Mon chien se mord les pattes : 12 Explications

Vous avez sans doute déjà remarqué que votre chien se met parfois à mordre frénétiquement ses pattes ?

C’est un comportement normal chez votre compagnon qui peut ainsi soulager une démangeaison ou une douleur ponctuelle.

Cependant, si votre chien se mord les pattes trop souvent ou de façon trop intense, cela doit vous questionner.

Il souffre peut-être d’un problème de santé ou d’une gêne qui lui gâche la vie.

En mordant, il tente ainsi de se soulager mais sans grand succès. Pour répondre à vos questions, voici tout ce qu’il faut savoir sur le comportement d’un chien qui se mord les pattes.

STRESS, INCONFORT, AGITATION...

Quel calmant marche ?

Faites le test gratuit et découvrez les solutions naturelles les plus efficaces pour soulager votre chien.

Je fais le test !

Pour quelles raisons mon chien se mord-il les pattes ?

1. Douleurs articulaires

L’arthrose peut provoquer des douleurs articulaires chroniques liées à l’usure prématurée des cartilages, chez le chat comme chez le chien.

Cette arthrose peut être secondaire à une dysplasie de la hanche ou du coude. La douleur et la boiterie générées par l’arthrose sont plus importantes le matin, « à froid ». Elles s’estompent au cours de la journée.

Une entorse à la suite d’un saut mal réceptionné peut également provoquer des douleurs accompagnées d’une boiterie.

Si votre chien mordille ses pattes, ce comportement est peut-être une réponse aux douleurs articulaires.

A lire aussi : Le CBD, une solution naturelle contre la douleur

2. Stress

Le stress et l’anxiété sont responsables d’un ensemble de maux touchant différentes sphères de l’organisme, chez les chiens comme chez les chats.

Ils peuvent également provoquer des comportements compulsifs, c’est-à-dire des actes ayant pour but de soulager les angoisses. C’est ce qu’on appelle les troubles obsessionnels compulsifs chez l’homme.

Le stress et l’anxiété peuvent être la conséquence d’un changement dans le quotidien de votre compagnon qui le perturbe et l’amène à adopter des actions pour se rassurer. Il peut s’agir de l’arrivée d’un nouvel animal ou d’un bébé à la maison ou encore l’emménagement dans une nouvelle maison.

Si votre chien se mordille les pattes de façon compulsive c’est peut-être aussi parce qu’il a développé une anxiété de séparation.

Vos absences provoquent chez lui un désarroi complet qu’il n’arrive pas à réguler et qu’il tente de calmer par ses séances de mordillements.

À noter qu’un chien qui va mal peut aller jusqu’à un comportement d’automutilation en se créant des blessures importantes.

A lire aussi : Anxiété de séparation : 5 remèdes naturels

3. Ennui

Si votre chien se mord de façon compulsive, la cause peut aussi en être l’ennui.

Que vous soyez présent ou non, votre compagnon peut effectivement présenter une forme d’inertie ou souffrir d’un manque de stimulations (promenades, jeux). À noter que cet ennui peut s’accompagner de dépression et s’avérer problématique.

C’est ce qui peut être constaté lorsqu’un chien souffre du décès d’un autre animal de la maison.

Qu’il s’agisse d’un chat ou d’un congénère, votre chien peut effectivement développer des attachements profonds avec l’animal qui partageait son quotidien, ses jeux et parfois sa gamelle !

Son absence crée alors un grand vide que le chien tente de « remplir » avec cette réponse comportementale.

A lire aussi : 13 signes que votre chien s’ennuie

4. Peau sèche

Si la peau des coussinets de votre chien est sèche, elle va provoquer des tiraillements, des fissures ou des crevasses.

Les conditions climatiques sont souvent responsables de ces problèmes de peau (gel de l’hiver, chaleur de l’été) chez les chiens.

Un déficit en nutriments de base peut aussi être à l’origine d’une peau sèche.

En mordillant et léchant ses pattes, le chien va tenter de remédier à la situation. Malheureusement, il va aggraver le problème et créer ainsi un cercle vicieux.

A lire aussi : 10 bienfaits de l’huile TCM (MCT) sur les chiens

5. Allergies

Les allergies chez le chien, comme chez le chat, provoquent fréquemment des démangeaisons pouvant être localisées sur les pattes avant et/ou arrière et amener ainsi le chien à se mordre les pattes.

Il peut s’agir d’une allergie de contact (plante, substance, etc.). Dans ce cas, les démangeaisons sont localisées sur la zone de contact uniquement.

Les démangeaisons peuvent également être secondaires à une allergie alimentaire et surviennent alors 4 à 24 heures après l’ingestion de l’allergène.

Elles sont présentes sur la tête, les oreilles, les pattes, les aisselles et l’intérieur des cuisses. Le chien se gratte beaucoup et montre des signes d’inconfort.

Il peut aussi s’agir d’atopie, c’est-à-dire d’allergie environnementale (pollens, herbes, acariens, etc.).

Les démangeaisons sont localisées sur la tête, les oreilles, les pattes, le ventre et l’intérieur des cuisses.

L’allergie à la salive de puces (DAPP) est également responsable de démangeaisons intenses à l’arrière du corps (dos, queue, abdomen et pattes postérieures) chez les chiens. 

A lire aussi : Mon chien est-il allergique ?

6. Blessure

Si votre chien lèche et mordille sa patte, c’est peut-être en lien avec une blessure. Les sols ne sont malheureusement pas toujours sains !

Le chien, tout comme le chat, peut, effectivement, se couper les coussinets sur des cailloux tranchants, des morceaux de métal, des clous, des bris de verre, etc. Votre compagnon peut lécher et mordre sa patte pour se soulager en réponse.

En effet, le léchage et le mordillement bloquent temporairement les récepteurs de la douleur.

C’est le même effet pour l’homme qui se frotte après s’être cogné.

Cependant, la salive du chien comporte beaucoup de bactéries et le léchage retarde la cicatrisation. Il s’agit donc d’une action contre-productive.

7. Parasites

Les parasites externes peuvent provoquer des démangeaisons au niveau des pattes et amener les chiens à se mordre pour s’apaiser.

Citons par exemple les aoûtats que l’on rencontre surtout en été et en automne.

Leurs piqures sont localisées au niveau des pattes (entre les orteils) mais aussi sur le ventre et la tête des chiens.

Le chien se gratte énormément en réponse aux piqures d’aoûtats. Votre vétérinaire pourra vous fournir les conseils nécessaires en matière d’antiparasitaire.

A lire aussi : Top 6 des remèdes naturels pour chien

8. Piqure d’insecte

Lorsqu’il se promène, votre chien ou votre chat peut accidentellement marcher sur une guêpe ou tout autre insecte piqueur.

Le chiot et le jeune chien peuvent également vouloir attraper ce jouet providentiel qui s’agite devant eux et se faire piquer !

La douleur et les démangeaisons peuvent être légères ou plus intenses selon l’insecte piqueur. Attention aux complications possibles s’il s’agit d’un chiot.

9. Corps étranger

Si votre compagnon se mord la patte c’est qu’il ressent peut-être une gêne à cause de la présence d’un corps étranger au niveau de la patte.

Un épillet, une écharde, un morceau de verre ont pu pénétrer dans le coussinet ou dans les espaces interdigitaux.

Si vous localisez l’élément, il est souvent possible de l’ôter vous-mêmes.

Cependant, s’il est trop enfoncé, une consultation vétérinaire peut s’avérer nécessaire. De même, retirer un épillet est particulièrement délicat car cela peut aggraver la blessure.

11. Pododermatite

Une pododermatite est une inflammation de la peau touchant l’extrémité des pattes des chiens.

Plus particulièrement, elle concerne la peau qui recouvre les doigts, les espaces interdigitaux, les coussinets et les griffes du chien.

La pododermatite peut toucher une ou plusieurs pattes. Ses symptômes sont un érythème, un œdème, un prurit, des comédons, de possibles nodules.

Les causes de la pododermatite peuvent être :

  • Le contact avec des produits irritants (sels de déneigement, engrais, eau de Javel, etc.)
  • Liées à une infection telle que la démodécie ou les dermatites à Malassezia, les mycoses, la leishmaniose.
  • Immunologiques telles que les lupus ou le pemphigus foliacé
  • Des dermatoses comme les hyperkératoses digitées fréquentes chez les Irish Terrier et les Dogues de Bordeaux.
  • Allergiques
  • Comportementales comme la dermatite de léchage.
  • Secondaires à la présence d’un corps étranger.

La pododermatite va amener votre chien à se mordre les pattes en réponse aux douleurs et démangeaisons.

12. Maladie

Si votre chien se mord les pattes, cela peut indiquer une douleur liée à un trouble sous-jacent.

En mordant, il essaie ainsi de faire disparaitre la sensation qui le perturbe.

Cette douleur peut s’accompagner d’un phénomène de boiterie comme dans la maladie des griffes du chien, l’onychodystrophie lupoïde symétrique du chien.

La douleur ressentie par le chien peut également s’expliquer par une tumeur osseuse localisée sur les pattes avant ou arrière aussi appelée ostéosarcome.

Un chien qui se mord les pattes peut aussi être le signe d’une Spina Bifida, une anomalie congénitale qui empêche le développement normal de la moelle épinière.

Ce problème de santé peut notamment perturber la motricité ou provoquer une paralysie. Le chien ne sentant plus ses pattes, il les considère alors comme appartenant à un autre chien et non à lui.

STRESS, INCONFORT, AGITATION...

Quel calmant marche ?

Faites le test gratuit et découvrez les solutions naturelles les plus efficaces pour soulager votre chien.

Je fais le test !

Comment aider mon chien qui se mord les pattes ?

Diagnostic et traitement

Si votre compagnon se mord les pattes de façon excessive sans plaie, corps étrangers ou élément explicatif, il est conseillé de consulter votre vétérinaire. Identifier la cause de ce comportement est la première étape à franchir !

Votre vétérinaire réalisera un examen minutieux de votre compagnon pour pouvoir établir un diagnostic et mettre en place le traitement adapté.

Il vous donnera également les conseils de suivi nécessaires.

Changement des habitudes de vie

Si votre chien se mord les pattes de façon compulsive car il présente un stress, une anxiété ou un ennui chronique, il est nécessaire d’intervenir sur son quotidien.

Plus de stimulation quand vous êtes à la maison, plus de promenades et de jeux peuvent donner à votre chien un nouvel entrain et le préserver de l’angoisse et de la dépression.

L’anxiété de séparation est un phénomène qui peut être régulé par des absences progressives pour accéder à une habituation. L’arrêt des rituels de départ et de retour favorisent également une dédramatisation de la séparation. Un vétérinaire ou un éducateur comportementaliste pourra vous guider et vous donner les conseils nécessaires pour permettre à votre compagnon de retrouver la sérénité.

Apaisement par des remèdes naturels

Le recours à des produits naturels peut grandement aider votre chien qui se mord les pattes.

Par exemple, le CBD ou cannabidiol est une substance, issue de la plante de cannabis, sans danger pour les animaux comme pour les humains.

Ses vertus apaisantes et anti-inflammatoires permettent de calmer les démangeaisons.

Les baumes infusés au CBD offrent une action locale directe pour les coussinets asséchés sujets aux crevasses et fissures. Les agents hydratants réparent et protègent la peau pour mettre fin aux sensations inconfortables.

L’huile CBD pour chien et les croquettes infusées au CBD permettent aussi d’apaiser le stress et l’anxiété de votre compagnon et ainsi de supprimer les comportements compulsifs délétères.

Sans effets secondaires ni phénomène d’accoutumance, le CBD est conseillé pour une action réparatrice et équilibrante locale mais aussi globale chez votre animal de compagnie.

A lire aussi : CBD pour chien : 10 bienfaits sur nos animaux

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Notre site internet utilise des cookies 🍪, comme la plupart des sites, afin de nous aider à améliorer votre expérience lorsque vous naviguez sur notre site. Nous supposons que vous êtes d'accord avec cela.