plus, même si votre chien est très bien dressé, il n’a pas forcément l’énergie nécessaire pour se lever et faire ses besoins.

Si votre chien ne peut pas contrôler sa vessie, veillez à lui offrir une bonne hygiène pour améliorer sa fin de vie.

Un chien en fin de vie ou un chien âgé qui boit beaucoup risque en effet de provoquer quelques petits accidents.

Changez ou lavez le lit de votre chien lorsqu’il est sale et gardez votre chien propre pour éviter qu’il ne développe des plaies.

Bien qu’il puisse être difficile de s’occuper d’un chien qui ne peut pas contrôler sa vessie ou ses intestins, sachez que cela se produit régulièrement.

Essayez de rester patient et calme, en vous rappelant que votre chien ne peut pas se contrôler à ce stade.

4. Changement ou perte d’appétit

Un chien mourant subit des changements d’appétit.

Il peut ainsi avoir moins faim ou ne plus manger du tout.

Peu importe la nourriture ou les friandises que vous lui offrez, un chien qui a perdu son appétit refusera généralement à la fois la nourriture et l’eau.

Et malheureusement, plus votre chien est en fin de vie, moins il aura d’appétit.

Si votre chien ne mange pas du tout, il y a de fortes chances qu’il soit proche de la fin.

Comme les organes digestifs de votre chien s’arrêtent, il ne ressentira en effet plus la sensation de faim ou de soif.

Une perte de poids visible accompagnera souvent cette diminution de l’appétit, et même si votre chien continue à consommer de la nourriture ou de l’eau, il peut éprouver des problèmes digestifs.

En plus d’une incapacité à contrôler ses intestins, un chien mourant peut vomir après avoir mangé ou bu.

Attention, si votre chien n’est pas capable de garder l’eau, il peut se déshydrater.

Durant la fin de sa vie, essayez de le maintenir autant que possible hydraté.

Continuez à lui offrir de la nourriture et de l’eau, mais ne le forcez pas à manger ou à boire s’il n’en est pas capable.

À noter : un chien connaît parfois une diminution naturelle de son appétit en vieillissant ou s’il est malade, ce qui ne signifie pas nécessairement qu’il est en fin de vie. Si votre chien mange encore mais en moindre quantité, validez avec votre vétérinaire qu’il n’est pas malade.

5. Respiration différente

Lorsqu’un chien est en fin de vie, il peut éprouver des difficultés à respirer.

Vous pouvez également remarquer que votre chien semble avoir du mal à reprendre son souffle, et que sa respiration est irrégulière.

Le temps entre chaque inspiration et expiration peut également s’allonger.

Si votre chien respire bizarrement, il est possible qu’il soit proche de la fin.

 

Chien en fin de vie : Diagnostic

Que votre chien présente un ou plusieurs de ces symptômes, il est essentiel de ne pas tirer de conclusions hâtives et de prendre rendez-vous chez le vétérinaire.

N’oubliez jamais que vous connaissez mieux votre chien que personne. Si quelque chose vous semble anormal ou que vous pensez qu’il est en fin de vie, consultez un vétérinaire pour poser le bon diagnostic sur ce qui se passe.

Savoir de quoi votre chien souffre vous permettra de détenir les clés pour le soulager, l’aider, améliorer sa qualité de vie et gérer au mieux sa fin de vie si tel est le cas.

 

Chien en fin de vie : Comment l’aider ?

Votre chien est effectivement en fin de vie ?

Alors la meilleure chose à faire est d’essayer de la rendre la plus agréable possible.

Bien qu’il puisse être frustrant et difficile de gérer des symptômes comme les vomissements ou la perte de contrôle de la vessie, restez patient avec votre animal.

Par ailleurs, suivez les quelques conseils ci-dessous si votre chien est en fin de vie.

1. Restez près de lui

De nombreux chiens chercheront à être réconforter pendant cette période et peuvent souhaiter davantage d’attention et de soins.

Asseyez-vous avec votre chien et caressez-le autant que vous le pouvez.

Parlez à votre chien d’une voix apaisante et dites-lui que tout ira bien.

Envoyez-lui des ondes positives.

Les chiens sont très sensibles à nos émotions, et il peut donc être effrayant et anxiogène pour votre compagnon de vous voir triste à côté de lui.

Votre chien peut également se sentir coupable s’il vous sent malheureux sans comprendre pourquoi.

Essayez de rester calme et réconfortant, tout en lui montrant de l’amour et de la gentillesse.

Même si votre chien ne réagit pas à votre affection, il ressentira et appréciera tout de même votre présence et réconfort.

2. Ne confrontez pas votre chien à l’inconnu

Ne présentez pas votre chien à des inconnus et ne l’emmenez pas à la découverte de nouveaux endroits.

Essayez de garder votre chien dans des endroits où il est à l’aise et évitez de lui faire découvrir de nouveaux lieux.

De nouveaux endroits peuvent provoquer une trop grande stimulation et peut devenir une source de stress pour un chien qui est déjà confus.

Évitez également d’avoir de nouvelles personnes autour de votre chien, car cela peut aussi le désorienter.

Lorsque des personnes interagissent avec votre chien, veillez à ce qu’elles soient douces et gentilles.

Soyez particulièrement prudent avec les enfants et les autres personnes qui pourraient ne pas comprendre la situation.

Il peut être utile d’expliquer à vos amis et à votre famille que votre chien vieillit et ne pourra plus jouer de la même manière.

3. Maintenez des activités normales aussi longtemps que possible

Lorsque votre chien vieillit, continuez à le promener et à jouer avec lui tant qu’il en est capable.

À mesure que la santé de votre chien se détériore, il se peut qu’il ne puisse plus participer à ces activités autant ou aussi rigoureusement, mais il appréciera toujours sa routine quotidienne.

Les chiens ne sont naturellement pas friands des changements. Ceci est encore plus vrai pour les chiens en fin de vie.

Menez ainsi une vie normale avec une routine fixe et surveillez le comportement de votre chien afin de ne pas le pousser à faire ce dont il n’est plus capable.

En bref, adaptez vos habitudes à ses capacités, et restez attentif.

4. Demandez conseil à votre vétérinaire

Si votre chien est en fin de vie, des médicaments peuvent être utiles pour contrôler ses symptômes ou soulager sa douleur.

Les chiens malades peuvent généralement vivre plus longtemps avec des médicaments et des soins appropriés.

Les médicaments peuvent également soulager certains symptômes qu’un chien éprouve lorsqu’il est en train de mourir, comme les vomissements ou les tremblements.

Consultez votre vétérinaire pour savoir si des médicaments ou un traitement peuvent aider votre chien.

Cependant, gardez à l’esprit que les médicaments et les traitements ne peuvent pas empêcher votre chien de mourir, ils peuvent uniquement améliorer la qualité de sa fin de vie.

5. Apaisez votre chien grâce à des solutions naturelles

Malgré tout, les médicaments classiques s’accompagnent généralement de leur lot de problèmes.

Pour éviter les effets secondaires néfastes à la santé des chiens, de plus en plus de propriétaires de chien se tournent vers des solutions naturelles.

C’est le cas notamment avec le CBD. De nombreux parents de chiens ont en effet recours à cet extrait de chanvre aux bienfaits calmants et apaisants.

Il peut en effet être particulièrement utile aux chiens en fin de vie pour :

Le CBD est donc une alternative globale, qui améliorera la qualité de vie de votre chien durant sa fin de vie, de façon douce et naturelle.

La marque Botaneo propose des produits à base de CBD spécialement conçus pour les chiens.

Découvrez la gamme sur la boutique en ligne >

STRESS, INCONFORT, AGITATION...

Quel calmant marche ?

Faites le test gratuit et découvrez les solutions naturelles les plus efficaces pour soulager votre chien.

Je fais le test !

6. Gardez votre chien hydraté

Un chien en fin de vie risque de se déshydrater. Mettez-lui toujours à disposition de l’eau fraîche et potable. Placez un bol d’eau dans chaque pièce où il peut être. Il faut que l’eau soit toujours accessible.

Si votre chien ne veut pas boire dans un bol, vous pouvez essayer de vous munir d’une poire pour lui donner directement de l’eau dans la bouche.

Vous pouvez également utiliser un bouillon de poulet ou de bœuf à faible teneur en sodium, une soupe ou même du thé.

Malgré tout s’il refuse toujours de boire, vous ne pouvez pas faire grand-chose pour l’y obliger.

Si tel est le cas, demandez conseil à votre vétérinaire.

7. Adaptez son régime alimentaire

Si votre chien n’a pas mangé depuis plus d’un jour et que vous avez fait tout ce que vous pouvez pour lui offrir une nourriture adaptée, offrez-lui tout ce qu’il peut accepter. Et tant pis pour sa ligne. Faites-lui plaisir.

Attention toutefois à ne rien lui donner de toxique (pas d’oignons, de raisins, de raisins secs ou de chocolat par exemples).

Mais tout ce qui l’incite à manger est PARFAIT, et constitue une clé importante pour améliorer sa qualité de vie.

8. Sécurisez son environnement

Si votre chien tient difficilement debout ou qu’il a tendance à se mettre en danger, essayez de le garder dans un endroit calme, confortable et sûr.

Retirez les meubles ou les objets qu’il pourrait renverser et rembourrez les surfaces dures autant que possible.

Éloignez-le également des escaliers et évitez les surfaces en pente.

9. Préservez son hygiène

La propreté est vraiment importante pour votre chien, comme elle l’est pour nous, les humains.

Donc si votre chien se salit, donnez-lui un bain avec de l’eau tiède dès que vous le pouvez.

Le fait de le garder propre l’aidera à se sentir à l’aise et l’empêchera de développer des escarres.

10. Soignez ses escarres

S’allonger trop longtemps peut provoquer des escarres, des lésions cutanées à l’endroit où la peau frotte.

Il est donc bon de garder votre chien sur une surface épaisse et rembourrée et de le tourner doucement d’un côté à l’autre.

Pendant que vous faites cela, recherchez doucement les plaies qui se développent afin de pouvoir les soigner immédiatement si vous les voyez.

Attention cependant à ne pas faire mal à votre chien en le déplaçant. S’il ne s’est pas retourné dans une période de six heures, rassemblez doucement ses quatre pattes sur son ventre et faites-le rouler pour le tourner.

11. Offrez-lui la meilleure qualité de vie possible

Vous connaissez mieux votre chien que n’importe qui. Offrez donc lui tout ce qui peut améliorer sa qualité de vie.

Qu’est-ce qu’il aime ? Y a-t-il un jouet favori que vous pouvez lui offrir ? Y a-t-il une friandise spéciale ? Aime-t-il l’air frais ?

12. Restez bienveillant et patient

Les maladies graves et la vieillesse entraînent parfois leurs lots humiliations, et l’incontinence chez les chiens âgés en fait partie.

Il peut en effet être tout autant difficile et honteux pour un chien que pour un homme de perdre la capacité de contrôler sa vessie et ses intestins, ou de vomir.

Votre chien peut même s’attendre à être puni pour « mauvaise conduite ».

Soyez doux et compatissant lorsque vous expliquez à votre chien que ce n’est pas grave et que cela fait partie des choses qui arrivent dans sa condition.

Faites ce que vous pouvez pour rendre votre chien à l’aise en recouvrant les meubles et en utilisant des couches pour chien par exemples.

Ne laissez jamais votre animal s’isoler avec un sentiment de culpabilité pendant sa fin de vie.

Soutenez-le sans jamais hausser la voix ou le punir quoi qu’il arrive.

STRESS, INCONFORT, AGITATION...

Quel calmant marche ?

Faites le test gratuit et découvrez les solutions naturelles les plus efficaces pour soulager votre chien.

Je fais le test !

13. Listez les dernières choses que vous pouvez faire avec votre chien

Une fois que vous savez que votre chien est en fin de vie, profitez du temps qu’il vous reste ensemble.

Utilisez-le pour célébrer votre lien.

C’est peut-être la dernière fois, mais c’est aussi un bon moment pour faire ensemble les choses que vous et votre animal préférez : gâtez votre toutou et faites-vous plein de nouveaux souvenirs liés à la vie et non la mort.

Pour cela, créez une liste de choses à faire en famille. Laissez tous les membres de votre famille et même les amis qui aiment votre chien réfléchir à une liste des dernières choses à faire ensemble avant de dire au revoir à votre compagnon.

Voici quelques idées pour vous aider à démarrer :

  • Visitez une dernière fois son endroit favori ensemble
  • Donnez à votre chien des friandises ou un aliment préféré
  • Entourez votre chien de ses jouets préférés
  • Faites une activité qui vous est chère
  • Faites-lui un câlin
  • Faites un lit spécial pour faciliter les derniers jours de votre chien
  • Prenez des photos ou passez du temps à regarder des photos du bon vieux temps ensemble
  • Réconfortez-vous aussi en créant une atmosphère relaxante, en jouant de la musique, en allumant des bougies, tout ce qui vous aide personnellement à faire face à la situation
  • Supprimer les distractions inutiles comme le téléphone, la télévision et l’Internet

A lire aussi : Euthanasie : comment se préparer à la perte de son chien 

33 Commentaires sur “Mon chien est en fin de vie. Comment l’aider ?

  1. Carine says:

    Notre Zozo nous a quitté ce matin, votre article nous a beaucoup aidé pour ses dernières heures. Il est parti dans nos bras, apaisé et dans son sommeil …

    • Audrey Costa says:

      Bonjour Carine,

      Quelle triste nouvelle ! 🙁 Il est toujours extrêmement difficile de perdre un être cher !
      Le principal est que vous ayez su aider Zozo à partir en paix, en se sachant aimé et entouré.
      Nous vous envoyons toutes nos pensées dans ce moment si douloureux…
      Audrey

  2. Evelyne says:

    Bonsoir, pour moi c’est Bichon 14 ans qui est en fin de vie, depuis 3 mois ses déplacements sont difficiles, et les analyses ont montré un problème important au foie. Il a toujours de la fièvre, les antibiotiques et anti-inflammatoires ont apporté des problèmes encore plus aigus à son appareil digestif. Après des déplacements chez différents vétos, le dernier homéopathe et ostéopathe ne me laissent guère d’espoir sur ses prochains jours. Je suis contente d’avoir acheté le CBD qui a pu depuis une quinzaine de jours le désangoisser et le faire dormir un peu. Il a été mon compagnon de vie durant toutes ses années, je veux qu’il parte rassuré dans mes bras si possible et non dans une atmosphère de clinique vétérinaire. Je suis persuadée avec ce produit découvert il y a si peu de temps je pourrai le calmer et lui dire que tout va bien aller pour le rassurer. Merci

    • Audrey Costa says:

      Bonjour Evelyne,

      Nous vous remercions pour ce retour d’expérience malgré ces tristes conditions. 🙁
      Votre témoignage donnera, nous en sommes certains, une forme de réconfort à nos lecteurs dans la même situation que vous.
      Nous vous souhaitons beaucoup de courage pour affronter cette épreuve.

      Audrey

  3. Claude says:

    notre chien a 19 ans . Nous nous interrogeons encore si l’euthanasie est urgente ou pas . certes il a du mal à rester debout, pleure mais aime aussi notre réconfort et mange et boit encore bien. Il tourne en rond toute la journée et on nous a dit que son cerveau avait un soucis et que ça pouvait empirer avec le temps. Oui 19 ans est un bel âge mais cela fait toujours mal de se séparer de son compagnon qui nous a tant donné durant sa vie. Nous ne savons quoi faire ? Nous nous occupons le plus possible de lui et lui apportons le maximum d’attention possible . Toutefois quand on le voit mettre sa tête entre ses deux pattes avant et perdre l’équilibre c’est difficile ou quand il tombe dans son urine et glisse parcequ’il n’arrive pas à uriner debout . Que faire dans ce cas ? il comprend encore tout mais souffre de ses douleurs . Nous devons aller chez le vétérinaire dans 4 jours . L’euthanasier nous effraie car il est encore bien conscient et nous lui donnons le maximum. Nous préférerions le voir partir dans nos bras ou en dormant . Que pensez-vous de cette situation? que feriez-vous à notre place ?

    • Audrey Costa says:

      Bonjour,

      Sachez tout d’abord que nous compatissons à votre peine. Il est toujours douloureux de voir nos compagnons souffrir et se sentir impuissant face à leur détresse. 🙁
      La joie qu’ils nous apportent tout au long de leur vie est malheureusement proportionnelle à la tristesse que l’on ressent à l’approche de leur départ.

      Pour ce qui est des petits désagréments de la vie de tous les jours liés à l’âge de votre chien (petit pipi…), voici un article qui pourra peut-être vous aider au quotidien et améliorer la qualité de vie de votre toutou :
      Comment aider un chien qui vieillit >

      Cela dit, l’une des choses les plus importantes durant cette terrible période, est d’accompagner avec bienveillance et amour nos fidèles amis jusqu’à la fin, comme ils nous ont accompagnés sans faille précédemment.

      Pour ce qui est de l’euthanasie, nous ne pouvons malheureusement pas vous conseiller sur la meilleure marche à suivre. Vous seul, accompagné de votre vétérinaire, pouvez prendre la meilleure décision pour votre animal. Pesez le pour et le contre, parlez de vos appréhensions avec votre vétérinaire ; il saura vous guider vers la voie la plus adaptée.

      En attendant, nous vous apportons tout notre soutien et vous envoyons tout notre courage.
      Cordialement,
      Audrey

    • Demoulin says:

      Bonjour Claude,
      Je viens de lire votre message et je voulais vous faire part de mon expérience face à la prise de décision de faire euthanasier ma chienne Exena (labrador de 12,5 ans). Le 27 octobre dernier, je suis allée en urgence chez son vétérinaire car depuis plus d’une semaine elle faisait pipi partout (ce qui n’était pas dans ses habitudes) et le 27 octobre matin elle est allée dans la cuisine pour boire dans sa gamelle et je l’ai retrouvée la tête dans sa gamelle vide et elle était allongée dans son urine. J’en ai eu le cœur déchiré. J’ai donc appelé son vétérinaire rdv 14h. J’ai nettoyer ma chienne et je l’ai emmenée et là, le verdict est tombé. J’ai donc pris ma chienne dans les bras et je lui ai expliqué qu’elle allait faire un grand voyage et que je resterai à ses côtés. Elle m’a regardé, a mise sa tête dans des bras et le vétérinaire a fait le nécessaire. Elle est partie sereine, car je ne voulais la laisser seule. Je ne vous cache pas que pour moi se fut très dur, mais son vétérinaire m’a dit que c’était la plus belle preuve d’amour envers sa chienne. Bon courage à vous et j’espère que mon témoignage vous aidera. Cordialement Valérie

    • Brassart says:

      Bonjour,
      Je suis dans la meme situation que vous avec Sidney une merveille de cocker de 17 ans !!! elle à un cancer ! maigri beaucoup ne voit plus que des ombres et sourde ! elle dort 22h sur 24 .Les deux heures d’action se passe à tourner en rond ,elle ne veux plus resté au jardin ,compliqué pour elle aussi !!!.
      C’est très compliqué de prendre la décision de mettre fin à ces jours serte il faut pensé à son confort et ne pas la laisser vivre dans cet état juste parce que nous n’avons pas envie de la perte.

      • Audrey Costa says:

        Bonjour et merci d’avoir pris le temps de partager ce message en ces moments douloureux.
        Vous envoyant tout notre courage dans cette épreuve et nos pensées pour Sidney.

        Cordialement,

        Audrey

    • Cindy says:

      Bonsoir.
      Je viens de tomber sur votre message qui ma fortement touché car je vis la meme chose en ce moment avec ma chienne de 17ans 🙁 J’aurai aimé savoir quel a ete votre decision? C’est tellement dur de les voir Comme ca 🙁 Merci si vous me repondez

      • Sabine says:

        Bonsoir,je viens de lire les commentaires,et je suis très attristée,mon bébé berger des Pyrénées,avec 13/2.
        3 ans qu’il était piqué matin et soir avec du caninsulin,maladie de cushing et pancréatite.
        Et depuis 1 ans une tous
        Ses 5 derniers jours il ne mangeais presque plus,buvais beaucoup,avait la diarrhée mélangé de sang
        Et des énormes quinte de tous très roque
        Il était suivi de très près par son vétérinaire qui m’a demandé de faire un choix
        Il a été euthanasies hier soir et c’est endormi dans mes bras sans aucune lutte
        Je ne pouvais plus le voir souffrir,je suis très affectée,mais maintenant il ne souffre plus

  4. Valérie says:

    Bonjour, voici l’histoire de mon adorable boxer Émie, il y a un mois jour pour jour, son véto a décelé un cancer des os. En effet Émie s’est cassée la patte avant droite, en sautant du lit. Elle a 12 ans 1/2 et à une cardiopathie, il lui reste quelques mois à vivre ( elle est inopérable)
    Nous sommes anéanti, elle dort toute la journée, mange mais boit très peu. J’ai très peur de devoir la laisser partir. Nous passons énormément de temps à ses côtés, on la chouchoute.
    Nous essayons de suivre vos conseils, mais mon dieu que s’est dur et je crainds qu’elle ressente ma tristesse. Je pleure beaucoup tellement c’est dur de la voir comme ça 😭.

    • Audrey Costa says:

      Bonjour Valérie,

      Votre message déchire le cœur et nous ne pouvons que compatir à votre douleur.😭 Malgré tout, on sent qu’Emie est aimée, bien entourée, et cajolée ; elle doit le sentir aussi. C’est tout ce qui compte dans ces instants si durs.
      Merci pour votre message qui va permettre aux prochains lecteurs de se sentir moins seuls.
      Toute l’équipe se joint à moi pour vous envoyer notre courage et notre force.

      Audrey

  5. Zambon Monique says:

    Mon bichon a avoir 18 ans et je suis très triste car je le vois changer de jour en jour il boit beaucoup mais ne mange pas trop il fait pipi dans la maison et vomi aussi de plus il tous aussi il a une tumeur au glande anal je ne peux plus le laver car il me mordille ne fait que tombé dans la baignoire il marche dans la maison jusqu’à pas d’heure et dort beaucoup dans la journée que faire

    • Audrey Costa says:

      Bonjour Monique,

      Nous vous remercions pour ce message et partageons avec vous cette tristesse. Voir nos animaux vieillir, s’en rendre compte et se sentir impuissant est une étape difficile.
      Nous avons rédigé un article sur les chiens qui vieillissent et les petits gestes du quotidien pour améliorer la qualité de vie de tout le monde. Pour le lire, cliquer ici.

      Pour ce qui est de la nourriture, nous avons précédemment rédigé quelques conseils pour aider nos animaux à retrouver l’appétit. Pour le lire, cliquer ici.

      J’espère que ces conseils pourront vous être utiles.
      Nous vous envoyons tout notre courage et nos pensées.
      Cordialement,

      Audrey

  6. kamy says:

    mon berger allemand de 12 ans est atteint d’un cancer depuis quelques temps , avant il allait bien mais depuis deux semaines sont etat s’est degrade il a des metastases , une grosse bosse a la cage toracique il tousse et a subitement perdu du poids … fatigue et essoufflement … c dur de le voir ainsi et de savoir qu’on n’y peut rien on essaie de l’entourer et de le reconforter , on le sort car il adore les balades . c’est dur

    • Audrey Costa says:

      Bonjour Kamy,

      Je suis navrée de lire ces nouvelles de votre berger allemand. Sachez en tout cas que vous adoptez les meilleurs gestes que l’on peut adopter dans ce genre de situation. Que votre loulou se sente entouré et aimé est tout ce qui compte dans ces moments. Profitez de lui et offrez-lui les choses qu’il préfère et qui lui font encore du bien.

      Nous vous envoyons tout notre courage et nos pensées.

  7. Blanjoie says:

    Cisco, mon fidèle Berger des Pyrénées de 15 ans, souffre d’arthrose et malgré les médicaments à de plus en plus de mal à se déplacer.
    Je ne pense pas qu’il est mal mais je vois dans son regard qu’il se passe quelque chose et qu’il se sent partir.
    Il boit, mangé mais ne joue plus.
    Il dort 22 h sur 24.
    Je suis obligé de l’aider à se lever et à le maintenir avant qu’il marche un peu seul quand il ne tombe pas.
    Je pleure à l’idée qu’il me quitte, nous avons tant vécu de moments ensemble mais je me dis que je vais devoir prendre cette décision qui le soulagera et le portera dans des cieux plus paisible où je le retrouverai plus tard.
    C’est excessivement difficile, des semaines que j’essaie de m’y préparer.
    Mais aujourd’hui, je souffre de le voir ainsi.
    C’est terrible pour moi vu l’Amour que je porte à mon fidèle Cisco.
    Merci pour votre site.
    Courage à tous.

      • Ida says:

        Je suis dans le même état que vous. Mon chien d’à peine 10 ans est entrain de me quitter. Un de ses reins est foutu, et malgré tout nos efforts, il refuse de se nourrir et de sortir depuis plus de deux jours. Je suis dévastée et pas prête du tout à le faire partir, et lire tout ces témoignages me fend le coeur. J’ai pleuré toute la journée. Je dois appeler ma véto demain pour faire le point, mais étant donné qu’il refuse malgré tout de s’alimenter, je pense que je vais devoir me faire une raison… Je préférerais de loin qu’il parte sereinement ici à mes côtés que dans le stress d’une clinique. Surtout si c’est pour nous enlever les quelques jours qu’ils nous restent ensemble. Je n’arrive pas à savoir si ma réaction est égoïste, mais je suis presque sûre qu’au fond il ressent la même chose que moi…😔💔

  8. Laurence says:

    Mon papy Rocky a environ 15 ans. Il est cardiaque.
    Je lui donne des médicaments matin et soir. ( Cardisure, Furozénol, Fortékor F5 et NéoCordion pour la toux).
    Je lui donne du sirop pour ses reins matin et soir.
    Rocky tousse beaucoup. Il respire fort même quand il dort.
    Parfois il fait des syncopes cardiaque.
    Rocky aime les promenades donc je marche doucement avec lui et je chronomètre sa promenade, maximun 10 min. Quand les 10 minutes sont atteints, je le prends dans mes bras et je le ramène à la maison. Rocky n’a pas le droit de COURIR.
    Je me dis que Rocky vit ses derniers instants quand il pousse des cris et des toux.
    Rien qu’à l’idée de savoir qu’il va s’arrêter de respirer et qu’il va mourir, cela me fait pleurer.
    Je ne suis pas prête et je ne veux pas qu’il meurt !!!!!!!!
    Je veux le garder près de moi.
    Laurence

      • Laurence says:

        Je pleure car maintenant Rocky est incontinent cela veut dire que ces organes commencent à s’arrêter ? ou c’est à cause du diorétique qu’il prend pour l’eau dans ses poumons ?
        Comment faire pour accepter cette situation qui me paraît tellement injuste et cruelle !!!
        Laurence

  9. Zoé Rossignol says:

    Bonjour, mon chien a touts ses symptômes, et commence aussi à devenir aveugle et sourd. Mon chien est âgé de 13/14 ans, Combien de temps lui reste t’il a vivre?

    • Audrey Costa says:

      Bonjour,

      Malheureusement, chaque animal est différent et il est très difficile sans auscultation de vous aider. N’hésitez donc pas à consulter un vétérinaire à ce sujet.

      Vous apportant tout notre courage.

  10. Laurence says:

    Mon papy Rocky a environ 15 ans. Il est cardiaque.
    Je lui donne des médicaments matin et soir. ( Cardisure, Furozénol, Fortékor F5 et NéoCordion pour la toux).
    Je lui donne du sirop pour ses reins matin et soir.
    Rocky tousse beaucoup. Il respire fort même quand il dort.
    Parfois il fait des syncopes cardiaque.
    Rocky aime les promenades donc je marche doucement avec lui et je chronomètre sa promenade, maximun 10 min. Quand les 10 minutes sont atteints, je le prends dans mes bras et je le ramène à la maison. Rocky n’a pas le droit de COURIR.
    Je me dis que Rocky vit ses derniers instants quand il pousse des cris et des toux.
    Rien qu’à l’idée de savoir qu’il va s’arrêter de respirer et qu’il va mourir, cela me fait pleurer.
    Je ne suis pas prête et je ne veux pas qu’il meurt !!!!!!!!
    Je veux le garder près de moi.
    Laurence

  11. buret says:

    Bonsoir,
    Mon petit bouli a 14 ans depuis début juillet. Il est sourd et aveugle depuis des mois et son arrière train ne le tient plus beaucoup debout. Son état se détériore de + en + car depuis un mois il fait de crises d’épilepsie 1 à 3 fois par jour (prescription de Neurontin et de candilat) . En dehors de ces crises, il est à peu près normal. Une crise peut-elle lui être fatale, souffre t il pendant ces crises ?
    Je ne sais pas quand il va falloir prendre LA décision !
    Merci d’avance pour vos conseils.
    Cordialement
    IB

  12. RUMEAUX says:

    Bonjour. Mon petit Chili croisé de teckel je l’avais recueilli en 2007, il était un jeune chien. Chili a toujours été courageux, car il a subi une opération suite à une pancréatite en 2016 et bien que le véto était pessimiste, il a survécu. Puis il a commencé à tousser et être essoufflé en 2019, mais ces symtômes se sont estompés grâce à un traitement de choc ! (viagra : Cétinor, bronchodilatateur : Dilatrane et un diurétique). Chili devenait un vieux chien mais marchait, était propre, avait de l’appétit. Il appréciait l’ambiance de la famille, même si je m’en veux de l’avoir un peu repoussé, parfois, car il avait une haleine nauséabonde…Et puis j’ai 6 chats qui me demendent aussi bcp de temps..alors Chili dormait de plus en plus, j’avoue que ça m’arrangeait et je me culpabilise de m’en être moins occupée, même s’il n’a jamais manqué de rien : véto, friandise, nourriture délicieuse et caresses un peu le soir devant la tv. En juillet, j’ai remarqué qu’il était devenu sourd et aveugle. Alors ses fonctions vitales ont diminué à grande vitesse : incontinence fécale et urinaire, affaissement sur ses pattes arrières, confusion entre le jour et la nuit etc..et surtout des plaintes dès qu’il me voyait plus. Son véto avait rajouté du Neurontin (anti épileptique et antalgique ) mais ça n’a pas fait grand chose. Chili pouvait déambuler des heures à la tombée du soir, et m’appelait la nuit en criant. La journée il dormait et ne se réveillait que pour boire des trombes d’eau, mais il urinait bien. Ensuite il a cessé de manger, je le stimulais et lui donnais de la crème de gruyère au fond de sa gorge. Je devais le porter la plupart du temps, et ma fille et mon mari me disaient que c’était le moment d’abréger ses souffrances. J’ai refusé, et me consacrais entièrement à lui: musique douce, pipette d’eau, médicaments, toilette aux parties génitales. Nous étions en aout. Vers le 25, Chili n’a plus uriné alors j’ai pris ma décision. Ma grande peur était un blocage des reins, et le véto me l’a confirmé après une énième prise de sang. Le 1er septembre, j’ai accompagné mon Chili jusqu’au bout des deux phases de l’euthanasie. Il était dans mes bras pdt l’endormissement, je lui parlais sans cesse et le caessais, puis très vite (5 minutes) la véto est venue lui faire la seconde piqure léthale. Chili n’a pas bougé, serein, dans mes bras. Le plus dur reste à faire : le deuil. J’ai rangé toutes ses affaires personnelles dans un carton : laisse, jouets, couettes. J’ai agrandi sa photo quand il était jeune et l’ai accroché dans ma chambre et je lui parle (en pleurant). Maintenant il ne souffre plus, j’ai eu 4 Chiens dans ma vie (j’ai 66 ans) et lui ai promis qu’il serait mon dernier. Voilà, une belle page est tournée. Je me consacre à mes 6 matous, et ça m’occupe. Bon courage à tous ceux qui vivent le même chagrin.!

    • Audrey Costa says:

      Merci d’avoir partagé avec nous ce déchirant témoignage, qui même s’il ne peut réduire la peine, offrira j’en suis certaine un soutien à nos lecteurs dans cette situation.
      Merci également pour l’amour et votre bienveillance envers Chili.
      Nous vous envoyons toutes nos pensées et notre courage pour traverser cette épreuve.

      • rumeaux christine says:

        Merci à vous pour votre réconfort et votre sincère empathie. Quand un animal est jeune, on le considère comme un enfant, mais on ne le voit pas toujours vieillir, ça va trop vite, et souvent on est pris de court quand les premiers symptômes surviennent ! 15 ans (âge de Chili) c’est 90 ans pour une personne ! et l’amour qu’ils nous donnent est incomparable, ils ne nous trahissent jamais.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Notre site internet utilise des cookies 🍪, comme la plupart des sites, afin de nous aider à améliorer votre expérience lorsque vous naviguez sur notre site. Nous supposons que vous êtes d'accord avec cela.