Chat qui ronfle : 10 causes et solutions

Peut-être avez-vous déjà été surpris d’entendre votre chat ronfler.

Il est vrai qu’un chat qui rencontre des difficultés à respirer ou qui ronfle peut vous rendre insomniaque la nuit.

Mais en plus de perturber votre sommeil, il est inquiétant que ce phénomène puisse parfois être le signe de problèmes respiratoires chez votre chat.

Ces petits bruits respiratoires peuvent en effet être le signe de divers problèmes au niveau du nez, des fosses nasales ou du pharynx.

Certaines affections sont bénignes et ne nécessitent pas de traitement particulier, tandis que d’autres doivent vous alerter et justifier une visite chez le vétérinaire.

Comment décririez-vous le son que fait votre chat pendant son sommeil ? Grave ? Assourdissant ? Aigu ?

Sachant qu’un chat dort en moyenne 75% du temps, il est important de faire attention à ses ronflements, surtout dans des situations inhabituelles…

Qu’est-ce qui caractérise le ronflement chez le chat ?

Vous pensez que seuls les humains peuvent ronfler ? Vous avez tout faux.

Ce ne sont pas seulement les humains qui peuvent émettre des bruits de respiration tonitruants lorsqu’ils dorment.

Comme leurs compagnons à deux pattes, les chats sont susceptibles de ronfler.

Sous son air paresseux, le sommeil de votre chat évolue par cycles répétitifs.

Entre le sommeil lent et le sommeil paradoxal, la nuit de votre chat est bien plus active qu’il n’y paraît… Pendant le sommeil profond (ou REM), l’activité cérébrale est d’ailleurs à son maximum.

Afin de fournir au cerveau les nutriments dont il a besoin, les poumons sont activés avec une puissance maximale et agitent l’air.

C’est à ce moment que tout se passe…

Si les tissus mous environnants vibrent avec le passage de l’air ou si votre chat a le nez bouché, votre chat se mettra à ronfler.

Bien sûr, ce n’est pas amusant, mais ce n’est pas une raison suffisante de se précipiter chez le vétérinaire à chaque fois que votre compagnon ronfle.

En fait, ce n’est pas parce que votre animal respire bruyamment la nuit qu’il est malade.

Habituellement, il n’est pas nécessaire de tirer la sonnette d’alarme. Cependant, dans certains cas, il peut être approprié de consulter un vétérinaire.

STRESS, INCONFORT, AGITATION...

Quel calmant marche ?

Faites le test gratuit et découvrez les solutions naturelles les plus efficaces pour soulager votre chat.

Je fais le test !

Depuis quand votre chat ronfle-t-il ?

La durée de cette caractéristique est, en effet, déterminante afin de mieux comprendre le fonctionnement de votre animal.

Si vous remarquez que votre animal continue de ronfler et que le ronflement ne s’accompagne pas d’autres symptômes, ne vous inquiétez pas.

Cela signifie simplement que le métabolisme de votre chat est plus apte au ronflement et cela n’interfère en aucune façon avec sa santé.

De plus, il est important de savoir que certaines races de chats ronflent plus facilement que d’autres.

C’est par exemple le cas des chats persans, des chats British et des chats exotiques shorthair.

Cela peut s’expliquer par certaines de leurs caractéristiques corporelles qui favorisent le ronflement, comme leur nez relativement plat ou leur longue mâchoire supérieure.

D’un autre côté, si vous remarquez que votre chat ronfle depuis quelque temps et que cela est inhabituel pour lui, cela vaut la peine de rechercher d’autres raisons.

S’il ronfle depuis toujours

Si votre ami à quatre pattes ronfle depuis sa naissance, cela peut être lié à sa race (type brachycéphale).

Dans ce cas, et si votre chat ne semble pas avoir de difficultés à respirer, pas de panique ; pensez simplement à en parler lors de votre prochaine consultation vétérinaire. 

Si le ronflement est gênant pour votre chat car lié à une malformation handicapante par exemple, votre vétérinaire pourra toutefois vous recommander une intervention chirurgicale.

S’il ronfle soudainement

Cela n’est pas toujours grave, mais il existe certaines maladies qui expliquent ce ronflement soudain.

Si un chat est atteint d’une pathologie, il présentera d’autres symptômes que le ronflement, comme décrit ci-dessous :

→ un nez qui coule presque continuellement,

→ des éternuements ou des yeux qui coulent,

→ il secoue vigoureusement la tête,

→ il s’essouffle plus vite que d’habitude,

→ ses miaulements changent,

→ il rumine sa nourriture.

Ce n’est pas bon signe, si votre chat présente ces signes avant-coureurs ; il peut être judicieux d’appeler votre vétérinaire et/ou de vous rendre à son cabinet.

Habituellement, c’est juste une question de surpoids, mais il vaut mieux être sûr. Au moins, vous serez fixé !

Vous trouverez ci-dessous différentes autres causes possibles à ce ronflement.

Quand faut-il s’inquiéter ?

La gravité du ronflement dépend de différents facteurs.

Il y a donc quelques questions à se poser : la première chose, c’est la durée, comme nous l’avons vu, cela peut tout influencer.

Le chat ronfle-t-il depuis l’enfance ou cela s’est-il produit à un moment donné ? Le ronflement s’est-il aggravé ? S’accompagne-t-il d’une gêne respiratoire évidente (essoufflement, respiration sifflante, accélération de la fréquence respiratoire, intolérance à la fatigue, etc.) ? Le chat a-t-il le nez qui coule ? Toutes ces questions aident à clarifier la cause du ronflement et pourront orienter votre vétérinaire vers le bon diagnostic.

chaton qui dort

 

Pourquoi mon chat ronfle-t-il ? 10 causes

Pas de doute : il y a bien un chat qui ronfle dans votre maison. Vous pensiez que c’était accidentel au début, mais cela s’est avéré être un phénomène récurrent.

Oui, le ronflement de votre chat pendant la nuit pourra empêcher toute la famille de rejoindre Morphée !

Heureusement, dans la plupart des cas, vous serez en mesure de comprendre la cause et de prendre des mesures. Nous les décrivons ci-dessous :

  1. Il dort dans une mauvaise position

Vous avez dû remarquer que les chats sont de véritables acrobates et adoptent parfois des poses improbables.

En effet, vous les trouverez recroquevillés en boule dans le panier, pliés en quatre sur le meuble, et même coincés dans un espace plus étroit qu’eux… Bref, tous les endroits sont propices à l’assoupissement.

Mais parfois ces postures surprenantes ne sont pas toujours propices à la bonne respiration de votre animal.

Si tel est le cas et que votre chat ronfle bruyamment, nous vous recommandons de le remettre dans le panier.

Cela mettra fin à ces bruits dérangeants et vous permettra de passer votre nuit en douceur.

  1. Le surpoids

Le surpoids est une cause fréquente de ronflement chez le chat et ne doit jamais être pris à la légère.

En effet, votre chat ronfle car ses organes vitaux sont entourés de mauvaises graisses, ce qui entrave son fonctionnement normal.

Ainsi, en plus d’affecter significativement leur qualité de vie, le surpoids peut véritablement mettre en danger votre animal.

Si vous pensez que votre chat est en surpoids, consultez immédiatement votre vétérinaire.

Ce dernier peut vous aider à améliorer la vie et l’hygiène de l’animal, et à lui assurer un suivi adapté.

A lire aussi : Comment faire maigrir un chat ?

  1. La toux féline

Si vous remarquez que votre chat tousse toujours en plus de ronfler, allez chez le vétérinaire dès que possible.

En effet, la toux chez le chat est un signe de maladie qu’il ne faut pas prendre à la légère, car elle peut se développer rapidement. Par conséquent, il est important de consulter dès que l’on peut.

  1. La pneumonie

Comme mentionné ci-dessus, les chats n’ont aucune immunité contre les infections virales ou bactériennes qui attaquent leur système respiratoire.

Ceux-ci ne guériront pas d’eux-mêmes, un traitement médical est donc nécessaire rapidement.

Il existe d’autres symptômes pour la pneumonie, tels que la fièvre, les muqueuses bleues, et même la toux.

  1. L’asthme

Votre chat peut aussi souffrir d’asthme.

Cette maladie inflammatoire chronique qui s’attaque aux bronches des animaux est très préjudiciable à ces derniers.

En effet, elle évolue avec le temps en véritable détresse respiratoire, raccourcissant ainsi son espérance de vie.

En cas de doute, veuillez consulter votre vétérinaire à tout moment.

Ce dernier fera des radiographies des poumons de l’animal et posera un diagnostic pour réfuter ou confirmer cette hypothèse.

STRESS, INCONFORT, AGITATION...

Quel calmant marche ?

Faites le test gratuit et découvrez les solutions naturelles les plus efficaces pour soulager votre chat.

Je fais le test !

  1. Des problèmes dentaires

Saviez-vous que les problèmes respiratoires peuvent aussi être le résultat de problèmes dentaires ? En fait, ceux-ci peuvent provoquer de la toux, un essoufflement et des ronflements.

  1. Des allergies

Tout au long de l’année, votre chat est en contact direct avec des substances qui ne lui conviennent pas forcément : pollen, acariens, fumée ou pollution domestique, ondes magnétiques… Les dangers sont bien plus nombreux que vous ne le pensez.

Si votre animal est souvent exposé trop longtemps à des substances nocives, cela pourra provoquer entre autre un fort ronflement.

C’est une façon pour lui de résister à cette substance.

Le mécanisme démarre automatiquement. Si vous pensez connaître la source du problème, le meilleur moyen est de l’éviter.

Bien sûr, éliminer le pollen ou la poussière de printemps est difficile, voire impossible, mais vous pouvez facilement prendre des mesures pour lutter contre la fumée de cigarette, qui est le principal allergène chez l’animal.

En inhalant, les allergènes comme la fumée de tabac bloquent ses voies respiratoires, ce qui le fera ronfler de plus en plus, ou pire, provoquant un cancer du poumon.

Le tabagisme passif a un impact majeur sur la santé. Nous vous recommandons de fumer à l’extérieur pour éviter ces désagréments.

  1. Le ronflement lié à un corps étranger

Votre chat est sorti se promener ou a fait une bonne exploration de votre intérieur.

Mais au retour d’une promenade, le système respiratoire semblait étrange.

Cela peut être dû à la présence de corps étrangers.

Si vous habitez près d’un champ, pensez à l’épillet ; cette herbe a des propriétés adhésives particulières et peut pénétrer dans les voies respiratoires.

Elle peut aussi s’expliquer par un brin d’herbe, un insecte, un morceau de nourriture ou des détritus.

Bref, les voies respiratoires du chat sont obstruées et provoquent des gênes respiratoires, pouvant conduire à des ronflements.

Le problème est que des objets étrangers peuvent migrer dangereusement dans le corps de votre animal.

C’est pourquoi vous devriez aller chez le vétérinaire immédiatement.

  1. Le Coryza

Le ronflement de votre chat s’accompagne-t-il d’écoulements du nez ou des yeux ? L’avez-vous déjà vu éternuer ? Si tel est le cas, votre chat est susceptible d’avoir le Coryza.

Cette maladie peut être liée à des infections virales (rhinite, conjonctivite, stomatite gingivale, etc.), le virus de l’herpès et le calicivirus.

  1. Une tumeur nasale

Dans de rares cas, des polypes peuvent apparaître dans la cavité nasale de votre animal, provoquant une obstruction partielle des voies respiratoires.

Par conséquent, de tels obstacles peuvent vibrer et provoquer des ronflements.

A noter : Cet article recense toutes les causes bénignes ou plus graves qui peuvent expliquer le ronflement du chat.

Cependant, il ne remplace pas l’avis de l’expert, celui-ci établira un diagnostic en fonction de la particularité de votre animal.

STRESS, INCONFORT, AGITATION...

Quel calmant marche ?

Faites le test gratuit et découvrez les solutions naturelles les plus efficaces pour soulager votre chat.

Je fais le test !

Quelles solutions pour un chat qui ronfle ?

Différentes raisons, différentes solutions : la première chose que vous pouvez faire est de déterminer la source du problème pour soulager votre chat qui ronfle.

Si, comme nous l’avons vu précédemment, votre chat ronfle à cause d’une mauvaise posture pendant son sommeil, il vous suffit de l’installer correctement.

De même, si son surpoids est à l’origine de ses difficultés respiratoires, il n’y a pas 56 solutions ! Votre chaton doit se mettre au régime immédiatement ! Son alimentation n’est pas adaptée, il ne mange pas bien et mange trop.

Jouez avec lui tous les jours ou investissez dans une roue de chat.

Si vous ne savez pas comment modifier son alimentation, veuillez consulter votre vétérinaire et suivre strictement les instructions.

Pour les races de chats avec le nez écrasé, la chirurgie ouvre généralement les narines et rétrécit le palais mou, pour établir une meilleure respiration.

De même, si votre chat montre d’autres symptômes, consultez un vétérinaire pour éliminer la possibilité de syndromes, maladies et autres problèmes de santé.

Autre remède naturel 

Dans le cadre de maladies graves, nos adorables minous peuvent beaucoup souffrir.

Les anti-inflammatoires naturels peuvent grandement améliorer leur qualité de vie et les aider à traverser cette période difficile, sans accoutumance ou effets secondaires.

Le CBD est un anti-inflammatoire naturel très populaire pour soigner les douleurs de nos amis les animaux.

En effet, le CBD est un extrait de chanvre reconnu pour ses propriétés apaisantes et calmantes.

Il est particulièrement efficace pour soulager la douleur et les inflammations mais aussi pour calmer le stress provoqué par certaines maladies.

Si vous souhaitez en apprendre davantage sur les bénéfices du CBD pour animaux, nous vous recommandons de consulter le site de Botaneo. Il s’agit de la marque numéro 1 de CBD.

Elle propose différents produits à base de CBD spécialement conçus pour apaiser votre animal en douceur.

Vous trouverez certainement votre bonheur parmi la large gamme de produits disponibles !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *