Chien qui a la rage : Signes, risques, vaccins

La rage chez le chien est une maladie qui ne fait pratiquement plus de ravage en France.

Pourtant, elle est toujours présente en Europe et dans le reste du monde.

La fièvre et les démangeaisons, l’agressivité et une forte salivation sont les principaux symptômes qui doivent vous alerter.

Le vaccin contre la rage demeure le meilleur moyen de protéger votre animal.

STRESS, INCONFORT, AGITATION...

Quel calmant marche ?

Faites le test gratuit et découvrez les solutions naturelles les plus efficaces pour soulager votre chien.

Je fais le test !

La rage chez le chien, une maladie contagieuse

La rage est une affection d’origine virale, très contagieuse, qui touche principalement nos compagnons canins.

Elle atteint aussi, plus rarement, les chats et les loups, et peut se transmettre à d’autres animaux — exemple : les rats, les chauves-souris — et même aux humains.

La rage est inoculée par la salive, en cas de morsure ou de griffure profonde par un animal porteur du virus ou enragé.

Dans tous les pays du monde, cette pathologie fait l’objet d’une surveillance plus ou moins accrue.

Il vous faudra donc présenter un vaccin contre la rage si vous souhaitez partir à l’étranger avec votre chien ou faire de l’importation ou de l’exportation de canidés. 

Comment se comporte le virus de la rage dans l’organisme de mon chien ?

Le virus de la rage peut être foudroyant, en fonction de la zone de pénétration dans l’organisme et de la charge virale.

Il attaque principalement le système nerveux central de votre compagnon, et provoque, inéluctablement, une inflammation de l’encéphale ou encéphalite, et un renflement progressif de la moelle épinière, avant de toucher les glandes salivaires.

La rage est une maladie grave qui peut être fatale chez l’homme comme chez le chien. D’ailleurs, très peu de canidés parviennent à y survivre… 

Chien qui a la rage, quels sont les principaux signes ?

Les signes cliniques généraux de la rage canine sont assez caractéristiques, et communs à la fois.

1. Le chien a une fièvre accompagnée de douleurs

La fièvre accompagnée de douleurs fait partie des premiers symptômes rencontrés chez les chiens atteints de rage.

Ces derniers peuvent également souffrir de :

  • Fourmillements 
  • Démangeaisons 
  • Sensations de brûlure au niveau de la plaie ou de l’égratignure infligée par un animal contaminé

A lire aussi : Comment faire baisser la fièvre de mon chien ?

2. Le chien a une forte envie de mordre

L’agressivité chez les chiens n’est pas un comportement à associer exclusivement à une crise de rage.

Un chien peut avoir envie de mordre pour diverses raisons que nous pouvons « justifier » : protéger son maître, se débarrasser d’un intrus, ou se défendre, tout simplement.

Ici, c’est donc une agressivité soudaine et injustifiée qui devrait vous mettre la puce à l’oreille quant à une possible infection de votre chien à la rage.

A lire aussi : Chien mordu par un autre chien : Comment le soigner ?

3. Le chien salive beaucoup

De même, une salivation opulente chez le chien peut être le symptôme de différents problèmes de santé, comme un trouble digestif survenant à la suite d’une ingestion de plantes toxiques pour les canidés.

C’est donc le cumul d’un fort besoin de mordre et d’une salivation extrême qui devrait vous alerter sur le fait que votre toutou pourrait avoir attrapé la rage. 

A lire aussi : Chat qui bave : 10 Causes & Gestes d’urgence

Chien qui a la rage, quels sont les signes plus spécifiques ?

Deux formes de rage

La médecine vétérinaire distingue généralement deux formes de rage :

1. La rage furieuse

C’est la forme de rage la plus ordinaire, mais aussi la plus spectaculaire.

La rage furieuse est également nommée « rage blanche».

Elle est particulièrement brutale et affecte négativement le comportement de votre animal. Il devient fou.

Les chiens atteints de rage furieuse écument abondamment, ils hurlent, et mordent, à proportion et en même temps que le virus se propage dans leur cerveau. Ils peuvent aussi manifester une certaine désorientation, une hyperactivité et une instabilité.

L’hydrophobie (peur morbide de l’eau) et dans certains cas une aérophobie (crainte du grand air) sont aussi les symptômes classiques de la rage dans sa forme furieuse.  

Mais le développement de la maladie se fait en plusieurs phases :

  1. L’incubation. Elle dure quelques semaines ou plusieurs mois, parfois moins, c’est très variable. À ce stade, le chien est très silencieux, presque léthargique. Il commence ensuite à se gratter nerveusement et s’isole dans des cachettes ou commence à fuguer.
  2. L’éclosion. Votre toutou subit des hallucinations, il s’affole, pousse des hurlements et devient agressif.
  3. La propagation. L’animal a du mal à respirer, ce qui pourrait signifier que son système nerveux est complètement éteint. Son train arrière et ses mâchoires se paralysent ensuite, et la paralysie se généralise à tous les organes du corps.
  4. Le dénouement. Enfin, votre compagnon décède.

La forme furieuse de la rage est foudroyante : il s’écoule en moyenne 4 à 5 jours entre le début des signaux d’alerte et la mort du chien. La cause du décès est habituellement un arrêt cardiorespiratoire.

2. La rage paralytique

Cette forme de pathologie par la rage est aussi qualifiée de « rage mue» ou de « rage muette ».

Pour cause, elle est caractérisée, tout comme son nom le suggère, par une paralysie presque instantanée qu’elle inflige aux chiens atteints de la maladie, les empêchant d’aboyer ou de mordre.   

La rage paralytique est moins violente à observer pour les maîtres, comparée à la rage blanche qui se rapproche d’un état de folie. Elle est, toutefois, tout aussi douloureuse, aussi bien pour les chiens que pour leurs propriétaires.

Au cours de la maladie, les animaux, sujets à une paralysie des mâchoires, aussi, ne sont plus capables de s’alimenter, de s’hydrater, ni même de déglutir. Ils salivent par conséquent excessivement.

Le canidé meurt rapidement : en moyenne au bout de 3 jours, par asphyxie.

STRESS, INCONFORT, AGITATION...

Quel calmant marche ?

Faites le test gratuit et découvrez les solutions naturelles les plus efficaces pour soulager votre chien.

Je fais le test !

Diagnostic de la rage canine

Malgré les progrès de la médecine vétérinaire, les outils de diagnostic actuels ne permettent pas de dépister la rage canine avant le déclenchement des premiers signes d’appel.

Le début de la phase clinique engageant déjà le pronostic vital de l’animal, cette limite compromet fortement les chances de survie de nos compagnons infectés.

On peut confirmer la rage canine ante mortem et post mortem par inoculation ou par examen microscopique des parties du cerveau de l’animal suspecté.

Est-il possible de soigner un chien atteint de rage ?

Les cas de guérison à la suite d’une exposition au virus de la rage chez le chien ne sont pas foisonnants, le taux de survie dépendant principalement de la rapidité de la prise en charge.

Aussi, si vous souhaitez savoir s’il existe un traitement curatif réellement efficace pour sauver votre chien, la réponse sera :

  • Positive, si vous transportez votre petite boule de poils chez un vétérinaire immédiatement après l’exposition. Le praticien pourra lui administrer en urgence un médicament puissant contre la rage (antirabique) et désinfecter ses plaies en cas de morsure ou de griffure. On parle de prophylaxie post exposition (PPE).
  • Négative, si le virus a déjà migré vers le cerveau et paralysé votre ami à 4 pattes, la maladie ne pourra pas être soignée. Désolé. La rage est mortelle dans quasiment 100 % des cas dès l’apparition des premiers symptômes cliniques de l’affection. 

Il est, de ce fait, important que les maîtres réagissent en urgence en cas de suspicion, fondée ou non fondée, d’une exposition au virus de la rage.

Après l’apparition des premiers signes cliniques, le spécialiste pourra vous proposer diverses solutions, dont l’euthanasie, pour abréger les souffrances de votre toutou et limiter les risques d’épidémie.

Quelle prévention contre la rage chez le chien ?

La rage chez le chien est une zoonose à prévention vaccinale. Autrement dit, la vaccination antirabique est le moyen le plus efficace et le plus sûr de prévenir la maladie.

En plus de protéger votre animal de compagnie, cet acte préventif vous protège, vous et votre famille, et vous préserve d’éventuelles complications en cas de morsure de votre chien sur un étranger ou sur une personne du voisinage.

En effet, votre responsabilité, en tant que propriétaire canin, pourrait être engagée.

Le vaccin contre la rage, contrairement aux autres vaccins pour chien, ne nécessite pas un rappel au bout de quelques semaines lors de la primovaccination.

Il est pratiqué dès l’âge de 12 semaines en une injection unique. L’immunité se déclenche à partir du 21e jour. 

Le premier rappel du vaccin contre la rage se fait un an après la primovaccination, puis rappels tous les 3 ans.   

Et chez les humains ?

Il existe également des vaccins et immunoglobulines antirabiques efficaces pour protéger les humains contre la rage.

Mais ces derniers ne sont pas réellement pertinents en France, compte tenu du faible risque de contamination pour les populations non exposées.

La vaccination antirabique est par contre fortement recommandée pour professionnels à risque : vétérinaires, experts canins, techniciens de certains laboratoires spécialisés, gardes forestiers, etc.

Lorsque vous vous faites mordre ou griffer par un chien, ayez le réflexe de vérifier, auprès de son propriétaire, s’il a tous ses vaccins à jour.

Si ce n’est pas le cas, rendez-vous immédiatement dans un service d’urgence. Si ça l’est, allez-y toujours par principe de précaution.

Les recommandations sanitaires en cas de contact avec un animal suspect consistent en un nettoyage sans délai et soutenu (pendant une dizaine de minutes) de la blessure ou de l’éraflure, à l’eau propre et au savon. Ce geste de premiers secours peut tuer le virus, empêcher l’apparition des symptômes de la rage et sauver une vie.

À savoir : les cas mortels de rage humaine sont majoritairement d’origine canine. Les chiens sont, dans 99 % des cas de transmission, les vecteurs de la maladie chez l’homme.

En Asie et en Afrique, principalement, on dénombre des dizaines de milliers de morts chaque année dus à une infection de rage.

STRESS, INCONFORT, AGITATION...

Quel calmant marche ?

Faites le test gratuit et découvrez les solutions naturelles les plus efficaces pour soulager votre chien.

Je fais le test !

« Chien -mordeur », qu’est-ce qui se passerait si mon chien venait à mordre une personne ?

Que votre chien soit vacciné ou non-vacciné contre la rage, toute morsure ou griffure qu’il infligerait à l’homme ne saurait être passée sous silence.

En effet, compte tenu de la gravité de cette pathologie et de sa possible transmission aux humains, les autorités sanitaires françaises ont mis en place un protocole de santé stricte en cas de coup de dent ou de coup de griffe imputable à un animal de compagnie.

Ce qui a conduit, avec d’autres mesures, à l’éradication de la rage en France. 

La surveillance « chien mordeur »

Qu’est-ce que c’est ?

Il s’agit d’une surveillance de 15 jours à laquelle est soumis tout animal qui mord ou griffe une personne.

Cette précaution poursuit un objectif double :

  • Empêcher le développement de la maladie chez l’individu mordu ou griffé
  • Comprimer les risques d’épidémie

Comment se déroule cette vigilance ?

Le chien incriminé est conduit chez un vétérinaire ou dans un centre antirabique, à la demande et aux frais de son maître. Si le canidé n’a pas de famille adoptive, la mesure de précaution est prise en charge par la mairie, et l’animal est confié à une fourrière.  

Dans le premier cas, le praticien et le propriétaire conviennent de 03 rendez-vous :

  • Le premier le plus tôt possible après le coup de dent ou de griffe (-24heures).
  • Le deuxième 7jours après.
  • Le troisième 15jours après.

À savoir : la présentation chez un spécialiste d’un chien mordeur fait l’objet d’une obligation légale dont le défaut peut donner lieu à des sanctions pécuniaires et pénales. 

À l’issue des 03 rendez-vous, une des trois situations ci-dessous sera constatée :

  • Le chien est en vie et ne présente aucun signe de rage. Tout le monde est content et la procédure n’ira pas plus loin.
  • Le vétérinaire observe des symptômes de la rage durant les 15jours de surveillance du canidé. Il est possible que l’animal ait transmis la maladie à l’homme en mordant. Celui-ci est pris en charge et le canidé sera certainement euthanasié.
  • Le chien est décédé. Une autopsie est diligentée afin de savoir si l’animal était réellement porteur du virus et si la personne mordue ou griffée doit être traitée avec un sérum antirabique.

Conclusion

La rage est une maladie de longue date qu’on croirait sortie tout droit des livres de comptes pour enfants.

Pourtant, elle est encore présente en Europe et continue sa course meurtrière dans certaines régions du monde comme en Afrique, en Asie et dans les Amériques.

Du fait d’efforts colossaux qui ont été consentis (et continuent de l’être) pour éradiquer cette maladie en hexagone (campagnes de vaccinations d’animaux domestiques et même sauvages, comme le renard), la rage ne sévit pratiquement plus en France.

Il est pourtant toujours conseillé aux propriétaires canins de faire vacciner leurs petits compagnons contre la rage, en raison de l’absence de risque 0 et des importations/exportations d’animaux de compagnie qui se font parfois par le biais de filières de transports clandestins et des voyages effectués dans les pays à risque.

STRESS, INCONFORT, AGITATION...

Quel calmant marche ?

Faites le test gratuit et découvrez les solutions naturelles les plus efficaces pour soulager votre chien.

Je fais le test !

FAQ : les questions fréquemment posées sur la rage & le chien

Le vaccin antirabique est-il obligatoire en France ?

Non. Le vaccin contre le virus de la rage n’est pas obligatoire sur le sol français. Cependant, il vous sera exigé — et vivement conseillé par le vétérinaire — si vous souhaitez partir à l’étranger avec votre canidé.

Petite exception. Le vaccin antirabique est indispensable en France pour les chiens de catégories 1 et 2 dits « chiens dangereux ».

Le vaccin antirabique est-il obligatoire dans le reste de l’Europe ?

Vous devez présenter le passeport de votre chien à l’entrée de chaque pays de l’Union européenne. Celui-ci devra comporter un certificat de vaccination antirabique à jour.

Combien coûte le vaccin contre la rage en France ?

En France, le vaccin contre la rage vous coûtera dans les 45 € environ. La piqûre peut être administrée, chez le chien, à partir de l’âge de 3 mois révolu.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Notre site internet utilise des cookies 🍪, comme la plupart des sites, afin de nous aider à améliorer votre expérience lorsque vous naviguez sur notre site. Nous supposons que vous êtes d'accord avec cela.