Pourquoi mon chien me suit partout ?

Vous adorez votre chien, c’est le rayon de soleil de la maison !

Pourtant, il arrive qu’il vous agace, surtout quand votre animal de compagnie vous suit partout !

Comme une ombre, il se déplace quand vous changez de pièce et semble vous surveiller en permanence pour ne pas vous perdre de vue !

Ce comportement n’est pas à prendre à la légère.

Il indique que votre chien est en hypervigilance constante dans le but de maintenir constamment le lien visuel avec vous.

Cela peut créer chez lui du mal-être et même un stress intense.

Pour mieux cerner ce comportement, nous vous expliquons pourquoi votre chien vous suit partout.

STRESS, INCONFORT, AGITATION...

Quel calmant marche ?

Faites le test gratuit et découvrez les solutions naturelles les plus efficaces pour soulager votre chien.

Je fais le test !

Mon chien me suit partout : Les 9 causes fréquentes 

Si votre animal de compagnie (chien ou chat) vous suit constamment, que vous trouviez ça mignon ou plutôt gênant, il peut être bon de vous renseigner sur les raisons qui l’amènent à avoir un tel comportement.

Bien sûr cela peut être une preuve d’amour ou d’affection.

Mais il peut aussi s’agir d’un signe de mal-être ou d’inconfort qu’il est important de déterminer.

1. La particularité de la race

Certaines races de chiens, comme de chats, sont plus susceptibles de vous suivre partout.

C’est le cas, notamment, du Cavalier King Charles, du Boxer, du Labrador, du Bichon frisé, du Bichon Maltais, du Teckel, du Colley, du Golden Retriever, du Bobtail, du Bouledogue Anglais…

Les chiens de ces races peuvent devenir vraiment très proches de leur maître et parfois trop ! Il s’agit souvent d’animaux particulièrement amicaux qui souhaitent prouver leur affection.

2. Une demande

Le chien, comme le chat, n’a pas la capacité de communiquer oralement comme l’homme.

Les animaux utilisent donc le regard et le langage corporel pour transmettre des messages et notamment des demandes.

Si votre animal de compagnie se montre collant, c’est peut-être tout simplement le signe qu’il a une requête à vous soumettre !

Il peut ainsi indiquer qu’il veut sortir et, dans ce cas, une fois qu’il aura capté votre attention il va vous emmener vers la porte d’entrée.

Il peut également ainsi vous exprimer sa soif ou sa faim ou vous guidant vers les gamelles d’eau et de nourriture.

Ce comportement peut également signaler qu’il vous réclame un câlin et il va vous emmener vers le fauteuil ou le canapé pour un peu de tendresse ! Sachez prêter attention aux signes adressés par votre compagnon !

3. Des douleurs

Par ce comportement, votre animal de compagnie peut simplement vous signaler que « ça ne va pas » !

Des douleurs liées à un problème de santé ou à une blessure vont, effectivement déclencher chez lui un stress qui va l’amener à demander de l’aide.

Votre chien ne sait pas véritablement ce qui se passe dans son corps mais il a la capacité de comprendre que vous pouvez l’aider.

Être en votre présence va lui permettre également de se rassurer, d’être plus en confiance.

Si votre chien se met à vous suivre alors qu’il ne le faisait pas avant, une consultation chez le vétérinaire permettra de dépister d’éventuelles maladies.

A lire aussi : Avis : CBD pour chien contre la douleur

4. Un manque d’autonomie lié à la perturbation de la relation maternelle

Un chiot a besoin, pour se sentir en sécurité, de relations équilibrées avec sa mère dans ses premiers mois de vie.

Cet équilibre passe par une maman suffisamment présente qui nourrit et rassure ses petits.

Puis une mère suffisamment délicate dans le processus d’individuation de ses chiots, c’est-à-dire les premiers temps d’autonomie.

Cette maman va très progressivement et quand ses petits seront prêts, psychologiquement et physiologiquement, les encourager à se détacher d’elle pour aller découvrir le monde et la vie d’adulte.

Si bien que la séparation ne constituera pas un traumatisme pour les chiots qui se sentiront suffisamment sécures pour la quitter au moment de l’adoption.

Cependant, il arrive que la mère n’ait pas la capacité d’accompagner ses chiots de façon suffisante. Elle ne peut alors leur apprendre ce qui est vital. Les causes peuvent être diverses :

Ces situations sont susceptibles de provoquer chez le chiot ou le chien adulte un sentiment d’insécurité constant qui va provoquer un hyperattachement à son maître.

A lire aussi : Sevrage chez le chien : Age, durée, étapes…

5. La personnalité

Comme les humains, les chiens et les chats ont tous leur personnalité qui s’est forgée sous différentes influences :

  • La génétique
  • La relation maternelle
  • L’acquis au travers de leurs expériences personnelles

Deux chiots de la même portée et aux expériences similaires peuvent présenter des personnalités différentes.

L’un peut se révéler très téméraire et extraverti alors que l’autre se montrera plus dépendant de sa mère puis de son maître.

Chez les humains, on constate également que les membres d’une même fratrie peuvent présenter des personnalités totalement différentes alors qu’ils ont été élevés de la même façon !

Votre chien peut donc vous suivre partout sans qu’il y ait eu de problèmes dans sa petite enfance auprès de sa mère ni dans les apprentissages que vous lui avez inculqués. Cela tient simplement à sa personnalité.

6. Un traumatisme

Que vous accueilliez un chiot ou un chien adulte, il a pu subir des traumatismes et, notamment, des maltraitances qui l’ont beaucoup fragilisé et ont créé chez lui un sentiment d’insécurité.

Cette vulnérabilité va provoquer chez lui une recherche constante de réassurance chez son maître et ainsi il peut se mettre à le suivre partout.

A lire aussi : Chien maltraité : Gérer le choc post-traumatique

7. Relation fusionnelle

Aimer son chien ou son chat ce n’est pas vivre de façon fusionnelle avec lui !

La trop grande proximité que l’on peut avoir avec son animal de compagnie peut être nocive pour lui.

Cela l’empêche de prendre son indépendance et génère chez lui de l’anxiété en cas d’absence.

Cela part souvent d’une bonne intention, pas la peine de se culpabiliser ! Cependant, il est nécessaire de créer de la distance à certains moments entre votre chien et vous, pour son équilibre et le vôtre !

Le chiot quitte sa mère et sa fratrie vers l’âge de 2 à 3 mois. C’est à ce moment-là qu’il est accueilli dans sa nouvelle maison. Il est mignon, collant, débordant de tendresse et d’amour pour vous.

Toutefois, il est nécessaire de lui imposer des contraintes et des frustrations pour éviter un comportement de toute puissance et/ou de collage.

La tentation est malheureusement très grande, surtout quand il s’agit d’un petit chien de l’emmener partout dans son sac de transport à chaque fois qu’on sort.

Mais également de l’installer sur une chaise à proximité quand on est à table ou l’appeler quand on va dans une autre pièce.

Le faire dormir dans votre chambre et, pire sur votre lit est également fortement déconseillé !

A lire aussi : Comment apprendre à mon chien à rester seul à la maison ?

8. L’hyperattachement

C’est là que peut débuter chez votre chien un hyperattachement, c’est-à-dire un attachement pathologique qui va entraver son autonomie.

L’hyperattachement est tout à fait reconnaissable par le comportement de votre compagnon en votre absence. Votre chien ressent alors une forme d’attaque de panique, il est seul et ne comprend pas ce qui lui arrive. Il ne se sent pas en confiance. Votre absence lui est insupportable, c’est ce qu’on appelle l’anxiété de séparation.

9. Anxiété de séparation

L’anxiété de séparation se manifeste par des troubles du comportement chez votre chien lorsqu’il est séparé de vous. Ces troubles peuvent être :

  • Un comportement destructeur: des meubles aux plantes en passant par les fils électriques et les portes, votre chien peut s’en prendre à tout et n’importe quoi avec de possibles dégâts très importants (éventration du canapé par exemple) en fonction de la taille de sa mâchoire. Les dégâts sont plus souvent constatés au niveau des issues (portes et fenêtres). Le Dr Muriel Marion, vétérinaire comportementaliste, nous parle, en images ci-dessous, de cette problématique chez le chien.
  • Des aboiements parfois constants entre le moment où vous êtes parti et le moment où vous rentrez, souvent attestés par les voisins excédés !
  • De l’agressivité chez un chien qui était pourtant calme et pacifique. Cette agressivité peut se révéler dangereuse pour l’environnement en cas de morsures.
  • Des mictions et défécations dans toute la maison alors que votre chien a tout à fait la capacité de se retenir durant votre absence.

A lire aussi : L’anxiété de séparation chez les chiens

Mon chien me suit partout : Comment l’aider ?

Consultation vétérinaire

Si vous avez constaté ce comportement chez votre chien récemment, cela signifie qu’un élément l’a déclenché.

Cet élément semble générer de l’anxiété chez votre compagnon qui vient ainsi vous signifier son mal-être et vous demander de l’aide.

Une consultation chez votre vétérinaire s’impose.

En effet, un changement de comportement chez votre chien, quel qu’il soit, doit toujours vous alerter.

Des douleurs peuvent l’expliquer et suggérer l’existence d’un problème de santé.

Votre vétérinaire réalisera donc un examen complet pour dépister d’éventuelles maladies.

Rééducation

Que votre chien soit prédisposé par sa race ou sa personnalité ou que les causes de son manque d’autonomie soient un trouble de la relation maternelle précoce, un traumatisme ou une inadaptation de votre accompagnement, rien n’est perdu !

Vous pouvez tout à fait engager une rééducation de ce comportement avec de la patience et de la réflexion !

Il est nécessaire de lui apprendre à se détacher de vous. Cela passe par plusieurs axes :

  • Apprenez à votre chien ou votre chiot, dès qu’il arrive à la maison, à être serein en votre absence. Vous allez lui transmettre les bases de l’éducation à la maison et savoir rester seul doit faire partie de cet apprentissage. Il suffit de réaliser une habituation progressive en laissant votre chien seul un petit temps (15 minutes) puis un peu plus jusqu’à le laisser quelques heures. Lui proposer des jouets à disposition est également conseillé !
  • En lien avec les départs et les retours de la maison, il est nécessaire de ne pas installer de rituels ! Souvent et spontanément, nous avons tendance à dire au revoir à notre compagnon, parfois même à lui expliquer où nous allons et combien de temps nous serons partis ! Même chose dans le sens retour, nous avons l’habitude de répondre à l’enthousiasme débordant de notre compagnon par des mots et des gestes tendres. Tout cela est déconseillé ! Environ 30 minutes avant de partir, créez déjà une distance avec votre chien en l’ignorant. Quand vous revenez faites la même chose sur le même temps et, s’il vous saute dessus, n’hésitez pas à l’envoyer dans son panier. Ignorez ses pleurs ! À noter que ce comportement de votre part ne fait pas de peine à votre compagnon ! Il permet au contraire qu’il se sente bien quand vous êtes absent !
  • N’acceptez pas que votre chien soit toujours derrière vous. Sachez le renvoyer dans son panier !
  • Ne répondez pas dans l’urgence à ses sollicitations, votre chien peut patienter !
  • Faites dormir votre chien dans une pièce distincte de votre chambre ! Il doit comprendre qu’il a son espace comme vous avez le vôtre et il doit apprendre à être séparé de vous pendant la nuit.
  • Si votre chien a fait des dégâts en votre absence, ne le grondez pas mais faites-le sortir dans le jardin pendant que vous nettoyez.

Si la rééducation mise en place ne fonctionne pas malgré tous vos efforts, il est conseillé de contacter un éducateur ou vétérinaire comportementaliste. Ce professionnel réalisera une évaluation de votre compagnon pour mettre en place les actions adaptées afin d’apprendre à votre chien à se détacher de vous et à rester seul.

STRESS, INCONFORT, AGITATION...

Quel calmant marche ?

Faites le test gratuit et découvrez les solutions naturelles les plus efficaces pour soulager votre chien.

Je fais le test !

Remèdes naturels apaisants

Si votre chien se montre collant en raison d’une anxiété de séparation, le CBD peut aider à soulager votre animal de son stress quand vous n’êtes pas là. 

Le CBD, aussi appelé cannabidiol, est un dérivé de la plante de chanvre. Le CBD est radicalement différent du THC (tétrahydrocannabinol) qui constitue une substance psychoactive utilisée dans la fabrication de produits stupéfiants.

Contrairement au THC, le CBD ne présente, en effet, aucun danger pour les animaux ni pour les humains. Produit naturel, le CBD peut être utilisé de façon continue sans effet secondaire ni dépendance.

Présenté sous forme d’huile à vaporiser directement sur la nourriture ou dans la bouche de votre compagnon, le CBD s’avère très pratique d’utilisation.

Pour les chiens les plus gourmands il peut également être proposé sous forme de croquettes appétissantes.

Parallèlement à la rééducation comportementale de votre compagnon, le CBD offre une alternative naturelle pour apaiser et calmer votre chien et lui permettre de retrouver sa confiance à distance de vous ou en votre absence.

A lire aussi : CBD pour chien : 10 bienfaits sur nos animaux

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Notre site internet utilise des cookies 🍪, comme la plupart des sites, afin de nous aider à améliorer votre expérience lorsque vous naviguez sur notre site. Nous supposons que vous êtes d'accord avec cela.