Barion Pixel

HELP ! Mon chien attrape des mouches imaginaires

Votre chien fait comme s’il attrape des mouches ? Le chien peut parfois présenter des comportements bizarres comme tourner en rond ou se lécher la patte jusqu’à la mutiler.

Il peut, également, se mettre à ouvrir la gueule et à la refermer dans le vide comme s’il gobait des mouches imaginaires ou à fixer son regard vers le plafond.

C’est ce qu’on appelle le fly-biting (attraper les mouches) ou le star gazing (regarder les étoiles).

Ce comportement inquiétant est-il grave ? Quelle est sa cause ? Est-ce lié à une maladie ? Comment le prendre en charge ? Toutes les réponses dans cet article.

STRESS, INCONFORT, AGITATION...

Quel calmant marche ?

Faites le test gratuit et découvrez les solutions naturelles les plus efficaces pour soulager votre chien.

Je fais le test !

Qu’est-ce que le fly-biting ?

Stéréotypie

Si votre chien fait comme s’il gobait des mouches en fixant le vide devant lui, il présente un fly-biting.

Rien à voir avec une infestation par de quelconques parasites ou la présence d’une mouche ! 

Il s’agit d’une stéréotypie provoquée par une hallucination (voir des mouches qui n’existent pas).

On parle de stéréotypie lorsque le comportement se répète régulièrement chez le chien sans raison apparente. On constate 5 types de stéréotypie chez le chien :

  • Les troubles oraux comme la boulimie, la polydipsie (sans motif médical) ou le Pica (maladie qui désigne le fait pour le chien d’avaler toutes sortes d’objets).
  • Les vocalisations rituelles telles que les hurlements répétés.
  • Les troubles ambulatoires tels que le chien qui tourne en rond en tentant d’attraper sa queue (tournis).
  • L’agression auto-dirigée ou automutilation comme le léchage compulsif. C’est la stéréotypie la plus fréquente.
  • Les hallucinations qui comprennent le fly-biting. Ce sont les 3e types de stéréotypie les plus fréquentes après l’agression auto-dirigée et le tournis.

Manifestations

Le fit-biting apparait, généralement, chez les animaux jeunes, entre 7 mois et 2 ans et demi de façon spontanée ou à la suite d’un stress.

Les stéréotypies sont, en effet, fréquemment associées à un état de stress chez le chien. Les épisodes de fly-biting peuvent durer de quelques secondes à quelques heures.

Chez certains chiens, il est possible de stopper le comportement en sollicitant l’animal, en jouant avec lui ou en lui donnant une friandise. Il est totalement déconseillé de gronder ou de sanctionner un chien qui fait comme s’il gobait les mouches. Cela peut, en effet, entrainer de l’anxiété et majorer le comportement stéréotypé.

Prédispositions

Certaines races de chiens sont plus touchées par le fit-biting à l’image du Cavalier King Charles, du Berger Allemand, du Bouvier Bernois ou du Schnauzer nain.

Ce constat fait donc pencher la balance en faveur d’une composante héréditaire dans l’apparition de ce comportement. Le tournis (courir après sa queue) est plus particulièrement observé chez les animaux de race Bull Terrier.

STRESS, INCONFORT, AGITATION...

Quel calmant marche ?

Faites le test gratuit et découvrez les solutions naturelles les plus efficaces pour soulager votre chien.

Je fais le test !

Pourquoi mon chien fait comme s’il attrape les mouches ?

1. Syringomyélie

Votre chien peut se mettre à faire comme s’il attrapait les mouches en lien avec une syringomyélie.

Il s’agit d’une atteinte neurologique héréditaire due à une malformation congénitale, au niveau du cervelet, appelée « malformation de Chiari ».

La conséquence de cette malformation est un glissement du cervelet par le foramen magnum (trou occipital), ce qui entraine une occlusion partielle.

Le liquide cérébro-spinal ne peut donc plus s’écouler et stagne dans une cavité, au niveau de la moelle épinière.

Ce liquide qui véhicule, entre autres, les déchets organiques, trouve une autre voie d’évacuation par le canal de l’épendyme qui subit alors une dilatation. Celle-ci provoque une pression sur le tissu nerveux, entrainant des lésions nerveuses. 

Les Cavaliers King Charles et les chiens de petite taille comme le Shih-Tzu sont les plus touchés par la syringomyélie. Outre le fit-biting, les symptômes de cette affection sont :

  • Une hypersensibilité et des douleurs au niveau du cou,
  • Un grattage excessif de la nuque,
  • Une scoliose,
  • Une ataxie (manque de coordination des membres).

2. Épilepsie

Dans certains cas, l’épilepsie peut être en cause dans le fait que le chien gobe des mouches imaginaires. Cela se confirme si l’animal présente des crises convulsives.

Pour rappel, les crises convulsives épileptiques peuvent être partielles ou généralisées. Elles se manifestent par un certain nombre de symptômes :

  • Une rigidité musculaire,
  • Des mouvements stéréotypés,
  • Une salivation excessive,
  • Une émission d’urine et/ou de selles
  • Une perte de conscience éventuelle.

A lire aussi : Epilepsie & CBD pour chien : Une solution efficace

3. Douleurs digestives

Une étude scientifique publiée en 2012 a montré que des troubles digestifs étaient souvent constatés chez des chiens de race Cavalier King Charles, atteints de fly-biting.

Plus précisément, ont été observés une infiltration inflammatoire de la paroi de l’estomac, un retard à la vidange gastrique ainsi qu’un reflux gastro-œsophagien.

Traités pour ces symptômes digestifs, 5 chiens sur 6 ont vu le fly-biting disparaitre. Divers symptômes peuvent montrer que votre chien souffre de douleurs digestives :

  • Il prend la « position de la prière », les pattes avant étirées au sol, devant lui et les fesses en l’air.
  • Il observe souvent ses flancs comme pour chercher l’origine de ses douleurs.
  • Il bave beaucoup et/ou se lèche les babines, ce qui peut révéler la présence de nausées.
  • Il gémit si on le touche au niveau de l’abdomen.
  • Il refuse de se nourrir.

4. Trouble du comportement

Si aucune cause n’est déterminée pour expliquer le fait que le chien fasse comme s’il attrapait des mouches, il s’agit, alors, d’un trouble du comportement.

Ce trouble peut alors être comparé au trouble obsessionnel compulsif chez l’humain (toc).

Un trouble du comportement peut apparaitre à la suite d’un évènement stressant pour le chien comme un déménagement, des bruits intenses (par exemple, un feu d’artifice), l’absence d’un proche (animal ou humain), etc.

Ce trouble du comportement va avoir pour objectif d’apaiser l’animal, de réguler son angoisse. Il est, cependant, loin d’être efficace et risque de s’aggraver en intensité ou de se propager à d’autres troubles du comportement.

STRESS, INCONFORT, AGITATION...

Quel calmant marche ?

Faites le test gratuit et découvrez les solutions naturelles les plus efficaces pour soulager votre chien.

Je fais le test !

Quand consulter le vétérinaire en cas de fly-biting ?

Si votre chien fait comme s’il attrapait des mouches de façon occasionnelle, il n’est pas nécessaire de consulter votre vétérinaire.

En effet, si cela ne perturbe pas son rythme ni ses activités habituelles, il n’y a pas d’inquiétude à avoir.

Cependant, il est conseillé de tenter de dévier cette stéréotypie quand vous l’observez en sollicitant l’attention de votre chien.

Cela évitera, ainsi, de la voir s’installer.

Une stimulation par le jeu, la promenade ou de l’exercice physique peut favoriser sa disparition.

Si votre chien présente un fit-biting de façon régulière voire fréquente, il peut être très compliqué de dévier le comportement.

Il est alors déjà bien ancré. Vous pouvez même risquer de vous faire mordre si vous tentez d’intervenir. Le chien est de plus en plus envahi par ses hallucinations et perd le contact avec le monde réel.

Chez l’être humain, ces symptômes peuvent correspondre à ceux de la schizophrénie. Ils nécessitent une prise en charge vétérinaire car le chien peut se mettre en danger ou mettre en danger l’environnement.

STRESS, INCONFORT, AGITATION...

Quel calmant marche ?

Faites le test gratuit et découvrez les solutions naturelles les plus efficaces pour soulager votre chien.

Je fais le test !

Comment prendre en charge le gobage de mouches chez le chien ?

Diagnostic

Lors du diagnostic, le vétérinaire va chercher à identifier la présence d’une anomalie cérébrale en réalisant un scanner et/ou une IRM. Il va également explorer la sphère abdominale pour déterminer si le chien souffre de troubles digestifs.

Pour cela, il peut réaliser une prise de sang, une radiographie et/ou une échographie abdominale.

Le vétérinaire peut également établir son diagnostic en prescrivant des médicaments antiépileptiques. Si le fly-biting disparait, il peut en conclure qu’il est provoqué par une épilepsie.

Traitement

En cas de syringomyélie, un traitement médicamenteux est proposé, dans un premier temps, pour calmer l’hypersensibilité et les douleurs au niveau du cou de l’animal. Il peut s’agir de médicaments analgésiques et d’anti-inflammatoires.

Certains médicaments permettent également de réduire la production de liquide cérébro-spinal. Si le traitement médicamenteux est insuffisant ou inefficace, un traitement chirurgical peut être envisagé :

  • Soit une dérivation qui va favoriser l’écoulement du liquide cérébro-spinal en dehors de l’épendyme,
  • Soit une craniotomie sub-occipitale afin d’élargir le trou occipital (intervention peu pratiquée en France).

En cas de maladie épileptique, le vétérinaire accompagnera le chien par des traitements antiépileptiques afin de réduire les crises convulsives. L’épilepsie est une maladie qui nécessite un traitement à vie.

En cas de trouble digestif ou d’intolérance alimentaire, le vétérinaire mettra en place le soin adéquat. Il pourra prescrire des médicaments anti-nauséeux et/ou antiacides pour apaiser le chien.

Si aucune maladie ou lésion organique n’est constatée, il s’agit d’un trouble du comportement. Le traitement est alors d’ordre comportemental et doit être réalisé par un éducateur ou un vétérinaire comportementaliste.

Si cela n’est pas suffisant, le vétérinaire peut être amené à prescrire des médicaments antidépresseurs comme pour les troubles obsessionnels compulsifs (toc) chez les humains.

Cependant, leurs effets secondaires lourds sont à considérer.

Soins naturels

Les produits naturels peuvent représenter une alternative moins lourde pour le chien dans le cas d’un trouble du comportement provoqué par le stress.

Ainsi, les produits naturels à base de CBD offrent un apaisement et une détente aux chiens, comme aux chats, anxieux ou stressés.

Leur grand intérêt est l’absence d’effets secondaires ou de phénomène de dépendance. Botaneo propose ainsi des produits naturels à base de CBD sous différentes présentations pour faciliter les prises.

Huile, friandises, sticks à mâcher, chaque forme répond aux besoins spécifiques de votre compagnon canin. Le CBD présente également une action rééquilibrante pour l’organisme des animaux.

Il concourt ainsi à accompagner les animaux vers la guérison.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Notre site internet utilise des cookies 🍪, comme la plupart des sites, afin de nous aider à améliorer votre expérience lorsque vous naviguez sur notre site. Nous supposons que vous êtes d'accord avec cela.