Comment faire maigrir son chien ? Les 5 meilleurs conseils 

L’obésité est un fléau qui touche aussi bien les humains que les animaux de compagnie.

Rien qu’en France, on estime à 2,2 millions le nombre de chiens obèses, soit 30 % de la population canine française.

Est-ce alarmant ?

Oui, répondent à l’unanimité les vétérinaires.

D’autant plus que, tout comme chez l’homme, l’excès de poids de nos compagnons à fourrure est un facteur de risque pour la santé. Il fragilise le système cardiovasculaire, accroît les chances de souffrir du diabète, et réduit l’espérance de vie de nos petites boules de poils. 

Heureusement, avoir un ami à 4 pattes en surpoids n’est pas une fatalité, puisque des solutions toutes simples à mettre en œuvre existent pour faire maigrir son chien en douceur, sans le brusquer. 

STRESS, INCONFORT, AGITATION...

Quel calmant marche ?

Faites le test gratuit et découvrez les solutions naturelles les plus efficaces pour soulager votre chien.

Je fais le test !

L’obésité chez le chien, qu’est-ce que c’est ?

L’obésité chez le chien n’est pas différente de l’obésité chez les humains.

Il s’agit d’une augmentation excessive de graisses dans l’organisme de l’animal, se traduisant par un excédent de poids.

L’obésité chez le chien n’est toutefois pas à confondre avec le simple fait d’être potelé.

Certaines races canines sont en effet naturellement plantureuses. C’est par exemple le cas du Chow-chow.

De même, il y a une différence entre le surpoids et l’obésité du chien.

Les vétérinaires considèrent qu’on peut parler d’obésité seulement à partir de 20 % au-dessus du poids optimal du canidé.

En dessous (comprenez entre 10 et 19 % de plus que son poids de forme), on dit que l’animal est en surpoids, ce qui n’est évidemment pas à négliger pour autant.

Dans cet article, nous allons utiliser ces deux termes de façon indifférenciée pour des besoins de simplification.

Quelles sont les causes de l’obésité canine ?

On distingue généralement 2 formes d’obésité :

  • L’obésité endogène : causée par des troubles endocriniens ou métaboliques.
  • L’obésité exogène : résultant d’une alimentation trop importante.

À ces deux causes, s’ajoutent d’autres éléments tels que :

  • Un mode de vie sédentarisé 
  • La stérilisation ou castration 
  • L’attitude de certains maîtres…

1. La suralimentation

La suralimentation consiste à proposer à son chien des quantités excessives de nourriture, indépendamment de ses réels besoins énergétiques.

Autrement dit, vous nourrissez votre petit compagnon plus qu’il n’en dépensera en exercices physiques.

Parmi les paramètres alimentaires contributifs de l’obésité canine, on retrouve aussi :

  • Un régime alimentaire trop riche en matières grasses et calories ;
  • Les variations régulières des pratiques alimentaires.

2. La sédentarité comme cause de l’obésité chez le chien

Le « bouger pour vivre en bonne santé et plus longtemps » ne concerne pas uniquement les humains.

Nos animaux de compagnie, eux aussi, ont besoin de se dépenser pour atteindre un certain équilibre physiologique et psychologique.

Le manque d’exercice constaté chez les chiens qui passent énormément de temps à l’intérieur constitue une situation favorable au développement de l’obésité.

3. La stérilisation

La stérilisation ou castration est une opération chirurgicale qui a de nombreux avantages santé pour les chiens.

Elle permet d’éliminer/réduire les risques de développer certaines maladies : 

  • Infections utérines 
  • Tumeurs (des testicules et des mamelles) 
  • Tumeur de la prostate 
  • Problèmes articulaires 
  • Affections sexuellement transmissibles

Malgré ses nombreux bienfaits, la stérilisation augmente le risque d’obésité chez les chiens en réduisant leur capacité à réguler leur appétit.

A lire aussi : Castration du chien : Etapes, prix, convalescence

4. Les troubles endocriniens et métaboliques 

Le système endocrinien regroupe l’ensemble des organes ayant la capacité de sécréter et de déverser des hormones directement dans le sang.

Sont concernés ici : les testicules, les ovaires, les glandes surrénales, les glandes thyroïdes…, qui portent tous le qualificatif de glandes endocrines.

Chez le chien, certains troubles endocriniens et métaboliques sont responsables des prises de poids monstrueuses.   

C’est le cas du syndrome de Cushing, une maladie caractérisée par la surproduction d’une hormone, le cortisol, et dont l’un des symptômes est justement l’obésité abdominale. 

5. Le comportement de certains maîtres comme cause de l’obésité canine

Le comportement de certains propriétaires de chiens est à l’origine de la surcharge pondérale de leurs animaux de compagnie.

Ils leur proposent quotidiennement des restes de tables, leur offrent beaucoup trop de friandises, et les enferment souvent pendant de longues périodes, ce qui contribue à la prise d’un excès de poids.

Par ailleurs, d’après une étude de l’université de Copenhague (Danemark) menée sur 268 chiens, le risque de développer une obésité est plus élevé chez les chiens de maîtres eux-mêmes obèses.

Cela s’explique, car les personnes en surpoids sont très souvent non sportives et communiquent leurs mauvaises habitudes alimentaires à leur compagnon.  

6. Les prédispositions raciales

Aucun chien ne devient obèse uniquement en raison de sa race. Non.

Mais certaines races canines sont plus enclines à prendre du poids que d’autres.

On peut citer le Welsh Corgi Pembroke, le Labrador Retriever, le Chow-chow…

7. L’âge

Les chiens vieillissants sont exposés à des maladies liées à l’âge.

Ils ont une intolérance à l’effort, subissent des changements hormonaux, bougent moins, brûlent moins de calories et prennent par conséquent des kilos superflus.    

A lire aussi : Comment aider au quotidien un chien qui vieillit ?

8. Le sexe

On sait que les chiens femelles sont plus sujets à l’obésité que les individus mâles.

STRESS, INCONFORT, AGITATION...

Quel calmant marche ?

Faites le test gratuit et découvrez les solutions naturelles les plus efficaces pour soulager votre chien.

Je fais le test !

Comment savoir si mon chien a une surcharge pondérale ?

La modification des caractéristiques physiques ou de la silhouette de votre animal est le premier élément qui devrait vous alerter. Les chiens obèses ont en effet tendance à grossir à vue d’œil.

L’un des moyens les plus simples de savoir si votre compagnon est en surpoids consiste également à essayer de palper ses côtes. Si vous ne les ressentez pas, ou si vous les ressentez en dessous d’une épaisse couche de graisse, c’est que la prise de gras de votre toutou devrait vous inquiéter.

Le calcul de l’indice de masse corporelle (IMC) du chien est évidemment recommandé. Il permet de mesurer le pourcentage de graisse corporelle en fonction du poids et de la taille de votre ami à 4 pattes.

Vous pouvez aussi peser régulièrement votre animal de compagnie afin de surveiller sa forme physique, mais souvenez-vous que l’obésité ne s’évalue pas en termes de kilos, mais en termes de taux de graisse ou de proportion de tissus adipeux dans le corps.

Concrètement, si votre chien prend 1 ou 2 kG en raison du développement de ses muscles, cela ne devrait pas vous alarmer.

Quels sont les problèmes de santé liés au surpoids chez le chien ? 

La médecine vétérinaire recense un certain nombre de soucis de santé très fréquents chez les chiens en embonpoint ou obèses :

  • Pathologies cardiaques 
  • Hypertension artérielle
  • Inflammation des articulations (arthrite), douleurs articulaires 
  • Diabète (notamment de type2) 
  • Problèmes dermatologiques 

Les chiens en adiposité ont également une mobilité réduite ou ont du mal à se déplacer, et sont peu endurants.

Ils peuvent développer une stéatose hépatique (excès de graisses dans le foie) qui nuit au bon fonctionnement de la fonction hépatique. Et présentent une fragilité accrue en cas d’anesthésie et d’intervention chirurgicale.

L’obésité, et le diabète qui en résulte sont en outre des facteurs reconnus de risques de complications en cas de maladies métaboliques ou de troubles du système hormonal endocrinien.

Ils compromettent enfin la qualité de vie et le bien-être de votre toutou.

Comment aider mon chien à retrouver son poids de forme ?

Le surpoids, comme nous venons de le voir, ne fait pas bon ménage avec la santé de nos compagnons à fourrure. Il implique, par ailleurs, une augmentation des frais vétérinaires et fait mal au porte-monnaie des propriétaires canins.

Pour faire maigrir votre chien et l’aider à retrouver son poids de forme, vous pouvez :

1. Prendre rendez-vous avec votre vétérinaire

La plupart des propriétaires d’animaux ne pensent pas à consulter leur vétérinaire en cas de problèmes de surpoids.

C’est souvent lors de visites classiques que le praticien découvre la catastrophe. 

Ce professionnel de la santé animale est pourtant notre interlocuteur privilégié pour tout ce qui concerne nos petits compagnons.

Et l’obésité n’en fait pas exception. 

Aussi, l’une des clés pour aider votre chien à retrouver sa taille mannequin est de le conduire chez le vétérinaire.

Celui-ci pourra :

  • Déterminer avec précision les causes de son surpoids 
  • Prendre en charge son obésité 
  • Instaurer un traitement nutritionnel

L’état de santé de votre chien, comme nous l’avons vu, peut avoir un retentissement sur sa forme physique. Ne faites donc pas l’impasse là-dessus.

Un bilan diagnostique régulier — au moins une fois par an — auprès d’un spécialiste va permettre de dépister une éventuelle cause d’obésité endogène, en plus d’aider à déceler précocement d’autres pathologies le cas échéant.

Le vétérinaire vous donnera en prime de précieux conseils diététiques qui vous seront fort utiles pour :

  • Apprendre à surveiller la ligne de votre chien comme un pro et éviter un déséquilibre de son poids idéal.
  • Savoir ce qu’est une véritable alimentation saine et équilibrée pour votre animal.

2. Revoir son régime alimentaire…

… avec l’aide d’un vétérinaire ou d’un expert de la nutrition canine.

L’alimentation est la base d’une hygiène et d’un style de vie sain. Elle a un impact considérable sur le plan sanitaire.

Non diététiques, les produits alimentaires ne participent pas à la préservation de la vie, au contraire, ils favorisent l’apparition de certaines affections.

Lorsqu’ils sont sûrs, les aliments sont de véritables remèdes naturels.

Ils participent au bien-être physique et émotionnel des chiens, renforcent leurs défenses naturelles et soutiennent l’ensemble de leurs fonctions biologiques grâce à un apport équilibré en nutriments.

Pour une alimentation saine, vous pouvez offrir à votre canidé :

  • Des croquettes 
  • De la pâtée pour chiens 
  • Du poisson 
  • De la viande (crue ou cuite) 
  • Des légumes 
  • Du riz

La nourriture des chiens peut également comporter des friandises (de préférence hypocaloriques), une bonne dose de compléments alimentaires, mais éviter de nourrir votre toutou uniquement avec un régime carné ou à base de viande.

Les besoins physiologiques variant entre un chien adulte, un chiot, une femelle gestante, un chien castré ou atteint d’une maladie particulière…

L’alimentation canine doit également tenir compte de ces spécificités, auxquelles s’ajoutent d’autres éléments comme le poids, l’âge et l’activité du canidé.

En outre, notez qu’il existe une alimentation dite « vétérinaire » ou « médicalisée » qui est taillée sur mesure ou formulée pour répondre à la problématique de chaque chien.

Exemple ?

La nourriture diététique pour chien obèse.

Elle :

  • Augmente la sensation de satiété 
  • Réduit l’impact des repas sur la glycémie 
  • Accélère la perte de poids

Enfin, veillez au strict respect des quantités journalières conseillées.

3. Utiliser du bon gras

Tous les gras ne se valent pas.

Oui.

Il y a « gras » et « gras ».

Il y a les graisses de mauvaise qualité présentes dans les produits industriels bas de gamme, et les graisses de bonne qualité que l’on retrouve dans certaines huiles végétales ou animales, comme l’huile TCM (MTC) ou l’huile de saumon pour chien.

Pourquoi utiliser ces aliments vertueux chez les chiens en surpoids ?

Pour dynamiser leur métabolisme.

Les huiles TCM, plus spécifiquement, sont des huiles « Triglycérides à Chaîne Moyenne » ou composées de chaînes de graisses moyennes.

Elles ont la particularité de ne pas être stockées dans le corps (ne forment pas de bourrelets), mais sont transformées très rapidement en énergie.

Les huiles TCM (MCT) agissent favorablement sur les cellules adipeuses de l’organisme et favorisent la perte de poids.

Elles sont, par conséquent, utilisées dans les régimes cétogènes ou régimes minceur riches en lipides.

Vous pouvez donner une huile TCM (MCT) en complément alimentaire naturel à votre chien pour le faire maigrir progressivement et retrouver sa silhouette idéale.

4. Changer son mode de vie

Le mode de vie de votre animal est également un bouton sur lequel vous pouvez appuyer pour l’aider à retrouver son poids santé.

Combien de temps votre chien passe-t-il en extérieur ? Joue-t-il suffisamment et le promenez-vous régulièrement en laisse ?

Les animaux de compagnie, suivant leur race et leur forme physique propre, peuvent avoir des besoins variés en exercice.

Renseignez-vous auprès de votre vétérinaire pour connaître ceux de votre toutou.

Le Chow-chow, par exemple, n’est pas très gourmand en sport. 2 à 3 balades de 15 – 20 minutes par jour suffisent largement à garder sa ligne et préserver sa santé.   

Il existe des GPS pour chien qui permettent de surveiller l’activité de son compagnon, fixer des objectifs qu’il devra atteindre quotidiennement et comparer ses résultats à ceux de ses congénères.

5. Changer vos habitudes

Si vous détectez, chez votre chien, des signes qui indiquent qu’il a peut-être un excès de poids, interrogez également votre comportement en tant que propriétaire.

Avez-vous l’habitude de lui donner les restes de vos repas ?

L’enfermez-vous pendant de longues périodes lorsque vous allez travailler ?

Oui ?

Prenez conscience de l’impact néfaste de l’obésité sur la santé de votre petite boule de poils et essayez d’adopter une routine et des comportements plus sains.

Quel est le poids de forme de mon compagnon canin ?

Attention !

Chaque animal a un poids de forme qui lui est propre.

Si vous faites maigrir votre chien de façon excessive, il pourrait se retrouver en insuffisance pondérale. Ce qui n’est pas non plus top pour sa santé.   

Le poids idéal du chien est fonction de ses prédispositions raciales, de son âge, de son sexe, mais aussi de son état de santé.

L’organisation à but non lucratif « Association for Pet Obesity Prevention » (APOP) traduit en français par Association pour la Prévention de l’Obésité chez les Animaux de Compagnie, nous propose un tableau :

Ideal Dog and Cat Weight Ranges (Fourchettes de poids idéales pour les chiens et les chats) dans lequel vous pouvez aisément retrouver le poids optimal de votre animal.

Prenons quelques exemples :

  • Le poids de forme d’un Labrador Retriever oscille entre 29 et 36
  • Celui d’un Boxer varie entre 22 et 34
  • Le chien chinois à crête, pour sa part, devrait peser moins de 4

Notez néanmoins que ces données sont avant tout descriptives

Chaque chien est différent (constitution, forme, taille) et votre toutou peut avoir un poids qui se trouve en dehors de la fourchette renseignée dans tableau et être quand même en bonne condition corporelle.

Bien faire maigrir son chien : conclusion

L’obésité est une maladie galopante aussi bien dans la population canine qu’humaine.

Si la suralimentation/mauvaise alimentation est le principal élément pointer du doigt dans cette augmentation monstrueuse du poids de nos animaux de compagnie,

D’autres facteurs comme la sédentarité et le comportement inapproprié de certains propriétaires canins peuvent également l’expliquer.

Pour faire maigrir votre chien, vous devez impérativement actionner les bons leviers :

  • Adopter une alimentation diététique, équilibrée et adaptée aux besoins énergétiques de votre canidé.
  • Opter pour un mode de vie sain et une bonne hygiène de vie.
  • Ne pas négliger les visites semestrielles ou annuelles chez le vétérinaire.

En tant que maître, c’est notre responsabilité de veiller au bien-être et à la bonne santé de nos petits compagnons à fourrure.

STRESS, INCONFORT, AGITATION...

Quel calmant marche ?

Faites le test gratuit et découvrez les solutions naturelles les plus efficaces pour soulager votre chien.

Je fais le test !

FAQ : questions fréquemment posées sur l’obésité et les chiens  

Combien de chiens sont touchés par l’obésité en France ?

On estime qu’aujourd’hui en France, 30 % des chiens sont touchés par l’obésité, soit 2,2 millions de chiens.

Est-ce moins que chez les chats ?

Oui. L’obésité en France touche 35 % des chats, soit 4,7 millions de chats.

Les chiens obèses ont-ils réellement une espérance de vie réduite ?

Oui. L’obésité diminue la durée de vie de nos animaux de compagnie (chien comme chat) de 2 ans environ. C’est énorme.

A lire aussi : Chien en surpoids : Comment combattre l’obésité ?

Quel est le chien le plus gros du monde ?

Le chien le plus gros du monde, du moins celui qui figure dans le Livre Guinness des records, se nommait Zorba. C’était un molosse mastiff anglais, qui a atteint le poids stupéfiant de 156 kg.

Les problèmes de surpoids sont plus fréquents chez les chiens urbains que chez les chiens de campagne ?

Oui. Les chiens de ville sont plus exposés à l’obésité.

Pourquoi ?

Cela pourrait s’expliquer par le fait que les chiens ruraux passent beaucoup plus de temps en extérieur — à dévaler des pentes et faire des balades bucoliques — que les chiens urbains qui, eux, préfèrent se prélasser dans le canapé. Humour… Mais surtout par le fait que les propriétaires de chiens citadins ont en général moins de temps et n’amènent pas souvent leur compagnon se balader ou courir.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Notre site internet utilise des cookies 🍪, comme la plupart des sites, afin de nous aider à améliorer votre expérience lorsque vous naviguez sur notre site. Nous supposons que vous êtes d'accord avec cela.