Il y a des glaires dans les selles de mon chien. Que faire ?

Nos chiens, même s’ils sont très expressifs, ne disposent pas de mots pour évoquer leur mal-être ou leurs douleurs ! Un changement de comportement chez les animaux peut, toutefois, alerter sur ce qui ne va pas !

Cependant, notre vie trépidante nous empêche parfois de consacrer suffisamment de temps à l’observation de notre chien ou notre chat. Nous risquons alors de passer à côté de problèmes de santé parfois importants.

Un indicateur fiable d’une bonne santé chez le chien est son appétit et son transit.  Vous ne le saviez peut-être pas mais les selles de votre chien en disent long sur son état de santé !  Même si elles se révèlent peu attractives, en les ramassant, il est conseillé d’observer les selles de votre chien pour vérifier que tout va bien !

Vous y trouverez peut-être des glaires, rassurez-vous, elles ne sont pas forcément le signe d’une maladie !

Pour vous guider, nous vous expliquons comment interpréter les glaires dans les selles de votre chien !

 

Qu’entend-on par glaires dans les selles ?

Définition

Les glaires désignent une substance gluante et visqueuse, appelée mucus, constituée d’eau et de protéines, habituellement incolore. Elle peut, cependant, présenter des traces jaunâtres, marrons ou rouges. Le mucus est secrété par différents organes chez les animaux (nez, poumons, intestins, organes génitaux) et présent en petite quantité dans les selles du chien.

Glaires normales & Glaires pathologiques

Globalement, vous n’avez pas à vous soucier de voir une petite quantité de glaires dans les selles de votre chien. Il est en effet normal que les selles de votre chien contiennent du mucus pour garder la muqueuse du côlon lubrifiée et humide.

Mais si vous remarquez une quantité excessive de mucus dans les selles de votre chien ou si elles sont accompagnées de sang, cela doit vous alerter. Même chose si vous observez un changement radical de consistance des selles de votre chien et des glaires d’une couleur anomale. Il est alors conseillé de consulter votre vétérinaire.

Selon le Dr Jean-Marc Elbaz*, vétérinaire, la présence de mucus dans les selles révèle une inflammation du gros intestin. Il précise que « l’inflammation du colon et/ou du rectum va entrainer l’émission de selles molles, plutôt en « bouses », souvent de gros volumes avec présence de ténesme (l’animal se met en position et force beaucoup pour faire ses selles), de glaires, de mucus, et parfois de sang en nature ».

A lire aussi : Mon chien a du sang dans ses selles que faire

STRESS, INCONFORT, AGITATION...

Quel calmant marche ?

Faites le test gratuit et découvrez les solutions naturelles les plus efficaces pour soulager votre chien.

Je fais le test !

Les causes pathologiques de glaires dans les selles du chien

1. Stress & Syndrome du côlon irritable

Le syndrome du côlon irritable désigne une colopathie fonctionnelle, à savoir des troubles sans lésion d’organe.

C’est uniquement à l’usage qu’il y a un dysfonctionnement. Ces colopathies fonctionnelles provoquent un syndrome colique, elles représentent d’ailleurs 15 % des syndromes coliques chez le chien. Elles apparaissent chez les chiens anxieux et plus sensibles au stress.

Chez le chien souffrant du syndrome du côlon irritable, les diarrhées sont fréquentes (4 à 10 fois par jour) et le chien peut montrer une grande difficulté à maîtriser la défécation au point de faire dans la maison. La diarrhée se présente en petites quantités couvertes de glaires. On peut parfois constater la présence de sang.

L’état général de l’animal est bon et l’appétit est normal.

Il convient, cependant, d’être très vigilant car l’eau expulsée lors des diarrhées est conséquente et peut générer une déshydratation. Consultez votre vétérinaire permet d’évaluer le déficit en eau et ainsi de réhydrater votre animal si nécessaire.

A lire aussi : Mon chien fait caca la nuit

2. Cause alimentaire

Au niveau alimentaire, un changement trop brutal d’alimentation, des aliments et produits inadaptés ou des allergies alimentaires vont générer une inflammation du côlon et produire des glaires. Ainsi, les croquettes riches en légumes, fruits ou légumineuses ne sont pas du tout adaptées à des carnivores.

Elles provoquent une irritation de l’intestin des animaux qui devient chronique et des selles molles et gluantes. Votre vétérinaire peut vous conseiller pour mettre en place l’alimentation la plus adaptée à votre chien.

A lire aussi : Comment choisir la meilleure marque de croquettes pour mon chien ?

3. Parasites intestinaux (exemple : giardiose)

L’une des autres causes possibles de glaires dans les selles est la giardose, une infection parasitaire qui tient son nom du parasite Giardia intestinalis.

Cette maladie touche 13 à 30 % des chiens.

La giardose est la première cause de présence importante de glaires dans les selles du chien. Toutefois, la gardiose n’est pas un trouble très grave mais il se révèle très contagieux et peut se révéler catastrophique dans les élevages et refuges. On peut constater des traces de couleurs vertes ou grises dans les selles et occasionnellement des filets de sang.

Outre la gardiose, la présence de parasites internes chez le chien peut provoquer une inflammation du côlon et donc des glaires excessives.

Une consultation chez votre vétérinaire permet d’administrer un vermifuge et ainsi stopper l’infestation par les parasites. Bertrand Chefneux**, vétérinaire nous explique en vidéo pourquoi il est important de vermifuger son animal.

4. Prolifération bactérienne (exemple : salmonellose)

La salmonellose est une infection bactérienne(bactérie : salmonella) qui peut provoquer des troubles modérés chez les animaux, et notamment le chien, ou plus sévères.

En effet, les symptômes varient selon l’état général du chien et de la quantité de bactéries absorbées. Les diarrhées, les vomissements et la perte d’appétit sont les signes principaux.

Les cas les plus sévères apparaissent chez le chiot ou le chien à l’immunité fragile.

Diarrhée hémorragique, déshydratation sévère, dégradation de l’état général et troubles respiratoires peuvent apparaitre et provoquer le décès du chien.

En dehors de la salmonellose, la présence de mucus dans les selles des chiens peut indiquer une perturbation de la flore intestinale et la prolifération de certaines bactéries.

A lire aussi : Comment aider un chien malade qui refuse de manger ?

5. Tumeurs et/ou polypes (exemple : polypes recto-anaux)

La présence de tumeurs colorectales (carcinome rectal) ou de polypes peut être indiquée par la présence de mucus dans les selles des chiens. Ces tumeurs sont peu fréquentes chez le chien mais nécessitent souvent une intervention chirurgicale. En cas de doute, n’hésitez pas à consulter votre vétérinaire.

6. Inflammation du côlon ou du rectum

Le constat de glaires dans les selles révèle fréquemment une inflammation du côlon ou du rectum chez les chiens. Elles peuvent être en lien avec la Maladie Inflammatoire Chronique de l’Intestin du chien (MICI) qui est provoquée par une hyperactivité du système immunitaire de l’appareil digestif de l’animal.

7. Rétrécissement de l’ouverture rectale (strictus rectal)

Ce trouble est secondaire à une inflammation, une blessure antérieure ou révèle la présence d’un cancer. Le passage réduit perturbe le passage des selles et donc le système digestif. Les symptômes observés sont une constipation ou une diarrhée, des difficultés à déféquer et la présence de mucus et de sang dans les selles des chiens.

A lire aussi : Remèdes naturels contre la constipation chez le chien

STRESS, INCONFORT, AGITATION...

Quel calmant marche ?

Faites le test gratuit et découvrez les solutions naturelles les plus efficaces pour soulager votre chien.

Je fais le test !

Diagnostic

Devant la présence d’une quantité excessive de mucus, de sang ou de changement de consistance des selles, il est conseillé de consulter votre vétérinaire pour en déterminer la cause. Après un examen clinique, votre vétérinaire pourra décider de réaliser un certain nombre d’examens complémentaires :

  • Examens fécaux
  • Prise de sang
  • Hémogramme ou numération complète des cellules sanguines
  • Analyse d’urine
  • Radiographies abdominales
  • Endoscopie
  • Biopsie intestinale
glaire chez le chien éliminer

Traitements & Solutions contre les glaires chez le chien

1. Traitement médical

En fonction du diagnostic posé, le vétérinaire mettra en place un traitement adapté à la maladie diagnostiquée. Le traitement du cancer du tractus gastro-intestinal peut inclure la chirurgie, la chimiothérapie, la radiothérapie ou la thérapie palliative.

A lire aussi : Quoi donner à un chien pour la douleur ?

2. Modification du régime alimentaire

Parallèlement au protocole thérapeutique, la mise en place d’une alimentation spécifique est cruciale.

L’alimentation doit être de qualité et ne pas comporter de légumes, de fruits ou tubercules. Les croquettes doivent également être pauvres en céréales. Un régime alimentaire à base de poulet, particulièrement de blanc bouilli (sans peau, ni os) et de riz blanc constitue une alimentation adaptée pour une rééducation de l’intestin.

3. Vermifugation

Concernant les parasites internes (trichocéphales, ténias et autres parasites intestinaux) pouvant générer du mucus dans les selles des chiens, un examen fécal peut être nécessaire chez le vétérinaire. Il permettra d’identifier le type de parasite présent pour proposer le vermifuge approprié.

4. Elimination de la source du stress

Quant au stress qui est vecteur de troubles intestinaux, il est important de pouvoir identifier son facteur déclenchant ou les situations favorisantes.

Le stress peut être, effectivement, ponctuel en lien avec des situations bien précises comme la visite chez le vétérinaire, le transport en voiture, un emménagement dans un nouvel endroit, l’arrivée d’un bébé ou d’un nouvel animal.

Il peut également devenir chronique et favoriser l’installation d’une anxiété et d’une hypersensibilité. Votre chien peut avoir tendance à s’isoler, être moins joueur et plus réactif aux stimuli. Il peut devenir plus agité voire agressif.

A lire aussi : Stress chez le chien : Signes, Causes & Solutions

5. Remède naturel

Si votre chien souffre du syndrome du côlon irritable, le stress peut être la cause de ses troubles. Un remède naturel tel que le CBD (cannabidiol) favorise un apaisement de votre animal sans dangerosité ni effet secondaire.

Le CBD ou cannabidiol, est un composant issu du chanvre.

Il est réputé pour soulager la douleur, le stress mais aussi les inflammations.

Donner du CBD à votre chien constitue donc une réponse naturelle à ses problèmes de santé. Le petit plus est que, contrairement à certains médicaments anti-stress, le CBD ne crée pas d’accoutumance. Il peut être administré en continu sans risques pour votre chien ou votre chat.

Les produits naturels à base de CBD sont tout à fait adaptés pour apaiser vos animaux lors des transports en voiture et évitent ainsi les symptômes souvent associés, la diarrhée, les nausées et les vomissements.

A lire aussi : 10 bienfaits du CBD pour animaux

* Jean-Marc Elbaz, médecin vétérinaire à la Clinique vétérinaire Jouffroy, Paris

** Bertrand Chefneux est médecin vétérinaire et co-fondateur de la Clinique vétérinaire Ouest my Vest à Paris

Un commentaire sur “Il y a des glaires dans les selles de mon chien. Que faire ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Notre site internet utilise des cookies 🍪, comme la plupart des sites, afin de nous aider à améliorer votre expérience lorsque vous naviguez sur notre site. Nous supposons que vous êtes d'accord avec cela.